Chronique Céleste du lundi 23 novembre 2020
Avec l'entrée de notre étoile dans le signe du Sagittaire, prenons conscience de notre partie angélique...

Chronique Céleste du lundi 23 novembre 2020

« Thanskgiving » célébré chaque année, chez nos amis Outre Atlantique, le 4ème jeudi de novembre, est une journée d’Action de Grâce, où  l’on exprime sa « gratitude » envers ce que la Vie a offert au cours de l’année écoulée.

Quelle est la signification profonde de cette célébration, qui aura lieu jeudi 26 novembre prochain?

Elle trouve son origine au 17ème siècle, avec le flux des débarquements en Nouvelle Angleterre, des pèlerins puritains fuyant le régime imposé par l’église Anglicane.

Ces pelerins fondèrent en 1620, une colonie anglaise dans le Massachusetts, qu’ils baptisèrent du nom de leur ville d’embarquement, Plymouth.

L’histoire raconte, que même les hivers terribles ne découragèrent pas le flux des nouveaux arrivants voyageant en masse, par bateaux d’Europe, notamment, sur le fameux Mayflower, afin de découvrir le nouveau continent.

Dans la version enjolivée de l’histoire de « Thanksgiving », on insiste sur l’aspect humain, sur les liens qui se sont tissés progressivement, entre les colons et les indiens  Wampanoags, en établissant un traité d’aide mutuelle.

Ces tribus indiennes partagèrent leur savoir de chasseur, leurs connaissances dans l’art de cultiver, d’aborder et surtout d’honorer leurs terres, en tenant compte des rythmes et des lois de la  Mère Nature. 

C’est, cette représentation de rassemblement des peuples, que les américains fêtent, depuis 1621. C’est cette énergie de lien et d’amour qu’il faut préserver et encourager.

C’est au cours de l’année 1863, que le président Abraham Lincoln,  décrète« Thanksgiving » comme journée de fête nationale, fixée  le 4ème jeudi de Novembre.

Cette célébration est devenue en quelque sorte un « Mythe » racontant l’histoire de « l’Unification Américaine »!

Un long week-end qui permet aux familles de se retrouver autour d’un repas traditionnel, où la dinde trône au milieu de la table, ornée des légumes des récoltes comme le maïs, les pommes de terre, les patates douces, sans oublier les fameux « apple pie et pumkin pie »..

L’ombre de cette célébration met en relief une autre histoire.

Elle raconte comment les immigrés américains (ces pèlerins puritains dotés de visions très patriarcales) se sont appropriés, non seulement les terres des indiens, mais, de quelle  façon, ils ont soumis ces peuples, à l’esclavage, dans le but de cultiver leurs propres terres volées!

La partie Solaire et son pendant, la partie Ombre. Le défi de ce 21ème siècle est de réunir ces deux parties grâce aux énergies du Verseau.

L’important, c’est d’être conscient de ces divisions, sans parti pris, sans jugement, seulement dans le but de se rappeler, que partout dans l’Univers, on trouve ces dualités qu’incarnent d’un côté, des personnes lumineuses et constructrices et de l’autre des personnes immatures qui  ont encore besoin de détruire « l’Autre » pour s’approprier leurs valeurs afin de se donner de l’importance et du pouvoir.

En cette fin d’année 2020, ces dualités sont fortement mises en relief.

Ce n’est pas un hasard si nous vivons de telles turbulences actuellement.

Efforçons-nous à ne pas attiser les divisions extérieures ni intérieures, donnons-nous les moyens de les réunir.

Commençons  par réunir nos propres polarités, composées de notre personnalité et de notre âme.

Au prorata de notre niveau de conscience, nous pouvons unifier ces pôles aux forces si contraires mais si nécessaires par leur complémentarité.

  • Reprenons l’habitude de « Rendre Grâce » de toutes nos récoltes personnelles, quelque soit le domaine dans lequel cette moisson s’exprime dans le moment présent.
  • Retrouvons l’essence de cette tradition.
  • Remercions les fruits que la Vie nous offre et rendons grâce à Tout ce qui nous est donné….

Thanksgiving, c’est, aussi le jour, où l’Amérique entière regarde les fameux matchs de Football Américain.

Un petit clin d’oeil ludique, qui pourrait suggérer, les affrontements qui eurent lieu à l’origine, entre les clans des premiers colons et les tribus Indigènes?

Jupiter, est la planète qui porte aux « Actions de Grâc», Jupiter, est la planète en lien avec le Jeudi.

Le jour de « Thanksgiving », le 26 novembre, notre étoile transite les énergies du 1er décan du Sagittaire, ce signe de Feu, lié à Jupiter.

Jupiter le roi de l’Olympe exprime l’ouverture, l’expansion, l’organisation spirituelle.

Prenons le temps de vivre dans notre coeur, la gratitude de Tout ce que la Vie, nous donne la possibilité, de récolter, aujourd’hui? 

Au vue des configurations et des évènements que nous vivons, en ce lundi 23 novembre, « Osons aller de l’avant » en nous laissant infuser par les vibrations planétaires.

En effet, le couple soli-lunaire enclenche sa 3ème phase que l’on nomme  » Premier Quartier », qui à l’instar d’un archer qui place sa flèche dans son arc, en  la pointant dans la direction choisie.

La nouvelle lune du 15 novembre se déposait au 24ème degré du Scorpion, après 7 jours le Soleil transite le Sagittaire au carré de la lune/déesse Cérès dans les Poissons.

La question à se poser serait : « de quelle manière pourrait on exprimer notre idéal en tenant compte de la dimension spirituelle ou philosophique que nous recherchons »?

Un défi qui peut se réaliser que si nous nous sommes désolidarisés de nos illusions, afin de laisser la place à notre intuition et notre discernement. Le travail réalisé lors de la mission Scorpion.

L’arrivée de la déesse Cérès dans le signe des Poissons met en relief la nécessité vitale de compréhension, d’acceptation, d’aborder la vie à partir de notre centre cardiaque et non de notre mental, afin de fuir la critique, le jugement et la négativité polluante.

Actuellement, nous sommes inondés par des informations qui se contredisent et provoquant des remontées de peurs, d’angoisses, de colères, de stress et d’instabilités. C’est la raison pour laquelle, il faut rester dans son axe, oser ne pas se laisser kidnapper pour tout ce flot d’information, qui nous déboussole plus que de nous aider à trouver notre Nord….

A force de voir tout en noir, on se perdra dans nos propres noirceurs!

Alors qu’il faudrait au contraire, accueillir ce qui nous arrive comme un support de compréhension de nos propres ombres et lumières.

Oui, je sais que « l’Union fait la Force » mais pour cela il faut que l’ensemble des maillons de la chaîne incarnent cette Force de lumière.

Ressasser en permanence du négatif sape encore plus le moral.

Connectons nous aux vibrations planétaires qui poursuivent inlassablement leur cycle quoi qu’il arrive.

En ce lundi 23 novembre, nous devons amorcer cette semaine sachant que notre feuille de route indique une période de défi entre nos perceptions de foi et de confiance.
Jupiter est en train de sortir de l’orbe du maître Pluton, qui par trois fois cette année lui a donné les instructions pour modifier les fondements mêmes de ses propres croyances.

Cette semaine le maître de l’Olympe rejoint par conjonction sa fille Athéna, celle qui incarne les grands changements de paradigme avec force et amour. Le tout coloré par les énergies du Capricorne que nous devons intégrer le mieux possible avant le passage de Jupiter dans le signe d’air du Verseau , où son expansion pourra s’exprimer par la pensée créatrice, une plus grande ouverture mentale, avec plus de détachement.

Mars depuis la semaine dernière va petit à petit s’éloigner de notre planète après y avoir déposé des messages importants. Les colères, les révoltes et les conflits ne sont pas les supports adéquats pour évoluer, bien au contraire.

Mars Bélier se trouve en quinconce à Mercure Scorpion, un moment pour réajuster le support de nos paroles. Cet aspect suggère de focaliser notre attention sur « impeccabilité » de notre communication.

Si nous percevons la vie à travers un monde limité, nous développerons de plus en plus de colères, de révoltes que notre « égo » utilisera pour justifier ses actions.

Alors que si nous ressentons dans notre coeur que nous sommes issus de la Source et que nous sommes des êtres illimités,  nous aurons la force intérieure pour poursuivre notre route.
C’est la raison pour laquelle, ne nous laissons pas happer par le passé, mais dilatons cet instant Roi que j’appelle le moment présent!

Neptune Poissons se place pour plusieurs semaine au double carré de l’axe de la destinée Gémeaux/Sagittaire. Neptune qui ralentit sa course pour reprendre son cycle direct le 29 novembre à 18°10 Poissons.

Un carré est un défi entre deux tendances. Le message de Neptune en cette facette du temps vient nous rappeler nos doubles origines, terrestres et stellaires.

Que tout notre périple dans l’incarnation nous donne l’occasion d’expérimenter des croyances, des civilisations, des moeurs, des agencements différents, mais que pour retrouver la Source il faut sur le chemin de l’Ascension, réunir toutes ces croyances, toutes ces perceptions, oui il faut reconnaître ses ombres pour les transformer en Lumière.

  • Mardi 24 novembre, la lune en fin de journée retrouve les énergies du Bélier, où elle devra s’adapter à ces énergies de feu et d’action. Elle sera soutenue par le trigone au Soleil en Sagittaire. Alors soyez prêts sur la piste de décollage pour faire voyager vos projets et les nourrir de toutes les nouvelles possibilités, de tous ces paysages riches de leurs formes et de leurs couleurs.
  • Mercredi 25 novembre, nous fêterons les « Catherine » au moment où la lune rejoint Chiron ce qui pourrait nous donner une piste de réflexion:

« Depuis avril 2018  ai-je progressé au niveau de cette souffrance de rejet avec laquelle je suis né(e ) surtout pour tous les natifs nés entre 1968 et 1977? »

  • Jeudi 26 novembre, le jour de Thanskgiving, la lune en Bélier aura rejoint Mars et Eris au carré de l’amas des autorités qu’incarnent Jupiter/Pluton/Saturne Capricorne, ce qui présage de conflits, des tensions et mécontentements.

Espérons qu’avec le Soleil Sagittaire au trigone du Centaure Chiron, l’ensemble des humains ne glisseront pas dans leur blessure de rejet, de ne pas pouvoir exprimer leur vraie identité.
Il y a un risque de débordement.

On pourra cette semaine prendre la température de la situation actuelle qui prendra toute son ampleur vers le 20 janvier prochain, au moment où notre soleil rentrera en Verseau et retrouvera Jupiter/Saturne au carré d’Uranus/Mars Taureau

Lorsque Uranus entra dans le signe du Taureau dans les années 30, nous avons assisté à l’émergence du « Nationalisme » un peu partout dans le monde, qui a causé la mort de millions de personnes.

Alors, 84 ans après, sommes-nous toujours aussi immatures dans notre rapport avec les Valeurs et le pouvoir de suffisance????

Uranus est encadré par la lune noire et la licorne opposé à Vénus Scorpion, un autre aspect intéressant qui nous incite vraiment à réfléchir sur les fondements mêmes de notre existence.

  • Vendredi 27 novembre, la lune transite son domicile d’exaltation le Taureau, dès ses premiers pas, elle retrouve la conjonction formée par la lune noire, Uranus et Licorne à l’opposition de Vénus Scorpion ( illusion de valeurs à changer).

Au même moment, Mercure, ce messager maître du noeud nord forme un sextile à Jupiter/Pluton/Saturne, cet aspect posera notre mental sur des réflexions plus matures et responsables surtout que ce même Mercure recevra le trigone de Neptune très fort énergétiquement car stationnaire dans le signe des Poissons.

Au niveau du couple soli-lunaire, nous serons dans la 4ème phase celle qui prépare à la moisson que nous aurons le 30 novembre prochain, une pleine lune avec éclipse dont nous parlerons dans la prochaine Chronique du lundi 30 novembre justement!

  • Samedi 28/dimanche 29 novembre, Neptune devient direct à 18°10 Poissons, il était devenu rétrograde le 23 juin 20 à 20°58 Poissons. Comme pour toutes les planètes localisez les dans votre thème natal, car c’est à cet endroit que les modifications se manifestent.
    Le moment clé de ce cycle eut lieu le 12/13 septembre 20 à 19°33° Vierge/Poissons. Pendant presque la moitié de l’année, Neptune nous demande de réfléchir sur notre lien avec les mondes subtils.

Sommes-nous dans cette recherche en conscience ou fuyons-nous vers d’autres mondes dans le but d’échapper à la réalité terrestre?

  • Neptune révèle tous les secrets de nos eaux intérieures.
  • Lorsqu’il n’y a plus de secret, les peurs se sont évaporées.
  • C’est le dieu Dionysos qui pointe chaque année du doigt ce que nous avons négligé.
  • C’est la raison pour laquelle, plus nous sommes dans la conscience de nos 5 sens, moins nous négligerons l’Essentiel.

« N’oublions pas qu’au niveau collectif nous finissons toujours par être piégé par ce que nous avons fui ou négligé »!

Cette fin de semaine, nous pousse à la réflexion et à l’intériorisation, à la méditation….

 

 

Au cours de notre session du 14 décembre 2020, avec Barbara nous aborderons, l’importance des éclipses solaires.

Le fait que l’année 2020 se termine sur cette occultation solaire n’est pas un hasard, surtout dans le signe des croyances du Sagittaire….

Au cours de la soirée, nous ferons le bilan de cette année de « Passage » lourde de conséquences, que cela soit au niveau collectif ou au niveau personnel.

Avant d’entamer la nouvelle année 2021, en lien avec le nombre « 5 » ou le Pape en tarologie, nous devons liquider, purifier, lâcher les réactions émotionnelles en lien avec les évènements qui ont jalonnés l’année 2020.

Une année qui vibre avec le nombre « 4 » qui symbolise la construction ou la déconstruction.

Au cours de cette soirée, à l’instar d’un Maître d’Oeuvre nous vérifierons l’état de nos propres fondations intérieures.

De quelle manière tous ces évènements nous ont ils ébranlés pour nous permettre de passer à autre chose…

Chaque participant recevra un enregistrement en lien avec l’application du sujet de cette soirée, sur son thème personnel. 

Saisir le sens des mouvements planétaires me semble de la plus haute importance afin de nous appuyer sur les points forts tout en évitant les points faibles.

Le lien pour plus de renseignements sur le déroulement de cette soirée se trouve à la fin de cette Chronique. 

 

Dans « Mémoires d’Ames » nous allons aborder la 35ème déesse des récits des déesses de la mythologie.

Et, oui, nous arrivons à la fin de ce cheminement de 9 mois, un parcours où nous avons pu découvrir les multiples facettes de notre féminin sacré.

Nous sommes l’ensemble de toutes ces déesses et bien plus encore.

Comme nous sommes l’ensemble des 12 signes du zodiaque.

Chaque déesse a touché ou a fait réagir une partie de notre sensibilité. Elle a été une des multiples pièces de notre féminin sacré.

Certaines plus que d’autres.

C’est à nous de le découvrir!

Comme pour chaque grossesse au moment du 9ème mois des contractions peuvent se faire sentir, qui aboutiront à la  « délivrance » prévue au moment de la conception.
Tout au long de ce parcours de vie intra utérine, j’ai choisi chaque déesse par intuition, par connexion.

Chacune  grâce à son histoire a levé le voile sur une partie de nous-même.

Pour illustrer cette 35ème déesse, j’ai choisi « Les Moires » que l’on nomme Chloto, Lachésis et Arthropos , car elles ont une signification très importante dans notre parcours.

Au fond, ces trois déesses résument le cycle de tout notre cheminement.

Ces déesses sont les filles de Zeus et de sa 2ème épouse, la déesse Thémis que nous avions abordé  au moment où le soleil transitait le signe de la justice que l’on nomme Balance ( la 27ème déesse).

Rappelons nous que la déesse Thémis est celle qui aux côtés de son époux présidait aux délibérations des dieux, car elle était dotée de qualités de prudence, de diplomatie, de justice.

Avant la naissance des Moires, le couple Zeus/Thémis eurent trois filles que l’on nomme les Heures, ces gardiennes des portes de l’Olympe :

Eunomie, Dicée et Irène qui avaient la charge d’ouvrir les portes du soleil à chaque retour de saisons, comme à chaque aurore.

Ces déesses sont souvent représentées aux côtés de Thémis.

On peut les reconnaître soutenant des cadrans, des horloges ou d’autres symboles traduisant la fuite rapide du temps qui passe « Saturne »…

Revenons aux Moires et saisissons la mission de ces fées du destin inéluctable dans notre Inconscient.

Elles avaient pour charge non seulement de veiller sur le sort des mortels mais elles avaient un pouvoir sur le mouvement des sphères célestes et sur l’harmonie du monde…

Elles sont les détentrices du fil des destinées humaines puisque:

Chloto symbolise la Vie, file les fils sur sa quenouille, dontsa soeur

Lachésis tisse la trame permettant ainsi l’expérience de la vie, celle qui construit le caractère et

qu’Artrhopos , la 3ème soeur, tranche quand l’heure du destin sonne!

Nous sommes tous issus de la Source où le féminin et le masculin de font que Un.

C’est lors de notre descente dans l’incarnation que la séparation  masculin/féminin se matérialise.

Au plus nous descendons dans la densité de l’incarnation, plus nous ressentons cette division devenir une opposition, une source de conflit, voir une destruction de l’un par rapport à l’autre.

Pour retrouver l’unité il est important de prendre conscience de la puissance et de la beauté du féminin et du masculin sacré.

L’énergie du féminin est de mettre en place une trame, dont les fils qui la composent sont la somme de toutes les expériences que nous réalisons au cours de notre périple.

Grâce à cette trame Unique qui nous est propre nous réalisons les expériences de notre vie.

Ensuite, comme pour tout cycle, il y a une fin et les fils qui participent à cette trame doivent être coupés afin de permettre à un autre cycle, sur un autre plan de s’amorcer…

Je vous laisse méditer cette semaine sur cette notion de cycle qu’illustre si bien ces trois fées du destin.

Nous aborderons la semaine prochaine au moment de la 12 ème pleine lune dans l’axe Gémeaux/Sagittaire, une moisson colorée par une éclipse de lune, la 36ème déesse, Celle qui donnera naissance de votre féminin sacrée, celle qui vous donnera votre premier baiser, Celle qui vous reconnaitra en posant son regard sur le vôtre.

Pour écouter le Podcast des déesses Moires cliquez sur ce lien : Episode 35 : les Moires

Très belle semaine,

Bon repos, bonne réflexion, bonne méditation…

Gratitude  et Tendresse,

 

   Béatrice

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Béatrice Robin Brezina

Depuis plus de 40 ans, imprégnée de la philosophie jungienne, Béatrice a cherché dans les domaines de la psychologie, de l’astrologie, du tarot, de la généalogie… les liens subtils que l’Homme tisse avec l’Univers.

Cet article a 2 commentaires

  1. Avatar
    Robinhood

    Nous ressentons tous le besoin d’unité et de transmettre le plus d’amour et de sérénité autour de nous…

    1. Béatrice Robin Brezina
      Béatrice Robin Brezina

      Merci pour votre perception de l’époque dans laquelle nous vivons..Oui l’amour et la sérénité sont de la plus haute importance…Mercie Maid Marianne

Laisser un commentaire