03 86 78 46 99    06 82 97 52 34       58230 Montsauche les Settons     Contact
Chronique Céleste du lundi 15 avril 2019

Chronique Céleste du lundi 15 avril 2019

 Depuis le début de l’année, nous ressentons pas mal de tensions, des rapports de force, des conflits d’identité que l’on a pu expliquer par la présence de Mars en Bélier au carré de Pluton Capricorne. Quelles sont les colères, les réactivités émotionnelles de tout genre qui nous ont envahis depuis le mois de janvier et février dernier? Malgré que l’aspect planétaire de Mars/Pluton se soit désactivé, les tensions sont toujours bien présentes.

Chiron a pris la relève lorsqu’il s’est installé pour 7 ans dans le signe du Bélier à la fin de l’hiver, cette présence nous a fait très vite comprendre que ce qui n’a pas été résolu ou dont nous n’avons pas pris conscience se retrouve actuellement dans une grande période de turbulence émotionnelle.

Pourquoi?

Chiron nous invite tous les 50 ans ( lorsqu’il transite le signe cardinal du Bélier principalement pour les natifs nés entre 1968 et 1977 qui ont Chiron en Bélier), à réfléchir sur la place que nous prenons, que nous revendiquons dans notre vie personnelle ou sociale. Le Bélier est le signe du « moi je » et si, pour une raison où l’autre, nous avons l’impression que ce « moi je » n’est pas honoré, nous allons réagir, soit par de la colère, soit par la fuite.

Dans la mythologie, Chiron implore Zeus d’intervenir afin de l’aider à mettre un terme à ses souffrances immortelles (blessures au genou). Chiron accepte de troquer son « immortalité » afin de libérer un uranien qui s’appelle Prométhée, punit pour avoir désobéit aux règles de Saturne!

Alors, qu’allons-nous implorer à Zeus, le roi de l’Olympe, pour mettre un terme à nos souffrances répétitives? Qu’est-ce qui ou quoi, dans votre vie,  représente « Prométhée »? Celui qui a osé affronter les lois des dieux.

Alors posons-nous la question : quelle est cette souffrance qui nous fait plier le genou, ce mal dont nous n’arrivons pas à nous guérir et comment s’est-il mis en place? 

Toutes nos souffrances sont en lien avec notre « genou » – notre Saturne » qui nous garde enfermé dans ses anneaux, dans ses répétitions. Le mythe de Chiron nous offre la possibilité de nous ouvrir à notre réalité cosmique, grâce aux messages d’Uranus, cet ambassadeur galactique…

C’est la raison pour laquelle, le passage d’Uranus en Bélier de l’été 2010 à ce mars 2019 est d’une très grande importance, car il nous a donné, chacun des 7 milliards que nous sommes, sur cette planète, un électrochoc, une impulsion électrique afin de nous ressaisir ou de nous réveiller.

A l’instar du Prince Charmant qui par son baiser, réveille tout ce qui était endormi, Uranus offre à la vie de sortir de sa torpeur, mais sur un plan différent.

Mais, lorsque nous n’y arrivons pas, cela réactive tout ce qui est frustré, notre colère refait surface, très vite nous accusons les autres de notre mal d’être, surtout si depuis notre enfance, nous avons préféré fuir dans notre bulle que de nous battre et prendre notre place. Profitez de ces occasions pour vous tourner vers toutes les personnes ou toutes les situations qui vous ont tendus des mains, oui, la résilience, cela existe. Merci, Monsieur Cyrulnik!

Chaque année autour des 13/15 avril, notre astre solaire retrouve la déesse Eris, cette fille de la Nuit, celle qui incarne la discorde, la division, les clashs, surtout lorsqu’elle s’est sentie humiliée, niée ou oubliée.

Eris est une transplutonnienne découverte le 5 janvier 2005, dont le cycle est de 545 ans – Eris transite le Bélier de 1925 à 2045 à son aphélie, elle ne restera qu’une dizaine d’années en Balance à son périhélie. La déesse Eris est connue dans la mythologie pour ses attitudes destructrices où rien, absolument rien de l’arrête lorsqu’elle veut à tout prix assouvir sa vengeance!

A la lueur de ces renseignements, nous pourrions réfléchir sur les rencontres, sur les évènements survenus dans notre parcours de vie depuis 2005 : des ruptures, des tensions, des attitudes excessives, des règlements de compte, des malentendus, des frictions, des polémiques, des incompatibilités, des protestations de tout genre, qui ont pu être être amplifiés lorsque la planète de la révolution Uranus a transité Eris du printemps 2016 au printemps 2017.

En ce mois d’avril 2019, la tension est d’autant plus dense, qu’Eris se trouve au double carré de l’axe nodal, Noeud Cancer et le Noeud Sud/Pluton/Saturne Capricorne.

Avant de développer cet aspect qui me semble vraiment important, et dont il ne faudrait pas minimiser les conséquences que ce soit dans notre vie personnelle, sociale ou politique:

quelles sont les évènements de rupture, de tensions, de divergences, de controverses, de différends que nous avons rencontrés entre le printemps 2016 et le printemps 2017,  lorsque la planète Uranus transitait Eris ?

Où se situe les degrés de 20°à 23°du Bélier dans votre thème natal?

Avez-vous une planète dans le signe du Bélier? Ou dans les trois autres signes de la croix cardinale : Balance – Cancer – Capricorne?

Sans aucun doute vous devez être la proie de ces turbulences émotionnelles amplifiées. L’amas planétaires de Saturne/Noeud Sud/Pluton en Capricorne, est en résonance avec l’ensemble de nos mémoires passées, dont nous devrions, chacun en fonction de notre passé, regarder de quelle manière nous allons pouvoir nous débarrasser de toutes ces  rigidités, de toutes ces attitudes autoritaires qui nous environnent et qui obstruent l’évolution et le bien être de notre âme.

Pour vivre notre incarnation, nous devons tous faire l’expérience des limitations et des règles. Mais, une fois ces paramètres intégrés, nous devons nous délester de ces échafaudages qui se transforment trop souvent en obstacles, qui ne facilitent pas notre envol vers d’autres dimensions. L’actualité est remplie d’exemples qui illustrent ces schémas, tous ces gouvernements qui au lieu de se mettre au diapason de cette société naissante du 21ème siècle, mettent en place des comportements involutifs (voir les nouvelles législations du royaume de Bahrein qui autorise la lapidation pour ceux qui ne rentrent pas dans leur moule)…

Nous avons tous le choix de dessiner notre Destinée, pour cela il faut être conscient de ce qui se trame autour de nous.

Pensez-vous que notre destinée est une question de chance ou de choix?

Quel a été le choix du disciple Hercule lors de sa mission liée au Bélier, « les Cavales de Diomède », qui n’est autre le que fils de Mars!

Les chevaux qu’ils possèdent sont particulièrement féroces et sauvages à l’image de Deimos et PhobosLors de cette 1ère mission, Hercule agit d’une part, avec précipitation et sans réfléchir aux conséquences de ses actions, et d’autre part, il ne prend pas la peine d’aller jusqu’au bout de sa mission et laisse son ami Abdéris conduire les « cavales » et franchir la Porte du retour.

Ce dernier se fait happer par la puissance destructrice de ces cavales féroces.  Lorsque Hercule reprend la main sur sa mission, en combattant  jusqu’au bout Diomède, que la « sauvagerie » cesse enfin!

Ce mythe nous apprend que la seule utilisation des «forces primaires » ne suffisent pas pour réussir, nous devons les conjuguer à une vision plus globale de la situation. Soyons également conscient que personne ne pourra jamais terminer, à notre place, la mission qui nous est allouée.

Lorsque nous quittons trop tôt le navire, les retours de bâtons ou les conséquences peuvent parfois se solder d’une manière très tragique.

L’énergie du prodigieux élan vital et de l’irrésistible force des motivations profondes du signe du Bélier, est complémentaire du  fléau du signe de la Balance qui symbolise l’infaillibilité de l’instrument qui mesure justement ces motivations profondes!

En ce lundi 15 avril, nous achevons le travail de la phase « Premier Quartier » la lune est en Lion au trigone du Soleil/Eris Blier et de Jupiter R, Sagittaire ce qui nous prodigue des élans créatifs. Cette lune fait par contre un aspect de quinconce à Mercure Poissons, qui nous propose d’ajuster nos élans peut être trop optimistes à la justesse de notre intuition. Mercure tout au long de son passage dans le signe des Poissons (où il a rétrogradé à 29°39 des Poissons) a fait le lien avec les mondes subtiles, plus éthérés, plus flous, les fantasmes, les rêves, les illusions. Avec l’influence de Jupiter Sagittaire et de la Lune Lion, on peut vite passer dans l’exagération, ce qui pourrait vous attirer des différends, des divergences, des situations de frictions.

Mardi 16 avril, la lune dès l’arrivée en Vierge fait un trigone à Uranus Taureau. un aspect que l’on retrouvera chaque mois. En Vierge, la Lune peut nous faire ressentir comment nous glissons dans le contrôle, ce qui est très différent de maîtriser une situation. C’est au cours de ce mardi que nous entamons la 4ème phase du cycle soli-lunaire du 5 avril., que l’on appelle « Gibbeuse« . Cette phase est une période au cours de laquelle, il est judicieux de poser un regard pragmatique sur ce que nous sommes en train de vivre. Plus nous clarifierons les choses au cours de cette phase moins lourd sera le travail de liquidation nécessaire avant la prochaine nouvelle lundi du 4 mai prochain.

Mercredi 17 avril, Mercure passe de l’élément eau à l’élément feu. Comme à chaque fois, lorsqu’une planète retrouve le signe du Bélier, il y a du renouveau dans l’air. Avec Mercure, la communication devient plus active, plus passionnée, plus dynamique. N’oublions pas pour autant, le bilan de la rétrogradation de Mercure autour du 12 avril dernier, ce qui peut nous aider à mieux communiquer  là où il y a des malentendus par exemple. A la fin de la journée du 17 avril, la Lune rentre dans le signe de la Balance à l’opposition de Mercure/Chiron et de Vesta Bélier, Mars en Gémeaux dynamise cette opposition. Ne restons pas enlisés dans des blessures égotiques, prenons appui sur nos connaissances et nos aspirations spirituelles.

Jeudi 18 avril, la Lune retrouve la déesse Athéna en Balance, comme pour se nourrir de ses messages qui poussent à l’émancipation, à l’autonomie.

Athéna réactive notre lien au père, à la verticalité que l’on ne peut acquérir que grâce à des comportements d’adultes. Chaque fois que nous rencontrons Athéna, elle nous fait travailler notre enfant intérieur…

 

Pleine lune du 19 avril 2919 à 12h13 TU – 2ème pleine lune dans l’axe Balance/Bélier – 3ème décan Balance lié à Mercure et 3ème décan Bélier lié à Jupiter!

Depuis l’automne nous avions chaque des pleines lunes qui se posaient autour du 1er degré des signes, avec cette pleine lune d’avril, elle se pose au 29ème degré de l’axe Balance/Bélier. Les pleines lunes sont des moissons du travail mis en place au moment des nouvelles lunes.

Ces derniers degrés contiennent des vibrations très puissantes qui poussent aux changements. Qu’allons-nous changer dans nos attitudes relationnelles? Allons-nous nous laisser manipuler et diriger par la déesse de la discorde Eris, où allons-nous écouter les sages conseils d’Athéna?

Depuis dimanche dernier, nous vivons une semaine assez dense au niveau vibratoire. Quelle que soit notre appartenance religieuse ( toutes les célébrations de tous les cultes sont basées sur les cycles soli-lunaires) cette semaine clôture une intériorisation de 40 jours mise en place le 6 mars juste le jour où Mercure devenait rétrograde. Le 4 est un symbole d’involution, de descente dans la matière. Cette période comporte 4 dimanches, le 5ème est le jour de Pâques. Nous en reparlerons dans la prochaine Chronique Céleste. Ne plus tenir compte de la sacralisation du Temps ne peut qu’immanquablement conduire au déséquilibre planétaire…

En ce jour de pleine lune correspond à la mort de l’ancien et la mise en place du nouveau, de quelle manière pourrions-nous appliquer ce passage de mort et de renaissance dans notre vie personnelle. Une pleine lune dans cet axe met en relief l’ensemble de nos relations, dans le respect de notre identité tout en s’intégrant harmonieusement dans nos rapports aux autres. Alors au travail…

Qu’est-ce qui frappe dans cette carte du ciel?
Tout d »abord,

  • un Soleil Bélier en conjonction avec Uranus Taureau : nos initiatives devront s’accompagner de valeurs différentes, plus dans l’ère du temps,
  • une lune conjointe à la déesse Hauméa, qui nous invite à décoincer nos relations devenues stériles,
  • cette pleine lune au carré de l’amas Saturne/noeud Sud/Pluton Capricorne, pointant du doigt les carcans dans lesquels nous sommes coincés,
  • au carré du Noeud Nord Cancer, nous pousse à exprimer nos émotions surtout grâce à la créativité,
  • Mars  en Gémeaux est devenu hors limite, prêtons attention à la manière de communiquer, le support de notre parole, le côté immature dans nos choix éventuels,
  • Prenons conscience des carcans desquels nous sommes issus et comment grâce à nos relations, nous pouvons les déceler et nous donner les moyens de les transformer.

Samedi 20 avril, le Soleil rentre dans le signe du Taureau et retrouve Uranus, Vénus quitte les Poissons pour rentrer dans le Bélier rejoignant Chiron et Vesta pour le week-end pascal.  Mercure et de Vénus lors de leur transit en Poissons, surtout lorsqu’ils ont rejoint Neptune en Poissons ont permis de ressentir d’une manière plus subtile notre environnement.  Maintenant, que ces deux planètes se trouvent dans le feu cardinal du Bélier, il nous faut agir et mettre les choses en place d’une manière plus dynamique et efficace.

En ce samedi, la lune transite le signe de la mort et de la renaissance, le Scorpion.

Profitez pour couper à vos illusions émotionnelles tout en canalisant votre force intérieure afin de transmuter les remous émotionnels qui empoisonnent votre existence.

Nous pouvons tous devenir un Papillon, il suffit de suivre le processus adéquat!

Merci à Claire Duprez pour sa magnifique illustration,

Je reviendrai vers vous en fin de semaine pour vous souhaiter une bonne fête de la renaissance.

Je vous rappelle notre stage sur Paros au mois de mai prochain, nous sommes en train de clôturer les inscriptions.
Avec toute mon affection et toute ma tendresse,

Astrologiquement et galactiquement Vôtre,

Béatrice

 

 

 

Béatrice Robin Brezina

Depuis plus de 30 ans, imprégnée de la philosophie jungienne, Béatrice a cherché dans les domaines de la psychologie, de l’astrologie, du tarot, de la généalogie… les liens subtils que l’Homme tisse avec l’Univers.

Cet article a 2 commentaires

  1. Avatar

    tout simplement génial merci géantiquement.
    laurence

    1. Béatrice Robin Brezina

      merci

Fermer le menu