03 86 78 46 99    06 82 97 52 34       58230 Montsauche les Settons     Contact
Chronique Céleste du lundi 1er avril 2019

Chronique Céleste du lundi 1er avril 2019

« Au moment, où commence Avril l’esprit dit se montrer subtil »
« Avril entrant en agneau, s’en retourne comme un taureau »
« Petit avril, petit avril ouvre tes deux petites ailes »
« Avril à tes ruisseaux, rend le cours de leurs eaux »…..On dit qu’au 1er avril, il faut que le pinson boive au buisson..

Nous rentrons aujourd’hui dans un mois « quatre » qui symbolise le carré, excellent moment pour matérialiser nos idées, façonner nos pensées ou encore concrétiser tous ces rêves qui ont hanté notre esprit depuis le début de l’année. Ce premier mois du printemps est en lien avec le signe cardinal de feu du Bélier, témoin de l’extériorisation de la nature, où tout semble sortir de sa torpeur.

Les Béliers se caractérisent par leur courage, leur spontanéité, leur simplicité, mais aussi par leur impatience, leur réactivité, leur stress. Les natifs qui naissent au mois d’avril sont généralement conçus après le passage de notre astre solaire par la Porte des Hommes, où nous entamons notre descente vers le royaume des ombres.

Gardez cette information de conception en tête lors de l’analyse d’une carte du ciel, elle permet de mieux saisir en profondeur pourquoi les Béliers ont un tel besoin vital de retrouver cette lumière solaire perçue au moment de leur conception, pour se sentir « exister » au niveau de leur identité, tout en ayant l’intuition que le chemin de l’âme s’accompagnera des défis nécessaires à l’unification de toutes les facettes de la personnalité.

Nous sommes aujourd’hui le 1er avril, connaissez-vous l’origine du « Poisson d’avril »?

Pendant des siècles, la nouvelle année s’amorçait à la date du 25 mars. C’est le roi Charles IX  qui en 1564 changea cette date, en conformité avec l’édit de Reims, pour la déplacer et l’avancer au 1er janvier, en concordance avec la nouvelle lune de Rome de l’an 45!. Ces changements bousculèrent les habitudes ancestrales de la tradition Gauloise, encore bien présente à l’époque.

Le 1er avril était une journée de fête, où l’on avait l’habitude de s’offrir des cadeaux pour marquer l’année nouvelle. Avec le changement de date, les Gaulois se livrèrent alors à de joyeuses plaisanteries qui consistaient à offrir des paquets vides.

Mais, pourquoi les blagues du « Poisson d’avril »?

Comme le Soleil enclenchait son parcours dans le signe du Bélier, les gaulois, pour exprimer leur mécontentement et souligner l’incohérence du déplacement du début de l’année,  faisaient allusion aux  » Poissons » du signe précédent!

Que se passe-t-il dans le ciel de cette première semaine d’avril ?

Nous terminons la phase « Dernier quartier », avant d’accueillir la 8ème phase « Balsamique » celle qui parle de liquider tout ce qui n’est plus nécessaire à la mise en place de la première nouvelle lune de l’année astrologique, le 5 avril prochain. Au cours de cette phase nous percevons l’énergie yin de réceptivité. Ce qui est un atout pour ressentir au plus profond de nous l’ensemble des évènements qui ont pris place au cours du cycle et en faire la synthèse.

Qu’avez-vous vécu entre les 18 au 21 mars dernier, au moment où il fallait vérifier la solidité de vos engagements, sans tomber pour autant dans les rigidités, les critiques ou encore la culpabilité. Il nous fallait au cours de ces quelques jours, simplement regarder objectivement, le travail réalisé depuis le 6 mars, lors de la conjonction Soleil/Lune/ Neptune Poissons (communion) au carré de Jupiter Sagittaire ( amplification de nos illusions pour combler des manques).

Ce carré décroissant entre Neptune et Jupiter ( quasi toute l’année 2019) peut nous amener à la sublimation, nous donnant peut être l’occasion d’analyser nos échecs, nos désillusions, afin de continuer à progresser  dans notre « humanité ». Un carré défie toujours et nous pose la question du « pourquoi » de cette difficulté, de croire que l’on n’y arrivera jamais ( peur du rejet, peur du jugement, perfectionnisme…)

Une chose est sûre, seule l’action en avant permet de nous libérer de l’ensemble de nos peurs, de nos handicaps. Il faut toujours traverser ses peurs, un peu comme un passage obligé.

Avant d’enclencher une énergie plus yang avec cette nouvelle lune Bélier, soyez assuré que votre intuition, votre sensibilité, votre empathie soient bien présentes sans que votre imagination n’ai modifié ou falsifié la réalité de la situation.

Nouvelle lune du 5 avril 2019 à 8h52 TU à 16° Bélier – Devenons pilote de notre programme- Reconnectons-nous à notre vraie nature – Arrêtons de nous identifier à notre égo – Méditer en pleine conscience….

     A quel endroit de votre carte du ciel, cette nouvelle lune se pose-t-elle?

Toutes nos facettes, même les plus sombres sont inscrites dans notre spirale de  naissance. Notre évolution dépend de la manière dont nous intégrons petit à petit ces parties de nous-mêmes ( que les autres nous renvoient souvent)

Au moment du 6 janvier, Pluton/Saturne/Noeud sud étaient en conjonction avec la nouvelle lune Capricorne, le 5 avril, nous accueillons l’aspect du carré croissant qui nous pousse à oser aller de l’avant, en s’appuyant sur notre force intérieur, sur tout ce que nous avons élaborer depuis janvier, en focalisant notre attention sur l’essentiel, en nous efforçant de rester aligné tout en larguant petit à petit les « habitudes » passées qui nous mettent des bâtons dans les roues.

Nous réactivons des énergies Bélier de feu aidé par Uranus qui vient de faire son entrée dans le signe de terre du Taureau faisant voler en éclat nos sécurités, dans le but de nous faire bouger, de nous obliger à modifier toutes nos références.

Si, nous pouvons ressentir de l’impatience et de la frustration à cause des interférences éventuelles, cette période sera propice pour tester notre endurance, comme notre désir d’aller jusqu’au bout.

Rien ne doit être jeté, nié ou oublié, bien au contraire, nous devons réintégrer ses parties blessées de nous-mêmes.

Oui, nous devons passer de Saturne à Uranus et avancer munies de nouvelles perceptions en regardant ce qui se passe avec le coeur.
Ascensionner, c’est non seulement vivre notre multidimensionnalité mais, c’est intégrer tout ce processus afin de faire éclore toutes nos possibilités.
Le signe du Bélier est au carré du signe du Capricorne, nous devons apprendre au cours de ce mois du Bélier de ne pas nous battre contre ce que l’on ne peut pas changer, mais accompagner avec courage les batailles que l’on peut affronter.

Souvent notre éducation, comme notre orgueil n’acceptent pas les échecs. Les échecs sont une chance pour nous réinventer.

Alors, ne pensons pas toujours à tout ce que nous n’arrivons pas à faire, ce qui augmente notre culpabilité  (surtout avec l’amas Pluton/Saturne/Noeud Sud en capricorne), ne tombons pas dans des perceptions de dévalorisation, regardons que toutes ces  expériences sont riches d’enseignements.

Là où se trouve le signe du Bélier dans notre carte du ciel, surtout si vous êtes natif Bélier, Ascendant Bélier ou lune Bélier, sera le secteur où, il faut analyser si certaines de vos actions ou inactions prennent leurs racines dans votre enfance.

Le Bélier souffre plus que les autres de la non acceptation de sa famille, de son clan, de son club…

Ne plus faire partie de …. peut inhiber les initiatives ce qui est actuellement amplifié par l’entrée de Chiron dans le signe du Bélier,  l’année dernière du 18 avril à la fin septembre 2018 et qui est revenu dans le signe du Bélier depuis la fin de cet hiver.

Croire à nos failles, à nos difficultés, à nos échecs peut à l’instar d’un trampoline, nous aider à rebondir, à nous réorienter, à nous réinventer….

Le 16ème degré du signe du Bélier  (de la nouvelle lune) parle  » des esprits de la nature s’affairent dans la lumière du couchant » que Dane Rudhyar traduit par  » entrer en harmonie avec les forces invisibles de la nature« 

Une magnifique introduction pour ce début de cycle qui nous invite à passer à un autre niveau de conscience, à ne plus tourner en rond dans notre temps linéaire mais d’enclencher une élévation proposée par cette amas Vénus/Neptune/Mercure Poissons.

Il peut y avoir tiraillement entre la recherche d’une communion d’âme et une réelle difficulté de le réaliser.

Depuis dimanche, le dieu Mars est rentré pour 6 semaines dans le signe d’air des Gémeaux au sextile de Chiron Bélier, une période propice à communiquer plus facilement ce qui nous tient à coeur, surtout avec la lune qui termine sa visite dans le signe du Verseau.

Dans la nuit de lundi à mardi, la Lune rentre en Poissons au carré de ce mars Gémeaux, ce qui peut provoquer de la nervosité, du stress et un sommeil plus agité.

Le 3 avril la lune retrouve le trio Neptune/Mercure/Vénus au double carré de Jupiter Sagittaire et de Junon Gémeaux. Afin de ne pas se sentir trop tiraillé entre des perceptions trop sensibles, où les rêves tiennent une grande place et l’envie de mettre un terme à ces dualités intérieures en suivant ses objectifs, restez dans le discernement, dans la réalité, donnez vous la possibilité de réaliser vos désirs, prenez de la hauteur, ne vous laissez pas enfermer par du pessimisme, ou des désillusions.

Ce qui est tout à fait possible grâce aux énergies émises par l’amas en capricorne. Avec la lune en poissons, chaque mois il faut liquider, dissoudre les émotions en lien avec le cycle soli lunaire du mois.

En milieu de journée du 4 avril, la lune est dynamisée par les énergies Bélier…Elle passe d’abord par la déesse Vesta à 0° Bélier qui nous invite à un travail purificateur grâce à l’acquisition de nouvelles connaissances sur nos fonctionnements en conjonction avec Chiron à 2° Bélier, on peut parler d’une journée propice pour investiguer votre « Etre » en profondeur. L’énergie de Vesta,  outre sa mission purificatrice des mémoires passées, nous fait réfléchir sur la notion d’engagement.

Qu’est-ce que cela évoque pour nous?

De quoi avons-nous peur ou sommes-nous effrayés???

Les 5 et 6 avril la lune aura rejoint le Soleil Bélier recevant tous les deux, les aspects de Saturne/Noeud Sud/Pluton en Capricorne ( perception de frustration, de blocage, de situations déjà vues, de sentiments d’échecs mais aussi de prise de conscience de nos fonctionnements afin d’accroître certaines de nos compétences)  et du noeud nord Cancer qui nous pousse à avoir assez d’audace pour se connecter à notre joie intérieure qui collabore étroitement à l’émergence de notre créativité.

La nouvelle lune est aussi opposée à la déesse « Pallas Athena » nous offrant la capacité de percevoir dans la globalité, grâce à sa sagesse et son intuition légendaire.

Une première nouvelle lune où nous aurons la possibilité de dépasser nos tendances émotionnelles.

Cette déesse joue un rôle très initiatique dans la mise en place de notre androgynie intérieure, la voie royale pour atteindre l’UNITÉ.

Si nous additionnons la date de la nouvelle lune : 5 + 4 + 2019 = se manifeste le nombre 12 ou l’arcane du « Pendu » énergie qui est aussi la vibration de l’année 2019

Méditez sur ce que représente pour vous dans votre vie, cette 12ème lame du Tarot, qui est en même la fin d’une situation matricielle, le terme d’une gestation, afin de lâcher le connu pour s’aventurer dans l’inconnu.

Libérer votre peur d’agir, changez de point de vue, devenez audacieux, quittez les anneaux de Saturne pour accueillir les vibrations d’Uranus.

En un mot « dépassez-vous »….

Voilà une semaine riche en défi et en vibration.

Pensez au moment de chaque nouvelle lune, comme pleine lune, de vous offrir un petit « rituel » pour honorer ces moments du cycle soli-lunaire, pour nous reconnecter à notre terre. Les mouvements stellaires orchestrent notre vie sur terre et les accompagnent en conscience pour vous permettre de mieux saisir l’ensemble de ces mouvements, de ces cycles, de cette ordonnance stellaire.

Je vous souhaite à tous et toutes une belle semaine,

A lundi prochain,

Dans le courant du mois d’avril, je vous ferrai parvenir de plus amples détails sur les stages à venir :

-« L’influence spirituelle et astrologique des astéroïdes, comme Cérès, Pallas-Athéna, Junon et Vesta dans notre évolution : les 7/8 septembre – dans le Haut Morvan des Lacs- 58230

Les Centaures Chiron, Pholus et Nessus jouent-ils un rôle dans la compréhension de notre incarnation : les 12/13 octobre – dans le  Haut Morvan des Lacs- 58230

 

Je vous partage les sujets et les dates, en attendant de recevoir tous les détails sur l’organisation de ces week-ends.

Astrologiquement et Galactiquement Vôtre,

Avec toute mon affection et toute ma tendresse,

Béatrice

 

 

 

 

Béatrice Robin Brezina

Depuis plus de 30 ans, imprégnée de la philosophie jungienne, Béatrice a cherché dans les domaines de la psychologie, de l’astrologie, du tarot, de la généalogie… les liens subtils que l’Homme tisse avec l’Univers.

Laisser un commentaire

Fermer le menu