Chronique Céleste du lundi 17 août 2020
Apprenons à décoder les messages que le ciel nous délivre dans le miroir de nos eaux intérieures. Bonne nouvelle lune Lion...

Chronique Céleste du lundi 17 août 2020

« Penser intégral pour favoriser la cicatrisation intérieure«  résume tout-à-fait cette 8ème nouvelle lune qui se forme au 27ème degré du Lion, proche de l’étoile Régulus, qui se révèle bénéfique dans ses réalisations, dans l’expression de ses capacités créatrices. Régulus ce le gardien du Nord, fait partie des 4 étoiles royales. Un départ très prometteur mettant en relief notre créativité, sur une toile de fond qui émet une incroyable concentration d’énergies, grâce à la combinaison de plusieurs phénomènes.

En effet, cette nouvelle lune du 19 août coïncide à la conjonction supérieure du Soleil/Mercure, qui va colorer les communications d’une nouvelle impulsion. La combinaison de ces deux aspects (de conjonction) amplifient les retombées de ces nouveaux départs. A nous de les nourrir de nos intentions profondes.

En ce 18 août, Mercure endosse la peau d’Epiméthée (qui réfléchit après), nous en aurons bien besoin en ce coeur de l’été, pour contrebalancer les tensions émises par les corps planétaires transitant les signes cardinaux, cela pourrait éviter des débordements regrettables.  Toutes les graines mises en terre au moment du 18/20 mars dernier, rejailliront au prorata de la manière dont nous avons accompagné leur évolution depuis la fécondation à la mi-mars.

Les énergies du couple Soleil/Mercure coloreront le cycle mercurien jusqu’à la prochaine conjonction que l’on nomme inférieure qui aura lieu le 25 octobre à 4° Scorpion. Mercure rétrograde sera alors incité à prendre « les devants » afin de mettre timidement en place les nouvelles instructions même si les circonstances s’avèreront encore compliquées par des retards. Il faudra attendre le 4 novembre pour que les blocages se lèvent petit à petit.

« Accéder à la puissance de l’intelligence intégrale » afin d’augmenter notre concentration et notre créativité, élever notre clarté émotionnelle en abaissant nos niveaux de stress et d’anxiété, renforcer nos défenses organiques, promouvoir des performances optimales à notre corps …toutes ces possibilités grâce à déploiement de nos ressources intégrales, une très belle démarche, très bien expliquée par  Patrick Drouot dans son livre « Révolution de la pensée intégrale »!

Une pensée nourrie de l’intérieur, éclairée par la conscience de notre âme…

En ce lundi matin 17 août, nous entamons une semaine de grandes tensions, qui peut soit découler sur des explosions de tout genre ( famille, société, volcan, terre, relationnel…) soit, servir de carburant afin de passer à autre chose. De toute difficulté peut découler une créativité.

Nous marchons de plus en plus sur des oeufs, au cours de cette période dite transitoire ou d’interface entre des ères très différentes, celle finissante des Poissons (eau) et l’aube du Verseau (air).

La lune en Lion se place au carré d’Uranus R Taureau excitant notre susceptibilité qui pourrait se comparer à un arc tendu au maximum. Uranus R permet le changement, car il fait sauter ce qui est déjà fissuré…

Allons-nous tomber dans les failles que nous tend notre égo négatif, afin qu’il puisse mieux nous manipuler et nous garder prisonnier des émotions passée, ou allons-nous regarder ce qui se passe comme un spectateur au théâtre, afin d’en tirer profit, de nous améliorer.

En effet, les enjeux sont lourds, car il faudra bien choisir sa finalité, peu importe les chemins que nous emprunterons pour y arriver.

Surtout que jusqu’à mercredi, il nous est proposé une période de purification, de liquidations, de toutes les émotions qui ont émergé au cours de ce cycle soli-lunaire, et qui en cette fin de cycle osent encore nous encercler, nous emprisonner.

La planète « Mars » est coincée entre la déesse Eris et la Licorne en Bélier, entre le désir de ne plus accepter les injustices car les colères intérieures sont trop fortes ET la possibilité de canaliser ces tensions en les utilisant comme carburant pour passer à un autre niveau de conscience.

A savoir, que la planète Mars commence à ralentir, à acquérir de plus d’intensité, en rapprochant de sa rétrogradation qui aura lieu,  le 9 septembre prochain.
C’est sur ce sujet « brûlant » que nous aborderons avec Barbara, notre session, le 7 septembre dans « Langage Vibratoire inter-planétaires « , où nous développerons les conséquences dans notre vie personnelle, comme pour le Collectif, de ces énergies Martiennes. Mars décrit notre manière personnelle d’exprimer notre identité.  Il y aura des retombées importantes en cette période de rentrée, dont il faut être conscient, car en fonction de nos attitudes, elles serviront de carburant, stimulant notre masculin, comme elles pourraient, servir de support à des destructions massives et désordonnées, surtout que Uranus est rétrograde.

Les aspects planétaires dans lesquels le dieu Mars se trouve mêlé, devraient attirer notre attention dans la mesure, où avec Mars, « cela passe ou cela casse »!

Mars formera une très belle complémentarité avec la belle Vénus, qui retrouve Uranus dans le signe du Lion. Cette Vénus qui de de part sa filiation céleste ne souhaitera plus être soumise, à qui ou à quoi, que ce soit. Elle utilisera tous les moyens pour exprimer ses revendications. De part l’aspect créatif entre ce couple légendaire, le dieu de la guerre, Mars endossera avec plaisir le rôle de porte drapeau ou de porte parole.

Mercredi 19 août 2020, une nouvelle lune se place au quinconce de Sature R Capricorne, nous incitant dès l’enclenchement du cycle, à garder nos distances, à réfléchir à nos comportements, à observer ce qui se passe!

Le nombre qui se manifeste encore une est le nombre « 13 » que représente l’arcane du « Sans Nom », cette lame de « passage » entre le monde visible et le monde invisible.

Des vibrations qui nous incitent à nous connecter au côté invisible afin de permettre à nos guides, nos anges de nous aider à transmuter les difficultés de la réalité actuelle.

Cette lame nous met face à nos choix ontologiques, qui pourraient être éclairés par toute La lumière émanant de cette nouvelle lune/mercure Lion!

Cette énergie « 13 » qui colore la toile d e fond de cette année 20 (comme le nombre « 4 » ») , des vibrations que nous avons eu l’occasion de rencontrer plusieurs depuis le début de l’année…

N’oublions pas notre ange gardien afin d’être guidé sur notre chemin…trésor de la cathédrale Saint Sauveur de Bruges

Cette nouvelle lune très « Mercurienne et dynamique », nous demande de bien réfléchir avant de prendre des décisions, car il y aura à chaque fois des ajustements à faire, entre le désir et la réalisation de ce désir !!

On peut évoquer ici notre attitude entre le « Principe de plaisir et principe de réalité »! si chère à Sigmund Freud!

Le 25ème degré sabian du Lion de cette nouvelle lune est très éclairante:

« Un grand chameau traverse un immense désert »,

qui évoque toutes les résistances, les forces qui nous accompagnent lors de tous les départs,  que nous oublions bien souvent. Sauf, si en conscience, nous restons en lien avec notre ange gardien, qui se fait toujours un plaisir de nous aider en provoquant de belles synchronicités dans le but d’accéder à la réalisations des promesses du départ.

La carte du ciel met en relief une très belle triplicité de feu, à l’instar d’un vortex d’énergies –  Soleil/Lune/Mercure lion trigone à Noeud Sud Sagittaire trigone à Mars/Eris Bélier…

Nous en aurons besoin, pour nous aider à garder notre verticalité et accepter de nous mouler aux règles demandées. Ne perdons pas nos forces à lutter contre, pour des détails sans importance, mais gardons nos forces pour appréhender la réalité de fond, de la situation.

La déesse Eris « l’éveilleuse au féminin, » main dans la main avec le dieu Mars de la guerre, se placeront au premier plan sur les barricades, jetant une « pomme d’or »,  là où il manque de cohérence, où les situations paraissent injustes afin de les faire bouger, quitte à provoquer une guerre de 100 ans…..

Une autre indication intéressante, c’est l’axe nodal dans les signes des Gémeaux/Sagittaire.

Le noeud sud transite depuis la semaine dernière le centre galactique, ce vortex de lumière issue d’autres plans.

Si, on conjugue cet évènement avec la symbolique d’un Uranus devenu rétrograde, qui agit puissamment de l’intérieur, cet ambassadeur galactique provoquera des situations imprévues, inattendues afin de nous faire comprendre l’inutilité de rester coincer dans des schémas obsolètes.

Comme nous le verrons dans la présentation de la déesse Hauméa, celle qui transforme les choses, celle qui provoque la remontée du sacré en toute chose, nous sommes en train de vivre des moments historiques (personnellement) dans la mesure où nous avons tous les outils à notre disposition pour traverser ses sables mouvants et surtout en sortir plus fort qu’avant, car nous aurons pris de la hauteur et que nous ne serons pas laissés prendre dans les filets de l’égo négatif…

Si, l’on se penche sur le 28ème degré des Gémeaux dans les degrés Sabian:

Un chemin éclaire par la Lumière solaire..

« Une faillite accablante donne l’occasion d’un nouveau départ »

Osons plonger dans notre passé afin de déceler les origines de nos faillites. L’argent est toujours en lien avec les valeurs qui se trimbalent dans le clan.

De quelle manière ces valeurs ont tenu les ficelles de mes comportements dans la gestion de mon entreprise ?

En rectifiant ses fonctionnements, et surtout en développant les valeurs intérieures nécessaires, plus aucune faillite ne se présentera à nous.

Oui, nous devons abandonner les origines de nos comportements, adopter des comportements d’adultes dans la gestion de la matière…

Cette nouvelle lune se fait sous les augures de l’étoile royale « Régulus » ce gardien de la porte du nord qui favorise les opportunités dans la mise en place de nos réalisations.

Si, on monte la carte du ciel pour le centre de la France, c’est encore le signe du Lion qui se trouve à l’Ascendant, mettant en avant les énergies de consciences mais l’aspect de Uranus R Taureau nous rappelle que ce n’est pas en copiant les autres que nous serons reconnus mais en nous donnant les moyens de mettre notre griffe personnelle.

Avec une Vénus Cancer nous aurions tendance à garder notre âme enfantine, un atout, si nous n’adoptons pas des comportements affectifs immatures, de dépendance.

Les énergies cosmiques en présence sont comme un manteau lumineux protégeant l’eau de nos émotions.

Développons notre intuition, mettons en place nos rêves, regardons la vie avec la joie de notre enfant intérieur.

Le jeudi 20 août Mercure va rejoindre la lune dans le signe de la Vierge qui sera au cours de la journée opposée à Neptune R Poissons, avec ce genre d’aspect il faut toujours surveiller de ne pas se laisser influencer et de garder toute son objectivité.

Samedi 22 août, notre étoile rentre dans le 6ème signe que l’on nomme Vierge, on passe du feu à la terre,  en même temps que la lune en Balance se pose à l’opposition de l’amas Bélier et au carré du Capricorne.

Si, nous montons le thème de l’Ingres de l’entrée du Soleil en Vierge, qui va colorer le passage du soleil dans ce signe, on peut prévoir des conflits tendus entre différentes fractions.

La solution, c’est de se connecter à l’aspect Vénus trigone Neptune qui nous insufflera la tolérance, l’écoute, la diplomatie et la joie des rires….

Aidons nous, de la terre pragmatique et concrète de la Vierge pour affronter et absorber les tensions émotionnelles provoquées par les planètes dans les signes cardinaux.

Voilà encore une semaine avec des rencontres énergétiques intéressantes et dynamisantes.

Je rappelle notre stage du lundi 24 août, où avec Barbara nous animerons dans « Langages Vibratoires et inter-planétaires » les effets d’Uranus dans le signe du Taureau et la meilleure manière d’aborder les messages de la rétrogradation. Les inscriptions se clôturent le 17 août 2020, afin de nous donner le temps pour préparer les différents thèmes.

Le lundi 7 septembre, nous développerons les énergies du dieu Mars qui lui aussi va se mettre en « pause » afin de revisiter certains aspects de sa « personnalité ». Les rétrogradations sont toujours importantes mais celle du dieu Mars, le degré où il se pose en Bélier très proche de sa partenaire Eris, les aspects tendus qu’il fera tout cet automne avec les planètes en Capricorne, devront être ressentis en conscience, compte tenu de l’ampleur de toutes leurs facettes, afin de canaliser les énergies dans un but constructif. De quelle manière vais-je affronter les autorités? Cela dépendra de la force de notre identité, de notre confiance et de notre connexion stellaire…

Comme d’habitude, chaque participant aura une lecture séparée et personnelle de l’analyse de la planète qui est envoyé par mail en amont de la soirée qui est en Replay pour ceux qui ne peuvent être présents. Les inscriptions se clôtureront le 29 août 2020.

Le lundi 19 octobre en soirée, nous changeons d’énergies, en accueillant le maitre Pluton qui lui est redevenu direct. Nous verrons quels sont les aspects positifs qui émergent de ces mois de rétrogradation, dans notre vie personnelle et sociale. Les inscriptions se clôtureront le 12 octobre 2020. La soirée sera en Replay, également.

Le lundi 16 novembre en soirée, nous aborderons le couple « Jupiter et Saturne » qui se retrouveront à o° Verseau pour amorcer un nouveau cycle de 20 ans, une avant première de l’ère du Verseau en attendant l’arrivée de Pluton en 2024/25 et Neptune en Bélier amorçant une nouvelle direction…Les inscriptions se clôtureront le 9 novembre 2020. La soirée sera en Replay.

Le Lundi 14 décembre en soirée, nous accueillerons l’éclipse totale du Soleil, une éclipse au noeud Sud. Un tremplin spirituel, pour passer à autre chose en renonçant à d’anciennes peurs nous gardant prisonniers des croyances passées? Les inscriptions se clôtureront le 7 décembre 2020. La soirée sera en Replay.

Nous prévoyons également un stage qui aura lieu le dimanche 29 novembre et la soirée du 30 novembre 2020 où nous aborderons un sujet tout à fait différent que nous sommes en train d’élaborer avec Barbara.  Vous recevrez très bientôt tous les renseignements concernant ces réunions mensuelles .

Dans la forêt du Morvan, la Source du Frêne, cet arbre qui symbolise l’intelligence du Coeur

 

 

Episode 21: la déesse Hauméa

Mémoires d’âmes: Récit 21 : la déesse Hauméa, celle qui incarne la fertilité et protège les naissances! Une déesse en lien avec les esprits de la Nature, avec la terre Mère. Le lien Podcast pour écouter ce récit :    Episode 21 : la déesse Hauméa

Le nombre « 21″ manifeste l’arcane du  » Monde », un lame qui symbolise le triomphe du cycle accompli depuis le « Bateleur ».  « Le Monde » incarne l’universalité, la renaissance vers la Lumière. Depuis le départ de notre chemin, nous avons accompli 3X7 cycles, des cycles qui se sont à chaque fois nourris des expériences précédentes. L’accomplissement de ces cycles contribue à notre retour vers l’Unité…

Doté de l’énergie de conscience, arrivée à la lame « 21 », nous percevons réellement la puissance des plans subtils nourri par tout ce qui reste en mémoire, cycle après cycle…

Cette lame est structurée par les 4 points cardinaux, les 4 éléments, qui sont les piliers du carré sur lequel peut reposer le triangle.

C’est une des raisons pour laquelle j’ai choisi de partager l’histoire d’une déesse dont le récit a traversé les océans depuis les îles de Hawaï.

L’autre raison, est l’influence planétaire que cette déesse exerce actuellement en cette année 2020. En effet, au niveau astronomique, la planète naine Hauméa de forme ovoïde couverte du cristaux de glace, une planète qui brille au-delà de l’orbite de Neptune, située dans la ceinture de Kuiper, dont Pluton ouvre les Portes.

Son cycle est de 285 ans, elle fut découverte en décembre 2004, un mois avant celle de la « guerrière spirituelle » que l’on nomme,la déesse Eris.

Hauméa se pose en cet été à 26° Balance.

La découverte planétaire d’un corps céleste réactive par la même occasion, son symbolisme et son histoire mythologique.

Lorsque Uranus fut découvert, l’inconscient collectif de l’humanité s’est reconnecté aux énergies de révolution, de libertés, d’énergies novatrices.

A chaque découverte, une nouvelle conscience planétaire se met en place, par le moment est propice.

En cette période, où nous sentons les tensions monter, que nos horizons semblent voilés, ou bloqués, se connecter à l’essence profonde de cette déesse me semble une opportunité fantastique.

Planétairement, Hauméa en Balance se place à l’opposition (complémentarité) de Eris/Mars/lunes noires en Bélier au double carré de l’amas en Capricorne Jupiter R/Pluton R /Saturne R!

Un défi de choix que nous vivrons tous en fonction de nos propres émotions, de notre propre évolution.

Comme toute configuration planétaire que l’on appelle carré en T, la porte de sortie se situe en face de la pointe du double carré, donc dans le signe du Cancer (autour du 22ème degré).

A nous de méditer sur le point, sur ce qu’il évoque pour nous

La combinaison de ces deux énergies Eris et Hauméa réveillent des parties très puissantes des énergies féminines contenues dans l’Inconscient collectif, Inconscient personnel, Inconscient Galactique…

De quelle manière, les énergies de ces déesses peuvent-elles contrebalancer le trop plein d’énergies, de tensions, de colères, de révoltes, d’injustices ?

C’est ce que nous allons découvrir ensemble. Comme je vous l’ai déjà partagé, mon intention sera de développer plus en profondeur tous le aspects de ces déesses (astronomiques, mythologiques, psychologiques mais surtout spirituels) lorsque nous arriverons à la fin de cette « expérience de grossesse initiatique » afin de pouvoir saisir les bonnes clés qui permettront de cautériser les blessures de notre féminin.

Ce cheminement de 9 mois, met le doigt sur certaines de nos failles tout en mettant en relief toute la lumière d’autres parties notre féminin, parfois insoupçonnées.

Actuellement, je ressens l’importance de vivre en conscience ce chemin ensemble, pour ensuite l’approfondir et l’étayer au cours de 2021.

En cette deuxième partie du mois d’août, nous portons un foetus, qui grandit à l’intérieur de nous, nourri par nos soins, par notre amour, afin d’en accueillir la naissance en décembre.

Qui est la déesse Hauméa, un féminin bien différent de la déesse Eris?

En commun, elles se battent pour des valeurs sacrées.

Le transit du Noeud nord en Cancer de novembre 2018 à mai 2020 nous a procuré des circonstances afin de nous reconnecter au féminin de la « Mère » en lâchant, en coupant aux  culpabilités, aux enfermements, aux rigidités, à toutes les croyances liées au noeud sud Capricorne.

Toutes les mythologies primitives des îles ont des origines chamaniques fortement influencées par les mondes invisibles.

Pour ces peuples, Tout est énergie, et Tout est dans Tout, que nos intentions sont d’une importance capitale, car la réalité de notre vécu provient directement de nos croyances.

Nous créons notre réalité.

Cette déesse est une sorcière puissante, car elle a la capacité de se transformer en forme différente.

Elle exerce sa magie grâce à sa baguette que l’on nomme Makalei, qui transforme tout ce qu’elle touche en « sacré ».

   Déesse Hauméa

Notre connexion à l’instar de cette déesse me semble capitale aujourd’hui, car elle offre son énergie pour retrouver l’essence des vraies valeurs, des valeurs d’amour, de sécurité, de protection, d’accompagnement à l’image d’une mère qui nourrit son enfant.

Elle rend fertile tout ce qu’elle touche, les terres, les mers, les humains.
Cette déesse est la muse de nos démarches écologiques et le fait d’être accompagnée de la déesse Eris, cette rebelle qui s’insurge contre toutes les injustices (actuellement en étroite conjonction au dieu de la guerre Mars) rend cette période jusqu’à Noël, totalement historique…

Comme toute naissance, il faut passer par les contractions, il faut appréhender le passage vers l’expulsion avant de pouvoir vivre la « délivrance » au moment de la naissance.

Nous touchons, nous réveillons avec cette année 2020, bien des ombres tapies dans nos inconscients personnels, comme dans l’inconscient collectif, Inconscient galactique. Toutes ces énergies mélangées font caisse de résonance à la planète toute entière, à l’ensemble du Cosmos.

L’apport des énergies planétaires et des récits mythologiques sont des supports de compréhension dans ces moments de turbulences que nous traversons en ce début du 21ème siècle.

Comme tout est cyclique, les difficultés d’aujourd’hui évolueront, se transformeront, et toutes les expériences rencontrées nourriront les générations futures.

Belle reconnexion à cette déesse si chamanique, prenez le temps de la retrouver, ou de l’intégrer.

Je vous donne rendez vous lundi prochain pour le 22ème épisode du récit des déesses de la mythologie, dans Mémoires d’âmes »…
Nous allons nous quitter sur cette musique des iles, sur laquelle vous pourrez écouter les messages de cette déesse puissante, la déesse Hauméa. Voici le lien de la musique : https://youtu.be/tEKis6wMSSs

Très belle semaine,

Avec toute ma gratitude, toute mon affection,

Galactiquement et énergétiquement Vôtre,

Beatrice

Béatrice Robin Brezina

Depuis plus de 30 ans, imprégnée de la philosophie jungienne, Béatrice a cherché dans les domaines de la psychologie, de l’astrologie, du tarot, de la généalogie… les liens subtils que l’Homme tisse avec l’Univers.

Laisser un commentaire