03 86 78 46 99    06 82 97 52 34       58230 Montsauche les Settons     Contact
Chronique Céleste du 3 juillet 2017

Chronique Céleste du 3 juillet 2017

Dans la nuit, « Sirius » apparaît sous son aspect bleu clair, comme l’étoile la plus brillante de la constellation du Chien. Depuis l’aube de l’humanité,  les civilisations ont été subjuguées par cette étoile qu’ils observaient, avec tant de vénération. Quel est ce lien mystérieux entre Sirius et l’histoire de l’Humanité?

Dans certains textes sacrés, il est écrit, que Sirius est « un soleil derrière le soleil »,  la vraie source de vie, la  vraie lumière spirituelle, alors que notre Soleil ne serait qu’une illusion de Lumière…

Sirius, l’étoile sacrée, fut le fondement du système religieux égyptien, associé à Isis, la déesse maternelle. La structure du calendrier égyptien, était basée sur le lever héliaque de Sirius qui survenait juste avant l’inondation annuelle du Nil, synonyme de fertilité, à l’image du ventre maternel.  Il paraît, que les pyramides, et notamment, celle de Gizeh, ont été construites,  dans un alignement parfait avec Sirius. Marshall Admas  écrit dans « The book of the Masters« ,qu’Orion, assimilé au dieu Osiris, s’aligne avec la chambre du Roi, tandis, que Sirius, assimilé à la déesse Isis, s’aligne avec la chambre de la Reine!

Existe-t-il réellement, un lien, entre les hypothèses d’origines stellaires, dont parlent les civilisations grecques, sumériennes, égyptiennes ….et  l’étoile Sirius?   Dans la mythologie égyptienne, on découvre que les grands dieux du panthéon égyptien, tels que « Anubis », le dieu de la mort et « Toth-Hermès », le grand enseignant de l’humanité, étaient en lien avec cette étoile sacrée.

Pour la tribu des » Dogons« , l’origine de l’humanité, serait issue de Sirius, (lire à ce sujet le livre de Robert Temple), où cet auteur relate les connaissances astronomiques et ésotériques, de ces peuples africains. Pour eux, l’humanité serait issue du Nommo, une race d’amphibiens habitant un planète entourant Sirius. Ils seraient descendus du ciel dans un vaisseau accompagné de feu et de tonnerre et cette race aurait transmis leurs connaissances aux humains. Histoire ou mythe, que l’on retrouve dans bien d’autres civilisations, relatant l’origine du monde.

L’étoile « Sirius » est située à 14° du signe du Cancer, conjoint à  l’emplacement du Soleil Noir, l’apogée du Soleil, qui exprime la puissance du verbe, car il  est création dans le but de combler l’absence de sens, le Soleil noir exprime l’angoisse, qui est antérieure à la peur, alors que la lune noire, incarne la peur, d’où  sa quête de l’être, pour essayer de retrouver l’Unité perdue de l’enfance, du Paradis, qui symbolise la plénitude…

Sirius, vénérée par toutes les anciennes civilisations, comme l’apogée du Soleil,  se situent tous les deux dans le signe du Cancer, dans l’énergie de la Lune!

Un réel sujet de méditation ou de réflexion qui pourrait nous amener à saisir le sens de notre appartenance stellaire…

Si l’on regarde le degré Sabian du 14°Cancer :    » Un très vieil homme tourné vers le Nord -Est, contemple un vaste espace plongé dans la nuit ».

Le Nord- Est, désigne la direction par où les forces cosmiques spirituelles pénètrent la sphère terrestre. Ce degré symbolise le chemin qui nous mène au-delà des apparences, vers la permanence en la Vérité (Dane R.udhyar).

C’est à travers, le Portail du Solstice d’été, que les âmes passent dans la manifestation extérieure,  pour s’y approprier une forme au cours de leur évolution à travers la roue cosmique. Dans le signe du Cancer, l’homme devient une âme vivante, même si la conscience humaine n’est encore qu’embryonnaire, dans ce 4ème signe, dominée par une « pensée de masse » qui évoluera vers une « pensée plus individuelle » après son passage à l’étape « Lion ».

Notre Soleil transitera le 14ème degré du Cancer, autour des 6/7 juillet,  en aspect de carré partile de Jupiter Balance, alors que Mercure quitte le Cancer pour le signe du Lion, est en carré à Uranus Bélier et que la Lune transite le 9ème signe, celui de notre naissance spirituelle.

Comment pourrait-on interpréter ces aspects stellaires?

Depuis plusieurs décennies, grâce à différentes découvertes extrêmement intéressantes dans les domaines scientifiques, psychologiques et spirituels, un autre niveau de conscience planétaire, plus élevé,  s’est mis en place,  permettant d’accéder et de découvrir des notions oubliées, ou mises à l’écart, par les tenants des pouvoirs religieux , qui ont gouverné le monde depuis des milliers d’années.

Prendre conscience de la force et de la réalité des vibrations de ces mouvements célestes, est tout simplement, une chance extraordinaire. Alors, prenons conscience que TOUT est écrit dans le ciel,  depuis la nuit des temps, mais, nous avions oublié, que cet alphabet céleste, se trouve là, devant nos yeux. Alors, au  lieu de nous laisser happer par des querelles intestines, jouant en permanence le rôle de victime, saisissons l’opportunité de nous hisser vers ces nouvelles dimensions, qui nous conduiront vers l’Unité et non vers les querelles et les conflits, qui nous maintiennent en permanence dans les divisions et la destruction de la Vie. La haine ne nourrit pas la Vie, bien au contraire.

En ce lundi matin 3 juillet, nous enclenchons une nouvelle semaine qui sera intense avec l’aspect de Mars opposé Pluton.  Attendez-vous à des remontées de tensions ou de colères émotionnelles, amplifiées par un Jupiter en Balance, qui dirige en quelque sorte ce carré en T, dont la porte de sortie se trouve à 14° Bélier, nous indiquant par cette position, de prendre des initiatives, d’aller de l’avant,  surtout que Mercure est également en  Cancer mais  au quinconce de Saturne R, augmentant notre perméabilité aux émotions passées, tout en sollicitant nos petites cellules grises, à l’instar d’Hercule Poirot! 

Avec les vibrations du signe du Cancer, restons attentifs à nos réactions émotionnelles. Les évènements actuels réactivent fortement nos anciennes blessures.

« A quoi et à qui »,  pouvons-nous les relier, à quoi font-elles échos?

Quel serait le « dénominateur » commun de  l’ensemble de toutes ces émotions? 

Réfléchissons sur le poids que représentent ces émotions accumulées, et saisissons  l’opportunité, pour nous diriger vers « ce qui est essentiel ».  Un travail à prendre en considération,  avant notre rencontre avec l’énergie Lion, où nous devrons nous défaire de nos masques, qui se sont subtilement insérés, faisant barrage entre la réalité de notre âme et l’image que nous montrons aux autres. N’est-ce pas à travers des verres déformés, que nous observons le monde,  nous conduisant de ce fait, d’une manière récurrente, vers des situations de conflits et de turbulences.

Dans une de mes « chroniques Célestes de février« , je vous avais partagé cette similitude que j’avais découverte entre les configurations planétaires actuelles et celles, de l’année 1934. En ce début d’été, avec la réactivation des énergies du signe du Cancer, renforcées, par l’aspect de Mars en opposition à Pluton au carré de Jupiter, ne laissons pas les énergies extrémistes, prendre la main… Essayons de trouver des solutions constructrices et évolutives, en recherchant l’origine de nos révoltes ou de nos insatisfactions, qu’elles se situent dans notre vie personnelle ou dans notre vie sociale.

Appuyons-nous sur la lune en Scorpion au trigone de Neptune et du Soleil Cancer,  aspect qui stimulera nos possibilités de défis, en cette phase Premier Quartier de la lunaison enclenchée le 24 juin dernier.

A ce stade du cycle, nous devons nous poser la question:

  • qu’est-ce qui bloque ou qu’est-ce qui entrave notre route aujourd’hui,
  • que doit-on accepter de transformer afin de pouvoir mener à bien,  l’ordre de mission reçu au moment de la nouvelle lune au 3ème degré du signe du Cancer?

Comme, vous avez pu le constater, que cela soit, dans « ma lettre mensuelle », dans ma « vidéo » comme dans mes dernières « Chroniques »,  j’ai fortement insisté, sur  l’importance des caractéristiques de ce signe du Cancer, afin de vous inciter à prendre le temps de ressentir, ce que ces énergies évoquent pour vous.

Ce signe qui décrit nos origines, notre passé, notre Inconscient,  comme, toutes les nourritures que nous avons absorbées, depuis notre naissance. A nous, de poser cette question:

  • de quelle manière, acceptons-nous, de nous confronter aux limites  saturniennes de l’incarnation?  En tout cas, c’est le prix à payer pour que la construction de notre identité  s’érige en même temps que notre place puisse se forger, dans le secteur relationnel.

En cette période de fin d’année scolaire, des milliers d’étudiants attendent leurs résultats, la boule au ventre. Des angoisses et des peurs s’entrelacent avec les désirs et les projets d’aller de l’avant dans le but d’enclencher un nouveau cycle. Je pense fortement à tous ces étudiants (et à leurs parents), car ils  se trouvent à un tournant essentiel de leur parcours de vie,  qui se mettra en place à la rentrée de septembre.  Les bonnes décisions ne sont pas toujours évidentes à prendre.

Le 5 juillet,  la lune rentre dans le Sagittaire en opposition à Vénus, qui entame son transit dans le signe des Gémeaux. Cette journée test nous mettra au défi, d’exprimer nos émotions en laissant nos vieux schémas dans le placard, surtout avec  un Mercure en fin de Cancer au carré d’Uranus Bélier, aspect qui nous donnera l’impulsion de vouloir vraiment trouver notre chemin personnel, ne souhaitant plus être sclérosé par des conditionnements périmés. La liberté n’a pas de prix.

Le 6 juillet, nous entamons la phase gibbeuse du cycle, une phase de structuration et de construction, avant de recevoir la récolte, le jour de la plein lune. D’un côté, Mercure pénètre dans le signe solaire du Lion, colorant notre mental d’une conscience plus claire, et de l’autre côté, le Soleil reçoit les influx de Sirius et du Soleil Noir.

Que cette journée, soit pour nous tous,  un moment de réflexion profonde sur le lien que nous ressentons avec  l’Univers.  Ces retrouvailles cosmiques, nous permettraient de nous hisser sur un autre plan de conscience, acquérir une vision plus holistique dont le bénéfice immédiat, servirait  à relativiser notre quotidien.

Le 8 juillet, la Lune rentre dans le signe du Capricorne se mettant déjà en place pour la pleine lune du lendemain, le 9 juillet.

Avec cette pleine lune du 9 juillet, dans le 2ème décan du Cancer, lié à Pluton et dans le 2ème décan du Capricorne, lié à Vénus, noter les schémas émotionnels qui devront être transformés,  afin d’améliorer la manière d’utiliser et de partager, nos valeurs personnelles.

L’aspect de Pluton/Lune Capricorne opposé au Soleil/Mars Cancer au double carré de Jupiter Balance,  fait remonter d’une manière parfois amplificatrice des perceptions de manques et surtout d’injustices (les lunes noires en Sagittaire). Restons à l’écoute de notre coeur et non de notre cerveau reptilien,  car nos instincts primaires seront fortement réactivés par les énergies de cette pleine lune.

Cette pleine lune dans l’axe Cancer/Capricorne met en relief notre passé ancestral. Une occasion pour prendre conscience de toutes nos possibilités « Multi-dimentionnelles », qui s’acquièrent,  grâce à l’attention que nous mettons pour réaliser un alignement entre notre corps, la planète et l’Univers. Les fréquences vibratoires actuelles favorisent ce travail de connexion.

Avant de vous quitter, je souhaiterais partager mon émotion, et surtout rendre hommage, à cette femme d’exception, qu’a été,  Simone Veil.  A cette européenne d’âme, de coeur et de corps!

Si la France, fut son berceau, l’Europe fut sa Patrie. Cette native du signe du cancer, a véritablement transformé et amélioré, les conditions de la femme et des familles, afin de donner la possibilité, aux femmes de ce pays, d’être écoutées et surtout, respectées. Elle restera pour nous toutes, un exemple d’intelligence de coeur, de détermination, d’efficacité et surtout d’humilité.

Simone Veil appartient à toutes les familles de France.

Elle était dotée d’une réelle compréhension pour les situations parfois dramatiques, dans lesquelles, évoluait le monde féminin. En utilisant ses compétences, sa position de Magistrate et de ministre de la Santé, elle a su,  mener à bien, l’ensemble de ses réformes  » extraordinaires et audacieuses »,  dans une Assemblée,  plus que patriarcale et machiste.

Elle, dont l’histoire familiale a été empreinte de souffrances et de drames, a fait triompher la Force de la Vie, et non la haine et la division.  La haine ne nourrit pas la Vie, au contraire, elle la détruit. Elle a su pardonner à ses ennemis. Elle a consacré une grande partie de sa vie à la réconciliation Franco-Allemande. Pour elle,  qui a tant souffert des atrocités de la guerre, la constitution d’une Europe Unie, était la garantie d’une Paix durable…Les configurations célestes au moment de son décès, démontrent encore une fois l’importance de la force des mouvements cycliques. Pour Simone Veil, une autre spirale, dans un autre espace temps, s’est mise en place le 30 juin 2017, elle avait terminé la mission que son âme avait choisie à l’automne 1926…..

Merci, Simone, vous représentez pour nous toutes, une femme, dont nous pouvons être fière..Avec toute ma gratitude et mon affection..

Très belle semaine et je vous retrouverai avec plaisir lundi prochain

Astrologiquement Vôtre,

Béatrice

 

 

 

 

 

 

 

 

Béatrice Robin Brezina

Depuis plus de 30 ans, imprégnée de la philosophie jungienne, Béatrice a cherché dans les domaines de la psychologie, de l’astrologie, du tarot, de la généalogie… les liens subtils que l’Homme tisse avec l’Univers.

Cet article a 3 commentaires

  1. Avatar

    Merci beaucoup Béatrice,
    vos chroniques me sont très précieuses: de vrais cailloux blancs sur le chemin!
    Bien cordialement M.-A.

  2. Avatar

    gloire à simone
    à la déesse
    à la parthénogénèse
    C’est bien
    guérir l’aura c’est voyager
    en rééquilibrant les entités à la matière vers le o
    soit le contenant et le contenu s’additionne et s’annule
    pour une autre dimension
    alors réguler les naissances est une urgence car sirius déconnecte de vos agissements(mon travail et mes missives étant achevées par votre choix de terrien et mes secrets ne seront jamais divulgués)
    la source à aussi ses limites éternelles
    alors reste la matière et ses conséquences
    enfanter n’est pas une obligation voir une nécessité
    mais une résultante pathologique qui dégénère et que nous devons tenir pour fer de lance pour l’humanité de demain par inversion des pôles magnétiques soit dit une superposition de la scission vers l’unité qui résonne sur la toile pour prendre forme en la matière
    cette même matière vestige de l’accident et du désastre de ses siècles passés par cette arrogance pathologique du « je fais dans la damnation du pêché »et l’exclusion même si elle conduit vers les différences de genre
    Si réparer vos saintes lances est une mise en condition pour la parthénogénèse réactivée la stérilité est déjà un signe de guérison vers l’éternelle
    reste à savoir si la matière est capable de sacrifice pour sauver la planète
    équilibre=revenu universelle:c’est pas simple
    réguler les naissances:c’est pas simple
    quand à planter des arbres et des fleurs…
    l’eau est trop rouge
    amen
    l’archange nouveau

    1. Béatrice Robin Brezina

      merci pour votre retour

Laisser un commentaire

Fermer le menu