03 86 78 46 99    06 82 97 52 34       Les crots de Fonteny 58230 Montsauche les Settons    Contact
Chronique céleste du lundi 24 juin 2019

Chronique céleste du lundi 24 juin 2019

Pourquoi célèbre-t-on les feux de la Saint Jean, trois jours après le passage de notre Soleil par la Porte du Solstice d’été, ce moment, où la coutume célèbre l’Amour, l’Abondance et la guérison?

Comme vous le savez, lorsque le Soleil arrive au zénith, il amorce sa lente descente vers le monde des ombres et de la nuit. Chacun en fonction de sa sensibilité va ressentir dans son  corps, ce changement de direction en lien avec le retournement d’énergies. La Lumière extérieure qui a atteint le zénith, va petit à petit décroître pour se transformer en lumière intérieure, à l’instar de l’Hermite en Tarologie.

Une lumière qui va éclairer nos profondeurs.

Les feux de la Saint Jean dans le ciel ce matin…

Cette fête des feux de la lumière fut christianisée, au Moyen Age,  en « feux de la saint Jean »

Autour de ces feux de joie, on dansait, on célébrait des mariages qui correspondait à la récolte du miel, ce nectar de ces messagères, Ô combien divines, que l’on nomme les abeilles. En alchimie, ne dit-on pas que c’est justement, la douceur de ce nectar qui favorise l’atteinte de l’Alliance Sacrée!

Le 24 juin, le Soleil transite le 3ème degré du signe du Cancer, regardez où ce degré se pose dans votre thème natal, car ce sera l’endroit, il vous faudra allumer vos feux intérieurs, que Jean Marie Pelt, relate si bien dans son livre « Fleurs, Fêtes et saisons »( je le cite:)

 

Saint Jean Baptiste
« Qu’Il croisse et que je diminue »

« Le bûcher de la Saint-Jean d’été ne consiste pas en un amas de branchages auquel on met le feu, mais en une construction savante où les morceaux de bois sont empilés les uns sur les autres pour former une pyramide tronquée. L’absence de pointe signifie bien que l’être s’arrête en chemin sur la voie vers le sommet. Les différents niveaux de la pyramide représentent autant d’états intermédiaires consumés l’un après l’autre avant d’atteindre l’état proprement humain.

L’usage de chanter et danser en cercle autour du feu symbolise le mouvement de la “roue cosmique”. Sauter en couple par dessus les flammes ne constitue qu’une façon imagée de rejoindre le “Milieu” et l’état d’être centré en lui-même et véritablement humain.

L’habitude de conserver un tison du feu de la Saint-Jean d’été pour allumer la bûche de la Saint-Jean d’hiver met en évidence la subordination de l’état d’être humain à celui d’être total »

Chaque année nous entreprenons le même périple, celui de plonger dans nos profondeurs afin de nous réconcilier avec certaines extensions de nous-même, en apprenant à nous materner un peu plus (surtout avec la réactivation de l’axe Cancer/Capricorne), à aimer et non critiquer nos émotions, ce qui nous amènera à les accepter, à en faire des amis!

On ne le répète jamais assez, chaque coin d’ombre peut se changer en lumière, chaque petite parcelle de plomb peut devenir de l’or!

C’est la raison pour laquelle, les aspects qui opposent les polarités sont contraires et complémentaires. Le signe du Cancer et le signe du Capricorne, nous offrent des défis formidables. Il faut bien réaliser que l’on ne pourra aborder l’ère du Verseau et son nouveau paradigme, qu’à partir du moment où nous aurons marié ces deux parties de nous-mêmes, dans le but de nous redresser et atteindre mais surtout garder, notre verticalité.

Tous les enseignements spirituels sont d’accords, le travail que nous nous octroyons dans le but de guérir certaines parties en souffrance, guérit en même temps les blessures de l’Inconscient Collectif, dans lequel nous sommes tous impactés.

En ce moment charnière de l’histoire de l’humanité, être conscient de ce phénomène, pousse à ne plus attendre pour changer nos habitudes, ce qui modifiera aussi l’ensemble de nos relations, comme notre notre ADN.

En se penchant sur la carte du ciel de ce 24 juin, on est frappé par plusieurs aspects:

  • Le carré en T composé par la conjonction Neptune R/Lune Poissons au double carré de Vénus Gémeaux et de Jupiter R Sagittaire, dont la porte de sortie est le 19ème degré de la Vierge. Neptune (Inconscient Collectif) commence sa rétrogradation au moment où il transite la Lune (Inconscient Personnel) nous suggérant, à l’instar de l’infiniment grand et de l’infiniment petit, d’abandonner toutes ces croyances dans lesquelles nous sommes ficelées, en appliquant concrètement dans notre quotidien, l’Amour  et l’ouverture totale que l’on cherche souvent dans l’Invisible, mais que l’on a du mal à incarner. Alors, toutes les expériences relationnelles, toute la diversité de nos valeurs, vont permettre, en ce début d’été de passer à autre chose. Cette configuration est aussi reliée par un sextile et un trigone à la conjonction Pluton R/Saturne R/Noeud Sud Capricorne et du Noeud Nord Cancer. Ce qui est un précieux cadeau pour nous aider à garder le cap.

 

 

  • Nous subissons encore l’influence de l’aspect Mars Cancer opposé à l’amas en Capricorne coloré par Saturne. Le démarrage de cet aspect Saturne/Mars eut lieu en avril 2018 à 8° Capricorne qui se faisait à l’époque au carré du Soleil/Mercure R Bélier et de la lune Balance. Voilà un commencement sur les chapeaux de roues. Qu’avons-nous enclenché pour essayer de changer de référence et nous ouvrir à de nouveaux buts? Actuellement, nous accueillons la moisson, de ces semailles. Ce qui va nous inciter à réunir ces énergies Cancer/Capricorne dans un juste équilibre. Nous serons alors obligés aussi de nous confronter aux schémas sclérosants et récurrents du passé, afin de mettre le doigt sur ce qui revient en boucle. Il est nécessaire avec cet été de pouvoir le faire, afin de mettre un terme à ces attitudes compulsives, de quitter le bocal où nous tournons en rond, afin de poursuivre le mouvement ascensionnel de notre spirale personnelle.

 

  • Uranus/Vesta Taureau au sextile cette semaine au Soleil Cancer, ce qui réveillera en nous ce besoin de retrouver le « sacré », l’essence des choses. Les énergies très féminines seront très présentes, favorisant l’épanouissement de ces perceptions.

 

  • Au moment de l’équinoxe du printemps le 21/22 avril dernier, le Soleil enclenchait son cycle en conjonction à Chiron, actuellement, notre étoile est au carré de Chiron Bélier, ce qui va nous faire réfléchir encore plus profondément sur l’origine de cette blessure. Pour les natifs qui sont nés avec Chiron en Bélier surtout dans le 1er décan, ils ne pourront éviter des évènements en lien avec cette blessure, au cours de cet été. Mais, tous autant que nous sommes, accueillons le transit de Chiron à cet endroit de votre carte du ciel. Ce sera peut être l’occasion d’exprimer ou de ressentir une souffrance ou un mal être, en lien avec l’expression de notre identité. 

 

  • Mercure se met sur orbite de son cycle de rétrogradation afin de nous permettre d’éclaircir certains points non seulement en rapport avec notre communication, mais surtout sur l’authenticité de son expression. Quelles sont les émotions bloquées, dont nous devrions prendre conscience? La conjonction supérieure de Mercure eut lieu le 21 mai à 1° Gémeaux. Le triple passage de Mercure se fera à 28°09 Cancer  (25 juin – 22 juillet – 10 août ) et la rétrogradation à 4°28 Lion. Recherchez ces signes et ces degrés dans votre carte du ciel.

 

Mardi 25 juin, la lune retrouve Chiron dans le signe du Bélier au carré au Soleil qui entamera sa 7ème phase soli-lunaire, que l’on nomme « Dernier Quartier ».  A ce stade du cycle, il est urgent de larguer ce dont nous n’avons plus besoin, alors le fait que la lune retrouve Chiron, pourrait nous faire réfléchir sur les situations dans lesquelles nous nous sentons mal à l’aise et qu’avec l’aide du carré du Soleil Cancer, nos réactions seraient plus fortes. Dans l’analyse d’un thème, il ne faut jamais regarder qu’un détail, mais l’ensemble, surtout les configurations qui sont en toiles de fond, car c’est dans ce contexte qu’une planète en transit va essayer de s’exprimer.

Mercredi 26 juin (cela commencera tôt le matin) la lune Bélier se trouvera au double carré de l’axe Cancer/Capricorne (le 27 juin)  annonçant une journée en teneur électrique, où les rapports de force peuvent prendre les commandes dans vos relations. Connectez vous à des parties lumineuses de votre âme, celles  qui vous aideront à ne pas tomber dans trop de turbulences. Gardez en tête l’évolution de vos engagements.

C‘est aussi le jour, où Mercure rentre dans le 5ème signe, le Lion. Changement d’énergies, il n’est plus question de se laisser happer par le flot d’émotions mais, au contraire, de prendre les choses en main quitte à taper du point sur la table. Surtout qu’au cours des prochains jours Mercure sera au carré d’Uranus et Vesta Taureau, vous ressentirez des tiraillements entre le fait de suivre vos initiatives dans une optique spirituelle et des perceptions de non reconnaissance qui pourraient vous faire basculer dans vos peurs et vous faire choisir d’autres voies, moins en adéquation avec vos engagements.

Jeudi 27 juin, dans le courant de la journée, la lune change de vibrations, quitte le feu pour la terre du Taureau et retrouve dans la journée Uranus/Vesta. Si, la veille, vous hésitiez à prendre des initiatives perturbés par des remontées de peurs, en ce jeudi, vous aurez de meilleures occasions aujourd’hui, dotés de nouvelles perceptions pour pousuivre votre ligne de conduite du départ.


Vendredi 28 juin et samedi 29 juin, la lune Taureau fera un trigone à l’amas  Capricorne, un sextile au Cancer et aux Poissons, au moment où nous rentrons dans la phase Balsamique, celle qui liquide l’actif et le passif du cycle, afin de recommencer un nouveau départ le 2 juillet prochain, avec une nouvelle lune Cancer dotée d’une éclipse totale.

Dimanche 30 juin, nous terminons le mois avec le retour de la lune en Gémeaux, qui fera un sextile à Mercure ( bonne communication en perspective)

Nous rentrons dans la période estivale, ce qui va permettre à certains d’entre vous de lâcher la pression et de vous reposer.

Pour les étudiants, c’est une période d’attente stressante, avant de recevoir leurs résultats, leurs feuilles de route et prendre connaissance des nouvelles voies qui sont en train de s’ouvrir devant eux.

De mon côté, je reste l’ensemble de l’été, ici dans la Morvan, que je découvre avec émerveillement, tous les jours.

Une région dotée d’une magnifique nature, de petites chapelles où il est agréable de se recueillir, des Sources guérisseurs qui émanent  leur puissance dans toute leur simplicité, un bien être, pour celui qui s’y pose.

Je reste également, à votre disposition tout au long de l’été si vous aviez besoin d’informations concernant les consultations ou les stages de la rentrée.

Ci-joint déjà les détails de deux d’entre eux.

Il y en aura d’autres, ici dans le Morvan mais aussi à Paris pendant la période d’hiver.

Merci, à Patricia cette chamane mexicaine qui avait offert cette peinture à mon fils Jean Baptiste, né au Guatemala. Ils s’étaient reconnus au niveau de leur âme d’indiens…Aujourd’hui, en ce jour de la Jean Baptiste, l’idée m’est venue de vous la partager.

 

 

Avec toute ma gratitude et toute mon affection,

Très belle semaine,

Galactiquement et Astrologiquement Vôtre,

Beatrice

Béatrice Robin Brezina

Depuis plus de 30 ans, imprégnée de la philosophie jungienne, Béatrice a cherché dans les domaines de la psychologie, de l’astrologie, du tarot, de la généalogie… les liens subtils que l’Homme tisse avec l’Univers.

Laisser un commentaire

Fermer le menu