You are currently viewing Chronique céleste du lundi 1er février 2021
Merci Jeanne G. pour cette expression du féminin qui se conjugue merveilleusement avec les énergies du Verseau...

Chronique céleste du lundi 1er février 2021

« A toi Verseau, je donne la conception du futur, pour que l’homme puisse dépasser ses limites.Tu connaîtras la douleur de la solitude, car je n’autorise pas à personnaliser Mon Amour. Mais, pour ouvrir les yeux de l’homme à d’autres possibilités, je te fais don de La Liberté, elle te permettra de continuer à servir l’humanité lorsque cela est nécessaire » Martin Schulmann.

Lorsque le Soleil éclaire de ses rayons le 11ème signe du Zodiaque, les doubles vibrations de ce signe, que l’on nomme Verseau, répandent sur terre l’énergie de l’amour universel, celle du Porteur d’Eau.

Le soleil dans le signe du Verseau est un « roi en exil » car l’égo doit à ce stade, céder la place à quelque chose de plus vaste, grâce à une ouverture collective, grâce à des attitudes plus humaines qui aideront l’âme de l’humanité à exprimer plus librement son génie créateur.

La maison où se pose les énergies Verseau, est une maison importante, que l’on soit natif de ce signe ou pas.

De ces caractéristiques émane la présence d’une vie différente, où les valeurs individualistes disparaissent dans la grande marée de l’évolution humaine, permettant l’émergence de la vraie liberté intérieure.

Cette attitude novatrice ne pourra s’exprimer que grâce notre capacité personnelle de nous transformer.

N’est-ce pas la promesse du nouveau paradigme véhiculée par l’ère du Verseau, dont la mission est de se détacher des confusions manipulatrices de l’ère des Poissons?

Les vibrations du Verseau qui sont fortement réactivées en ce début de semaine, car notre belle Vénus a rejoint l’amas planétaire, déjà présent, ce qui va nous donner une confiance supplémentaire pour rencontrer notre force intérieure, garante de notre finalité ascensionnelle.

Les fondements de l’énergie du Verseau, nécessitent des bases solides, tant matérielles, émotionnelles que spirituelles.

Il ne faut pas confondre ses besoins vitaux avec des attachements sécuritaires compensatoires de nos manques.

Elles se révèleraient alors comme des barrières protectrices à nos peurs intérieures, ce qui n’est pas le but demandé par notre évolution.

La planète Uranus découvertes au 18ème siècle, fut annonciatrice des grandes révolutions planétaires, celles qui ont poussé les hommes à adopter de nouveaux archétypes dans l’ensemble de la société.

Nous vivons en cette facette du temps, une période similaire, où l’humanité devra faire sa révolution pour accéder à d’autres champs de conscience.

Là où se pose la planète Uranus dans notre thème natal, indique le secteur où il faudra s’attendre à d’intenses turbulences, à des bouleversements radicaux dans le but d’initier cette révolution intérieure, d’acquérir une liberté sans peur, sans manque, sans séparation, sans racisme!

Les énergies du Verseau nous interpellent sur notre lien à la Terre, à Gaïa, sur cette destruction qui sévit actuellement.

Espérons que le dieu « profit » ne nous éloigne pas de cette mission essentielle qui est de protéger notre planète, que nous avons reçu en héritage.

Qu’allons-nous offrir aux générations futures, si nous ne réagissons pas avec efficacité?

La 11ème mission d’Hercule en lien avec la Porte du Verseau est d’une importance capitale, car il nous met face en cette année 2021 à une réalité que l’on ne peut plus nier. Il est urgent de nettoyer nos sociétés encombrées de pouvoirs, d’incohérences, de principes, de croyances périmées, séparatistes et patriarcales.

Si, nous ne mettons pas en ordre ce qui a été détruit ou falsifié depuis l’ère du Bélier, nous pâtirons des énergies empoisonnantes, nos terres deviendront stériles à l’instar de celles du royaume d’Augias.

L’ordre de mission d’Hercule fut donc de nettoyer ces écuries, car la puanteur émanant de ces écuries s’étendait comme un nuage mortel sur tout le royaume causant de grands ravages en vies humaines, rendant les terres infertiles.

A quoi correspondent ces fumiers aux odeurs mortifères?

A toute l’accumulation des héritages personnels et collectifs qui nous empoisonnent depuis des milliers d’années, sans même que nous nous en rendions compte.

Il est intéressant de note la manière dont Hercule va dégager ces fumiers afin de retrouver les richesses accumulées endormies depuis si longtemps.

Comment Hercule va-t-il redonner à la Terre son pouvoir nourricier?

C’est en détournant l’eau des rivières Alphée et Pénée (Yin et Yang) qu’il réussit à nettoyer les écuries de ces immondices accumulées depuis leur origine.

C’est en utilisant une Force supérieure à la sienne qu’Hercule balayât en un jour la puanteur qui régnait sur les terres d’Augias.

L’énergie du Verseau que l’on nomme « Porteur d’eau vibrante » offre l’accès à des niveaux supérieurs, grâce au développement de l’humilité, comme du service bénévole à autrui.

Depuis l’année dernière, l’humanité entière prend conscience de certaines puanteurs accumulées depuis si longtemps. Ces puanteurs sont passées à une vitesse supérieure, celles de nous empoisonner!

La révélation de la puanteur actuelle (corona virus) nous fait prendre conscience de l’ombre de notre société basée sur le profit, la manipulation et la consommation.

Nous avons petit à petit perdu le fil avec l’essentiel (surtout depuis le milieu des années 60), le début de la mondialisation.

Les puanteurs de cette société est aussi la nôtre. Les grandes difficultés actuelles provoquent un catharsis nous obligeant à lever le voile, sur nos incohérences, nos peurs, nos fuites, nos laxismes…

Toute l’année dernière, nous avons été face à un bilan extrêmement douloureux.

Oui, nous avons abandonné notre pouvoir aux multinationales qui gouvernent le monde, qui décide à notre place. 

Robert Laffont en 2003 dans son livre « Les nouveaux Dinosaures« , nous décrit avec une grande lucidité la réalité des grandes corporations qui à l’instar de ces grands reptiles ont pris possession de la moindre parcelle sur cette terre. Un livre incroyable de vérités et d’actualité…

Par peur de contrôler nos possibilités, nous encourageons sans le savoir, nos ombres à prendre le pouvoir de notre vie. C’est comme cela que nous prêtons allégeance à ces reptiles.

En cette période de turbulences, nous préférons adopter le syndrome du « mouton » qui fait le mort (il gagne du temps) lorsqu’il se sent en danger plutôt que de réfléchir et de réagir.

Pour avancer, pour entreprendre, il faut avoir le courage de perdre ses fausses sécurités. De prendre conscience de notre rôle de victime, qui cherche un bourreau pour exister.

Qu’acceptons-nous de lâcher pour acquérir une vie plus cohérente?

Nous avons eu des évènements précurseurs qui auguraient ce qui se passe actuellement, les tsunamis, les attentats, Fukushima, le chômage, la mise en place aux pouvoirs de dictateurs de plus en plus puissants...

Tout vraiment tout converge pour que nous acceptions notre transformation nécessaire.

Comme toute transformation, nous devons accepter de marcher en terres inconnues pour que nos automatismes se désagrègent, ne pouvant plus compter sur nos anciennes références.

C’est à ce moment précis, que nous réalisons que ce dont nous avons besoin est en nous (comme l’accomplissent de notre légende Personnelle relatée par Coelho dans l’Alchimiste).

Vivons cette période en conscience, connectons nous à l’Intelligence Divine, la voie royale vers l’Amour et la compassion.

Oui, ne fuyons pas les difficultés, ne vendons pas notre âme au diable pour retrouver sa liberté d’avant??? que nous  ne retrouvera pas, car le monde a évolué vers d’autres niveaux.

Quand les vérités sont trop fortes, nous avons tendances à les refuser, à les fuir, à se justifier.

Mais, c’est justement en affrontant la réalité, que nous allons récupérer des parties de nous-mêmes importantes, voir essentielles.

Lundi 1er février

Pour les Celtes, ce jour du 1er février symbolisait un moment de purification, d’inspiration et de fécondité.

Cette fête qui se situe à mi-chemin entre le portail du solstice d’hiver et la grande porte de l’équinoxe du printemps.

« Imbolc est la fête du renouveau.

A l’instar de cette symbolique, où les jours commencent à rallonger, nous pourrions profiter des aspects que la lune en Vierge forme à Pluton, pour mettre en place un rituel, afin de conceptualiser des projets, des relations, des lieux d’habitations.

Au cours de ce rituel penser aussi à vous débarrasser de ce qui est devenu inutile à l’élaboration de la nouvelle vie qui prendra forme au printemps.

Profitez de cette journée où notre astre lunaire rentre dans le signe de la Balance, vers le milieu de la journée.

Au plus vous serez ancrés plus vous profiterez des énergies d’équilibre et de justice.

Par contre, si vous ne l’êtes pas, ces mêmes énergies pourraient s’engouffrer dans vos failles vous faisant réagir à ce qui n’est pas cohérent chez vous.

En fonction de chacun, vous pourriez ressentir de la colère en face d’injustices flagrantes, ou encore contrôler plus fortement votre entourage.

Surtout que la semaine s’enclenche avec un aspect de carré croissant à Mars/lunes noires en Taureau. Une possibilité d’extérioriser ses rancoeurs, ses tensions, ses désaccords…

En fin de journée, la lune retrouve son opposition au centaure Chiron, en même temps qu’un trigone à Vénus/Saturne Verseau.

Au prorata d’un prise de liberté, d’autonomie ou encore de projets novateurs, vous aurez moins cette impression de ne pas faire l’affaire, de ressentir une mise à l’écart.

Essayez de noter, ces moments où la lune Balance se place à l’opposition de Chiron et observez vos réactions.

Mardi 2 février

Le jour de la chandeleur, cette fête où l’on honore la Lumière, Jupiter toujours dans l’orbe du Soleil forme un très beau triangle d’air réunissant la Lune Balance et le Noeud Nord Gémeaux.

Une journée propice à ressentir la direction à prendre, si nous avons des choix à faire.

Cette fête de la Chandeleur, est le moment où les parents de Jésus le présentèrent au Temple, une célébration qui se pose 40 jours après Noël, le 4 symbolisant l’ancrage dans la réalité, le temps nécessaire pour élaborer l’énergie nécessaire pour ériger l’espace du triangle.

Nous retrouverons ce nombre de 40, qui sont les jours qui séparent le début du Carême avec la résurrection à Pâques.

Il faudra compter le même nombre de jours pour vivre l’Ascension, 40 jours après Pâques.

C’est aussi en ce jour de la chandeleur, que la tradition nous incite à manger des crêpes.

Comme pour la galette de l’épiphanie, nous retrouvons un symbole solaire..

.C’est intéressant de poser un regard différent sur les rites et les traditions.

 

Mercredi 3 février

Au cours de la matinée, nous pourrons bénéficier de l’aspect trigone entre la lune Balance et Mercure R Verseau .

La période de rétrogradation de Mercure doit toujours attirer notre attention, non pas parce que c’est mauvais, ou karmique, mais parce que la vie nous apporte au cours de ces moments des évènements intéressants pour améliorer notre outil de communication.

Si, nous sommes dans l’indécision, l’opposition de la lune fera à Éris, permettra à nos mécontentements de servir de trampoline à nos changements éventuels.

En fin de journée, la lune quittera la Balance, pour se transformer grâce aux énergies du Scorpion.

On passe à autre chose. Le moment est opportun pour ruer dans les brancards, pour exprimer clairement ce qui ne va pas.

Surtout que très vite la lune retrouve l’opposition à Uranus et lunes noires et le carré à Saturne/Jupiter Verseau.

Ces aspects agiteront votre sommeil. Pensez à noter vos rêves….

Jeudi 4 février

Nous accueillons la 7ème phase du cycle soli-lunaire, celle où nous aurons à procéder à des changements, des réorientations, à des décisions sans appel afin de sortir de certains étaux, ou manipulations à l’état de latence au moment de la nouvelle lune le 13 janvier dernier.

Ces 7 jours qui séparent la phase dernier quartier à la nouvelle lune est une période où, nous devrions vraiment procéder à un inventaire, afin de trier ce qui nous sera encore utile pour la nouvelle lunaison le 11 février prochain.

Le Soleil et la déesse Athéna se rapproche et commence à conjuguer leurs énergies.

Le message de cette déesse est éclairant en ce coeur de l’hiver.

De part sa symbolique, elle représente un tournant dans l’évolution de la femme et du féminin sacré.

Le coeur du Féminin Sacré

C’est ce que nous développerons en détails dans notre session du 15 février, où d’une manière personnelle comme collective, nous découvrirons le message de cette déesse, qui incarne la sagesse et le juste milieu.

Vendredi 5 février

La lune Scorpion fera un trigone à Neptune et la déesse Cérès (celle qui pourvoit à notre vie).

Les prises de conscience, ou changements opérés la veille, grâce aux énergies de la 7ème phase, nous offrira d’autres alternatives auxquelles nous n’avions pas pensé.

Dans la soirée la lune rentre dans le signe du feu du Sagittaire, colorant notre nuit d’aventures galactiques…

Samedi 6 février

La journée s’enclenche avec des émotions qui chercheront à évacuer leur trop plein d’énergies dans la mise en place concrètes de projets.

Les choses n’iront probablement pas comme vous le souhaitez car Vénus retrouve Saturne en Verseau au carré d’Uranus et lunes noires.

De quelle manière pourriez vous inventer votre futur sans être à la merci d’un pouvoir quel qu’il soit (gouvernement mais aussi tous les lobbys qui se donnent à coeur joie)

En ce début de février, prenez conscience, que les médias, que les réseaux sociaux vous manipulent et peuvent faire de vous un héro ou un salaud!

 

Prenez le temps de vous enraciner en marchant là où vous le pouvez, car la nature est notre seule alliée fiable, qui de toute éternité a permis à l’homme de se retrouver.

Je vous souhaite de vivre cette semaine en conscience et avec confiance.

Je vous retrouverai la semaine prochaine avec les énergies de la 2ème nouvelle lune de l’année qui se posera dans le signe du Verseau.

Je vous laisse méditer sur la belle Athéna, en attendant de vous retrouver, Barbara et moi-même pour ces moments forts lors de nos sessions de Langages Vibratoires….

Vraiment super!!!

Merci pour votre fidélité, votre enthousiasme et la conscience du travail fait en coopération..

Merci…

En attendant de  nous retrouver à Paros, à la fin du mois de mai, pour danser non seulement le sirtaki mais avec les mouvements soli-lunaires et ses déesses de la nuit… Artémis, Séléné, Hécate….

 

 

Béatrice Robin Brezina

Depuis plus de 40 ans, imprégnée de la philosophie jungienne, Béatrice a cherché dans les domaines de la psychologie, de l’astrologie, du tarot, de la généalogie… les liens subtils que l’Homme tisse avec l’Univers.

La publication a un commentaire

  1. Guibé

    Merci Béatrice, c’est toujours un plaisir de lire tes chroniques.
    Je ne pourrai venir à Paros cette année mais j’espère que l’an prochain, je pourrai participer avec vous tous.
    Je te souhaite une bonne soirée et t’embrasse bien tendrement.

    Marie-Noëlle Guibé

Laisser un commentaire