03 86 78 46 99    06 82 97 52 34       Les crots de Fonteny 58230 Montsauche les Settons    Contact
Chronique Céleste du lundi 2 décembre 2019
L'étreinte solaire se détache pour accomplir sa Destinée.....Merci Claire Duprez pour la réalisation de ce magnifique tableau....

Chronique Céleste du lundi 2 décembre 2019

Depuis l’étreinte solaire de la nouvelle lune du 26 novembre dernier, l’énergie lunaire se détache petit à petit de notre étoile. Après un passage de quelques jours dans le signe du Capricorne, teintant ce début de cycle de profondeur et de responsabilité, le couple soli-lunaire entame sa phase « croissante, en même temps que la lune transite le signe du Verseau, provoquant de cette façon une dynamique effervescente.

Cette 2ème phase est intéressante dans la mesure, où les détachements opérés au cours de cette phase auront des retombées essentielles, lorsque le cycle, après la pleine lune entamera sa 6ème phase.

En effet, plus nous nous libérons de nos schémas involutifs passés, plus nous aurons la possibilité de partager et de transmettre ce que nous avons acquis et réalisé, au cours de la période allant de cette phase croissante, à la  6ème phase « disséminente », dont la mission est d’offrir et de partager les fruits de nos compétences.

En ce lundi matin, (là où se trouve le signe du Sagittaire dans votre carte du ciel), vous avez la possibilité de faire évoluer les graines semées au moment de cette nouvelle lune, en exprimant avec autonomie,  une créativité novatrice.

Le Sagittaire est un explorateur du ciel et de la terre.

Sa vocation est non seulement de s’aligner avec la Voie Lactée, mais également, de s’harmoniser avec l’ensemble de la nature afin d’intégrer ses lois, des références qui aident à évoluer avec empathie, coopération et compréhension!

Le Sagittaire est généralement optimiste, passionné et entièrement dévoué à sa quête. Pour y arriver, ce natif doit puiser dans ses mémoires, en faire le tri, afin de poursuivre sa quête, avec ce qui est essentiel à son aboutissement.

L’accomplissement de cette mission ne pourra se réaliser que grâce à un foi solide, de la curiosité et une bonne dose de  discernement!

Jupiter vient de séjourner plus d’une année dans son « domicile », se nourrissant d’énergies en adéquation avec son essence planétaire.

L’influence de cette planète nous pousse à voir, à observer, au-delà de nos limites habituelles.

 

Prenez un moment pour vous questionner sur ce que vous avez expérimenté depuis que Jupiter est rentré dans le signe du Sagittaire en novembre 2018. Vous pourriez même aller un peu plus loin, en faisant le lien avec la période précédente qui était de novembre/décembre  2007, il y a 12 ans et noter les évolutions éventuelles.

En ce lundi 2 décembre, le dieu de l’Olympe quitte son territoire pour s’inviter dans celui du Seigneur du Temps, Saturne (jusqu’à la fin de 2020). Dans ce signe du Capricorne, il est en chute, devant obéir aux exigences du maître de ce lieu…

Chaque fois qu’une planète change de signe, elle change de vibrations. C’est d’autant plus spectaculaire, lorsque c’est Jupiter.

Ce passage du Sagittaire au Capricorne est très intéressant, un peu comme si les plans élaborés par l’architecte « Sagittaire », allait trouver le bon « maître d’oeuvre « Capricorne » pour les concrétiser.

Ce début décembre, qui coïncide à la période de l’Avant, 21 jours de préparation avant le passage par l’un des 4 Portails qui jalonnent l’année, celui que l’on nomme le Solstice d’Hiver.

Un seuil qui sera suivi trois jours après par la  naissance du Sauveur Soleil, remontant doucement dans son cycle, afin d’enclencher une nouvelle année astrologique, au moment de l’Equinoxe du Printemps.

Sur la carte du ciel de ce lundi, nous observons un amas planétaire dans le signe du Capricorne ( Jupiter, Pholus, Cérès, Vénus/Noeud Sud, Saturne et Pluton).  Nous ressentirons bien la différence entre l’influence de l’aspect Jupiter Sagittaire au carré de Neptune Poissons colorait la toile de fond de 2019, et la valorisations des énergies saturniennes qui commencent à se mettre en action avec ce mois de décembre.

C’est le Seigneur Pluton qui colore l’amas planétaire de ses énergies de transmutation alors que Vénus/Noeud Sud Capricorne dynamisent cet amas.

Le Noeud Sud vient nous rappeler les mémoires avec lesquelles nous naissons, sur lesquelles, il est bon de s’appuyer tout en se donnant les moyens de transformer les résidus obsolètes.

Alors que Vénus représente l’ensemble de nos valeurs et de nos besoins affectifs.

Le Sagittaire, ce Centaure qui nous montre de quelle manière relier, l’esprit et le corps… Alors que Vénus symbolise notre expression affective, nos sentiments, notre gourmandise envers la vie.

Les planètes situés dans le 1er décan du Capricorne forment un trigone décroissant à Uranus R Taureau, nous rappelant que pour avancer, il faut défier ce qui nous entrave afin de pourvoir  nous connecter à de nouvelles manières d’opérer, de nous ouvrir à des idées différentes.

Notre évolution dépend de notre lucidité, comme de notre humilité dans l’accomplissement de notre quête.

En ce 2 décembre, le Soleil/Pallas Athéna, cette déesse de la Sagesse renforce les caractéristiques du Sagittaire, en nous suggérant de défendre les injustices avec « équité ».

On pourrait se poser la question, « quelle est notre part de responsabilité » dans l’évolution du monde actuel?

Neptune qui a repris toute sa puissance depuis la semaine dernière, fait un trigone à Mars/Mercure Scorpion et un sextile à Saturne/Pluton Capricorne.

Oui, l’empathie devra servir de support dans nos dialogues, en respectant les différents modes d’existences, des uns et des autres.
Uranus qui transite le signe du Taureau depuis mai 2018, nous interpelle sur la manière dont nous exprimons notre puissance, sans pour autant l’utiliser pour éliminer les autres!

Mardi 3 décembre, Vénus rentre en conjonction exacte avec le Noeud Sud 8° Capricorne, alors que la lune transite dans le 12ème signe, que l’on nomme  les Poissons.

Une acceptation de nos comportements passés, est aujourd’hui nécessaire, alors qu’en début d’année, (une première conjonction eut lieu le 25 février 2019 à 25° Capricorne alors que la lune était en Scorpion), incitait à la transformation de nos illusions d’avoir et de pouvoir…

Mercredi 4 décembre, le couple soli-lunaire entame sa 3ème phase « Premier quartier », dès l’aube, la lune Poissons reçoit l’influence dynamique de Mars Scorpion en même temps qu’elle retrouve Neptune Poissons au sextile de Saturne et Pluton Capricorne.

Le brouillard présent lors de la nouvelle lune se lève petit à petit. Au moment du premier quartier, nous commençons à voir plus de la moitié du paysage...

En cette journée de défi, où il faudra persister dans nos démarches, malgré le fait d’être tiraillés entre des peurs remontant du plus profond de nous même et des ressentis intuitifs très forts.

Un excellent moment pour développer notre glande pituitaire et pinéale, grâce à des exercices de respiration, de méditation…

Le jeudi 5 décembre, la lune sera dans la soirée en Bélier, devenant plus réactive, ce qui sera amplifié par le carré à Jupiter qui amorce ses premiers pas dans le signe cardinal du Capricorne.

L’ambiance étant très capricorne, nos débordements émotionnels seront très vite réfrénés.

On pourrait dire, qu’au prorata de notre laxisme, insouciance, incohérence, cette journée pourrait se vivre comme un rappel à l’ordre, ce qui ne sera pas facile à accepter, surtout si nous n’avons pas pris l’habitude d’agir en temps qu’adulte, mais comme un enfant exigent ou tyrannique.

Le vendredi 6 décembre, dans une grande partie de l’Europe du Nord et de l’Est, cette journée est attendu avec impatience par les petits et grands enfants.

D’où vient cette légende?

La symbolique qui entoure une célébration exprime une vraie richesse car elle représente « l‘essence de la fête en question ».

Restons le plus possible connecté avec nos traditions, car chacune à sa manière, offre la possibilité d’en saisir le sens caché (des contes, des fables ou des mythes).

Nicolas de Myre originaire de l’Asie Mineure autour du 3ème siècle, est le point de départ de la légende de Saint Nicolas.

Ce saint homme exerça un rôle de protecteur bienveillant à l’égard des femmes, des enfants, des veuves et des déshérités.

Des qualités qui attirèrent l’attention de la population qui se propagea très vite au-delà des frontières.

Victime des persécutions qui sévissaient dans l’empire romain,  Nicolas de Myre mourut un 6 décembre 343.

Ces reliques furent enterrées à Myre, où de nombreux miracles se manifestèrent, depuis.

Une fête très répandue dans le Nord et l’Est, les enfants attendant de recevoir les récompenses à leurs efforts….

Dans les pays du nord et de l’Est de l’Europe, une tradition s’est installée, offrant aux enfants sages, la possibilité de recevoir des cadeaux dans la nuit du 5 au 6 décembre, grâce à un Saint Nicolas qui ose braver les difficultés, afin de déposer dans les cheminées, les souhaits tant attendus!

Cette tradition fut importée aux Etats-Unis par les Hollandais.

Ils nommèrent l’endroit de leur installation « New Amsterdam ».

Lorsque les anglais s’emparèrent de cette région, ils changèrent le nom de la ville en New York

La tradition hollandaise se modifia au cours des années, en Santa Claus, celui qui dépose les présents autour de la cheminée dans la nuit du 24 décembre.

La légende de Saint Nicolas a-t-elle un rapport avec l’Alchimie?

Probablement, oui, si nous prêtons attention à une ancienne chanson en particulier qui raconte l’histoire de trois petits enfants, qui allèrent glaner dans les champs…. et qu’un méchant boucher, captura ces enfants, (Mercure)  les découpa en morceaux puis les mis dans un tonneau ( le four) rempli de Sel (un des trois principes de base de l’alchimie, avec Mercure et le Soufre).

Saint Nicolas qui passa par là, quelques années après (7ans), les trouva et les ressuscita ( la transmutation alchimique).

Le nombre « trois » représente les 3 éléments du Grand Oeuvre!

Quel lien peut-il y avoir, entre cette fête « magique » dans nos coeurs d’enfants, et la chanson, « des trois petits enfants »?

Notre quotidien d’enfant est un perpétuel cheminement, où, années après années, nous devons apprendre les limites, les intégrer, afin de grandir et d’évoluer.

Tous les 7 ans, nous changeons de cycle, afin d’accueillir de nouveaux défis pour nous adapter à de nouvelles vibrations (le boucher).

Les enfants que nous incarnons, doivent transformer leur « pierre », grâce à l’acceptation des multiples difficultés qui jalonnent notre parcours, et trouver les moyens de les surmonter (le four).

Les cadeaux que l’on reçoit alors, ne sont que la manifestation de la métamorphose « alchimique » qui s’est opérée.

La « symbolique » qui entoure une fête est d’une très grande richesse, car elle représente l‘essence de la fête en question.

D’où, l’importance de ne pas se déconnecter des traditions, mais, de se donner les moyens, de saisir le sens caché, de tous ces contes et de tous ces mythes.

 

Aujourd’hui, les enfants font de longues listes de jouets, se laissant influencés, par ce qui est à la mode décrit en détails dans les nombreux prospectus de la grande distribution des magasins de jouets.

On danse, on chante dans la joie et la bonne humeur..

Ils cochent leurs désirs du moment, espérant que le Super »Saint Nicolas », tiendra bien compte de leur liste si abondante.

Combien d’enfants, sont déçus lorsqu’ils ne reçoivent pas tout, ce qu’ils avaient coché, sur les prospectus de vente!

Cela n’a plus aucun sens, car la magie spirituelle de cette fête, n’est plus exprimée, ni présente.

En cette période ou les vibrations planétaires changent tellement, éduquer les enfants dans une optique de solidarité et de coopération, me semble indispensable.

Permettre aux jeunes de se reconnecter à la nature, d’écouter le murmure des arbres, comme ceux du monde animal.  C’est de ces deux mondes que les enfants pourront prendre conscience de l’importance du collectif et de la force de la solidarité.

Le 6 décembre, la lune en Bélier sera au carré de Vénus/Cérès/Noeud Sud  Capricorne. Il ne faudra pas avoir les yeux plus gros que le ventre, car on risque bien d’être déçu!

Le samedi 7 décembre, le début du week-end aura un air de manque, de frustrations, de blocage avec cette lune Bélier recevant les carrés de Saturne puis de Pluton Capricorne.

La joie et les danses seront intérieurs…

Dimanche 8 décembre, fête de l’Immaculé Conception. Peu importe les dogmes ou les croyances, il est parfois intéressant de ressentir  à quoi cela correspond réellement? Un féminin vierge de toute souillure, un féminin qui a été respecté… Dans notre société, certains en sont très loin à voir les pancartes tenues par des femmes le week-end dernier, lors du cortège contre les féminicides….

la lune rentre dans le signe de terre du Taureau colorant nos émotions de plus de tempérance, mais il faudra se méfier de l’aspect du  Soleil au carré décroissant à Neptune Poissons. Pour mieux comprendre nos réactions ou nos comportements, il faudrait suivre l’évolution de ces deux planètes au cours de cette année. De quelle manière avons-nous réagi lors de la :

  • la conjonction eut lieu le 7 mars à 16° Poissons
  • Le carré croissant le 10 juin avec un Soleil  18° Gémeaux et Neptune 18° Poissons
  • L’opposition le 10 septembre le Soleil 17° Vierge et Neptune R 17° Poissons
  • Le carré décroissant le 8 décembre avec Soleil 15°  Sagittaire et Neptune 15° Poissons

Ces aspects me font penser à la mission d’Hercule lorsqu’il doit franchir la 9ème porte en lien avec le signe du Sagittaire dont je parlerai plus longuement la semaine prochaine…

 

Avec Christine Desvigne, un stage en 3 épisodes, sur le cheminement d’Hercule en lien avec notre parcours personnel sur le premier trimestre 2020

 

Avec Barbara Halatas, les 18/19 janvier 2020 sur Paris  7ème  » Uranus et notre accès à la multidimensionnalité »

 

 

 

En mai prochain, à Paros, notre stage annuel où nous espérons vous accueillir très nombreux

 

 

 

Avec toute ma gratitude et toute mon affection

 

Béatrice

Béatrice Robin Brezina

Depuis plus de 30 ans, imprégnée de la philosophie jungienne, Béatrice a cherché dans les domaines de la psychologie, de l’astrologie, du tarot, de la généalogie… les liens subtils que l’Homme tisse avec l’Univers.

Cet article a 2 commentaires

  1. Avatar

    Merci pour votre chronique qui nous incite en ces périodes de festivités à nous recadrer sur le besoin de partage et d’humanité…

  2. Avatar

    Quelle richesse vous nous offrez Beatrice… avec ces chroniques très inspirantes… c’est toujours un vrai plaisir de découvrir vos chroniques
    Avec toute ma gratitude..
    bien amicalement
    Carole

Laisser un commentaire

Fermer le menu