Chronique Céleste du lundi 13 avril 2020
Reprenons notre envol galactique, après ce dimanche de la Lumière Retrouvée...Merci à Claire pour sa traduction artistique et vibratoire...

Chronique Céleste du lundi 13 avril 2020

Partant d’un plan terrestre et linéaire, notre évolution vers d’autres dimensions, vers d’autres plans de conscience, s’opère de plus en plus rapidement, grâce à une meilleure compréhension de nos liens avec l’Univers, de notre reliance avec le Tout!

Les grandes turbulences actuelles qui déstabilisent, qui dérangent, qui déroutent, nous frayent le passage vers de nouvelles portes multidimensionnelles, qui nous propulsent vers des parties de nous-mêmes encore inconnues. Le moment est idéal pour se les réapproprier.

Si, nous sommes de plus en plus nombreux à attendre notre feuille de route sur la piste de décollage ascensionnel, notre planète Terre, quant à elle,  est bien dans le « ici et maintenant » afin de reprendre ses droits, de reprendre sa place, de reprendre sa majesté, c’est incroyable, c’est magnifique, quel cadeau!

Gaïa n’a pas besoin de réunions interminables, de brainstorming, elle n’a pas besoin de « business plan », elle n’a pas besoin de savoir si ses heures supplémentaires vont être comptabilisées ou non, notre planète Terre a tout simplement besoin qu’on la laisse vivre, qu’on la respecte, qu’on l’honore, qu’on l’Aime!

Partout, où Gaïa a été spoliée, bafouée, détruite ou ignorée, elle nous apparaît plus belle que jamais!

Grâce à cette « retraite planétaire » obligée mais nécessaire,  la Vie nous offre de vivre sur un autre rythme,  que l’on appelle « le moment présent ».

Si, certains, bénéficient d’un temps qu’ils n’ont jamais eu ou connu, pour d’autres, la vie s’avère plus difficile, stressante, décuplant les problèmes. Le peu de temps que l’on pouvait s’accorder, a soudainement disparu (les  enfants, le télé travail, le ménage…).

C’est le moment pour se poser les bonnes questions:

  • Ai-je toujours été conscient(e) de mes choix?
  • Coloré(é) par trop ou trop peu de responsabilité, je ne respecte pas mon rythme?
  • Quelles sont les émotions qui sous-tendent mes choix de vie?
  • Fonder une famille ou miser sur la carrière?
  • Habiter la ville ou m’en éloigner?
  • Vivre en couple ou seul?
  • Me suis-je laissé(é) prendre par le rythme de la vie elle même?

Des réflexions s’imposent, afin de ne ne plus nous échapper, pour « faire » notre métier, pour bondir sur les différentes sollicitations, mais, de prendre le temps afin d’organiser son travail le mieux possible, dans cet environnement « clos », qu’est notre logement actuel!

Pourquoi ne pas s’offrir le luxe, de savourer notre café, en posant  délicatement, notre regard sur ce printemps qui s’installe si généreusement, recouvrant de ses couleurs chatoyantes, notre extérieur, mais aussi nos coeurs!

Nous sommes nombreux, à avoir oublié les émotions et l’émerveillement qu’accompagnent le déploiement de Dame Nature!!!

Une première question émerge, c‘est la notion de temps!

Qu’est-ce que le temps pour chacun de nous ?

Surtout, si l’on sait que le seigneur du Temps n’est autre que, le Titan Saturne!!!!!

Oui, en cette drôle de période, l’ensemble de nos repères s’estompent les uns après les autres, comme notre besoin de nous projeter dans une multitude de projets, de vivre plus dans le futur que dans le moment présent, il nous est demandé de lâcher tout contrôle…

En ce lundi matin, 13 avril, la lune rentre dans le signe du Capricorne, ce 10ème signe cardinal de terre. D’emblée, notre astre de la nuit retrouve le Noeud Sud et le centaure Pholus à l’opposition du noeud nord Cancer, au double carré des lunes noires/Mercure/Chiron Bélier!

Ce début de semaine commence très « fort »et nous met face à la réalité actuelle, que l’on ne  peut plus le nier!

L’axe des noeuds qui est rentré dans les signes du Cancer/Capricorne à la mi-novembre 2018, termine son transit de 18 mois, c’est la raison pour laquelle son influence est décuplée, voire déstabilisatrice (amplifiée lorsque la lune passe sur cet axe).

Il serait instructif de se souvenir des réflexions qui ont germés en nous, à la fin de l’année 2018.

Ressentiez-vous déjà des tiraillements entre votre besoin de créativité, d’exprimer vos intuitions ou vos rêves , le bonheur de rester au foyer ET les aléas de la vie sociale, les responsabilités du monde extérieur, qui vous propulsaient toujours plus vite, toujours plus loin dans le faire, vous éloignant de votre « être intérieur »?

Si oui où en êtes-vous en cette mi-avril 2020?

La lune/Pholus ce matin, incitent à vous centrer, à accueillir positivement les contraintes actuelles, en vous donnant l’envie d’agir autrement, de tourner votre esprit créatif vers de l’inédit.

Plus vous serez convaincu de cette façon différente d’agir, moins le sentiment de vous sentir rejeté, ou mis à l’écart, gouvernera vos initiatives (ce dont votre égo négatif se nourrit et se régale).

Prenez le temps en ce début de semaine de déceler l’origine de ces perceptions erronées, car autour des 20/23 juin prochain, des travaux pratiques vous seront proposés afin de vérifier si les leçons ont été assimilées.
Pensez à noter vos argumentations dans un cahier, afin de pouvoir y revenir tout au long de l’année.

Choisissez un cahier différent pour noter les associations que vous percevrez lorsque bercés par les récits de « déesses », au cours des prochains 9 mois, vous ferez les liens nécessaires entre votre vécu personnel et ce chemin consacré à votre croissance intérieure (en attendant le 25 décembre prochain)!!!

En ce 13 avril, la lune est colorée par les énergies du 2ème décan Capricorne. Comme chaque mois, la même question nous est reposée :

«  De quelle manière évoluez-vous dans la mise en place et la construction d’un équilibre entre votre intérieur et votre extérieur »?

  • Etes-vous toujours,  dans le trop « faire »: qu’elles en sont les raisons profondes?
  • Etes-vous, dans « la peur d’aller de l’avant »,  s’appuyant sur la bonne excuse de  « ce n’est pas le bon moment »: d’où proviennent ces freins?

Le fait que les lunes noires soient en Bélier, réactivent la perception que nous avons de notre identité.

Lorsque nous agissons en adulte, nous pouvons plus facilement entrevoir, où se tapissent nos failles, lorsque nous agissons comme un enfant, nous avons plus l’impression que les autres nous rejettent, n’apprécient pas nos initiatives, ce qui nous rend malheureux, nous plongeons dans des attitudes de soumissions et de révoltes en même temps.

Mercure vient de rentrer dans le signe du Bélier, nous poussant à nous exprimer, à oser aller de l’avant.

La belle Vénus retrouve la déesse Vesta en Gémeaux trigone à Mars Verseau, cette jolie configuration traduit (dans le contexte actuel) la possibilité d’installer une nouvelle communication dans nos foyers, de la développer chaleureusement.

Vous avez été nombreux à accueillir ces moments de confinement, comme une aubaine, pour ranger vos armoires, faire le nettoyage du printemps, réorganiser votre logement, travailler au jardin, décorer, créer, peindre…mais ce qui me semble très important, c’est de retrouver ce que représente « l’essentiel » dans le but de développer une autre communication, d’autres liens, plus forts, plus subtils, plus spirituels…

Mardi 14 avril, « dernier Quartier » dans le cycle soli-lunaire, une phase qui correspond à regarder objectivement l’avancée de la mission mise en place au moment de la nouvelle lune du 24 mars dernier...A ce moment précis du cycle, il nous paraît évident que nous devrons lâcher certaines choses car elles ne correspondent plus à cette facette du temps.

Avec le lune en Capricorne, nous serons sensibilisés par les contraintes, les frustrations, tout ce qui nous empêche d’être dans la joie.

Mais, notre attention, va surtout se focaliser sur l’aspect Soleil/déesse Eris au carré de Pluton/Jupiter Capricorne (un aspect très présent toute cette année).

Le Soleil Bélier retrouve la déesse de la Discorde, chaque année,  mais le fait qu’Eris soit plus ou moins 3 ans au carré de Pluton Capricorne, est une donnée supplémentaire, qu’il ne faut pas négliger.

Depuis le 25 mars, j’ai mis en place (pour ceux qui le souhaitent) un accompagnement pour se reconnecter à son « féminin ».  Au cours de cette « grossesse psychique » la mise en place de nos qualités féminines se fera grâce aux récits des déesses des différentes mythologies, permettant de découvrir notre « féminin endormi ».

La naissance aura lieu le 25 décembre! D’ici là vous noterez de quelle manière ces histoires, vous parlent?

Ces années de  grands changement ne pourront s’opérer qu’avec une implication et une coopération juste, équilibrée, harmonieuse, où nos dualités seront en phase de réunification.

A la fin de chaque chronique, vous trouverez, le récit de la déesse de la semaine, que vous pourrez aussi également écouter sur mon site à « podcast ».

C’est la raison pour laquelle, je ne développerai pas en détail le récit de cette déesse Eris, seulement, son rôle astrologique.

Que pourrait signifier la présence renforcée d’Eris, en ce début de semaine?

Eris, cette petite fille du « Chaos » transite pendant 100 ans le signe du Bélier et 10 ans seulement, le signe de la Balance (Eris en Bélier de 1925  à 2024). La durée d’un siècle en Bélier démontre à quel point nous avons à travailler notre identité, qui depuis des millénaires, a si souvent été niée, oubliée, bafouée!

La conjonction annuelle d’Eris au Soleil au carré de Pluton fait remonter des discordes, des injustices, de la vengeance, des réactions aux humiliations et aux soumissions. Un transit qui est d’actualité,  toute l’année.

Eris fait monter la colère que nous avons tous, à l’image de la lave d’un volcan.

Le temps présent, est réellement un temps de défis sur tous les plans.

 

Mercredi 15 avril, la lune rentre en Verseau et rejoint Saturne, puis Mars au carré d’Uranus Taureau, une journée, tout vous semblera électrique, avec une impression de « cela suffit » je ne me soumettrai plus « à quoi que cela soit, à qui que ce soit »…

Ras le bol de toutes les contraintes car on n’en voit pas le bout.

Pensez à la déesse Eris,  cette amazone, qui pointe du doigt là où les choses sont injustes et insupportables.

De quelle manière pourriez-vous déceler dans vos propres schémas ces injustices insupportables, et quelles solutions pourriez-vous trouver?

Plus vous accepterez vos extensions douloureuses, plus vous les accueillerez avec bienveillance, plus elles vous soutiendront dans vos combats à venir.

 

Jeudi 16 avril, la lune continue son périple en Verseau au trigone de Vénus/Vesta en Gémeaux, les réflexions de la veille portent leurs fruits.

Vous pouvez vraiment saisir le mécanisme du processus de guérison qui est présent dans cette période de turbulence.

Osez aller de l’avant et surtout posez des actions à chaque fois.

C’est très important d’avancer, psychiquement, moralement ou physiquement.

Vendredi 17 avril, la lune en fin de journée rentre dans les Poissons vous incitant à vous détendre, à lâcher prise.

Accompagnez ces perceptions subtiles surtout que le Samedi 18 avril, la lune Poissons retrouve Neptune accentuant ce besoin de vous recentrer, de méditer, de vous intérioriser.

C’est aussi le jour où notre étoile a choisi pour faire son entrée dans le signe du Taureau…

Dimanche 19 avril, profitez du transit de la lune en Poissons au sextile de Jupiter/Pluton/Athéna Capricorne.

 

Oui, un dimanche, où vous pourriez vraiment recevoir un bain de Lumière, d’énergie et d’Amour.

Cette journée correspond, à la Pâque chez nos amis orthodoxes….

Bonne semaine,

Nous nous retrouverons lundi prochain, une semaine où nous accueillerons la nouvelle lune dans le signe du Taureau….

Avec toute ma gratitude, toute mon affection….

Pour ceux que cela intéressent voici l’enregistrement de la Chronique du 13 avril 2020 :

https://drive.google.com/open?id=1cPeoBlIJGACBxsQR-1Ig_Vl8riqx9Tiy

Béatrice

 

« La Rose de Damas »

Episode 3 des récits de « Mémoires d’âmes » de Béatrice Robin Brezina

Comment se passe ce début de « grossesse »?

Pouvez-vous décrire, vos perceptions?

Etes-vous heureuse de ce projet, de l’évolution de votre  « enfant intérieur » qui grandit lové, dans votre centre cardiaque?

Nous vivons actuellement un cloisonnement, qui rend nos initiatives extérieures complexes, mais qui affinent nos perceptions, qui sont en train de se  développer en synchronicité avec l’augmentation des vibrations planétaires.

Un passage d’une « dimension à une autre ».

Le ressentez-vous ou pas?

Plus, nous serons alignés,  plus nous serons à même de sentir ces nouvelles fréquences. La prise de conscience et l’intégration de notre « féminin » participent à notre équilibre.

Cette initiative spontanée de « Mémoires d’âmes » est un projet collectif que nous allons faire évoluer tous ensemble.

C’est la déesse Démeter/Cérès avec sa réputation de « bonne mère » qui m’est apparue  en premier. Elle a influencé mon choix d’ouverture.

Ensuite, nous avons poursuivi avec le récit de sa fille Persephone/Proserpine.

Que représente cette histoire pour vous?

Pour ce 3ème épisode, ce sont les aspects planétaires de ce lundi 13 avril qui ont orienté, mon choix de déesse.

En effet, notre étoile, le Soleil rejoint la déesse Eris à 23° Bélier (comme chaque année).  Ce 23ème degré est mis au défi, par le maître des enfers Pluton/Hadès et le dieu de l’Olympe Jupiter/Zeus!

En ce lundi de Pâques qui prolonge la Renaissance et la Lumière Retrouvée, parler de cette déesse Eris, me semble d’à propos.

Au niveau astrologique, ce corps planétaire est situé entre la ceinture de Kuiper et le nuage de Oort, dans une zone de très forte excentricité. Elle fut découvert en janvier 2005. Son cycle de deux fois celui de Pluton (545 ans).

Lors de la découverte d‘Uranus, (celui qui choque) au 18ème siècle, a provoqué les grands changements dans la société ( toutes les grandes révolutions).

Lorsque Neptune fut découvert au 19ème (celui qui dissout) notre perception spirituelle a changé, le monde subtile a pris plus d’importance.

Lors de la découverte de Pluton (celui qui transforme) au 20ème siècle, nous prenons conscience du pouvoir de l’atome et de ses conséquences.

Avec cette déesse, nous évoluons dans le Collectif…

La déesse Eris met le doigt où cela fait mal! Elle est la soeur d’Arès…

Plongeons-nous dans le récit mythologique…

Éris, est connue pour être la déesse grecque de la Discorde, est la  fille de Nyx, déesse de la Nuit, elle-même, issue du Chaos primordial.

… »les dieux oublient volontairement d’inviter la déesse Eris au banquet qui célèbre les noces de Pelée et Thétis, car Eris, est connue pour semer la discorde et la zizanie.

Ses colères sont  justes car elles se fondent sur une injustice (d’avoir été écartée) .

Zeus/Jupiter n’assume pas ses responsabilités par lâcheté et les déesses sont jalouses de cette déesse qui en fait qu’à sa tête. Elle sont finalement contentes, qu’Eris ne soit pas invitée.

Très offensée d’avoir été écartée,  elle se pointe au banquet en lançant une « pomme en or » sur la table, en disant: « A la plus belle des déesses »!!!!

Les dieux (qui ne veulent pas prendre leurs responsabilités) demandent à « Pâris » de choisir, ce mortel qui n’est autre que le fils du roi de Troie Priam!

Trois déesses se mettent en avant et se disputent, cette pomme d’or :

Héra/Junon, celle qui incarne le couple traditionnel et la famille,

Vénus/Aphrodite, celle qui incarne la beauté et l’amour, et

Athéna/ Minerve, celle qui incarne la sagesse et la justice.
Pâris choisit la déesse Vénus/Aphrodite, car cette dernière lui avait promis d’épouser Hélène (connue pour sa grande beauté) mais déjà épouse de Ménélas, roi de Sparte.

Ce qui donna naissance à la guerre de Troie, une guerre longue de 100 ans!

On dit qu’elle donna naissance aux pires calamités, annonciatrice de l’apocalypse.

Sont issus de cette déesse,  la Peine, l’Oubli, la Faim, les Meurtres, les Combats de tout genre, l’Anarchie,  les Désastres, les Douleurs, les Mêlées, les Tueries, les  Querelles, les Disputes, les Mensonges, les Serments.

Actuellement, nous ressentons, une période apocalyptique, que traduisent les aspects qu’Eris fait aux planètes en Capricorne dont Pluton, le maître des enfers.

Quel est le message de cette déesse, si guerrière?

Eris, soeur d’Arès, ne participe pas aux querelles, elle manipule les autres, grâce à une stratégie remarquable.

La déesse Eris est en lien avec le signe de la Balance, Arès, avec le signe du Bélier

Pour arriver à ses fins, elle jette aux yeux de tous, « une pomme d’or » ( pomme en lien avec la connaissance).

Pâris ne choisit pas la plus gentille, la plus intelligence, mais la plus belle.

La mise en relief du physique, de l’extérieur est en lien avec cette histoire.

Dans notre vie, nos choix relèvent-ils du physique, de l’extérieur des choses ou de la beauté intérieure?

Plus que jamais, en cette période de Renaissance, qui dérange et qui déroute, ne restons pas identifié à notre personnalité, mais relions-nous à la Lumière de notre âme.

La colère d’Eris est causée par la lâcheté des dieux qui n’osent pas l’affronter.

De quelle manière, chacun de nous, nous n’osons affronter les désastres écologiques, la décadence des hôpitaux, l’écart énorme entre les nantis et les démunis, les pouvoirs des grandes corporations, des gouvernements?

L’ignorance est la pire des souffrances!!!

Alors, dans notre vie personnelle, de quelle manière avons-nous vécu des mises à l’écart, pour différentes raisons ( sexe, race, appartenance politique ou religieuse, notre identité…) et qu’aujourd’hui, nous ne pouvons plus le supporter!

La déesse Eris, cette amazone vient nous stimuler, afin de nous donner les moyens pour réparer les injustices que nous avons subies.

Cette introspection que nous avons mis en place le 25 mars dernier, nous permet de déceler de quelle manière notre féminin a été heurté, blessé, ou nié.

Ces différentes histoires vont nous interpeller en fonction de nos mémoires, de nos propres vécus. C’est la raison pour laquelle, je vous partage ces réflexions manuscrites, mais que vous pourrez aussi écouter grâce à l’enregistrement.

A vous de choisir ce qui vous convient le mieux.

Ces partages se font spontanément, suivant mes intuitions. Vous les écouterez dans l’ordre ou de désordre, pas de soucis.

Belle semaine,

Belle intégration,

Belles réflexions,

Podcast de « Mémoires d’âmes » : épisode 3 : « La déesse Eris »  CLIQUEZ SUR LE LIEN JUSTE EN DESSOUS

https://anchor.fm/beatrice-robin

Galactiquement et astrologiquement Vôtre,

 

    « La Rose de Damas »

 

 

 

Les évènements planétaires actuels nous obligent à modifier nos projets afin de mettre en place un autre « Référentiel ». Le mois de mai sera le théâtre de grands changements planétaires.  Nous vous proposons d’en prendre connaissance afin de ressentir toute la subtilité sous-jacente de ces configurations. Pour plus d’informations, veuillez cliquer sur le lien ci-dessous. Nous nous tenons à votre disposition pour de plus amples renseignements.  

Béatrice et Barbara

 

 

 

Béatrice Robin Brezina

Depuis plus de 30 ans, imprégnée de la philosophie jungienne, Béatrice a cherché dans les domaines de la psychologie, de l’astrologie, du tarot, de la généalogie… les liens subtils que l’Homme tisse avec l’Univers.

Cet article a 1 commentaire

  1. Avatar
    Taru Chandana

    Alors c’est bien la présence de la Déesse Éris que je sens vibrer en moi !
    Avec délectation
    🙏

Laisser un commentaire