Lundi

Chronique céleste du lundi 25 juin 2018

Depuis le 21 juin nous avons franchi un Portail important, celui du Solstice d’été, un évènement doté d’un puissant vortex dont nous avons pu ressentir les énergies et nous en imprégner. Nous percevons déjà très subtilement, cette force inconsciente du cycle annuel du Soleil, qui nous entraîne vers sa lente descente, à la rencontre de nos parties cachées, que nous découvrirons, petit à petit au cours de ce périple, des six prochains mois.

Il faudra attendre de franchir le portail du Solstice d’Hiver, pour reprendre le chemin du retour et ascensionner vers les énergies de Lumières, lors du passage du Portail de l’équinoxe de Printemps. 

A chaque Solstice, le Soleil atteint les positions les plus méridionales ou septentrionales par rapport au plan de l’équateur (le plus éloigné).  Au Solstice été, c’est le jour le plus long, au Solstice d’Hiver, c’est le jour le plus court.

Chaque année, nous entreprenons ce même voyage, chaque année, nous plongeons dans nos profondeurs afin de nous réconcilier avec certaines parties de nous même, et apprendre à les aimer, comme à les accepter.

Nous sommes des êtres spirituels vivant des expériences humaines. L’astrologie fait résonner les cordes de nos mémoires émotionnelles, nous permettant d’écouter les murmures de tous les miasmes oubliés qui peuplent notre Inconscient. C’est en intégrant ces notions, que nous pouvons saisir le sens de la multidimentionnalité de notre âme.

Chaque coin d’ombre peut recevoir de la lumière, chaque minerais brut peut se transformer en pierre précieuse, chaque morceau de plomb peut devenir aussi brillant que l’Or.

De plus, chaque fois, que nous touchons du doigt, là où il y a de la souffrance, une guérison se manifeste. Elle ne cautérise pas uniquement notre blessure personnelle, mais elle guérit, en même temps une blessure collective de l’humanité.

Oui, tous nos petits ou grands sauts quantiques qui modifient notre ADN, modifient aussi la trame invisible de l’Univers!

C’est cela, incarner la « coopération »

Notre étoile transite depuis le 21 juin, le signe matriciel du Cancer, ce signe lié à la Lune, au moment, où notre soleil est au plus haut!

Pourquoi célèbre-t-ton les feux de la saint Jean, au moment du Solstice d’été?

Nous vivons en direct un retournement d’énergie, un changement de direction. Ces feux symbolisent la célébration de la Lumière du Soleil. 

Une Lumière extérieure qui est à son zénith et qui va petit à petit décroître, et se transformer en une lumière intérieure, celle qui va éclairer nos profondeurs. 

On comprend pourquoi, ce Portail s’appelle la « Porte des Hommes », car à partir de cette Porte, toutes les difficultés que nous allons rencontrer, vont nous pousser, à acquérir notre « véritable dimension« , en tant qu’homme.

Pour entreprendre ce chemin long, difficile et rude, les hommes se protégeaient les reins (le bas du dos). On pourrait comparer ce périple entre les deux Solstices, à un chemin au cours duquel nous pourrions ressentir la lente évolution de notre énergie vitale qui monte doucement, le long de notre colonne vertébrale, jusqu’à atteindre la tête. N’oublions jamais notre corps physique, ce  messager de notre devenir?

Au Moyen Age, cette fête du 24 juin, fut christianisée et baptisée « feux de la saint Jean ».

Je laisse la parole à Jean Parie Pelt, qui décrit merveilleusement la symbolique et la manière concrète de manifester cette célébration:

« Le bûcher de la saint Jean que l’on célèbre au moment du Solstice d’été, consiste en une construction savante, où les morceaux de bois sont empilés les uns sur les autres pour former une pyramide tronquée. L’absence de pointe signifie que l’être s’arrête en chemin sur la voie du sommet. Les différents niveaux de la pyramide représentent autant d’états intermédiaires consumés l’un après l’autre, avant d’atteindre l’état proprement humain. L’usage de chanter et de danser autour du feu symbolise le mouvement de la « roue cosmique ». Sauter en couple par dessus les flammes ne constitue qu’une façon imagée de rejoindre le « Milieu » et l’état d’être centré en lui-même et véritablement humain… »

Dans cette tradition, peut-on y voir un lien avec la construction des pyramides d’Amérique Centrale, Mayas, Aztèque, Toltèque..?

L’absence de pointe pourrait-elle être exprimer la réalité de la race humaine, qui bien souvent s’arrête en chemin sur la voie de l’évolution. L’architecture de ces pyramides, semble en être la manifestation inconsciente, exprimant de cette façon, tout le travail que l’humain doit réaliser au cours de son incarnation, chacun en fonction de son ouverture et des capacités de son âme.

En lien avec cette célébration, je n’ai pu m’empêcher de mettre l’illustration d’une icône de saint Jean le Baptiste, celui qui a dit, avec tant d »amour et d’humilité: 

 » qu’Il croisse et que je diminue.. »

Sur cette mozaïque Byzantine- Hagio Sophia à Istanbul, qui représente le Christ et Jean Baptiste, j’ai été frappée par les gestuelles des mains et leurs significations.

Lors de mon séjour à Paros, en visitant les petites églises qui jalonnent l’île,  j’avais déjà été interpellée par les mudras des mains des personnages de toutes les icônes qui tapissent les murs de toutes ces  églises.

Alors, sur internet, j’ai lu des articles intéressants sur cette gestuelle qui exprime des codes visuels, qui  avaient des significations bien précises. La main droite, est celle qui structure, la main gauche symbolise l’Esprit.  L’imposition des mains intervient lors des rituels « sacrés », un geste qui permet à la Vie de resurgir.

« Les premiers peintres d’icônes chrétiennes ont utilisé ces codes dans leurs représentations du Christ, des saints ou des anges. Dans des icônes de l’Annonciation, il est fréquent que l’ange Gabriel soit représenté avec la main levée à l’image des orateurs romains qui levaient la main pour indiquer qu’ils allaient exprimer un discours important. Il s’agissait du geste qui précédait l’exorde (du latin exordium, entrée en matière) de leur discours. Très ancré dans la tradition antique, ce geste se retrouve dans de très nombreuses représentations de l’Annonciation « (je cite Daniel  R. Esparza)

Dans  la science Védique, chaque doigt est en lien avec un des 5 éléments :  le pouce exprime le Feu, ( la Vie). On dit que le pouce est lié à la tête. Lorsque l’empereur de Rome baissait son pouce, c’était pour signifier la condamnation à mort, vers le haut, il accordait la vie… l’air est représenté par l’index,  le majeur l’Ether, l’annulaire exprime la Terre, n’est-ce pas le doigt qui reçoit l’anneau qui nous engage concrètement dans la vie?  L’auriculaire exprime l’Eau, en lien avec l’organe coeur ( l’intuition de notre petit doigt qui a dit…). L’eau est aussi l’élément qui nous conduit aux mystères de la vie!

Avec la synthèse des 5 éléments, il y a une notion de relation, alors, le fait de joindre, le pouce à l’index, ou le pouce à l’auriculaire ne conjuguera pas les mêmes énergies, ne réactivera pas les mêmes sens. Cette gestuelle conjuguée à la respiration intensifie la méditation. Ces mudras spécifiques sont sensés stimuler et unifier différents Pranas (les différentes énergies vitales circulant dans le corps). Ces Pranas circulent librement par les Nadis et les chakras, participant à la bonne santé physique et mentale.

Les mudras permettent donc de concentrer l’énergie et de la focaliser dans une direction précise pour réguler, rediriger, ré-harmoniser nos forces vitales. Vous regarderez les icônes avec un autre regard.

Que se passe-t-il cette semaine?

Nous sommes en phase Gibbeuse le 24 juin, cette 4ème phase est porteuse d’un message important. Nous devons focaliser notre attention sur l’inventaire de ce qui a été réalisé concrètement depuis la Nouvelle lune.

Nous nous préparons à accueillir la pleine lune!

Vénus/Noeud Nord en Lion est au carré décroissant à Jupiter Scorpion, dont le départ du cycle eut lieu le 13 novembre 17 à 7° Scorpion. L’énergie de ce 8ème signe, propose à ce stade de notre évolution, de sacrifier « sa petite vie », pour s’investir dans une objectif plus vaste, afin de ne plus rester flotter dans nos illusions, mais d’intégrer concrètement les aléas de l’incarnation.

Un aspect à l’initiative d‘une transformation de notre manière d’appréhender nos valeurs, quelles soient affectives, matérielles ou philosophiques

Cette Vénus est aussi en opposition à Mars/Noeud Sud, qui nous oblige à regarder en face nos vécus relationnels, amicaux, sentimentaux. Lors du début du cycle Jupiter/Vénus en Scorpion, Mars en Balance était lui en carré décroissant à Pluton Capricorne, nous incitant à modifier le support de nos actions, lâchant prise à nos croyances limitantes et rigides, pour exprimer nos désirs plus justement. Nous aurons des ajustements à faire et toutes les relations bancales auront du mal à rester équilibrées. Bien des ruptures auront lieu au cours de cet été.

Alors, quel chemin avez-vous parcouru depuis cet automne

Au moment du dernier quartier, il est nécessaire de modifier certains comportements, afin de terminer notre mission en cohérence avec le but  du départ. Un nouveau cycle Jupiter/Vénus débutera dans le signe du Verseau autour de la pleine lune (avec éclipse totale,) le 21 janvier 2019, ce qui sera renforcé par la position d’Uranus en Taureau depuis le 15 mai dernier!

Le 26 juin, au moment, où la lune en Sagittaire fait un carré à Neptune, mais trigone à Vénus Lion, Mars est stationnaire à 9°13 Verseau ( donc très puissant) avant de rétrograder jusqu »au 27 août prochain, à 28°37 Capricorne!

Avec l’aspect de la Lune Sagittaire qui fait un trigone à Vénus Lion, mais un carré de Neptune, gardons les idées claires, n’affabulons pas car avec ce Neptune, nous pourrions être brouillés par un contexte émotionnel qui nous ferait croire à des châteaux en Espagne, alors que la réalité s’avère toute autre!

Mars/Noeud Sud Verseau, pousse à l’autonomie, à la nouveauté, à la créativité dans tous les domaines.

Une planète rétrograde est toujours un merveilleux cadeau que la Vie nous offre ( tous les deux ans avec Mars) car la planète se rapproche de la terre ( plus de réalisme) et au moment de l’opposition inférieure, elle recevra la lumière de la conscience (27/28 juillet). La conjonction supérieure (début du cycle eut lieu le 25 juillet 2017 à 3°Lion). 

Avec la rétrogradation, l’énergie s’intériorise, elle se met sur le support Yin!

Nous pouvons grâce à ce support, rétablir certains de nos dysfonctionnements, car au cours de cette période du cycle planétaire, la vie va nous offrir de pouvoir retourner à la source du problème. La moitié des planètes sont actuellement rétrogrades, ce qui va automatiquement nous pousser à l’introversion.

Mars est l’archétype du guerrier, du combat, de la force vitale, du sportif. Nous aurons au cours de cet été à nous « muscler » dans bien des domaines (où se trouve Mars natal dans votre carte du Ciel et dans quelle maison Mars en Verseau transite-t-il votre thème?).

Une période très fertile et prolifique au niveau créatif, grâce à la mise en place d’une vision plus moderne, plus dans l »air du temps. C‘est le temps d’initier …

La pleine lune du 28 juin se pose dans l’axe Capricorne/Cancer :

la Lune/Saturne en Capricorne et le  Soleil en Cancer à 7°, dans le 1er décan de ces deux signes  –  La moisson de la nouvelle lune du 13 juin au 23ème degré des Gémeaux!

Une pleine lune forte car elle met en relief notre colonne vertébrale. Depuis le Solstice d’été, nous plongeons dans l’inconnu, ce qui va nous rendre vulnérable.

N’est-ce pas la meilleure disposition pour rencontrer les mystères de la Vie!

Quels choix,  avons-nous réalisé depuis le 13 juin?

Avons-nous pris conscience de nos immaturités, de nos dualités, de notre besoin de références extérieures?

Allons-nous au cours de cette pleine lune, faire le deuil de notre petit enfant blessé, ne plus être victime de quoi que ce soit et saisir les rennes de notre vie d’une manière plus adulte et responsable ?

Cette moisson se fait au carré de Chiron en Bélier, nous rappelant, que quoi que l’on fasse, restons en accord avec notre identité et ses besoins.

Cette pleine lune donne le ton de l’ambiance de cet été, où nous aurons à nous mettre plus d’une fois sur « pause » afin de ne pas rentrer dans le jeu de notre inconscient.

Un été, où les défis seront bien présents nous poussant littéralement dans nos retranchements, nous forçant à vivre autrement.

Un message qui nous sera répété de plusieurs manières, que cela soit au moment de la prochaine nouvelle lune du 13 juin, de la pleine lune du 27 juillet ou encore la nouvelle lune du 11 août!

La Lune dans le signe du Capricorne du 28 au 30 juin, transite Saturne, les lunes noires et Pluton, ce qui donnera à ces derniers du mois de juin, une tonalité plus froide, teintée de frustration, de mécontentement, voire de déprime. Alors, regardons et accueillons ce qui nous arrive avec le coeur, et connectons-nous à notre intuition profonde afin de trouver la bonne issue, ou la bonne solution.

Nous terminerons la semaine, avec un dimanche, 1er juillet où la lune Verseau sera en conjonction Noeud Sud et Mars au carré de Mars Taureau.

Alors, soyez prudent, si vous prenez la route, soyez attentif à vos réactions émotionnelles et à leurs débordements, il pourra y avoir pas ma d’électricité dans l’air..

Au moment du Solstice d’été, le 21 juin,  j’ai mis sur YouTube une vidéo dans laquelle, je décris, non seulement,  l’importance de ce passage à une nouvelle énergie, mais je brosse les grandes lignes des évènements astrologiques qui auront lieu au cours de l’été (une petite erreur de distraction à la fin de la vidéo, Mars reprend sa course directe le 27 août, et non rétrograde). 

Bien sûr, je compléterai par mes Chroniques Célestes du lundi, dans lesquelles, je cible avec plus de détails ce qui se trame dans la semaine.

Le langage que j’utilise est un message que j’adresse à votre âme et non à votre personnalité, qui recherche plus des données évènementielles, ce qui pour moi bloquent l’évolution de l’âme. Ce sont nos peurs, qui recherchent des renseignements auxquels on s’accrochent, croyant que ces dits « renseignements » vont résoudre la situation.  Alors, il vaut mieux une fois pour toutes, affronter nos peurs intérieures…

 

 

Je vous souhaite une très belle semaine,

Bon repos pour tous les étudiants qui ont terminé leur année, j’espère qu’ils auront les résultats qu’ils espèrent,

Bonnes vacances, à tous ceux qui partent en juillet,

Bonne continuation, pour tous ceux qui sont encore au travail,

Avec toute ma gratitude,

Avec toute mon affection,

Astrologiquement Vôtre,

Béatrice

 

 

Leave a Comment