Lundi

Chronique céleste du lundi 19 novembre 2018

Qu’allons-nous récolter sur notre joli plateau, au moment de la pleine lune du 23 novembre dans l’axe Gémeaux/Sagittaire?

D’ici vendredi, nous avons encore la possibilité de modifier certains comportements, qui ne participent pas à l’élaboration de la future récolte. Alors, après avoir « oser » aller de l’avant, lors de la phase « Premier Quartier », nous abordons en ce début de semaine la 4ème phase que l’on nomme «  Gibbeuse« , qui, comme chaque mois, nous met face à la réalité de la vie.

Que devra-t-on éliminer qui n’est plus essentiel pour l’accomplissement de cette mission?

Cette 4ème phase, nous pousse, non seulement, à tester la solidité de la construction mise en place à la nouvelle lune, mais elle nous défie quant à notre capacité d’endurance, afin de s’assurer que nous ne baisserons pas les bras devant d‘éventuelles difficultés!

Alors, soyez attentifs à tout ce que vous avez entrepris, depuis le 7 novembre, lors de la nouvelle union qui s’est concrétisée au 16ème degré du Scorpion. Les mariés étaient entourés d’un cortège de convives apportant en guise de cadeaux de noces, des chèques-cadeaux offrant aux époux, diverses possibilités pour découvrir de nouvelles destinations (Jupiter Sagittaire – axe des noeuds Cancer/Capricorne – Uranus R Bélier….)

Nous avons tous pu ressentir ces modifications énergétiques puissantes qui ont pas mal modifié l’atmosphère environnante. Comme lors de tout changement, il a fallu lâcher des habitudes afin de nous ouvrir à d’autres possibilités.

Une chose est sûr, même si tout n’est pas  encore parfait, on ne peut nier ce brassage énergétique, qui nous a donné l’impression de passer du rez-de-chaussé, au sommet de la Tour Eiffel…

On commence à se sentir mieux dans ses baskets, on commence à y voir plus claire!

Surtout, depuis dimanche dernier (11+11+11), les forces galactiques sont descendues, imprégnant l’espace non seulement de la terre, mais de toute l’humanité dans sa globalité.

Ces derniers jours, en vue de notre stage avec Barbara, en fin de semaine, j’ai beaucoup travaillé sur ce que représente Pluton que l’on nomme le « Passeur ».

Celui qui ouvre toujours la Voie conduisant à la renaissance.

Oui, partout où le chaos accepte d’être fécondé par une novelle vision universelle, la pureté  s’apprête à naître.

Comme à chaque fois lorsque je prépare un stage,  j’ai l’impression que de nouveaux éléments m’apportent un éclairage plus subtil sur la thématique que l’on va aborder. Alors, avec cette planète qui représente notre passé le plus reculé, comme les forces instinctives enfouies au plus profond de nous-même, ces investigations m’ont obligée de descendre dans mon propre monde souterrain, afin d’y mettre de la lumière….

Pluton fut découvert en février 1930, au moment de la Grande Dépression lorsqu’il transitait le signe du Cancer à 18°.

Pluton en tant que planète transsaturnienne, est d’un côté, en lien avec l’inconscient collectif, et de l’autre, par la longueur de son cycle, il touche  toute une génération.

Les transits de Pluton ne passent jamais inaperçus !

Rappelons-nous cet été, lors de la nouvelle lune du 13 juillet 2018 (accompagnée d’une éclipse) qui se posait proche du degré zodiacale de la découverte Pluton.

De quelle manière avons-nous vécu cette lunaison, conjuguées aux énergies de la pleine lune qui mettaient en relief toutes les tensions accumulées et retenues ou refoulées, au moment où l’axe des luminaires se posait dans les signes Verseau/Lion (Relire Chronique Céleste du lundi  9 juillet 2018)

Comme Pluton est en lien avec le Collectif et le générationnel, cet été, en plus, de nos soucis personnels, de nos  perturbations professionnelles ou sociales, ces configurations planétaires, venaient comme une lame de fond nous empaqueter , nous oppressant, d’une manière redoutable.
Depuis que Pluton est rentré dans le Capricorne en 2008, le Seigneur des enfers, Hadès nous met face à l’ensemble de des formatages saturniens, à tous les pouvoirs égotiques, à toutes ces rigidités qui sont capables de détruire sans aucun remord.

Lorsque les êtres humains sont prisonniers de leur orgueil, qu’ils sont dans la peur de perdre le contrôle de la situation, qu’ils doivent lâcher leurs  privilèges qui accompagnent leur Pouvoir, ces êtres perdent toute leur Humanité.

Pluton, comme Uranus et Neptune sont des agents de transformation exceptionnels dans le but de nous aider à passer de la 3ème dimension à la dimension galactique.  Pluton, nous permet de pointer du doigt notre égo négatif et de le solariser afin d’intégrer de plus en plus notre multidimentionalité.


Vénus a repris sa course directe depuis vendredi dernier. Quel effet cela vous fait après avoir passé 40 jours de « carême »?

Elle restera encore quelque temps sous l’influence énergétique de l’opposition à Uranus R Bélier, comme pour lui rappeler de respecter les bonnes résolutions prises concernant le respect de sa liberté, de son autonomie et de son intégrité, (mises en place autour du 26 octobre).

Le message du travail de rétrogradation de Vénus dans les signes du Scorpion/Balance, a été un message de transformation de nos désirs, afin de mettre en application des valeurs justes et cohérentes, dans nos rapports aux autres.

Si, Vénus est devenue directe, Mercure a entrepris sa phase de réflexion ( trois fois par an pendant une vingtaine de jours) dans le 2ème décan du Sagittaire, en lien avec l’action de Mars.

N’oublions pas que Mars a lui aussi fait son petit voyage dans le monde souterrain d’Hadès cet été, afin que ses initiatives puissent devenir plus efficaces et indépendantes face aux désirs parfois inconscients de Vénus… ( là où ces planètes se situent dans votre carte du ciel).

Comme à chaque rétrogradation, on peut ressentir la différence entre notre manière de vivre l’énergie planétaire et son « archétype ».

  Jusqu’au 26/27 novembre, nous serons amenés à « déconstruire » certaines croyances probablement périmées. Avec Mercure en Sagittaire, prenons conscience que le coeur et le cerveau doivent rester en harmonie l’un avec l’autre.

Cultivons l’intelligence du Coeur, car plus nous apprendrons à écouter et à suivre notre intelligence du coeur plus nos émotions sont équilibrées et cohérentes.

Oui, c’est vrai qu’en suivant cette voie nous pourrions plus facilement être  au départ, la proie de réactivités émotionnelles, mais c’est là que nous devons prendre conscience « de qui ou de quoi », dirige notre vie.

Sommes-nous encore les pantins de notre passé?

Alors, grâce aux transits planétaires surtout des transsaturniennes, nous avons de multiples occasions de nous défaire des carcans limitatifs saturniens, afin d’accéder à un autre niveau de conscience, où ce n’est plus notre petit « je » qui décide, mais un « Nous Galactique » en totale coopération avec les autres.

Il est prouvé que plus les émotions qui nous animent, sont positives, plus elles augmentaient l’ordre et l’équilibre du système nerveux produisant des battements cardiaques plus réguliers. C’est génial, non…

Alors, qu’avez-vous vécu à cette même période de 2011, alors que Mercure se trouvait en conjonction avec le noeud nord de la lune?

Quel était votre quête à l’époque? 

A-t-elle aboutie?

Ou, au contraire, tout s’est écroulé au cours de ces  7 ans? 

Il est vraiment important de faire les liens entre les cycles d’une même planète?

Les cycles qui se répètent toujours, oui , mais jamais dans le même contexte.

Répétez-vous les mêmes erreurs?

Tombez-vous dans les mêmes malentendus?

La situation semble-t-elle plus claire?

La toile de fond, il y a 7 ans, était assez tendue du fait de la mise en place de l’aspect qui a duré plusieurs années entre Pluton et Uranus, qui en phase de carré croissant, nous incitant,  à aller plus en avant, dans la mesure où nous avions intégré le message du départ autour du milieu des années 60 ( conjonction Pluton/Uranus Vierge opposée à Saturne Poissons)

Alors, en cette année 2018, Mercure a rétrogradé: 

  • Dans les signes du Bélier  du 16°51 à 4°48 Bélier au carré de Saturne, ce qui allait nous demander un effort de discernement, afin de ne pas poursuivre une piste qui n’allait pas s’avérer la bonne.
  • Ensuite, Mercure a fait une autre boucle dans la fournaise de cet été, du 23°26 Lion à 11°34 Lion  au carré de  Jupiter Scorpion, nous mettait face à l’authenticité de notre parole, sans manipulation, sans exagération, simplement une « parole impeccable »
  • Et cette fois-ci, la rétrogradation se fait du 13°25 Sagittaire au 27° Scorpion au carré de Neptune Poissons, que notre expression soit en lien avec notre idéal, d’une manière réaliste et concrète, et non utopique et dans nos rêves..
  • Ce 9ème signe que notre étoile retrouve le 22 novembre, est le dernier signe de l’automne et le dernier signe de feu. 

Le Sagittaire représente l’idéal, issu de tout effort, la mise en liberté de notre essence vers quelque chose de plus haut, de plus vaste, où la pensée humaine rejoint la pensée universelle.

Aspect créatif et imaginatif, mais pas propice pour la prise de décisions.

Le rôle essentiel de Jupiter maître incontesté du Sagittaire, dirige l’être humain à éveiller sa « conscience cosmique »

Martin Schulmann dans son « Allegorie » sur les 12 signes de la roue zodiacale, nous écrit :

Dieu se tenait devant ses douze enfants, et il planta en chacun d’eux une semence de vie humaine. ..

A toi Sagittaire, je te demande de faire rire les hommes, car leur incompréhension de Mon Idée les rend amer. A travers les rires tu dois leur donner l’espoir qui les ramènera vers Moi. Tu toucheras ainsi de nombreuses vies, mais seulement pour un temps et tu connaîtras chaque fois l’inquiétude. A toi, Sagittaire, je fais don de l’Abondance Infinie que tu pourras répande jusqu’à atteindre chaque coin sombre et y apporter la Lumière » …

Quelles sont les mouvements planétaires cette semaine?

La Lune transite les signe du Bélier ce lundi  19 novembre au carré de Saturne (réactivité émotionnelle bridée), puis lorsque la Lune sera  le 20 novembre opposé à Vénus elle sera au carré de Pluton Capricorne, donc une journée où il faudra se poser la question: « suis-je frustrée au niveau de mon petit « je » ou est-ce que j’ai la possibilité de faire le point sur les réactions et déceler si elles sont en lien avec des schémas passés qui ont blessé mon égo et de quelle manière, je peux en y mettant la lumière de la conscience, canaliser mes émotions dans une direction différente. Ce qui me rendra plus libre en fin de journée, lorsque la lune retrouve Uranus R.

Le 21  et 22 novembre, la lune rentre dans le signe de terre du Taureau au trigone de Saturne et Pluton et sextile Mars/Neptune, ces journées seront propices à mettre en pratique les nouvelles idées, les nouvelles résolutions.

L’entrée du Soleil en Sagittaire, où il rejoint Jupiter au carré de Mars Poissons, installe un autre programme, comme si nous allions initier et nous battre pour de nouvelles croisades, en défendant notre point de vue afin que notre cher « idéal » soit accepté. Mais, avec Mars en Poissons on peut se laisser influencer et se tromper sur la finalité de notre croisade.

La Pleine lune du 23 novembre qui met en relief une grande partie des planètes dans signes mutables – Changement de destinée, changement de conscience, un nouveau chapitre de notre vie est en train de s’écrire.

Une carte du ciel, où nous découvrons l’aspect Lune Gémeaux opposé à la conjonction Soleil/Jupiter/Mercure R  au double carré de Mars de de Neptune R Poissons. 

Changement de fréquence, importance de la parole, du langage, de notre pensée, de la manière de communiquer avec les autres. Jusqu’au printemps, les pleines lunes se poseront à chaque fois à l’entrée du signe, pointant de ce fait, que les prochaines moissons seront à chaque fois teintées de nouveaux démarrages, de nouvelles opportunités, de nouvelles prises de conscience.

Vous pourriez faire le lien avec la pleine lune du 29 mai dernier, lorsque la Lune transitait le Sagittaire et le Soleil/Mercure en Gémeaux.

Le 25 novembre, Neptune reprend sa course directe. Ce changement de direction conjugué au bilan du passage de Jupiter en Scorpion, va permettre à pas de choses cachées, comme des secrets d’être révélés.

Nous venons de terminer avec Barbara un magnifique week-end, d’une richesse incroyable, où chacun a pu accomplir un processus de transformation, abandonnant certaines contraintes et pointer du doigt sa liberté intérieure.

Oui, il a fallu remettre en question la validité de certaines attitudes, des peurs, des ressentiments et des colères sont remontées (qu’elles soient dues au Collectif, au transgénérationnel ou à notre propre parcours).

Un week-end, où malgré les blocages des « gilets jaunes », l’ensemble du groupe a répondu à l’appel ( même des personnes venant de loin).

C’est vrai que l’on voit souvent dans des situations comme cela, que les blocages extérieures correspondent aux blocages intérieurs, des situations dans lesquelles,  les peurs et les colères peuvent facilement prendre le dessus, ou au contraire, le désir de surmonter les difficultés, défie tous les obstacles.

En tout cas, merci au groupe qui m’a beaucoup touché par sa profondeur, sa réceptivité et son écoute intérieure.

Nous avons passé un excellent week-end, entre la pluie (purification) et le soleil (résurrection), deux jours de partages, de rencontres, de travail et de joie.


Nous retrouverons un autre groupe les 2/3 décembre pour le « couple soli-lunaire ».

Nous vous tiendrons au courant, dans les semaines à venir, que cela soit avec Claire Duprez ou Barbara, des stages programmés pour 2019…

Stage d’harmonisation et d’astrologie les 1 et 2 décembre 2018

Merci, avec toute ma gratitude et mon affection,

Je viens de passer un week-end fabuleux,

Merci tous ceux qui nous accompagnent dans le visible et l’invisible,

Astrologiquement Vôtre,

 

Béatrice

1 Comment

Leave a Comment