03 86 78 46 99    06 82 97 52 34       Les crots de Fonteny 58230 Montsauche les Settons    Contact
Chronique Céleste du lundi 16 mars 2020
La Porte de l'Equinoxe du Printemps, dont le gardien n'est autre que Mars!! Merci à Claire Duprez pour cette illustration qui parle d'elle-même!

Chronique Céleste du lundi 16 mars 2020

 

« L’invisible s’est fait sentir: les foudres ont frappé;
Le mouvement tellurique a changé de cadence.
Les arbres ont tremblé; les bêtes ont couru.
Déracinés, les humaines seuls dans l’ignorance ». « Enfin le royaume » de François Cheng

L’invisible se fait sentir, oui, nous le sentons tous, un peu comme si rien ne pouvait arrêter ce qui se trame actuellement. Grand ou petit, riche ou pauvre, nous sommes tous les témoins perplexes sur cette pieuvre qui nous envahit, qui nous emprisonne, qui nous contraint à un face à face avec nous-même.

C’est d’une manière individuelle, que nous réagissons à ces circonstances inhabituelles, chacun en fonction de nos mémoires passées.

Un excellent test pour observer la diversité de nos réactions émotionnelles.

Certains préfèreront refuser ce qui se passe, d’autres choisiront de tomber dans les abîmes de leurs peurs. Une troisième attitude serait d’observer et d’appréhender, notre ennemi, doté des instructions comme celles que reçut notre ami Hercule, dans le but de vaincre et de dépasser, les difficultés de poids qu’il allait rencontrer au cours de ces missions:

 » Nous nous élevons en nous agenouillant, nous conquérons en nous rendant, nous gagnons en cédant »  et que  » la flamme qui lui au-delà du mental révèle la bonne direction »

Une chose est certaine, nous devrons traverser cet « inconnu », sans pouvoir contrôler, quoi que ce soit, un sentiment fortement coloré par le sentiment de s »être fait piégé, comme un poisson rouge dans son bocal. Toute la journée, nous essayons de contrôler ou de maîtriser notre quotidien et aujourd’hui, on ne peut même plus faire des projets pour le lendemain..

Oui, nous devons apprendre à vivre « l’instant roi » sans faire référence à hier, ni projeter sur demain…

Quel exercice pour gérer l’océan de peurs qui émerge de l’Inconscient collectif!

Ce que nous vivons aujourd’hui, me fait penser à l’histoire de « Pierre et le loup » qui par deux fois crie à l’aide parce que le loup va le manger, alors qu’il ne s’y trouve pas. Lorsqu’une une troisième fois, il appelle à l’aide, plus personne ne l’écoute! Combien d’entre nous, n’avons plus confiance dans nos gouvernements, dans tout ce que les grandes instances (les médias entre autre) qui tirent les ficelles, qui nous manipulent, alors, nous n’avons pas forcément cru à la dangerosité de cette épidémie.

L‘accueil de l’Etoile…quelle sagesse.

Mais, cette fois-ci, le loup est bien là, comme une pieuvre tentaculaire. Parlant de pieuvre, je pense à « Méduse » renvoie notre propre image dans son miroir ( être médusé de peur), qui ose l’attaquer!

Regarder dans la glace et observer votre visage.

Si, nous devons faire le dos rond face à cette déferlante, nous devons par contre, nous verticaliser, nous redresser intérieurement.

Visualisez-vous en tant qu’antenne entre le Ciel et la Terre…à l’instar de la lame « Etoile » en tarologie…qui se pose pour accueillir ce qui vient d’en haut et d’en Bas…

Oui, nous serons obligés de passer du contrôle à l’adaptabilité, tout en montant de niveau de conscience.

Le temps est venu de sauter dans notre montgolfière et de lâcher nos sacs de sable.

Nous sommes, en quelque sorte, propulsés vers l’ère du Verseau, une nouvelle ère qui prône la coopération, l’altruisme, le nettoyage des scories du passé, et surtout, de  conjuguer « Amour » avec « Rigueur »!

Il est vraiment nécessaire, de penser « collectif » en même temps que de se préserver, mais, nous avons un peu perdu l’habitude de ces automatismes.

Les aspects décroissant de Neptune Poissons à Jupiter Sagittaire, tout au long de l’année 2019, manifestaient probablement l’expression de ce qui se tramait dans l’invisible, alors que l’on nous montrait que le visible de l’iceberg.

Le fait que les deux maîtres des Poissons Jupiter et Neptune soient dissonants manifestent un tiraillement, une difficulté, une distorsion entre le respect des lois de l’univers et les germes de vie qui se trouvent dans les Poissons.

Jupiter transitait les Poissons en 2010, alors que Neptune rentrait timidement dans les Poissons en avril 2011 (jusqu’en 2025) , les lunes noires transitent les Poissons au printemps 2019, Vénus rentre en Poissons, le 13 janvier 2020, Mercure fait sont entrée  le 2 février 2020, ( signe dans lequel il entame sa rétrogradation).

Enfin, le Soleil rentrait en Poissons le 19 février dernier (augmentation de la pandémie).

Les obstacles sont là, il suffit de trouver un moyen pour les traverser…

Ce qui serait intéressant, c’est de regarder et de faire le lien entre, ce qui s’est passé dans votre vie, au cours de ces périodes et aujourd’hui, afin de déceler en nous, des comportements ou attitudes qui mériteraient aujourd’hui toute notre attention afin de les transformer.

Comme par exemple:

des peurs de manquer, peur de perdre ses acquis, peur d’être abandonné, peur d’être rejeté ou nié, peur d’être soumis, manipulés ou victimes, colère de se sentir piégé ou enfermé, ne plus pouvoir faire des projets, colère de voir tout s’écrouler…

Ce seront sur tous ces points douloureux, que « la pieuvre » est actuellement, en train d’appuyer. Les voiles se déchirent et nous sommes face à nous-même et à tout ce que nous avons réalisé jusqu’à présent. C’est là où il ne faudra pas laissé la place à notre égo négatif, et oser affronter le bilan actuel.

Plus vous prendrez conscience de toutes ces parties de vous-même (extensions) et que vous les transformerez en lumière, plus vos vibrations monteront en puissance.

Ce qui arrive à notre planète est en lien avec chacun de nous.

Plus vite, nous trouvons l’origine de certaines de nos attitudes, plus efficacement, nous aiderons la planète à guérir collectivement.

C’est la raison pour laquelle, nous devons tous faire ce que j’appelle  » le choix du non-choix », qui facilite l’acceptation de ce que nous sommes obligés d’affronter.

 

 

Une couronne peut conduire à l’initiation…

Quelle est la symbolique de la « couronne »?

De part sa forme circulaire, elle évoque le parcours du Soleil, elle symbolise par voie de conséquence,  la consécration de son pouvoir, matériel comme spirituel.

De quel pouvoir s’agit-il?

Ce « corona virus«  nous oblige à nous reconnecter à notre pouvoir, car cette couronne peut se vivre comme une « initiation » qui va nous inciter à grandir grâce aux circonstances qui accompagnent cette pandémie.

En cette fin de l’année astrologique, où notre étoile éclaire de ses rayons, les ombres du signe de Poissons, soyons conscients de ce qui se trame, avant d’enclencher une nouvelle saison, lors du passage de la Porte de l’équinoxe du printemps.

En ce lundi 16 mars, le couple soli-lunaire agit au travers des énergies de la 7ème phase, celle que l’on nomme « Dernier Quartier » qui va encore plus que d’habitude nous obliger à réorienter les initiatives prises au moment de la nouvelle lune le 23 février dernier. La Lune est en Sagittaire et le Soleil en Poissons, ce qui réactive les conséquences de l’aspect de Jupiter carré Neptune toute l’année 2019.

Alors, nous pourrions par nos attitudes, comprendre les dessous des gouvernements au cours de l’année 2019, nous cachant les noeuds réels de la situation qui est la main mise matérielle de certains pays, de certaines personnes sur les réserves concrètes de la planète.

On en apprendra sûrement plus, avec les mois à venir.

Surtout que Jupiter étant passé en Capricorne (autorité patriarcale) ce qui va cristalliser et installer ce problème dans la durée, sauf si nous réagissons différemment.

La vérité finit toujours par triompher!

Mercure retrouve le signe des Poissons jusqu’au 11 avril prochain.

Un Mercure qui depuis, la fin de la rétrogradation le 10 mars, redistribue l’ensemble des expériences rencontrées au cours de ce travail d’intériorisation.

Uranus dans le signe du Taureau fait un aspect de trigone et de sextile à l’axe des noeuds, ce qui va favoriser à entrevoir, de nouvelles perspectives, plus novatrices dans une période, où nous avons l’impression que tout absolument tout change de référence. Ces modifications de comportements mettront en relief la solidité de notre identité (en lien avec Chiron qui se trouve au carré des noeuds de la lune). Devenons créatif, et osons nous faire confiance…

C’est ici que nous pourrons voir si c’est notre égo négatif qui dirige notre vie ou si c’est notre conscience.

En fin de journée, la lune quitte le Sagittaire pour rentrer dans un signe où elle se trouve en exil, le Capricorne.

Ce sera dans la soirée, que nous aurons l’occasion de vérifier si nous avons, depuis un mois fait des progrès en matière d’ancrage de notre identité, ou si nous sommes encore vite déstabilisés par les retours des autres (ceux qui ne sont pas toujours d’accord avec nous).

Surtout que la lune passe sur le noeud sud Capricorne amplifiant ce qui est sclérosé depuis si longtemps.

Au cours de la journée du Mardi 17 mars, prenez le temps de vous brancher sur d’autres fréquences, par ce que la journée du mercredi 18 mars, sera vraiment très très dense.

Pourquoi?

Vers midi, il y aura un amas planétaire très rare en Capricorne, englobant Centaure Pholus/Noeud Sud, suivi de Mars/Athéna/Jupiter/Lune/Pluton/Saturne (autour du 22°/29°) au carré de la déesse Eris, ce qui mettra le feu au poudre (colère, ras le bol, conflits…durcissement du problème en place) mais heureusement au sextile de Neptune/Soleil Poissons, ce qui adoucira la situation nous offrant une possibilité de transcendance, par la prière, les mantras, les médiations et d’essayer de déceler le positif dans cette situation dramatique. Nous sommes face à nous-même, une occasion unique pour tirer nos propres ficelles, tout en respectant la collectivité, les autres.

L’ensemble de ces configurations sont la signature d’une crise collective sans précédent.

On ressent bien la place de l’arcane « Sans Nom » qu’exprime l’année 2020, avec ce stellium planétaire.

 

Oui, l’année 2020 est certes une année 4, liée à l’Empereur, mais aussi, une année 13, en lien avec le symbolisme alchimique de cette 13ème lame du Tarot.

Pour acquérir d’autres valeurs, il faut d’abord avoir le courage de faucher, l’ensemble de nos croyances obsolètes et limitantes.

Cette pandémie, nous montre à quel point, d’un côté, nous sommes peu de chose alors que d’un autre côté, elle nous donne l’occasion d’extérioriser toute notre Force intérieure.

Les énergies planétaires qui émanent de ces aspects expriment bien des choses, qui passent par une nouvelle naissance, mais avec des appréhensions monumentales, car nous n’avons plus de référence.

Tout va dépendre de l’état d’esprit dans lequel nous accueillerons ces configurations.

Une chose est sûre,  là où se manifestent des failles,  ces énergies « atomiques » s’infiltreront dedans. N’oubliez pas que nous sommes tous des amazones et des chevaliers…qui se battent pour faire triompher la Lumière et l’Amour de la Source.

La déesse Cérès Verseau qui suggère un besoin de prendre du recul par dégagement émotionnel est au carré de Vénus Taureau qui réactive pas mal nos peurs de manquer, donc nos recherches de sécurité.  Observons et accueillons nos peurs, mais gardons les à distance afin qu’ils ne se nourrissent pas de notre âme.

Le 19 mars, le jour de la saint Joseph,  le père protecteur, la lune rentre en Verseau  au carré d’Uranus Taureau, une journée où des tensions pourraient apparaître entre l’envie de passer à autre chose, à lâcher le connu pour aller vers l’inconnu et de veilles peurs qui tirent les ficelles dans les coulisses. Alors, intégrons le père protecteur en nous et que quoi qu’il arrive, il y aura une solution. Oui, la Force est en nous!

Le 20 mars 2020 à 4h49 TU nous passons par la Porte de l’équinoxe du Printemps!  La Porte de l’Orient, qui est celle de tous les possibles.

Le Soleil rentre dans une nouvelle année, à 1°Bélier! Un passage important, car ici les forces s’inversent afin de permettre à la « conscience » de jaillir de l’ombre!

 

 

 

 

Une porte donne accès à un autre espace, et cette porte liée au Bélier, initie le cycle de la manifestation.

Chaque portail est un vortex qui offre une initiation, grâce au passage entre des éléments différents, comme ici, on passe de l’eau des Poissons au feu du Bélier, qui incarne le jaillissement de la vie nouvelle.

Depuis deux ans, ce passage se fait avec notre Soleil en conjonction avec le centaure Chiron, qui vient nous rappeler cette année encore, de focaliser notre attention sur ce que représente le respect de notre identité, qui colore l’ensemble de nos actions.

Le degré Sabian du 1° Bélier parle de : »une naïade émerge de l’océan. Un dauphin l’embrasse » ou l’émergence de formes nouvelles où la conscience voit le jour grâce à l’accueil et l’intégration de notre féminin...nous exprime Rudhyar…A méditer!!!

Au moment de l’équinoxe, le couple soli-lunaire clôture son cycle par la 8ème phase que l’on nomme « Balsamique » celle qui nous met face au bilan mensuel et qui nous invite à liquider ce qui est obsolète. Je pense ici, à tous nos rêves, à toutes nos croyances, à toutes nos illusions, qui s’écroulent. On ne peut compter que sur nous-même, sur nos propres valeurs.
Depuis plus de 40 ans, j’entendais que 2020, allait être l’effondrement de la Bourse et du système actuel. On y va tout droit, mais pour moi, ce que cela va impacter, c’est plus un changement radical de nos propres valeurs, de toutes nos sécurités que l’on va trop souvent chercher à l’extérieur par des supports matériels mais aussi par la boulimie de livres, de stages, d’informations de toute sorte.

Aujourd’hui, il y a notre reflet dans le miroir.

Un reflet qui pourrait être une émanation de la Source, afin de faire triompher sa Lumière..

Nous nous retrouverons la semaine prochaine avec la première nouvelle lune de l’année, celle qui donne le ton à l’année astrologique.

Soyons tous unis au même coeur duquel jaillit un amour inconditionnel…

Avec toute mon affection, Toute ma tendresse,

Je reste à la disposition de ceux qui aurait besoin d’un réconfort, car je pense à tous ceux qui sont séparés de leur famille, de ceux qu’ils aiment,

Oui, c’est difficile à accepter et à traverser, mais « A coeur Vaillant, rien d’impossible »

Merci aussi à tout le corps que forment les soignants et à tous ceux qui mettent leur vie en péril et qui sont dans le don de leur métier,

Merci on pense bien à vous!!!

Mobilisons nos énergies et envoyons leur notre gratitude!

Galactiquement Vôtre,

Béatrice

Le coeur qui nous relie à la Source, merci Claire!

 

 

Béatrice Robin Brezina

Depuis plus de 30 ans, imprégnée de la philosophie jungienne, Béatrice a cherché dans les domaines de la psychologie, de l’astrologie, du tarot, de la généalogie… les liens subtils que l’Homme tisse avec l’Univers.

Cet article a 3 commentaires

  1. Avatar

    Hello Béatrice, j’aime lire vos chroniques chaque semaine. Merci à vous

    Je souhaite ajouter une petite touche d’humanité

    Accueillir nos peurs, les vivre au travers notre corps physique, sentir ce qu’il se passe en nous
    quand elles nous tsunamisent pour les intégrer et les transmuter…
    Ne plus adhérer et ne plus réfuter, nous met droit dans nos « godasses »….
    Ne plus avoir un avis sur quelque chose mais vivre la chose …

    Notre corps est un outil merveilleux pour transmuter nos émotions et nos croyances …
    Descendre en lui profondément avec la respiration, permet d’observer que nos pensées sont toujours en avant ou en arrière,
    mais jamais dans le présent …
    Cela ouvre une possibilité de ne plus faire un « fromage » avec les diverses propagandes « officielles »
    et à apprendre à sentir et à vivre avec tous nos aspects, la vie, la conscience que nous sommes …
    corps physique, sensations corporelles, respiration) coeur (émotions, sentiments) mental intellect (pensées alignées sur nos 2 autres pôles et bavardage incessant)

    Tendresse joyeuse à tous

    1. Béatrice Robin Brezina

      Merci pour ces réflexions très pertinentes Belle continuation Beatrice

  2. Avatar

    Merci Béatrice. Je ressens cette période comme une chance de vivre ce que l’on ne vit jamais : un grand silence,, tout comme un grand calme qui nous est offert, une sorte d’espace enfin « vide » dans lequel nous pouvons nous étendre pour un instant d’Etreinte avec Soi. Quels seront alors les nouveaux messages ? Je suis psychothérapeute et je vais poursuivre mon activité pour mettre à disposition une écoute, un accompagnement en ayant une immense pensée affectueuse et chaleureuse pour ceux qui sont seuls et dans le dénuement. Merci à Tout ce qui se passe pour nous faire atteindre à toute cette nouvelle « Aventure » humaine car il y aura une Conscience nouvelle après cela. Je vous embrasse Tous/Toutes

Laisser un commentaire

Fermer le menu