Chronique Céleste du lundi 2 novembre 2020
Une nouvelle vision s'offre au Scorpion qui est passé par la purification émotionnelle et l'acceptation de la fin de ses illusions...Merci Véronique S pour cette superbe illustration du Scorpion devenu Aigle...

Chronique Céleste du lundi 2 novembre 2020

Après avoir honoré tous les Saints, le jour du 1er novembre, en ce lundi, 2 novembre, nos pensées se portent vers tous ceux qui nous ont quitté cette année. Une célébration initiée au monastère de Cluny,  juste avant le passage à l’an mille.

La journée de la Toussaint est une journée consacrée à la mémoire des âmes dont le parcours a été lumineux, incarnant de cet fait, une Lumière directrice. Le Jour des Morts est par contre, une journée de purification, où l’on envoie de l’Amour et des énergies positives,  à tous ceux qui sont passés de l’autre côté de la trame.

Nous pourrions profiter de ces mouvements vibratoires pour procéder à notre bilan annuel afin de focaliser notre attention sur toutes nos vibrations positives qui pourraient nourrir nos parties involutives, celles qui nécessitent une attention particulière, de la présence et surtout beaucoup d’Amour!

Comme chaque année, lorsque nous arrivons à l’étape Scorpion, nous récoltons les fruits des expériences réalisées à l’étape précédente, grâce à la présence des autres (Balance).

Une réussite qui s’obtient grâce à notre structure intérieure conjuguée à notre aptitude à épurer nos parts d’ombres (qui devrait devenir un réflexe journalier)

Pluton et Mars ont la maîtrise de ce signe.

Au prorata de la force de notre identité, nos actions seront dynamiques et constructrices, guidant alors le maître Pluton dans la poursuite de son travail de transformation en profondeur, afin d’améliorer ces dynamiques encore amputées de Lumière.

Un éclairage qui nous permet de découvrir notre caverne d’Alibaba!

C’est avec un Mercure stationnaire que nous amorçons ce coeur de l’automne, le mois de novembre!

Mercure ce messager, ce lien, une énergie qu’incarne le dieu Hermès/Thot, ce père de la connaissance, dont la mission est de faire le lien entre le visible et l’invisible.

Lorsqu’une planète « stationnaire » change de direction, notre inconscient est fortement impacté par l’intensité énergétique du signe que cette planète traverse.

Pour bien saisir la subtilité des différents mouvements qu’imposent le parcours d’une planète rétrograde, on pourrait se visualiser au volant de notre voiture.

Pour effectuer nos changements de direction, nous nous mettons bien au point mort, soit pour:

  • enclencher  la « première » et reprendre notre route en avant,
  • enclencher la « marche arrière » afin de rétrograder.

Généralement, ces manipulations se font instinctivement, à notre insu, mais, ne fut-ce qu’un bref instant, notre attention se pose sur ces changements de direction (ce serait mieux).

En ce début de semaine, nous enclenchons la « première » afin de reprendre notre route en avant (rétrograde depuis le 14 octobre dernier).

A ce moment précis, il serait intéressant de vérifier si nous n’avons rien oublié, si nous avons compris pourquoi nous avions fait fausse route.

Des réflexions vraiment très importantes car la poursuite du cycle de Mercure sera nourri par les constats conscients, en lien avec ces différentes manoeuvres.

Je vous propose de retracer les « manoeuvres » que la planète Mercure à réaliser lors de précédentes rétrogradations dans le signe du  Scorpion :

  • Octobre/novembre 2013 –
  • octobre/novembre 2006 –
  • novembre 1999
  • (tous les 7 ans) .

C’est en faisant les liens entre toutes ces périodes que nous pourrons visualiser concrètement l’évolution de nos progrès, tout en réajustant en permanence nos liens, nos choix, notre communications avec les autres.

Comme évoqué dans des « Chroniques » précédentes, les rétrogradations de Mercure en 2020, se sont faites dans l’élément eau.

Une excellente année pour analyser, repenser, revoir, réorienter, réinventer notre manière d’exprimer nos émotions, nos perceptions, nos rêves, nos intuitions!

En cet automne, nous expérimentons la dernière rétrogradation de l’année 2020.

Un moment propice pour faire le bilan de tous ces « va-et-vient » planétaires.

Je vous propose de prendre votre carte du ciel et de regarder où se posent les mouvements planétaires de la boucle de Mercure:

  • En Poissons : Mercure a rétrogradé du 17 février 20 au 10 mars 20 en reculant du 12°49 Poissons au 28°15 Verseau. Quand une rétrogradation se fait sur deux signes, la revérification est plus spécifique, à l’instar du crochet, où il faut aller rechercher dans la ligne en-dessous, le fil nécessaire à la poursuite de l’évolution de ce travail manuel. Avec cette rétrogradation,  avant de pouvoir exprimer notre intuition à partir de notre centre cardiaque, nous devons nous assurer de la force de notre indépendance, de notre individualité, face au monde qui nous entoure. En d’autres mots, être moins sous la coupe de notre personnalité, mais laisser notre coeur prendre la direction de nos relations. Le stress sera beaucoup moins présent.
    Une date clé à retenir : le 26 février 20 le moment de la conjonction inférieure à 7° Poissons

 

  • En Cancer : Mercure a rétrogradé du 18 juin 20 au 13 juillet 20, en reculant du 14°44 Cancer au 5°31 Cancer. Une rétrogradation qui s’est faite sous les augures de Sirius. Ceci est d’autant plus incroyable, car Mercure/Hermès/Thot est justement l’énergie conductrice entre l’étoile Sirius et la planète terre. A nouveau regardez attentivement, où se posent ces degrés. Pendant la période d’été, les retrouvailles familiales et amicales, ont été une bonne mise en pratique de nos nouvelles perceptions émotionnelles, plus spirituelles, plus matures, moins dépendantes, avec moins de projection sur les autres. Une date à retenir : le 1er juillet 20 au moment de la conjonction inférieure à 9°16 Cancer

 

  • En Scorpion : Mercure a rétrogradé du 15 octobre 20 au 3/4 novembre 20 en reculant du 11°37 Scorpion au 25°54 Balance. A nouveau cette rétrogradation se fait sur deux signes, nous forçant à remodeler nos comportements afin qu’ils soient plus justes dans nos rapports aux autres. Au Scorpion on doit couper les têtes du monde illusoire qui nous entoure. Le regard des autres (Balance) est un miroir ou un écran très intéressant qui nous renvoie des parties de nous-mêmes dont nous n’avions pas toujours conscience. La date clé à retenir ici:  le 25 octobre 20 au moment de la conjonction inférieure à 3°46 Scorpion !!!

Les rétrogradations sont de merveilleuses possibilités pour restaurer un dysfonctionnement dans nos liens avec les autres et avec nous-même.

Le risque au cours de ces mouvements, est de nous laisser piéger dans les filets de notre personnalité, par notre susceptibilité ou par notre égo négatif.

Mercure participe à notre métamorphose, il établit en permanence les liens entre notre passé, notre présent et notre avenir.

Mercure incarne aussi ce que nous sommes en tant qu’Humanité dans toute notre diversité parfois si paradoxale!

Alors, dans la toile de fond des élections américaines de mardi, Mercure/Hauméa forment des carrées à Jupiter/Pluton/Saturne Capricorne et une opposition à Mars/Eris Bélier.

Sans être devin, on peut penser que les élections se dérouleront dans un climat de fortes tensions, de violents conflits et ceci pour plusieurs raisons.

Tout d’abord les aspects liés à Mercure, mais aussi le fait que la lune Gémeaux soit au carré de l’axe nodal car,la lune/ Noeud nord au carré de Neptune Poissons augmenteront  la confusion et les divergences idéologiques.

Même si l’aspect est en train de se défaire, le Soleil fait encore toujours une opposition à Uranus R Taureau.

Mercure reprend sa course directe au moment même où il retrouve la déesse Hauméa, celle dont le rôle est de transformer ce qui est en souffrance, ce qui n’arrive pas à émerger, ce qui est devenu inerte.

Oui,  cette déesse a la capacité d’insuffler le souffle de la vie.

Au cours de l’année 2021, Mercure « le Passeur » va rétrograder dans les signes d’air qu’incarnent le Verseau, les Gémeaux et la Balance.

Mercure incarne aussi le dieu égyptien « Thot » celui qui conduit les âmes au tribunal d’Osiris!

Mercure est le mythe fondateur de la fratrie.

Nous sommes tous issus d’une même matrice stellaire, alors pourquoi depuis des siècles des religions incitent à la division dans les familles humaines?

Probablement, parce que ceux qui ont écrit les règles de ces religions, n’étaient pas connecté à l’énergie de l’Amour du Un, à celle de la Source.. mais, dans la satisfaction d’une recherche d’un pouvoir égotique personnel.

L’histoire du monde depuis des millénaires relate que les forces du mal se sont en permanence infiltrées pour nous empêcher se retour à l’Un.

En cette période de changement d’ère, où il nous est demandé de conjuguer, de marier nos polarités yin et yang afin qu’elles servent ensemble de base de support pour l’ère du Verseau, les « forces négatives » redoublent de puissance pour empêcher le Grand Plan de se réaliser.

Méditez sur le glyphe du signe du Verseau  

Une nouvelle route s’ouvre à nous, la Lumière est au bout du chemin, en attendant nous devons accepter les feuilles tombent…

Les cycles se répètent inlassablement mais les circonstances que nous vivons actuellement pourraient servir de tremplin pour enfin accéder à autre chose, à la lumière de l’Amour.

Analysons en conscience les turbulences de cette année avec recul afin de détecter les « vrais fauteurs de troubles » et ne pas se laisser aveugler par l’arbre qui cache la forêt!

Le monde est de plus en plus dirigé par une petite poignée de personnes qui tirent les ficelles dans tous les domaines, dans le but de nous obliger à faire ce qu’ils ont décidé à notre place.

Plus nous développerons la Lumière, l’Amour et la Tolérance, plus nous rendrons ces ombres lumineuses.

Cette bataille, matérielle et sociale est surtout énergétique, nous pouvons tous y participer à notre niveau.

Avec ce 2ème confinement, on voit la situation économique se dégrader de plus en plus.

Il nous faut agir et réagir!

Une coopération planétaire sera nécessaire afin de construire une trame solide qui pourra accueillir ceux qui auront besoin de soutien.

Prendre conscience de notre « féminin sacré « est de la plus haute importance, pour parvenir à traverser cette fin de cycle, colorée par des énergies yang de plus en plus destructrices.

Nous avons vu tout au long de la découverte des récits des déesses dans la mythologie, que les déesses lunaires étaient « maître d’oeuvre » dans l’art du tissage.

N’est-ce pas grâce à tous les fils de cette trame réalisée par la Lune que les rayons lumineux de notre étoile solaire peuvent se poser, s’ériger et nous éclairer!

En ce début de novembre, les trois lunes noires se retrouvent dans le signe du taureau jusqu’à la fin juillet 2021.

Quel est le message de ces points planétaires?

La lune noire n’est pas un corps céleste, mais un point fictif qui correspond au 2ème foyer de la lune autour de la terre.

Cette orbite ne forme pas un cercle mais  une ellipse comportant 2 centres.

La terre occupe le centre « plein » et la lune noire le centre « vide ».

La lune noire manifeste cette étoile intérieure que nous portons au fond de nous.

L’emplacement de la lune noire dans notre carte du ciel nous parle d’un lieu « vide de sens », du syndrome du Gisant ou encore du mythe de la Chute.

En transit dans le signe du Taureau pour les prochains 9 mois, elle va nous interpeller sur le vrai sens que nous portons sur nos terres intérieures et extérieures.

Quel est notre vrai et seul désir?

Au cours de cette semaine, le couple Jupiter/Pluton se retrouve pour la 3ème et dernière fois à 22° Capricorne.

Un cycle de plus ou moins 13 ans que certains auteurs attribuent au terrorisme international (A.Barbault) ou aux fluctuations des marchés boursiers.

La dernière conjonction eut lieu en décembre 2007 et la prochaine aura lieu en février 2033!

Cette conjonction dans le signe du Capricorne combinée au transit d’Uranus en Taureau peut présager des turbulences dans l’ensemble de ces domaines économiques, financiers, politiques sans oublier notre terre Gaïa qui commence à se manifester aussi par des tremblements de terre ou autres phénomènes climatiques.

Surtout que et aspect se pose au carré de Mars/Éris Bélier, les révoltes et les colères sont bien détectables en cet automne, les volcans sont prêts à exploser. Mars redeviendra direct à la mi-novembre, mais en attendant, et ceci depuis l’entrée de Mars en Bélier pour 6 mois, les énergies mises en place à la mi-mars dernier déferlent aujourd’hui comme des balles dans un jeu de quilles…

Mardi et mercredi, la lune dans le signe des Gémeaux formera un carré à Neptune R Poissons, un aspect qui selon les thèmes fera remonter des peurs, des perceptions d’engloutissement, des désillusions, des angoisses ..

Comme la lune transitera en même temps le noeud nord Gémeaux (comme chaque mois) prenons le temps de réfléchir à nos choix de vie.

Dans les situations les plus douloureuses, il y a toujours le choix quant à la manière de vivre les évènements.

  • Soit vous laissez votre mental amplifier les circonstances de ce que vous vivez,
  • soit vous restez connectés à votre centre cardiaque laissant votre coeur devenir le filtre à travers lequel les situations se déroulent.

Jeudi et vendredi, la lune retrouve son domicile mensuel, dans le signe du Cancer, qui depuis quelques années (surtout cette année 20) n’est pas toujours confortable dans la mesure où elle fait à chaque fois une opposition à l’amas en capricorne et depuis l’été un carré à Mars/Éris.

D’autre part, chaque mois pendant ces quelques jours nous avons la possibilité de transformer certains de nos comportements.

Nous pourrions trouver un support positif avec Mercure et Vénus qui transitent tous les deux le signe de la Balance.

Nous enclencherons le week-end avec une lune dans le signe du Lion au trigone de Mars, ce qui dynamisera un peu plus notre forme physique et morale dans cette période de profondes restrictions.

En attendant de nous retrouver la semaine prochaine,  je vous propose de prolonger ces réflexions en nous plongeant dans un nouveau récit des déesses de la mythologie dans  » Mémoires d’âmes »

Découvrons maintenant cette 32ème déesse dans « Mémoires d’âmes » la Licorne » , où la déesse divine, qu’incarne la « D’âme à la Licorne!

La Licorne, qui fut appelé « Unicorne«  jusqu’au Moyen âge (qui n’a qu’une corne ) sa réputation était d’être immortelle.

la Licorne se présente souvent sous la forme d’un gracieux cheval blanc évoquant de cette façon la sublimation de tous nos sens.

« A mon Seul Désir »

Les récits  mythologiques de la Grèce, parlent de « créature féerique, » qui ser­vait de monture aux dieux!

Créature mythique et fabuleuse, douce et pacifique, la Licorne ne connaît ni la haine, ni la colère.

Symbole de la fécondité spirituelle la Licorne incarne la pénétration du divin dans la forme humaine.

La Licorne est un emblème de pureté d’âme, d’amour pur, d’honnêteté, de chasteté.

Sauvage et robuste, symbole de puissance, de force, de beauté, de noblesse et de longévité, la Licorne est douée du mystérieux pouvoir de déceler l’impur. De sa corne cet animal annihile tous les poisons.

Légendaire, la Licorne est souvent dépeinte dans les bestiaires médiévaux comme étant un cheval blanc et élancé, arborant une corne spiralée sur son front, d’une longévité allant jusqu’à mille ans.

La licorne est présente dans un grand nombre de tapisseries du Moyen Âge, dont les 6 tapisseries de la « Dame à la Licorne » que l’on peut admirer au musée de Cluny à Paris.

Les tapisseries qui symbolisent l’art du tissage, dans lequel se croisent des fils à l’horizontal et des fils à la verticale, l’envers et l’endroit,  manifestant de cette façon de temporel à l’intemporel, le visible et l’invisible.

Ces magnifiques représentations illustrent dans un ordre sacré, l’importance de nos 5 sens :

La vue – le toucher- le goût – l’odorat – pour terminer avec le sens de l’ouïe ce sens qui  oeuvre à l’écoute de  la musique des sphères.

C’est la prise de conscience de ces 5 sens qui donne accès aux perceptions supérieures!

Ce cheminement intérieur conduit à une lente progression afin de passer du Sens, à l’Essence.

Le parcours de la « dame à la Licorne«  est un chemin de purification et de détachement, indispensables sur cette voie étroite que l’on nomme la Sagesse.

La « Dame à la Licorne » qui incarne  » A mon seul Désir » qui conduit aux noces célestes grâce à tout le travail alchimique à travers nos 5 sens.

La licorne permet d’atteindre l’unité avec nous-même avant de vivre les noces alchimiques.

On pourrait dire que la Licorne nous conduit à l’androgynie, où la compensation humaine n’est plus recherchée, afin de pouvoir épouser les énergies du Sans Nom…

Dans notre carte du ciel, la Licorne nous indique de quelle manière franchir ce seuil.

La licorne nous accompagne dans ce voyage vers le féminin sacré, un voyage qui se termine lorsque nous acceptons le détachement total, car le voyage nous aura permis faire l’expérience du « Tout aimé » pour un jour  » Tout quitté »

La licorne correspond à l’apogée de la lune, elle est un point virtuel dans l’espace qui est par contre une réalité géométrique.

Ce point (à ne pas confondre avec la lune noire) donne du sens, une direction à l’ensemble de l’ellipse, c’est à dire à l’ensemble de nos manques (que réveillent les lunes noires).

Le signe où se pose la Licorne, révèle notre mythe personnel.

La Licorne ( l’apogée lunaire) est une porte ouverte sur les espaces galactiques!!!

Avec la Licorne nous pouvons naître au monde des étoiles.

La Licorne vit dans le don de sa propre lumière.

Actuellement, la Licorne est rentrée dans le signe très sensoriel de terre que l’on nomme Taureau.

C’est intéressant, car si d’un côté les lunes noires nous mettent face à nos peurs de dépossession, la Licorne nous incite à vivre en conscience le non attachement aux possessions.

Les sens sont là pour être traversés, pour extraire leur essence et non pour rester prisonnier.

En cette fin d’année, Uranus et les lunes noires et la Licorne se retrouvent dans le signe du Taureau et ils franchiront ensemble le passage à la nouvelle année 2021.

Au même moment que le couple Saturne/Jupiter en Verseau enclenche un nouveau cycle de 20 ans.

Ce couple fera dès le début de l’année un carré à l’amas en Taureau ce qui augure que tout au long de 2021 nous devrons faire des choix de vie, des choix d’âme, des choix de sens et d’essence!

Nous pourrions méditer sur les films comme Avatars, la guerre des étoiles ou le Seigneur des anneaux qui relatent extrêmement bien les choix cosmiques actuels…

Cliquez ici pour écouter la déesse sur le podcast :Episode 32 : la déesse Licorne

Bonne semaine,

Au plaisir de vous retrouver pour la 33ème déesse de Mémoires d’âmes…la semaine prochaine..

 

Avec Barbara, en fonction de la facette du temps, nous allons développer et partager les déesses de ces différents « Panthéons » que l’on découvre dans  » Mémoires d’âmes »…

Nous commencerons par la déesse Sedna, cette déesse Inuite dont l’histoire pourrait nous éclairer sur notre périple à l’heure actuelle.

Ensuite, nous nous nourrirons des vibrations de la déesse Chariklo, un bonheur d’amour.

De quelle manière l’intégrer dans notre vie?

Nous terminerons cette première avec la déesse Athéna qui nous transmettra sa force, son amour et surtout son équilibre pour mener à bien les combats essentiels qu’accompagnent les changements planétaires.

Nous restons à votre disposition pour de plus amples renseignements…Béatrice et Barbara!

 

 

 

 

Béatrice Robin Brezina

Depuis plus de 40 ans, imprégnée de la philosophie jungienne, Béatrice a cherché dans les domaines de la psychologie, de l’astrologie, du tarot, de la généalogie… les liens subtils que l’Homme tisse avec l’Univers.

La publication a un commentaire

  1. Avatar
    Cathy Barbézieux

    Bonjour Béatrice,
    un immense merci pour votre chronique au sujet de la Licorne.
    c’est décidemment très passionnant de vous lire ; pouvez-vous nous en dire plus sur sa « géométrie » ?
    comment placer la Licorne dans un thème natal par rapport aux Lunes Noires ?
    je précise que je ne suis pas astrologue et que seule la connaissance me motive.

    Bien à vous.

Laisser un commentaire