03 86 78 46 99    06 82 97 52 34       Les crots de Fonteny 58230 Montsauche les Settons    Contact
Chronique Céleste du lundi 20 mai 2019

Chronique Céleste du lundi 20 mai 2019

Devenir le chef d’orchestre de toutes nos possibilités, c’est  le défi de cette semaine, où nous poursuivons notre cheminement sur les sentiers gorgés de fleurs multicolores qui meublent si majestueusement cette terre sacrée de Paros. 

Retrouver cette terre, nous rappelle que ce sont les grecs qui apportèrent une structure mathématique aux connaissances planétaires des Sumériens.  Pour ces deux civilisations, la conception de l’Univers était très similaire, même si, chez les Chaldéens, elle semblait plus primitive et plus élaborée chez les Grecs.

Pythagore, Platon, Aristote avaient chacun, à leur manière, déifié une ordonnance du monde. Pour eux, l’Univers est Un, chaque partie qui le compose est en analogie avec le Tout!!!

A cette ordonnance, Pythagore apporta la science des nombres, l’Univers trouvait ainsi son expression dans ses harmonies et dans ses rythmes. C’est encore Pythagore qui aurait donné le nom de « cosmos »  = « beauté et harmonie du monde »,  à cet océan céleste composé d’étoiles…

L’axe  Scorpion/Taureau mit en relief grâce à la pleine lune du 18 mai, nous a fourni pal mal d’informations intéressantes sur la réalité de nos valeurs actuelles. La prise de conscience de cette moisson participe grandement, à la découverte individuelle des forces directrices qui sous-tendent  notre destinée.

L’axe nodal à 18° Cancer/Capricorne, nous interroge sur notre manière d’assimiler les flux émotionnels qui nous animent qui se réaliser, soit,

  • en acceptant de structurer nos perceptions, soit
  • en adoptant des attitudes de resistance face aux aléas de la vie. Résister ne sert pas à grand chose, quelle que soit notre force ou notre détermination, les turbulences persisteront, si nous n’adoptons pas un comportement de lâcher prise.
  • C’est en élevant et en maintenant nos vibrations que nous serons moins  happés par nos histoires récurrentes.
  • Dans ce processus, les actes d’amour seront comme des bornes indicatives sur ce  sentier du dragon…

Entre Avril 2000 et octobre 2001, l’axe du dragon se posait dans les signes Cancer/Capricorne.

Que vivions-nous à l’époque?

Au cours de la période d’octobre et novembre 2001, l’axe se trouvait sur les mêmes degrés que cette semaine. Pensez à faire le lien entre cet automne 2001 et ce printemps 2019, afin de  mettre en relief des parties de nous-même, restées dans l’ombre. N’est-ce pas notre défi d’incarnation?

 Notre évolution à travers ces cycles nous propose des réflexions pertinentes. Saisissons les opportunités pour les intégrer.

Notre mental doit arrêter de percevoir notre vécu, d’une manière linéaire, mais, d’intégrer et de  suivre le rythme des cycles du cosmos.

C’est la raison pour laquelle, la compréhension du travail en lien avec le passage des 12 portes d’Héraclès, est une occasion exceptionnelle pour vivre, ressentir et évoluer cycles après cycles, sur les pas de notre héro solaire, celui qui incarne la « gloire d’Héra ». La prise de conscience de ce périple est d’une très grande richesse car ouvre nos perceptions sur certains comportements inconscients.

Arrêtons de vivre et de percevoir notre vie comme une réalité limitée par les anneaux de notre système solaire. N’oubliez jamais que notre étoile fait aussi partie des milliers d’étoiles qui se meuvent dans les galaxies. L’étude des astres, est liée à Uranus !

Se pencher sur l’art d’Uranie et notamment sur l’évolution de l’axe du dragon, nous fait prendre conscience que nous possédons des milliers de pièces de puzzle, certaines lumineuses, d’autres plus sombres. A nous d’enclencher un travail de restauration de ces parties de nous-mêmes qui ne brillent pas encore.

 Depuis la nuit des temps, nous avons un ennemi de taille, notre égo négatif dont le rôle est d’essayer de nous écarter de notre réalité, en nous empêchant de trouver les clés de notre coeur intérieur.

Cette semaine en abordant les différentes facettes de cet axe nodal, leur signification astronomique, la manière dont ce cycle fonctionne, sa révolution de 18 ans 1/2, l’importance les éclipses qui s’y posent,  mettant le doigt sur les renoncements nécessaires, les changements de direction, dans le but de nous alléger, et comprendre qu’à l’instar d’aimant, nous attirons des situations bien précises, lien avec nos mémoires (toutes ces possibilités), qui en sont le reflet.

Que ces mémoires se soient formées, petit à petit, ou que nous vivions des réalités simultanées, peu importe!

L’important, c’est d’en prendre conscience afin de réabsorber ces parties de nous-même, pour retrouver le chemin de la Source, de plus en plus unifié.

De quelle manière?

L’axe des noeuds propose un alignement, entre notre passé, notre présent et les probabilités de notre futur.

Les configurations planétaires que nous vivons depuis l’été 2018  et surtout depuis cet hiver, nous mettent face à des contextes de frustrations, d’enfermements, de blocages, de situations étouffantes.

La compréhension globale de cette antenne cosmique que représente l’axe des noeuds semble primordiale, afin de dégager en nous, ces scories du passé.

De quelle manière les a-t-on vécus au cours de l’automne 2001. En tout cas, le travail que nous réalisons cette semaine sur ce sujet, permet une autre compréhension de notre parcours,  En dissociant les croyances qui nous ont nourris et formatés (dont il faut prendre conscience) et la trajectoire demandée par notre âme qui mène à la réalisation de notre destinée ou notre contrat d’âme.

Le 21 mai, nous enclenchons de nouvelles librations avec l’entrée du Soleil dans le 3ème signe de la roue zodiacale, ce signe d’air et mutable que l’on nomme « les Gémeaux ».

Avec la croix mutable, nous véhiculons des énergies de mouvements, de changements et  d’ouvertures vers de nouveaux horizons.

Les signes de la croix mutable provoquent bien souvent  des changements, des tournants car ces signes font la jonction entre l’ancienne saison et la nouvelle. C’est la raison pour laquelle, ces signes jouissent de tant d’adaptabilité, de curiosité, et surtout,  de posséder ce sentiment profond d’être un lien entre toutes les diversités des aspects, d’une même réalité. 

Mercure, le messager des dieux est maître de ce signe des Gémeaux, tandis que le dieu de l’Olympe, Jupiter y séjourne en exil!

Il est intéressant d’en prendre conscience, car de cette manière, l’on peut mieux comprendre pourquoi certaines transmissions philosophiques, certains dogmes, ou encore l’utilisation des lois universelles, sous l’emprise d’un Jupiter ayant usurpé le pouvoir céleste, peuvent se transformer en attitudes intolérante, en comportements égoïstes, s’appuyant sur ces lois que pour manipuler et gouverner…..

L’élément air du Gémeaux a cette capacité mental de pouvoir se rendre libre des limitations de la routine, des traditions sclérosantes, comme des limitations physiques ( élément terre) afin de nous pousser à nous élever vers de nouveaux sommets, vers de nouvelles découvertes intellectuelles.

Ce qui est accentué dernièrement, par l’arrivée d‘Uranus en Taureau qui poussent à exprimer des idées créatrices, de nouvelles inventions qui sont en train d’émerger de partout.

Cependant l’élément air tend parfois, à nier la réalité et c’est alors que certains natifs tombent dans des discussions interminables et fatigantes pour leur entourage.
La dualité, l’inconstance et l’instabilité caractérisent  certains Gémeaux, surtout si certains natifs sont trop impactés par  des pensées subjectives qui engendrent tôt au tard, des souffrances

Avec les gémeaux nous sommes en présence de la force qui provoquent les changements nécessaires à l’évolution de notre conscience. Au cours de cette période où notre étoile parcours ce 3ème signe, nous pourrions réaliser les situations où nous agissons d’une manière plus ambivalente, mettant l’accent sur nos dualités.

D’autre part, nous pourrions aussi retrouver des envies d’écrire, de voyages, de créer des liens, des amitiés... La parole n’est-elle pas l’expression de l’ évolution de l’humanité?

En bref pour cette semaine, nous avons la conjonction supérieure de Mercure/Soleil à 1° Gémeaux le 21 mai. C’est le démarrage d’un nouveau cycle de Mercure, alors, où se pose ce degré dans votre thème natal et quelles seraient les intentions que vous pourriez poser?

Ecrivez le, car au moment de la prochaine boucle de rétrogradation de Mercure, nous en reparlerons. Surtout que Mercure est chez lui jusqu’au 4 juin, profitez-en!

Au prorata de notre disponibilité pour accomplir la mission soli-lunaire du 4 mai, surtout entre les 7 et 12 mai, où nous avons pu nous sentir tiraillés entre des perceptions diverses, la période qui couvre la phase disséminente du 21 au 26 mai, est le moment où nous pouvons réaliser concrètement de quelle manière nous avons accueilli cette essence solaire unie à la forme lunaire au moment de la nouvelle lune.

En lien avec la moisson de la pleine lune, nous pouvons partager ce que nous avons nous même développé, pas autre chose.

Le stage ici sur Paros est intense, et nous sommes tous bien occupés, alors je vous partage toutes les énergies de cette terre, l’énergie du groupe qui est tout simplement formidable d’authenticité, de profondeur, de joie et de complicité. Quel bonheur le spectacle de la pleine lune sur la mer des Cyclades…

Je reviendrai vers vous lundi prochain, une fois le stage terminé et je serai revenue chez moi.

Avec toute ma gratitude pour les cadeaux que l’Univers m’offre,

Avec toute mon affection et ma tendresse,

Astrologiquement et Galactiquement Vôtre,

Beatrice

 

 

 

 

 

Les actes d’amour sont les bornes indicatives du Sentier du Dragon...

 

Béatrice Robin Brezina

Depuis plus de 30 ans, imprégnée de la philosophie jungienne, Béatrice a cherché dans les domaines de la psychologie, de l’astrologie, du tarot, de la généalogie… les liens subtils que l’Homme tisse avec l’Univers.

Cet article a 2 commentaires

  1. Avatar

    Nous dansons tous au rythme de la musique céleste ……

  2. Avatar

    Bonjour,
    Vous rappelez que : « Pythagore apporta la science des nombres ».
    Permettez deux mots au sujet de « Pythagore ».
    Les fables inventées sur la prétendue vie d’un homme appelé Pythagore n’ont aucune réalité.
    Ernest Havet dit : « Rien de plus connu que ce nom, rien de moins connu que l’homme lui-même »
    Le mot Pythagore ne désignait pas un homme, mais une science. Pythagore est un nom composé ; sa terminaison gore est un dérivé du gourou (curé en sanscrit) ou guru des Hindous, et il signifie « celui qui enseigne », le Maître. En décomposant le nom, nous avons Pytha-gore. Or ce mot Pytha, c’est la Pythie qui enseigne.
    Quoi que l’on ait fait pour cacher le nom de celle qui fonda et dirigea, cette Ecole, il est arrivé jusqu’à nous : c’est Théano, appelée aussi Dano ou Iheano.
    Théano était une Prêtresse qui avait gardé le dépôt sacré de la tradition scientifique et qui voulut en faire un enseignement régulier. Quand on donnera le nom de Pythagore à un homme, on ne manquera pas de dire que Théano fut sa femme ; c’est le système toujours employé par les falsificateurs de l’histoire.
    Les chiffres dits « arabes » qui ont été apportés d’Espagne à une époque où on appelait « arabe » tout ce qui en venait. On les a attribués à Pythagore et ils en ont même porté le nom, parce qu’on mettait sous ce nom tout ce qui était très ancien.
    Les chiffres servant à expliquer les mystères restèrent longtemps secrets.
    Lien : https://livresdefemmeslivresdeverites.blogspot.com/2017/07/la-grece-antique.html
    Cordialement.

Laisser un commentaire

Fermer le menu