Lundi

Chronique Céleste du lundi 14 janvier 2019

« Le monde est notre cahier d’écolier, sur ses pages nous faisons des exercices.
Il n’est pas la réalité, quoique tu puisses y exprimer de la réalité, si tu le désires, 
Tu es également libre d’écrire des inepties, ou des mensonges ou de déchirer les pages. » Le messie récalcitrant » de Richard Bach

Chaque jour, chaque semaine, chaque mois, chaque année nous évoluons au rythme du zodiaque.

C’est notre cahier personnel, dans lequel nous y découvrons l’ensemble des données qui nous concernent, comme les descriptions des leçons que nous apprenons, les situations et les personnes que nous rencontrons. Un cahier qui nous faire prendre conscience de ce lien fondamental qui se tisse tout au long de notre vie entre le rythme de l’Univers et notre rythme terrestre.

Les enseignements quels qu’ils soient, sont instructifs, car il n’y a pas d’erreurs mais des expériences. Ce sera grâce à leur application quotidienne que nous intégrons les messages de l’Univers, le chemin royal vers notre multidimensionnalité.

Le jour où j’ai rencontré l’Art d’Uranie, lors d’un transit de Uranus sur ma Lune, ma vie a pris petit à petit un  tout autre sens, car automatiquement, je me suis mise à faire des liens, des recoupements facilitant l’intégration des événements que la Vie m’offrait d’années en années. Toutes les turbulences prenaient sens car il y avait une signification pour chacune d’elle. L’adoption qui se finalisait à 50 ans, juste au moment du retour de Chiron, et du transit de  Pluton sur ma Lune me sont apparus comme un cadeau du ciel, des rendez-vous du destin, me donnant l’occasion de cautériser ou de  guérir certaines blessures de mon âme.

Lors de l’arrivée en France de notre fils, le soleil transitait le signe du Cancer, ce signe qui donne la forme, lors de son de son envol le 5 janvier dernier vers le Canada, se manifeste dans le ciel une nouvelle lune avec une  éclipse partielle en Capricorne,  le signe de la construction réalisée, de l’élévation (signe complémentaire de signe du Cancer). L’énergie du Capricorne permet de vérifier la solidité de l’évolution de ce qui a été mis en place dans la matrice du Cancer.

Lorsque l’on prête attention à cette synchronicité, une joie stimulatrice, un profond enthousiasme s’installent en nous. Une sensation de bonheur « immortel » tapisse la toile de fond de notre être, malgré les difficultés pour nous pourrions rencontrer.

C’est vraiment cette perception d’être, que je souhaite vous transmettre en partageant ces Chroniques Célestes. L’interprétation des ballets planétaires sont à l’instar de la lanterne et du bâton de l’arcane de l’Hermite, des compagnons indispensables!

Nous avons terminé dimanche soir, la 3ème partie de la trilogie des « 12 travaux d’Hercule » sur Paris, stage animée en collaboration avec Claire Duprez. Un week-end au cours duquel une vraie magie s’est opérée grâce à toutes les significations symboliques dégagées de ce parcours mythique.

Oui, nous avons tenté de retrouver le fil d’Ariane de notre mission d’âme, au cours du passage de ces 12 grandes Portes. Ce cheminement qui a donné la possibilité  à chacun de découvrir et d’écrire sa Légende Personnelle.

Ce week-end encore sous l’influence des aspects de Saturne et Pluton encadrant la dernière nouvelle lune Capricorne, a été très porteur dans la mesure où nous avons été en quelque sorte poussés à  faire la différence entre ce qui nous enferme encore dans des histoires répétitives où nos peurs règnent en maîtres absolus et la possibilité d’accueillir avec plus de maîtrise nos forces souterraines dans le futur.

La complicité, la cohésion et l’authenticité étaient bien présentes tout au long de ce week-end.

Un vrai bonheur pour tout le groupe.

Ce cheminement s’est terminé par la confection d’un mandala où chacun a placé les objets qui lui tenaient à coeur, qui exprimaient les énergies du moment. Un rituel sur les 4 éléments a permis grâce à un nettoyage en profondeur de transmuter ce qui était en souffrance afin de passer à une autre dimension, de toucher ou de nous reconnecter à de nouvelles possibilités, en nous. Ces moments nous font prendre conscience à quel point c’est important voir vital de mettre du sacré dans notre quotidien afin d’accueillir les nouvelles perspectives.

Avec ces stages, je me rends vraiment compte comment cette année sera une année de transition et de préparation à l’année prochaine.

Prenons le temps de méditer tous le jours sur la symbolique de l’arcane du Pendu, incitant à regarder la vie autrement et surtout de quitter la matrice passée en changeant radicalement de comportement. Tous nos gestes sont chargés de sens et sont porteurs d’énergie de transmutation.

Nous ne pouvons plus faire semblant de ne pas savoir, ou de ne pas vouloir voir.

Comment allons-nous aborder cette nouvelle semaine?

En ce lundi matin, le couple soli-lunaire traverse la phase Premier Quartier, la lune actuellement en Bélier doit fournir les efforts pour exprimer ses perceptions et ses actions personnelles en lien avec l’ordre de mission du départ de la  nouvelle lune du 6 janvier, très tournée vers les mémoires passées, nous proposant comme toujours des choix:

  • soit, de rester prisonniers des formatages passés, de continuer d’être dans les répétitions,
  • soit, au contraire, prendre conscience de ces mémoires, de ces douleurs qu’elles soient karmiques ou de la vie intra-utérine, déceler où se situent nos résistances, celles  qui empêchent notre lente évolution vers d’autres horizons. Ce que l’on refuse de voir ou de traverser est souvent refoulé…Ce qui est intéressant, c’est qu’en ce début de semaine s’amorce avec des aspects partiles, donc puissants (depuis quelques jours) qui donnent le ton de ce début d’année.

Pluton/Soleil Capricorne: un aspect qui se forme chaque année en ce début janvier dont il est intéressant de suivre son évolution ( chronique du 7 janvier 2019). Cette conjonction illustre bien la mission d’Hercule lors de son passage par la 10ème Porte, lorsqu’il doit descendre dans  les ténèbres dans le but de sauver ceux qui y croupissent et souffrent. Cela me fait penser à la 19ème lettre Hébraïque « Qof » qui parle justement de la Lumière qui luit dans les mondes souterrains. La seule manière d’aimer nos ombres afin qu’elles deviennent transparentes.

Saturne/Mercure Capricorne : la parole doit s’accorder avec « impeccable » Relire les accords Toltèques.

Jupiter au carré décroissant de Neptune: quel est le défi que la vie nous offre afin de ne plus se passionner pour des leurres mais de s’impliquer spirituellement en toute liberté d’être

Vénus Sagittaire au trigone de Mars Bélier:  un côté festif s’invite à notre « table » mettant du baume dans nos coeurs comme dans nos relations.

En fin de journée du 14 janvier la lune retrouve Uranus au double carré des noeuds. Il faudra accorder son « violon » afin de réconcilier, notre quête d’identité et de liberté en tenant compte du contexte actuel pas très facile, tout en honorant le plus possible l’expression de notre créativité grâce à une bonne canalisation de nos émotions.

La mission d’Hercule au moment de franchir cette 10ème Porte  » La Capture du Cerbère« est assez significative surtout actuellement, car elle interpelle chacun de nous, lorsque nous souhaitons emprunter le chemin de l’évolution spirituelle.

Pourquoi?

Hercule doit incarner le « Sauveur » en descendant dans ses profondeurs dans le but de délivrer les autres de leurs souffrance,  juste au moment où le cycle annuel de la Lumière est au plus bas. Au cours de cette mission, on perçoit les germes de l’Amour inconditionnel jumelés à une lucidité capable de voir les autres telles qu’ils sont.

Cette mission s’avère très contraignante, car notre Héro doit non seulement traverser la rivière empoisonnée qui se nomme le Styx, mais, il va surtout rencontrer la « Méduse » qui représente la déformation de la réalité (comme un miroir, elle renvoie l’image de la personne qui se pose devant elle).

Pourquoi, sommes-nous pétrifiés lorsque nous voyons la réalité de ce que nous sommes!

Lors du passage solaire dans le 10ème signe de la roue zodiacale, un travail d’humilité, de solitude, de compassion nous est proposé, afin de percevoir l’importance de servir les Autres, grâce à une conscience plus élargie.

Ce travail peut se réaliser grâce à une purification de notre égo et surtout au lâcher prise de tout comportement égoïste. Les genoux sont en lien avec le signe du Capricorne.

Les 15 et 16 janvier, la lune transite le signe vénusien du Taureau s’alliant par un aspect de trigone d’abord à Mercure/Saturne, puis à Pluton Capricorne et au sextile de Neptune Poissons, deux bonnes journées où devoir et responsabilité travaillent en tandem.

Les 17 et 18 janvier, la lune retrouve l’air et l’adaptabilité des Gémeaux.

Méfiance le 18 janvier car la lune sera opposée à Jupiter/Vénus Sagittaire et au double carré de Neptune Poissons. Prenez le temps de réfléchir quant aux choix que vous faites, vérifiez les signatures, ne prenez pas pour argent comptant ce que les autres peuvent dire. Surtout que le couple soli-lunaire aborde sa 4ème phase que l’on nomme « Gibbeuse », qui doit agir comme un maître d’oeuvre mettant tout en oeuvre avant la finalisation de sa construction. Tout va dépendre dans quelles maisons de votre thème natal, ces aspects se posent.

Le 19 janvier le soleil transite le Noeud Sud Capricorne au carré de l’axe des noeuds, une journée où le passé peut remonter à la surface, profitez de la créativité que sollicite le noeud nord en Cancer en donnant une forme à vos projets, surtout avant d’accueillir la pleine lune.

Le 20 janvier,  lorsque la lune transite le 4ème signe, le Cancer, le soleil rentre dans le 11ème signe, celui que l’on appelle le Porteur d’eau. celui qui a pour mission de nettoyer les écuries d’Augias des puanteurs accumulées depuis tant et tant d’années.

Au début du mois de février, nous vous proposons un stage exceptionnel, celui de prendre conscience de notre créativité et de nous donner les moyens de la vivre dans notre quotidien.

Les énergies du Verseau nous incitent à nettoyer notre passé encombrant afin de libérer toute la richesse qui s’y est accumulée. C’est le sujet de ce stage.
Prendre conscience, grâce à la lecture du thème de chaque participant, de tout l’inné en latence, afin de faire émerger sa créativité!
L’ensemble des configurations planétaires actuelles, plus spécifiquement, l’arrivée d’Uranus dans le signe du Taureau, font caisse de résonance à notre spirale de Vie. A l’instar du « Porteur d’Eau » vidons l’urne contenant nos blocages afin de pouvoir accueillir les forces supérieures donnant accès à notre multidimensionnalité. Avec les vibrations du nombre « 12 » (un cycle complet), que manifeste l’arcane du « Pendu », en cette année 2019, sommes-nous prêts à accoucher de notre potentiel? Quels cordons résistent à la naissance de notre créativité?
Brisons les chaînes de nos peurs et cessons d’être esclave de nos doutes.
Alors,venez nombreux à ce stage, où Barbara Halatas et Angélique Guillemet, collaboreront chacune avec leur propre enseignement et leur propre expérience, afin de faciliter la libération des ombres qui retardent l’accès à notre multidimensionnalité.
Au moment de l’inscription, n’oubliez pas de m’envoyer vos coordonnées de naissance complètes.
Dans la joie de vous accueillir, ne nous tenons à votre disposition pour de plus amples renseignements. Béatrice, Barbara et Angélique

Stage « Créativité et Multidimensionnalité » du 9 et 10 février 2019 – Paris

Je vous souhaite une très belle semaine, de mon côté elle sera très intense sur tous les plans, car en milieu de semaine les déménageurs chargent tous nos cartons et meubles dans  leur camion. Nous quittons cette région d’Avignon pour le Morvan, le jour où le Soleil rentre dans le Verseau ( nouvelle direction) et où la Lune sera elle dans le signe du Cancer ( le passé, le foyer, la sécurité)  La suite au prochain numéro pour parler de la pleine lune dans l’axe Lion/Verseau

Avec toute ma gratitude et toute mon affection,

Astrologiquement Vôtre,

Béatrice

Leave a Comment