You are currently viewing Chronique Céleste du lundi 24 mai 2021

Chronique Céleste du lundi 24 mai 2021

En ce lundi de Pentecôte, les vibrations en présence nous guident vers de plus larges possibilités.

La célébration de la « Pentecôte » se place 50 jours après les réjouissances de la Renaissance, que l’on nomme « Pâques ».

Si, le parcours de 40 jours est perçu comme un isolement afin de se centrer sur l’essentiel, les 50 jours sont synonymes d’évolution spirituelle.

La quarantaine évoque des privations afin de procéder à l’épuration des miasmes du passé, alors que la cinquantaine exprime la libération par une ouverture d’esprit.

Prenons conscience de ces puissantes perceptions, ouvrons notre centre coronal afin de capter des vibrations d’un autre espace/temps…

Tout au long de notre parcours, avoir conscience de ces traditions qui jalonnent l’histoire de l’humanité sont de précieux guides pour notre évolution.

D’autant plus qu’au cours de cette semaine nous accueillons la pleine lune, cette phase qui met en relief l’évolution de la réalisation depuis le 11 mai dernier. Un moment fort du cycle soli-lunaire.

En ce lundi matin 24 mai

La lune colorée des énergies Scorpion nous incite à transformer certaines émotions, d’autant plus qu’en fin de journée la lune sera au carré de Saturne Verseau (qui vient de rétrograder)  comme à l’opposition d’Uranus Taureau.

Saturne rétrograde nous guide vers l’élaboration de nouveaux systèmes de défense.

C’est toujours une occasion de réviser le sens et l’utilité des limites, des barrières que provoquent parfois une psyché trop rationnelle.

A chaque fois que nous rencontrons ces aspects (Saturne R), les frustrations rencontrées s’avèrent être une dynamique pour nous aider à faire sauter les verrous en libérant les énergies restées prisonnières.

D’ici le 12 octobre nous aurons la possibilité de mettre en place des structures différentes ou de rénover celles qui existent déjà.

Le couple soli-lunaire s’exprime à travers la 4ème phase, qui nous demande à l‘instar d’un maître d’Oeuvre de procéder à la vérification de notre construction.

Jouons le jeu, ce qui nous évitera des déceptions lors de la prochaine moisson.

Mardi 25 mai

La lune Scorpion forme un trigone à Neptune Poissons nous offrant les supports de confiance nécessaires pour aller au-delà des vibrations que dégagent la conjonction Soleil/lune noire.

Oui, les circonstances de la vie nous poussent à réfléchir sur nos choix de vie, nos choix d’être, nos choix de conscience.

Le rôle du noeud nord en Gémeaux est mis en relief…

Mercredi 26 mai  2021 à 11h15 TU- Pleine lune dans axe Sagittaire/Gémeaux à 6° sur l’axe de noeuds au carré de Jupiter Poissons – éclipse lunaire totale  au noeud Sud Sagittaire- 1er décan lié à Mercure et Jupiter 

A partir de la pleine lune la phase décroissante du cycle s’enclenche.

A la pleine lune, le Soleil et la lune s’écartent de 180° un moment qui manifeste la culmination de la relation soli-lunaire. Elle peut se vivre soit:

  • d‘une manière positive si la construction a été poursuivie minutieusement, soit
  • cette opposition peut notifier l’effondrement, le non aboutissement de ce qui a été mis en place au commencement.

Les relations humaines sont portées à la conscience.

La forte influence du signe des Poissons réactive nos peurs cachées rendant pour certains la situation plus fuyante voire insaisissable OU au contraire, d’autres y verront des possibilités pour entreprendre une évolution spirituelle plus élevée, plus dans le détachement.

Cette pleine lune fait écho à celle du 30 novembre 2020, jour où la lune fut éclipsée en Gémeaux et le Soleil en Sagittaire.

L‘axe  Soleil/lune se posait au carré de Neptune Poissons – en ce 26 mai, l’axe Soleil/lune se pose au carré de Jupiter Poissons.

Mercure Scorpion se posait en maître de l’éclipse en novembre 2020, alors que Jupiter Poissons orchestre cette pleine lune de mai 2021.

L »univers nous pose la question :

« qu’allons-nous devoir abandonner afin de permettre à d’autres possibilités d’apparaître. Prenons conscience que des renoncements réalisés en conscience, peuvent s’avérer très bénéfiques par la suite.
Une de perdue, dix de retrouvées.

Qu’avons-nous vécu à l’automne dernier?

Les éclipses sont liées au cycle de Saros de 18 ans 11 jours et 8h.

Il est intéressant de remonter au cycle de Saros précédent, le 26 mai 2002 accompagné d’une éclipse de lune à 6° de l’axe Sagittaire/Gémeaux.

Soleil/Mercure/Vénus/Mars/Saturne en Gémeaux/Noeud nord  étaient opposés à Lune/Pluton/Noeud Sud Sagittaire. Jupiter maître de l’éclipse se trouvait dans son signe d’exaltation le Cancer….

Plongez dans vos souvenirs passés afin de réaliser un bilan efficace de ce printemps 2002 et de l’influence de cette éclipse sur ces derniers 19 ans.

Surtout que Uranus et Neptune en Verseau nous infusaient des énergies de l’ère naissante, un avant goût des choix qui nous sont proposés actuellement. Comment avons-nous capté ces perceptions.

Notre choix aujourd’hui est, soit de :

Restez dans les leurres des joies de la société de consommation  (les sabots de la matière) OU d’accepter les renoncements pour vivre au diapason de nos aspirations humaines (la flèche du centaure)

Les éclipses mettent en relief un alignement entre le Soleil, la Lune. Un alignement qui ne peut se faire que lorsque les noeuds se trouvent à proximité du Soleil ou de la lune.

L’éclipse est totale car la lune est proche de son périgée.

Au moment de la pleine lune, c’est la terre qui se pose entre le soleil et la lune, ne permettant pas aux énergies solaires d’illuminer le disque lunaire.

Le couple Soleil/lune dynamise le flux de la lumière solaire,  une énergie qui offre d’éclairer et de nettoyer nos vieilles habitudes.

Au moment du phénomène des éclipses ces flux se figent, tout semble stoppé, c’est le retour vers le monde des ombres.

Tout est arrêté, tout se cristallise, car la Lumière est momentanément interrompue.

Les éclipses offrent des moments de dépassement de Soi par le fait d’accepter de mourir à une partie de nous-même, afin de renaître à d’autres extensions encore inconscientes jusqu’alors.

Ces phénomènes d’éclipses contribuent à notre multidimensionnalité.

L’ouverture de la saison des éclipses se fait cette année 2021 à travers le vortex énergétique d’un pleine lune (travail sur notre monde psychique, intuition, émotions, popularité).

Elle sera suivie par une éclipse solaire à la nouvelle lune du 11 juin prochain à 20° Gémeaux (plus en lien avec le physique, notre insertion sociale, nouveaux défis …)

Une pleine lune liée au nombre « 18 », ce nombre met en relief l’arcane de la »Lune » ( féminin et communion à la Source) en tarot et l a lettre hébraïque « Tsaddé » (réconciliation de nos polarités).

Vous pouvez aussi opter pour le nombre  » 9″ qui manifeste l’arcane de « Hermite » ( le maître de lumière car il domine la matière)  et la lettre  » Teith » (puissance des profondeurs).

A vous de ressentir ce qui vous convient le mieux comme support symbolique de cette pleine lune.

Il suffit parfois d’un mot, d’une perception pour élever notre conscience, en adoptant une attitude de résilience.

coquille ramassée sur la plage de Fisterra, la fin du chemin de Compostelle

Cette pleine lune me fait penser à la »coquille saint Jacques » un symbole extraordinaire, d’une très grande puissance.

La coquille incarne non seulement la fécondité par son lien avec la Lune, mais aussi la résurrection par l’influence du Soleil.

Symbole de Vie et de renaissance vers la Source que l’on peut vivre sur ce chemin que l’on appelle aussi  » le Compost des Étoiles » ou Compostelle.

Un chemin que l’on entreprend avec soi-même, où l’on comprend que fuir ne sert à rien. Quoiqu’il arrive nous devons poursuivre notre chemin, nous devons rester dans le mouvement.

Tout est mouvance dans la spirale de l’évolution Cosmique.

Des Univers où l’on rencontre, la matière noire invisible qui n’est autre que cette indispensable toile de l’univers sur laquelle se posent les corps célestes…

Les éclipses nous permettent de saisir ce qui est invisible. Elles font remonter ce que l’on ne croyait pas posséder…

Dans la carte du ciel de ce 26 mai 2021:

Une carte du ciel montée sur la Grèce montre un Ascendant Vierge ( discernement) et l’axe de la pleine lune dans les maisons 9/3 ( communication spirituelle).

Une proposition d’une ouverture plus élevée, sans précédant, dans l’humilité et le discernement.

  • Le Noeud nord toujours connecté avec l’étoile royale d’Aldébaran liée à l’archange Mikaël au trigone de Saturne R Verseau . Le noeud Sud reçoit les vibrations d’une autre étoile royale, Antarès liée à l’archange Uriel
  • La lune/Noeud Sud: le passé est momentanément occulté par la terre qui empêche de faire des liens avec le passé. Cela me fait penser à la « Baleine de Jonas »
  • Jupiter en Poissons au carré de la pleine lune, ce maître du noeud Sud/Lune Sagittaire rend la situation très confuse, équivoque, angoissante.
  • Neptune/la déesse Athéna à 23° Poissons  proposent de nous investir dans une mission altruiste, une décision pas facile à prendre du fait que la conjonction se fait au carré de Vénus/Mercure Gémeaux en maison 10 (hors limites tous les deux). Ce qui provoque une augmentation de notre besoin d’évasion, de prendre de l’air au détriment de la mission proposée.
  • Pluton R Capricorne s’oppose à Mars (Hors limite) en Cancer ( aspect exact le 5/6 juin) provoquant la remontée des colères, des tensions de l’enfant blessé en nous, surtout que cet aspect se fait au carré de la déesse Eris, celle qui ne supporte pas les injustices.
  • Soleil/Noeud Gémeaux trigone Saturne Verseau contribue à l’élaboration d’une toile de fond d’un mental bien structuré.

Le cône d’ombre de cette éclipse de lune de 14 minutes  couvrira l’océan Pacifique, l’Asie du Sud dans la soirée, l’Amérique du nord et Sud tôt en matinée.

Jeudi 27 mai

La lune en Sagittaire formera un carré à Neptune/Athéna Poissons et une opposition à Vénus/mercure  Gémeaux, nous forçant à réfléchir sur l’impeccabilité de nos paroles. Ne pas laisser notre enfant blessé décider ou parler, pour nous.

Vendredi 28 mai

La lune rentre dans son signe d’exil, où elle devra obéir aux contraintes intérieures et extérieures. Ce qui va interpeller le centaure Chiron Bélier (là où il se trouve dans notre thème) Un Chiron qui s’approche de son aphélie ( le plus loin) pour nous aider à prendre du recul et à percevoir les choses d’une manière plus globale. Chiron fait un carré au centaure Pholus en Capricorne, qui lui aussi s’approche de son aphélie et qui nous appelle à réagir émotionnellement avec plus de maturité et plus d’objectivité ( non tout le monde n’est pas beau, ni gentil…)

Samedi et dimanche 29 et 30 mai

Samedi, Mercure Epiméthée devient rétrograde en fin de journée à 24°43 Gémeaux  jusqu’au 23 juin prochain, une période que nous pourrions utiliser pour ressentir nos propres dualités intérieures (que nous projetons sur les autres).

Mercure est cette planète du lien qui contribue à une bonne circulation énergétique dans notre corps,  comme dans notre psyché.

Cette rétrogradation s’amorce lorsque Mercure/Vénus Gémeaux au carré de Neptune Poissons et au quinconce de Pluton Capricorne.

Oui, acceptons de déchirer les voiles et de regarder la réalité de ce qui se passe.

Mercure rétrograde n’est pas de mauvaise augure, il nous demande juste 3 fois par an de Réviser notre manière de vivre ses énergies.

Si nous sommes trop dans les nuages, le fait de perdre quelques chose, ou d’oublier ou encore de se tromper, n’est pas la faute de Mercure, mais cette situation peut nous inciter à vivre plus les pieds sur terre, plus dans le discernement, moins dans la dualité et l’insouciance de l’adolescence….

Nous célèbrerons la fête de mères le 30 mai, une journée où l’on honore notre Mère, les Mères…

La mère qui incarne cette matrice dans laquelle nous nous sommes formés.
Le seul endroit où nous pouvoir parler de fusion.

« La nature est notre première Mère. Elle nous nourrit tout au long de notre Vie.

Notre mère biologique nous permet peut-être de nous blottir sur ses genoux pendant quelques années, mais Mère Nature elle supporte patiemment notre poids durant toute notre vie.

Elle nous chante des berceuses, nous nourrit et nous caresse.

Comme un enfant a des devoirs envers sa mère biologique, nous avons encore notre Mère la Terre un devoir et une responsabilité dont nous devrions être conscients.

Si nous oublions la Nature, nous cesserons d’exister car agir ainsi revient à marcher vers la mort »   Amma

Accueillez cette semaine aux vibrations intenses….A chaque jour suffit sa peine…
Gratitude et Amour,

Astrologiquement Vôtre,

 

Voici le Podcast de la pleine lune du 26 mai 2021 : cliquez sur le lien…

 

Contribuez en conscience

Avec toute ma gratitude, merci du fond du coeur de soutenir la gratuité de mes chroniques. Cliquez sur le lien ci-dessous pour faire un don :

Faire un don à Béatrice Robin Brézina

 

 

 

 

 

 

 

 

Béatrice Robin Brezina

Depuis plus de 40 ans, imprégnée de la philosophie jungienne, Béatrice a cherché dans les domaines de la psychologie, de l’astrologie, du tarot, de la généalogie… les liens subtils que l’Homme tisse avec l’Univers.