You are currently viewing Chronique Céleste du lundi 25 janvier 2021
Les cycles évoluent dans la grande spirale cosmique, vers un ailleurs... Merci Claire Duprez de participer au symbolisme de l'Univers avec tes merveilleuses illustrations....

Chronique Céleste du lundi 25 janvier 2021

De cycle en cycle, les planètes évoluent à travers l’Univers décrivant une spirale vibratoire à l’infini.

Ces mouvements, dont nous faisons partis, nous propulsent vers un « ailleurs » que nous accueillerons, en fonction des besoins de notre âme ou de celle de notre personnalité.

Le rythme du zodiaque nous offre cette dynamique qui nous guide vers une nouvelle facette de conscience qui semble s’accélérer dernièrement.

L’ensemble des circonstances conjugué aux vibrations planétaires, offrent des message de cohérence et d’équilibre qui participent à une élévation de conscience qui nous permet d’appréhender la vie autrement.

Depuis le début de ce 21ème siècle, nous sommes dans une phase de transition, exceptionnelle où les modes de penser, d’agir et d’évoluer, se modifient à grande vitesse.

Une transformation de conscience similaire à celle que la race humaine a vécu en passant de la Préhistoire à l’Histoire.

Une force incroyable avait poussé les hommes à se mettre en mouvement, pour s’ouvrir horizontalement à d’autres possibilités,  en affrontant d’autres modes de vie.

Les évènements de ces dernières années nous poussent également à nous mettre en mouvement, à changer de mode de vie, à nous ouvrir verticalement à d’autres possibilités.

Tous les problèmes sanitaires depuis l’année dernière, ont chamboulé  l’approche de notre vie quotidienne nous forçant à nous recentrer, à nous intérioriser, à découvrir un autre sens à notre vie.

N’oublions pas que nous sommes les chefs d’orchestre de notre vie.

Dans cette course aux informations, ne réagissons pas émotionnellement à toutes les sollicitations actuelles, mais observons ce qui se passe à partir de notre centre cardiaque.

Poursuivons notre chemin en plaçant nos yeux sur notre coeur.

Ne nous laissons pas influencer par diverses opinions, qui augmentent nos doutes, nos peurs, n’alimentons pas les égrégores de pensées alarmistes, quels qu’ils  soient.

Restons neutre dans nos jugements, posons-nous la question : »

Qu’est-ce que l’Amour ferait comme choix dans ce cas bien précis?

La Lumière solaire a du mal à percer, tant les nuages et l’ombre de la nuit l’empêchent d’éclairer…

Nos choix, nos réactions, nos colères, nos investissements sont directement liés à nos mémoires personnelles.

Si, dans mon passé j’ai vécu des injustices, des atteintes à mon intégrité, des trahisons, des rapports de force, je vais percevoir la vie à travers ce prisme, malgré mon ouverture spirituelle.

Depuis le début de l’année, nous bénéficions des vibrations émises par la nouvelle conjonction Jupiter/Saturne qui réactivent très fortement notre centre cardiaque, le seul endroit où nous nous sentons vraiment, chez nous.

Toute l’année 2021, leurs influences nous inciteront à bouger, à devenir co-créateur de notre futur, sans pour autant détruire le passé.

Quelle marche à suivre cette année ?

La nouvelle lune du 13 janvier, nous invitait à visiter les profondeurs de notre inconscient, cette porte ouverte vers le monde de nos ombres, de nos peurs refoulées, ou autres abîmes émotionnelles.

Au moment de cette première étreinte de l’année 2021, lorsque la Lune retrouva le feu solaire, le dieu Pluton, ce phénix, ce maître des mondes souterrains, posait ses conditions, non seulement pour cette lunaison, mais pour toute l’année.

Cette lunaison comporte des possibilités alchimiques de transformations essentielles, desquelles dépendra le suite de toute l’année.

L’année 2021 aura un autre défi de taille.

Celui de prendre en considération les messages d’Uranus, ce seigneur de l’Eveil, dans le signe du Taureau actuellement rejoint par le dieu Mars et les lunes noires.

Ce trio se pose en carré décroissant à Jupiter/Saturne Verseau/Athéna.

Posons-nous les bonnes questions, en nous appuyant sur les erreurs passées.

Oui, le futur peut guérir le passé dans le but de retrouver une cohérence universelle.

Dans l’univers tout est à sa place.

L’univers nous invite à accueillir ce qui se passe grâce aux défis que nous relevons, probablement les justes difficultés pour passer à autre chose.

Ces messages cosmiques sont clairs et simples, ressentons leurs présences, leurs forces et surtout la joie qu’ils émettent.

Nous ne pouvons jamais revenir en arrière dans la spirale d’évolution, d’autant plus que Uranus nous demande de changer de référentiel de valeurs, afin de nous connecter à des matériaux qui nous valoriseraient plus, grâce auxquels, nous pourrions trouver une meilleure estime de nous-même, nourrissant d’une manière plus adéquate notre âme et non les manques ou les masques de notre personnalité.

Acceptons de faire émerger ce qu’il y a de plus grand en nous en développant notre ressenti, plutôt que notre mental.

Les énergies d’Uranus font appel à d’autres perceptions, qui sont la quintessence des 4 éléments.

Le carburant d’Uranus est le 5ème élément, que l’on appelle l’Ether!

Uranus évolue dans notre système solaire mais il n’est pas de ce système, comme Neptune et Pluton.

Avec ces trois planètes, les relations sont très différentes, car elles ne nourrissent pas les mêmes besoins.

Que cela soit dans notre parcours involutif ou évolutif, les interactions se placent sur d’autres niveaux.

Ces vibrations participent au liquide amniotique cosmique, celui qui précède celui de la matrice terrestre, dans lequel nous avons passé 9 mois!

Les lunes noires en Taureau mettent exergue notre peur de manquer, nos sécurités émotionnelles, l’ensemble de nos attitudes boulimiques, notre terre intérieure dont nous avions oublié l’origine!

Lundi 25 janvier

Le couple soli-lunaire joue le 4ème acte de leur pièce de théâtre, un acte, où ce couple devra agir en maître d’oeuvre, afin de procéder à la vérification des fonctionnements mis en place depuis le 13 janvier dernier.

La lumière s’accroit, profitons pour réajuster nos comportements.

  • Le Soleil vient de transiter  Saturne ( l’année dernière, elle s’était faite le 13 janvier 2020 à 22° Capricorne) formant un aspect au sextile du centaure Chiron à 5° Bélier, nous permettant de faire le point sur la dynamique et la force intérieure de notre identité. Une possibilité en ce début de semaine de ne plus dépendre d’aucune perturbation émotionnelle, ce qui rendra nos rapports aux autres, plus fluides.

 

  • L’amas en Verseau Soleil/Saturne/Jupiter/Athéna fait un carré à l’amas en Taureau (Uranus/Mars/lunes noires) exprimant un rapport de force entre l’émergence de nouveaux atouts et la conscience nécessaire pour lâcher nos veilles sécurités, nos anciens schémas dans le but d’initier des visions différentes. Des circonstances qui peuvent apporter des solutions tangibles. Si le chemin de gauche est barré, empruntons celui de droite, nous y découvrirons peut-être des éléments propices à notre transformation.

 

  • Pluton Capricorne au carré d’Eris Bélier, la toile de fond de toute l’année. NON,  nous ne voulons plus accepter les injustices, quelles qu’elles soient…

 

  • Neptune Poisson/déesse Cérès au carré de l’axe des noeuds, un aspect que renforce la position de la Lune/Noeud Nord Gémeaux, eux-mêmes au quinconce de Plutons/Vénus Capricorne. Encore une fois, le message est clair. Nous sommes face à une année, où il sera impératif de faire la différence entre des choix conscients et évolutifs en faveur de l’amour et de la lumière OU de rester dans un contexte manipulateur des dogmes, des concepts, de lois, de convenances passées…Soyons conscient des manipulations qui tirent les ficelles, même au nom d’une soi-disant Lumière ou Vérité… Ce qui rend nos choix encore plus complexes et anxiogènes.

 

  • Pluton/Vénus en Capricorne forme un très joli sextile à Neptune/Cérès Poissons, nous offrant une autre façon d’aborder notre quotidien, d’une manière plus connectée, où la compassion et la tolérance participent à cette réunion vibratoire.

 

  • La lune rentre en mi-journée dans le signe du Cancer (qui stocke des mémoires émotionnelles) . C’est la raison pour laquelle les transits de Pluton depuis 2008, Saturne 2018, le noeud Sud 2019 et Jupiter 2020 ont participé à la remontée de toutes ces données contenues dans ce signe. Notre nuit pourrait être agitée, ou en tout cas visitée.

 

Mardi 26 janvier

La lune en Cancer est très émotionnelle, surtout avec les évènements actuelles qui réactivent toutes nos insécurités, nos peurs, nos besoins de retrouver notre stabilité, nos protections. Respirons et prenons du recul face aux circonstances qui se profileront au cours de cette journée.

 

Mercredi 27 janvier

La lune en Cancer se trouve à l’opposition de Pluton/Vénus et au carré d’Eris Bélier, les colères remontent, surtout que cet aspect se pose sur la toile de fond de l’année 2021, d’Uranus Taureau et Saturne Verseau. L’ancien et le nouveau doivent trouver un compromis. La Patriarcat divise toujours, ne nous laissons pas prendre par les énergies séparatistes, mais oeuvrons à l’instar des symboles qui participent à retrouver notre unité, et non à toutes les informations « diaboliques » dont la mission est de séparer…

 

Jeudi 28 janvier  2021 – Pleine lune dans l’axe Lion/Verseau – 1er décan – une moisson qui vibre au nombre « 16 » ou l’arcane de « Maison Dieu« 

A ce moment du cycle, les intentions posées à la nouvelle lune se concrétisent, nous permettant d’entrevoir ce qui a été ressenti. Mais cette moisson peut également mettre en lumière les failles, les séparations, les faillites.

Tout dépendra de l’endroit où se placent ces aspects de pleine lune, dans quelles maisons et surtout avec quels aspects.

Le départ de la nouvelle lune se fait dans le signe du Capricorne et la moisson dans l’axe Lion/Verseau, on passe d’une intention « cardinale » à une réalisation qui doit s’élaborer dans un axe « fixe »!

Au niveau personnel, on pourrait évoquer une libération intérieure en prenant nos marques, en osant exprimer clairement nos souhaits, nos désirs, notre volonté.

L‘Arcane « Maison Dieu » illustre bien l’attitude que nous devrons adopter avec cette pleine lune qui enclenche la phase décroissante du cycle Soli-lunaire.

« Maison Dieu  » nous incite à sortir de nos enfermements..

Les choix que nous faisons, ou que la vie nous oblige à faire, nous mettent face à notre liberté intérieure.

L’arcane du « Maison Dieu » exprime notre besoin de sortir de nos prisons passées, de toutes nos croyances qui nous formatent encore, nous écartant de notre vraie aspiration, qui est spirituelle.
« Qui ou Quoi » nous gardent cloisonnés dans les murs de cette société que nous avons inconsciemment élaborée depuis des siècles?

Chaque fois que cette lame apparaît, nous devons accepter de regarder intérieurement ce qui nous entrave encore. De quelle manière continuer notre chemin en nous libérant de nos attaches intérieures (mémoires, extensions, inconscient..)

Dans la carte du ciel du 28 janvier montée pour la France, le Soleil est encadré d’un côté, par Saturne et de l’autre par Jupiter/Athéna en Verseau en maison 5, nous incitant à exprimer notre Etre, ce qui est renforcé par ’emplacement de la lune/déesse Hygie (santé) dans le signe du Lion en maison 11.

Cet axe Lion/Verseau qui met en exergue le principe d’individuation dont parle si bien Jung.

Si, cet axe nous parle du centre cardiaque, d’une vision plus harmonieuse de la vie, nous devrons tout d’abord prêter attention à l’aspect du carré que le couple soli-lunaire fait avec l’amas Uranus/Mars/Lunes noires en Taureau en maison 9, formant un carré en T, qui provoque toujours un climat tendu, conflictuel, réactif.

La porte de sortie de cet aspect se trouve à 10° Scorpion en maison 3.

De quelle manière saisir le sens de cet aspect?

  • La pleine lune nous incite à prendre conscience de la manière dont nous nous sentons reconnus, la perception de notre « existence » face aux autres, nous faisant réfléchir sur le « pourquoi nous souffrons éventuellement », en élaborant des solutions.
  • Les planètes en Taureau sont notre défi : changer de référentiel de valeurs
  • Notre solution est d’accepter de changer notre façon de penser. C’est vraiment le clé pour sortir de ces turbulences actuelles.

Focalisons notre attention sur l’aspect que forme l‘axe nodal Gémeaux/Sagittaire à Neptune/Cérès Poissons, qui nous demande de réfléchir sur la direction que nous souhaitons donner à nos choix essentiels.

Un axe qui fait écho à l’ensemble de nos croyances.

Le noeud Sud Sagittaire nous invite à reformuler nos implications morales, philosophiques, judiciaires, commerciales, politiques, religieuses…afin de nous diriger vers des supports plus humanistes, plus coopératifs, plus ouverts. L’aspect que nous abordons actuellement est le carré de Neptune à l’axe des noeuds.

J’ai recherché à quel moment Neptune se trouva conjoint au Noeud Nord.

Cette conjonction eut lieu en mai 2008 dans le signe du Verseau 24° .

Quel était le contexte politique, sociale, économique, personnel en ce printemps 2008?

En cherchant bien on pourrait y trouver les prémices d’un nouveau monde???!!!!

La conjonction de Neptune/Noeud Sud Poissons 9° eut lieu à l’automne 2016.

A nouveau quels sont les choix, les directions prises à cette époque surtout que Neptune/Noeud Sud Poissons formaient un carré à Saturne/Vénus Sagittaire?

En investiguant cette période sur différents plans personnels mais surtout politique, ce serait intéressant de regarder la scène mondiale qui se jouait à la fin de 2016.

Cet aspect lié au noeud sud Poissons, nous mettait en garde contre les faux prophètes, les fausses pistes, les leurres, les illusions qui se solderaient par de grosses frustrations, en tout cas par des perceptions de routes sans issues.

Avec cette pleine lune du 28 janvier, Neptune est au sextile de Vénus/Pluton Capricorne, nous permettant de voir clairement les valeurs à changer pour que le nouveau paradigme se mette en place.

Nous devons reformuler nos intentions en quittant la dominance du système patriarcale qui nous fait vivre dans la séparation et la coupure avec notre partie féminine.

Les planètes en Verseau surtout Jupiter et Saturne, nous poussent à sortir des sentiers battus. Cette poussée sera bien présente grâce aux forces d’Uranus que manifestent tous les vagues vibratoires de plus en plus fréquentes. Ne tombons pas dans les énergies basses, gardons en mémoire les évolutions galactiques qui nous nourrissent.

Le dieu Mars se trouve en Taureau encadré d’un côté par Uranus et de l’autre par les lunes noires, un dieu dont il ne faudra pas minimiser les réactions.

Pourquoi?

Vers la mi-mars 2020, notre dieu de la guerre se trouvait au milieu d’un amas très dense dans le signe du capricorne ( début du 1er confinement). Début de l’été, Mars rentre pour 6 mois dans le signe du Bélier, commençant à réagir à ce qui se passe, n’admettant plus les enfermements injustifiés.

Le point d »orgue de ce transit se réactiva plus fortement vers la fin juillet, le mois d’août et prit toute sa dimension au moment où Mars devint Rétrograde le 9 septembre dernier.

Depuis le 6 janvier, Mars traverse les énergies du Taureau, les colères peuvent se densifier. Les ruminations augmentent et le fait qu’au moment de cette pleine lune dans l’axe de Etre, Mars se sent limité dans l’expression de ses valeurs, ne fait qu »augmenter la révolte intérieure et extérieure.

Mars réagit toujours sur la base de nos désirs personnels afin de trouver sa place face aux autres. Bref, en ce début 2021, les compteurs sont à zéro, nous avons besoin de faire un Reset, car les vieilles données ne sont plus acceptées par le programme.

La Part de fortune de cette pleine lune se pose à 9° Poissons au descendant (carte du ciel France) ce qui pourrait nous informer sur la manière dont nous allons accueillir toutes les perceptions provenant de l’Inconscient planétaire et de quelle manière nous allons y réagir?

La Part d’illumination qui se pose à 9° Vierge sur l’Ascendant de cette pleine lune, va nous aider d’une manière pragmatique, réaliste et concrète, de mettre en place de nouvelles perspectives, plus créatrices qui se réaliseront pour les partager avec la collectivité.

Vendredi 29 janvier

La lune Lion fera un trigone à la déesse Eris et au noeud Sud Sagittaire, une journée où nous pourrions saisir les opportunités pour aller de l’avant dans la progression de nos projets (personnels ou collectifs)

Samedi 30 janvier

La lune entre en Vierge, Mercure stationnaire se prépare à faire demi-tour, à réfléchir sur tout le chemin parcourut depuis sa conjonction supérieure au moment du solstice d’hiver et de la formation de la conjonction de l’étoile de Bethléem…Le moment où les planètes sont stationnaires, les énergies sont denses nous interpellant là où se pose la planète en question. Nous aurons l’occasion d’entrevoir ce qui se passe avec plus de lenteur afin de mieux saisir le sens de ce qui transparaît. Les rétrogradations de Mercure se poseront dans les trois signes d’air au cours de l’année 2021, nous forçant à rectifier nos modes d’expressions.

Dimanche 31 janvier

Mercure est devenu rétrograde à 26°29 Verseau et redeviendra directe le 22 février à 11°04 Verseau. Localisez ces degrés dans votre carte du ciel, car ce sera à cet endroit que les réflexions se porteront. Les rétrogradations de Mercure reviennent dans le même signe tous les 7 ans ouvrant une brèche plus large dans notre inconscient.

Qu’avez-vous vécu en février 2013?

Nous vivons une période très intense très propice pour appréhender nos mémoires, nos extensions afin de vivre tous les aspects de notre multidimensionnalité, que cela soit d’une manière horizontale ou verticale…

C’est ce que nous essayons de développer dans nos stages avec Barbara, où nous conjuguons nos compétences sur ce sujet.
Chaque mois nous créons une soirée au cours de laquelle, nous travaillons sur le support du » langage vibratoire inter planétaire » un sujet particulier, en lien avec l’espace/temps de la soirée.

La combinaison de nos approches permet d’avoir une vision holistique des ballets planétaires qui évoluent à leur rythme dans la grande spirale cosmique.
Notre prochain rendez-vous le 15 février, le lendemain de la saint Valentin, pour accueillir les vibrations de la déesse Athéna, cette déesse qui symbolise l’émancipation du féminin sacré.

Une soirée où les énergies du Verseau seront à l’honneur.

Nous vous présentons également notre projet de stage sur Paros en mai prochain.
Toutes les informations se trouvent sur mon site à « agenda » et pour plus d’informations vous cliquez sur « évènements »

Nous restons à votre disposition pour de plus amples informations.

 

Béatrice Robin Brezina

Depuis plus de 40 ans, imprégnée de la philosophie jungienne, Béatrice a cherché dans les domaines de la psychologie, de l’astrologie, du tarot, de la généalogie… les liens subtils que l’Homme tisse avec l’Univers.

Cet article a 2 commentaires

  1. Myriam Mottet

    Bonjour,
    Je m’inscris pour le stage du 15 février
    Cordialement

    1. Béatrice Robin Brezina

      Super Myriam, Merci pour ton retour et ta fidélité dans ce travail alchimique intérieur….Gratitude et joie de nous retrouver Beatrice

Laisser un commentaire