Chronique Céleste du lundi 13 juillet 2020

Chronique Céleste du lundi 13 juillet 2020

Mercure, ce guide, ce passeur que l’on nomme Hermès ou Thot, termine sa période de métamorphoses, au cours de laquelle, il a pu intercepter des messages très intéressants de la lointaine Sirius. A partir d’aujourd’hui, que cela soit sous forme de codes, de géométries, de paroles, ce dieu de la communication va reprendre son rôle d’éminence grise auprès de notre étoile, en nous invitant à nous donner tous les moyens afin d’anticiper notre futur, en plantant les graines porteuses de nos projets en devenir, si possible, avant le 18 août prochain, lorsque Mercure retrouvera l’astre solaire dans le signe du Lion.

Mercure grâce au processus alchimique devient pierre philosophale

La manière de nous exprimer dépend non seulement de la souplesse de notre mentale, mais surtout de notre structure intérieure. Au cours de ces dernières semaines, Mercure dans le signe émotionnel du Cancer nous a mis face à un certain nombre de scénarios de l’enfance, nous permettant d’en prendre conscience, de les transformer.

Au cours de nos premiers pas sur le chemin sinueux de la vie, de quelle manière avons-nous été écoutés, avons-nous été encouragés ou au contraire, avons-nous été rabroués et ignorés?

Mercure en Cancer fait remonter l’ensemble de ces mémoires en lien avec notre « mère », ou notre clan familial.

Soyons très vigilants lors des retrouvailles colorées de tensions (en lien avec notre passé), afin de ne pas  projeter sur les autres, ces manques, ces injustices, ces souffrances, ces confusions.

«  Nul n’accède à la conscience sans souffrir »,  nous explique Jung!!!

La communication est tellement importante, nous enseigne Mercure.

Un bon nombre de malentendus pourraient se résoudre, même ne pas exister, si de part et d’autre nous étions plus attentifs à la parole de l’autre.

En ces jours d’été, où des flots émotionnels remontent comme des « geyser volcaniques » manifestés par la dernière pleine lune en Capricorne, conjuguée à la rétrogradation de Saturne en Capricorne, des aspects planétaires qui ont fortement contribué aux conséquences douloureuses de toutes ces pressions émotionnelles.

Les réactions sont multiples et diverses, nous donnant l’occasion de vérifier notre verticalité.

Oui, vérifiez en permanence si vos comportements sont alignés et matures, ou s’ils proviennent d’une déstabilisation actuelle provoquant des ébullitions émotionnelles inattendues, pas toujours maîtrisables.

Saturne symbolise la ligne de démarcation entre les forces de notre système solaire ( 3èmeD) et les forces galactiques.

Si, vous réagissez d’une manière excessive, dites-vous que ces réactions sont commanditées par votre égo négatif, qui au lieu de vous faire réfléchir sur le pourquoi de cette colère, ou de ces difficultés, récupère la charge émotionnelle de souffrances antérieures, dans le but de détruire quelque chose ou quelqu’un qui n’a rien à voir avec votre mal d’être, mais qui va en échopper…

Certains ne voient que par une fenêtre étroite, projetant sur les autres cette vision personnelle.

Actuellement, ces perturbations pourraient se manifester par « la non acceptation » des règles et des limites de Saturne ( quelles soient justes ou non).

Le travail collectif en lien avec Saturne et l’amas Capricorne nous demande justement de prendre conscience de toutes ces limites (les anneaux), les intégrer afin de nous hisser vers Uranus et ses vibrations énergétiques.

Ce n’est qu’alors que l’on peut prétendre à ce que l’on nomme, la liberté!

Pourquoi refusons-nous ces limites?

Bien souvent par esprit rebelle, mais surtout par manque de maturité et de construction émotionnelle.

La puissance de l’ombre ne doit pas être niée, ni combattue par la violence mais orientée et canalisée, c’est comme cela qu’elle devient une force, comme lorsque le plomb se métamorphose en « or ».

« Le Soleil et son ombre accomplisse l’Oeuvre« , précise l’emblème alchimique.

L’ombre déclenche le processus de régénération de la puissance créatrice de la Source, c’est ce qui permet la mise en action de notre force intérieure.

Au moment où Mercure, retrouve sa cadence, la lune est colorée voir amputée, par les lunes noires et la déesse Eris, le tout au double carré du Soleil et de l’amas planétaire en Capricorne. Nous devrons faire face à des perceptions ( réelles ou virtuelles) des réactions, des colères, des émotions en ébullition que nous ne pourrons exprimer librement. Ce qui pourrait occasionner des blocages et des raideurs dans nos réactions qu’elles soient physiques ou psychiques.

Au cours de cette semaine, toutes les conjonctions qui s’étaient  formées en janvier dernier se trouvent opposées au Soleil, ce qui correspond au coeur de la rétrogradation des planètes extérieures.

Lors des conjonctions planétaires au Soleil en Capricorne, autour du 10 janvier, nous ressentions en plus,  les vibrations de l’éclipse de lune, dont les retombées se manifestent bien souvent entre 5 à 6 mois après les moments d’éclipses.

Ces récoltes intéressantes coloreront les fêtes du 14 juillet, ce jour qui commémore la prise de la Bastille, célébrée chaque année par le peuple de France.

La planète Vénus devenue étoile du matin à la mi-juin exprime plus spontanément, plus facilement ses choix, ses désirs.

Rappelez-vous, que lorsque Vénus a entamé sa quarantaine, elle recevait un carré de Neptune (ce dieu qui nous aide à dissoudre les blessure de l’égo, grâce à une meilleure perception de l’amour universel). Ce carré se reformera en fin de semaine, conjugué d’un sesqui-carré à Saturne R Capricorne.

Lorsqu’on évoque Neptune, on pense à l’infini océanique, mais, on oublie, que Neptune, comme ses frères ont passé un certain temps dans le ventre de leur père Saturne, avant d’être délivré par Jupiter. Ce qui indique, que tous ces dieux de pouvoir, ont tous dû vivre une gestation dans les entrailles du dieu du Temps, que l’on nomme Saturne….

A réfléchir, surtout lorsque nous sommes tentés de nous évader et de fuir nos responsabilités ou nos difficultés…A creuser en ce mois de juillet où justement les influences de Saturne sont plus que puissantes…

Au cours de cette mi-juillet, nous récolterons les conséquences de nos attitudes, de nos désirs, de nos références qui ont germé dans notre psyché tout au long de ces mois de printemps.

Avec Neptune, nous allons devoir affronter nos peurs, ces angoisses qui accompagnent nos appréhensions de l’inconnu.

Avec Neptune, on peut très vite se retrouver dans des situations confuses, d’incertitudes, de flous artistiques, au prorata de notre construction intérieure.

Les vibrations de Neptune font échos à la profonde nostalgie de l’unité cosmique du départ, vers laquelle nous essayons de tendre en permanence.

Cette reconnexion doit se faire d’une manière constructrice, dans la réalité, non dans les rêves.

D’où, l’importance de vivre le plus possible dans le concret, dans la nature, dans tout ce qui nous permet de rester dans la réalité, les pieds sur terre (les vertiges manifestent ces manques d’ancrage).

Neptune est une planète magnifique, car elle ouvre la voie royale pour continuer notre retour vers la Source, un périple au cours duquel, nous devrons prêter attention à tout ce qui n’est pas aligné.

Neptune symbolise cette force qui échappe entièrement à notre contrôle, la seule façon d’aborder ces énergies, c’est de s’y abandonner, ce qui n’est pas la même chose que de se fondre à ces énergies , s’y noyer et se perdre en elles.

C’est la raison pour laquelle, dans nos démarches spirituelles, il est essentiel de rester dans la matière, dans le concret, grâce à notre vie professionnelle, grâce à nos relations, grâce à notre famille, car automatiquement nous sommes ramenés les pieds sur terre.

La réalisation de nos projets ou de nos initiatives se fait  d’une part, grâce à cet appel vers autre chose et soutenue par une structure intérieure, d’autre part.

La planète Mars rejoint Chiron en Bélier au carré de Mercure Cancer, ce qui se traduit encore par des tensions résultant de nos difficultés à nous affirmer correctement, comme si des fantômes nous en empêchaient, nous poussant dans des situations de soumission qui deviennent de plus en plus insupportables.

Si, Mercure et Vénus ne sont plus rétrogrades, c’est au tour de Chiron de l’être jusqu’en décembre, nous incitant (comme toute planète qui rétrograde), à vivre plus concrètement des situations dévalorisantes, humiliantes, où nous nous sentons continuellement évincées, écartées.

Prêtons attention à la manière de nous exprimer, vérifions le support sur lequel nous le faisons, car nous pourrions le regretter ensuite.

La lune rentre en Taureau en fin de journée du lundi, dès l’aube du mardi matin, nous ressentirons des réactivités du fait que l’astre lunaire retrouve Uranus mais au sextile de Mercure, ce qui nous donnera les atouts nécessaires pour les exprimer judicieusement.

Cette semaine sera une semaine d’épuration, car nous liquidons le travail en lien avec cette lunaison si importante, du dernier solstice.

Une semaine où l’on pourra sentir des hauts et des bas, de vraies montagnes russes. Accueillez ces perceptions sans jugement, car plus vous vous offrirez de l’Amour, de la compassion et du respect, plus facile vous jonglerez avec ces énergies actuelles.

 

En cette période de la mi-juillet, où notre Soleil reçoit  » en face à face » les représentants des hautes autorités Célestes, ces dieux que l’on nomme Jupiter, Saturne et Pluton,  il nous est conseillé de rester bien attentifs quant aux résultats que nous allons recevoir, car ces moissons nous serviront de « référentiel »  tout au long de l’automne et du début de l’hiver.

De nouvelles missions seront abordées lorsque le soleil retrouvera ces dieux de l’olympe  janvier/février 2021

Ce début de semaine coïncide à la 7ème phase du couple soli-lunaires, des journées qui mensuellement nous incitent à modifier nos attitudes, en réorienter nos choix, dans le but d’achever la mission soli-lunaire initiale du 21 juin dernier et de préparer la suivante, celle qui aura lieu le 20 juillet prochain.

Colorés et brassés par toutes ces perceptions venant du plus profond des mondes inconscients, il m’est apparu intéressant de mettre en lumière cette déesse de l’ombre, cette déesse noire, celle que l’on nomme Hécate.

Episode 16 : la déesse Hécate  – ouvrir le lien du Podcast, pour écouter…

Une déesse chthonienne, bien lunaire, liée aux cultes de la fertilité, une des grandes divinités de l’enfer mettant en relief toutes les ambivalences, toutes les dualités,  tous les aspects opposés de la manifestation, que les notions de bien et de mal représentent si clairement.

C’est la déesse que l’on rencontre lorsque nous nous trouvons à la croisée de chemins. Ces moments où l’on sent les doutes, des angoisses profondes, des stress remonter provoquant des remous déstabilisateurs. Des instants dans la vie, où il vaut mieux prendre du recul et écouter les murmures de notre âme, plutôt que de la vendre au diable!!!

Quels sont les mécanismes de défense qui nous paralysent  orsque nous sommes à la croisée des chemins?

Ces moments où nous devons mettre en lumière ces tiraillements entre la peur et le désir d’accomplir nos choix.

Au cours de ces périodes de tiraillements, décelons pourquoi, nous préférons fuir le défi et reculer devant la réalisation de notre potentiel, plutôt que de l’affronter.

Qui est Hécate?

Elle est la fille du titan destructeur Persée et de la titanide de la nuit étoilée, Astérie, une naissance qui se place dans une période dans l’histoire des dieux, qui est antérieure au  pouvoir de Jupiter sur le mont de l’Olympe. On dit qu’enfant, cette déesse s’exprimait avec bienveillance…

Hécate est la première épouse d’Hadès, elle cédera sa place à Perséphone, qui la remplacera sur le trône de monde d’en-bas, ce monde immatériel où volent les fantômes…

En nous appuyant sur le récit mythologique, nous pourrions accepter de visiter toutes ces parties sombres de nous-même, celles que nous ne voulons pas vraiment regarder, mais qui transparaissent si clairement dans nos comportements.

Si, cette déesse honore et accorde les bienfaits aux moments des germinations, lors des accouchements, accompagne les marins qui prennent le large, elle incarne une guide exceptionnelle vers les initiations purificatrices.

Elle est souvent représentée avec ses atouts, que sont le flambeau enflammé, le glaive et le fouet!

Mais, cette déesse ambivalente réactive aussi nos colères, nos comportements destructeurs, ces énergies qui font du mal à aux autres, gratuitement, les mettant peut être en danger, tout cela, parce que ce que nous nous sommes sentis blessés, dans l’impossibilité de canaliser ces colères provenant d’une soi-disant injustice, n’acceptant pas les limites de la société et que le mode destruction, est notre seul moyen de réaction.

Hécate côtoie et joue avec les fantômes, les monstres terrifiants que l’on croit voir ou sentir.

Cette déesse prend tous ses pouvoirs la nuit, lorsque nous avons perdu tous nos repaires, que nous ressentons le vide, le néant, les peurs émotionnelles, que nous ne pouvons plus contrôler.

Hécate est la déesse des morts, celle qu’invoquent les sorciers, Hécate préside à toutes nos terreurs nocturnes, à tous ces fantômes qui meublent notre inconscient.

Hécate est souvent représentée par une femme à trois corps, aux trois têtes – celle d’un chien, d’un lion et d’un cheval.

Cette déesse tricéphale relie le ciel, la terre et les enfers.

Cette déesse incarne la lune noire, celle qui amorce le nouveau cycle, alors que la déesse Artémis représente la lune croissante et que la déesse Séléné, le moment de la  pleine lune, lorsque l’astre commence à décroître.

Lorsque le parcours soli lunaire se termine, lors de passage par la 8ème phase que l’on nomme balsamique, la lune va bientôt retrouver une nouvelle étreinte. Elle est en train de se débarrasser de mémoires appartenant au cycle précédent. Il faut mourir à l’ancien pour faire la place à une nouvelle conception…

Le moment semble opportun pour mettre de la lumière sur ces parties de notre psychisme, réorganiser le chaos éventuel entre l’intérieur et l’extérieur.
Ce que nous percevrons lors de la conjonction du soleil et de la lune, qui est exprimer l’Amour et la Lumière conjuguée..

Quels rituels pourrions-nous mettre en place lors de ces moments de nouvelle lune où l’on honore les noces alchimiques du Soleil et de Lune ?

En cette année 2020, nous accueillons deux fois une nouvelle lune dans le signe du Cancer.

La première eut lieu au moment du solstice d’été, elle était accompagnée d’une éclipse annulaire.

Le message était de renoncer à des schémas claniques obsolètes, afin de nous laisser éclairer par la puissante couronne de lumière de notre soleil qui se posait a Zénith, à son maximum de lumière.

La 2ème nouvelle lune a lieu le 20 juillet dans les derniers degrés du signe du Cancer, nous offrant d’enclencher une gestation dans une matrice épurée des handicaps passés.

C’est la raison pour laquelle, évoquer cette  16ème déesse peut nous aider à purifier ces eaux amniotiques…

Je vous souhaite une très belle semaine et je vous retrouverai lundi prochain avec une nouvelle histoire, d‘une des déesses que l’on trouve dans mémoires d’âmes..

 

Je vous rappelle notre soirée « Neptune Rétrograde en Poissons » qui s’insère dans les conférences « Langage Vibratoire inter-planétaire » avec Barbara le lundi 20 juillet prochain. Nous terminons les inscriptions le 13 juillet. Vous trouverez les renseignements sur nos sites respectifs. La prochaine soirée aura lieu le 24 août prochain, où nous aborderons le thème de l’éveilleur galactique  » Uranus et sa rétrogradation »……

Très bonne semaine,

Nous nous donnons rendez-vous lundi prochain avec une nouvelle lune qui se pose pour une 2ème fois dans le signe du Cancer, ce signe en lien avec la Mère, nos origines et nos besoins sécuritaires.

Galactiquement et Astrologiquement Vôtre,

Beatrice

 

 

Pas toujours facile de retrouver son chemin, lorsque les herbes ont envahi l’espace, bonne randonnée et à la semaine prochaine!

 

 

 

 

 

Béatrice Robin Brezina

Depuis plus de 30 ans, imprégnée de la philosophie jungienne, Béatrice a cherché dans les domaines de la psychologie, de l’astrologie, du tarot, de la généalogie… les liens subtils que l’Homme tisse avec l’Univers.

Cet article a 1 commentaire

  1. Avatar
    Pride Ornella

    Merci infiniment pour vos belles chroniques que je lis maintenant depuis des années. Quel dommage cependant que vous n’exprimiez plus les énergies jour par jour de la semaine, j’aimais m’y référer pour m’aider à y voir plus clair sur mes humeurs de la journée et ainsi mieux les vivre. Très belle semaine.

Laisser un commentaire