03 86 78 46 99    06 82 97 52 34       Les crots de Fonteny 58230 Montsauche les Settons    Contact
Chronique du 17 juillet 2017

Chronique du 17 juillet 2017

C’est, au coeur du pays « Mayas » en visite, dans l’ancienne capitale du royaume du Guatemala, « Antigua », que  je suis tombée sur ce tableau, « Madres Creadoras », signée par l’artiste, « Angelika », exprimant de toutes ses couleurs, notre appartenance  et nos liens célestes. L’ensemble de mes cellules résonnèrent, à ce que mon regard venait de découvrir.

Synchronicité ou hasard, je ne sais pas, mais, les raisons qui m’avaient amenée, à cet endroit, bien précis, d’Amérique Centrale, était un rendez-vous d’âme. En effet, nous avions fait le voeux, avec mon mari,  d’accueillir (à la suite de longues démarches), une petite âme, afin de lui offrir, une place, dans notre famille, qui comptait déjà une fratrie de trois enfants. En regardant, ce tableau, dans cette boutique atypique, sous les arcades de la place centrale, de cette vieille ville,  intensément énergétique, car encerclée de volcans,  j’ai ressenti une émotion indescriptible.

Là, devant les yeux, j’avais la représentation artistique et vibratoire, de notre lien, avec l’Univers : cette interaction essentielle entre nos origines stellaires et les poussières d’étoiles, que nous incarnons.

La matrice humaine, est à l’image de la matrice cosmique!

Notre cheminement terrestre se calque sur les cycles soli-lunaires, qui eux-mêmes, obéissent, à d’autres cycles cosmiques. Si, nous prenions conscience, de ces mouvements célestes, nous pourrions disposer de ces informations, pour mener à bien, notre évolution à travers, notre spirale de Vie!

Regardez, attentivement ce tableau, dans lequel, on découvre un foetus, lové dans la matrice maternelle, enveloppé et protégé, par ses parents humains. Ressentez, le petit soleil  posé sur son 3ème oeil, il est l’indication de cette connexion Céleste. Nous sommes tous cet enfant là….

Ce jour de juillet 1997, je n’avais, plus de doute,  nos origines, étaient bien stellaires. Nos rencontres n’étaient pas fortuites, mais, des rendez-vous d’âmes, qui nourrissent, jour après jour, notre cheminement terrestre et céleste!

L’enfant Mayas, que vous venions d’accueillir, allait être protégé et nourri, par nos soins, mais son âme, comme pour tous nos enfants, est liée à l’Univers, aux cycles célestes, comme à ses propres cycles personnels.

Depuis de nombreuses années, je travaillais déjà, à décrypter le message des symboles planétaires, des cartes du ciel, que l’on me donnait, à analyser.  A chaque fois, cette lecture me permettait de percevoir d’une manière, plus pointue, à quel point, la  traduction de cette géométrie sacrée, était une bien précieuse guidance, pour saisir le sens spirituel de notre incarnation, comme, d’en accepter les conditions!  Au cours de cet été 1997, cette certitude allait s’ancrer définitivement en moi.

Alors, qu’attendons-nous, pour faire appel à cette guidance céleste?

En observant la mouvance des ballets planétaires, nous pouvons faire des liens, entre la perception énergétique planétaire et les situations que nous rencontrons quotidiennement, en réfléchissant sur l’impact que ces situations, provoquent dans notre psyché.  Mais, le plus intéressant, c’est de saisir le message sous-jacent, à notre manière de réagir, face à ces impacts dans notre psyché. Nos réactions émotionnelles seraient probablement moins excessives.  Comme, nous pouvons le constater, les astres, de part leurs mouvements cycliques, nous aident à dépasser, certains obstacles, comme s’ils nous accordaient leur permission, sans aucun jugement, dans le seul but, de nous aider à évoluer sur notre chemin.

Plus, nous intégrerons ce travail, plus vite, nous deviendrons libre et autonome. Alors, profitons en conscience, de ces influx planétaires pour continuer à nous détacher de tous ces formatages obsolètes. Notre destinée n’est pas une question de chance, mais de choix….

En ce lundi matin, nous bénéficions encore de l’influence de la phase « Dernier Quartier » du cycle soli lunaire, amorcé le 24 juin dernier, dans le signe du Cancer. Cette phase incite à continuer notre travail de « détachement », en acceptant, de prendre du recul, par rapport aux souffrances, que l’ensemble de attachements occasionnent. Voici, quelques questions intéressantes à ce sujet:

  • Quelle est l’utilité de cette souffrance?
  • Où prend-t-elle racine?
  • Pourquoi l’alimentons-nous ?

Il nous faut apprendre, à  dire « oui ou non », aux circonstances, que nous côtoyons, dans le but de retrouver et de tester notre confiance. Processus essentiel, si nous souhaitons exprimer notre créativité et faire émaner, notre joie intérieure.

Avec, cette phase « dernier quartier« ,  nous devons acquérir plus d’indépendance, c’est-à-dire, ne plus fluctuer émotionnellement, au grès de nos rencontres.

  • Qu’est ce qui nous enferme encore ?
  • Où sommes- nous encore à l’étroit?
  • Ne nous laissons pas piéger, par notre armure, à l’instar du « Chevalier à l’armure rouillée »…

En ce lundi 17 juillet, nous abordons la journée, avec une conjonction Lune/Uranus Bélier au carré de Mars/Soleil Cancer, dans un climat quelque peu explosif, déjà bien présent dans la journée de  dimanche. D’autre part, depuis l’éclairage de la pleine lune, nous observons, d’une manière plus lucide, nos attitudes s’exprimer, d’une manière trop réactives, car amplifiées, par l’influx des positions planétaires dans le signe du Cancer et du Bélier. Par leur réciprocité mutuelle, la Lune  Bélier et Mars Cancer , suggèrent de rester attentifs, à la manière dont nous rentrons dans le « jeu « des événements.

Ne vivons plus notre existence en fonction de nos croyances, car elles ne sont pas forcément aptes, à nous aider à affronter nos difficultés, au contraire, elles nous laissent, la plupart du temps, avec une impression d’impuissance!

Essayez de détecter, à quel scénario, ces réactions, font échos?

Surtout, que depuis ce matin, nous pourrions être déstabilisés, par des énergies de confusion, émises par l’aspect de carré entre Neptune R Poissons et Vénus Gémeaux, confusions ou troubles, qui seront encore plus intense le 20 juillet.

Cela pourrait se traduire par une divergence entre nos désirs plus égoïstes et notre recherche ou quête spirituelle!

D’autant plus, qu’avec les aspects des lunes noires et de Saturne en Sagittaire, nous bannissons de notre vie, les mensonges, les manipulations et les hypocrisies. Prenons le temps , au cours de ces derniers jours, du transit solaire dans les vibrations Cancer, de rentrer en nous-même, de nous intérioriser, de méditer, de cuisiner, sans oublier, de nous occuper de notre corps.

Le 18/19 juillet, avec la lune en Taureau, nos émotions rechercheront à se poser, ce n’est pas une raison pour nous endormir sur nos lauriers, car la Lune sera au double carré de l’axe des noeuds, tiraillée entre une nécessité d’indépendance et un grand besoin de sécurité affective.

Nous avons tous besoin de sécurité, veillons, à ce qu’elle ne fonctionne pas uniquement « en mode de compensation » à nos manques, ou à nos souffrances.           Notre corps, comme nos possessions, ne sont pas éternels, mais notre âme, elle l’est.

Ne nous identifions pas à nos besoins sécuritaires, et restons conscient de  notre connexion solaire. Car, c’est grâce à la perception d’être relié au Tout, que nos angoisses s’amenuiseront, que nos besoins de sécurités diminueront petit à petit,  afin de laisser notre joie de vivre et notre générosité, diriger nos comportements.

Le 20 juillet, la lune Gémeaux rejoint Vénus au carré Neptune Poissons : attention aux illusions et aux amalgames, si oui, des déceptions et de la tristesse s’exprimeront autour du 24 juillet prochain.

Le 21/22 juillet la lune revient dans le signe du Cancer, à l’endroit, où, elle a commencé son cycle le 24 juin. Elle sera opposée à Pluton Capricorne  et au carré de Jupiter Balance, au même moment où le Soleil rentre de ses pleins feux dans le 5ème signe de la roue zodiacale……

Utilisez ces journées pour focaliser votre attention sur ce que représente pour vous, votre identité et essayez de déceler, ce qui vous empêche d’agir librement. Pensez à l’importance d’accepter les limites pour acquérir ce que vous désirez. L’aisance que vous sentirez dans vos relations, dépendra de votre maturité et responsabilité émotionnelle.

Le 23 juillet, nous accueillerons l’entrée fulgurante de la nouvelle Lune dans le signe solaire du Lion au carré d’Uranus.

Vous trouverez les détails de cette 5ème nouvelle lune dans ma lettre mensuelle qui sera postée ce jour-là. Il n’y aura donc pas de « Chronique Céleste » lundi prochain. Je vous laisserai vous imprégner des énergies du Lion, avec ma lettre mensuelle…

En attendant, je vous souhaite une excellente semaine.

Bien affectueusement

Astrologiquement Vôtre

Béatrice

 

 

 

Béatrice Robin Brezina

Depuis plus de 30 ans, imprégnée de la philosophie jungienne, Béatrice a cherché dans les domaines de la psychologie, de l’astrologie, du tarot, de la généalogie… les liens subtils que l’Homme tisse avec l’Univers.

Cet article a 4 commentaires

  1. Avatar

    Bonjour

    Félicitations pour vos pertinentes analyses
    Merci

    J’imagine que vous connaissez les livres de Catherine Castanier
    (Le diagamme du septénaire évolution de l’âme )

    Astrologiquement a vous

    Jacques

    1. Béatrice Robin Brezina

      Merci pour votre commentaire. Non, je ne connais pas ce livre de madame Castanier, mais je le lirai avec intérêt. Merci pour l’information belle journée Béatrice

  2. Avatar

    Merci pour ce tableau, magnifique et magique, avec les phases lunaires représentées au-dessus d’eux…
    Tout plein de belles choses à vous

    1. Béatrice Robin Brezina

      Heureuse que cela vous plaise, belle fin d’été Béatrice

Répondre à Aude Annuler la réponse

Fermer le menu