Lundi

Chronique céleste du lundi 26 novembre 2018

Quel est le sens profond du symbolisme du Soleil et de la Lune? 
D’où proviennent ces représentations « active et positive » de ces deux astres? 

 » La Terre tourne autour du Soleil, alors que c’est la Lune qui tourne autour de la Terre ». La Terre dépend du Soleil, alors que notre étoile ne dépend pas de la Terre. Si les influences du Soleil et de la Lune sont opposées de part leur nature symbolique, elles sont égales, par leur intensité. Guy Fradin, nous fait réfléchir sur la subtilité qu’il faut avoir lorsque l’on appréhende ces représentations astrales. Si l’or est absent du Soleil, la lune est dépourvue d’eau!  C’est justement la raison pour laquelle, ils en réclament. On ne règne pas sur ce dont on est détaché……

Chaque mois, le Soleil a rendez-vous avec la Lune, chaque mois le Soleil, notre étole insuffle dans la matrice lunaire, un message bien spécifique provenant du Cosmos.

C’est la Lune qui a pour mission d’incarner ce message, en lui donnant une forme. Grâce au parcours mensuel de la lune autour des 12 signes du zodiaque, une expérience unique se met en place. En effet, en résonance avec le signe où se pose la nouvelle lune, nous avons la possibilité de décoder, de saisir le sens de la mission en lien avec le degré du signe, où cette union s’est concrétisée.

Ensuite, à partir de ce point de départ, la Lune va cheminer de signe en signe au cours des 4 prochaines semaines, testant et défiant l’ensemble de nos attitudes conscientes et inconscientes.

La souffrance ou les difficultés que nous rencontrons sont en lien avec nos résistances. C’est exactement la même chose lorsque des planètes deviennent rétrogrades, elles vont aussi, à leur façon, nous tester aux endroits, où nous ne sommes pas cohérents, là où se situent des peurs que l’on ose affronter,  là où nous nous obstinons à rester dans nos illusions.

Ce travail d’évolution vers une conscience enrichie, grâce au parcours que nous avons accompli dans le labyrinthe qu’incarne notre quotidien, nous achemine petit à petit, vers ce que Jung appelle le « processus d’individuation » un état, qui ne s’acquiert pas dans la facilité. Ce qui me fait penser à cette phrase célèbre:

« A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire »

Comme vous avez pu le constater, la roue zodiacale est la projection symbolique des lois de l’Univers.  L’art d’Uranie aide à la compréhension du grand plan cosmique.

Toute la symbolique des « cycles » apporte justement un cadre ou des références qui vont déployer, en chacun de nous, une conscience planétaire, dont notre époque a grandement besoin.  Oui, nous vivons une période « clé », où nous sommes très nombreux à ressentir une sorte de « révélation » qui est en train de changer fondamentalement notre vécu.

On peut parler d’une reconnexion entre notre Âme et notre Personnalité, non seulement, grâce à notre travail personnel, mais également, grâce aux passages successifs des Portails énergétiques qui ont offert les vibrations nécessaires pour accéder à notre multidimentionnalité, ceci, au prorata de  la transmutation de nos ombres.

L’ordre cosmique est en nous, oui, nous sommes tous interconnectés, alors, la perception de séparation est totalement, illusoire.  C’est une réalité, mais, comme d’habitude, tout dépend du sens que nous projetons sur notre environnement.

Le sens est une énergie, elle est une sacrée information. Plus, nous ajustons le sens réel à notre vécu, plus il sera vécu harmonieusement.

Acceptons notre destin dans la joie de cet accomplissement, grâce à quoi toutes peurs existentielles seront transcendées.  En d’autres mots, on pourrait résumer ce processus comme le dépassement de nos vieilles peurs qui au fil du temps, vont dissoudre toutes les contraintes existentielles qui meublent encore notre Inconscient.

Tout disciple sur le chemin évolue dans cette direction, qui aboutit un jour… à l’illumination!

La compréhension du couple Soleil/lune dans notre carte du ciel, c’est le sujet du stage que je co-anime avec Barbara, les 1 et 2 décembre prochain. L’équilibre Soleil/Lune est une clé vibratoire essentielle permettant de mieux vivre notre quotidien, que cela soit au travers de notre couple, de notre sexualité, de notre essor social, ou encore notre expression créatrice….

La relation soli-lunaire est le carburant qui alimente notre vie affective. C’est la raison pour laquelle, tous les évènements que nous rencontrons au cours de notre petite enfance, de notre adolescence sculpteront l’adulte que nous deviendrons.

Alors, depuis notre naissance,

  • les transits planétaires du maître du Temps Saturne, à l ‘instar d’un maître Yoda, nous fera comprendre l’importance des limites,
  • les transits d’Uranus, nous pousserons à « oser » nous affronter les vieilles structures,
  • les transits de Neptune, nous dévoilerons les possibilités d’un amour plus idéaliste, moins possessif et narcissique,
  • les transits de Pluton, éveilleront (entre autre) dans notre corps d’adolescent, notre sexualité naissante ce qui sera une réelle confrontation avec nos besoins vitaux,
  • la progression soli-lunaire apportera un éclairage sur l’évolution qui se manifeste concrètement au cours de ce parcours.

Que ce passe-t-il en ce lundi matin?

De quelle manière avez-vous accueilli les énergies de cette pleine lune du 23 novembre, éclairée pour une lune dans le signe d’air des Gémeaux, qui incitait à exprimer nos besoins?

Depuis le 23 novembre, nous avons eu le temps de faire le bilan de notre récolte et en ce lundi, le couple soli-lunaire rentre  dans sa 6ème phase que l’on nomme ‘ Disséminente », au cours de laquelle nous ressentirons le besoin de partager notre « récolte »… Cette phase vient chaque mois appuyer sur ce que nous croyons « posséder ou ne pas posséder ».

Alors, si nous souffrons de dévalorisation, cette période sera soit, un moment de transcendance face à cette problématique, soit nous ressentirons d’une manière plus accrue la perception de ne pas être à la hauteur, de n’avoir rien à donner.

Vénus transite les derniers degrés du signe de la Balance en opposition à Uranus R Bélier, insistant fortement sur l’aspect de détachement face à l’avoir, face à nos fonctionnement relationnels. Le travail entreprit au cours de cette période peut certainement apporter un éclairage sur nos comportements, surtout en les conjuguant aux nouvelles dispositions prisent autour du 26 octobre dernier, qui porteront leurs fruits, le 8 décembre, le jour de l’Immaculée Conception!

La Lune est dans le signe matriciel du Cancer jusqu’à la mi-journée du 27 novembre où elle passera dans le signe du feu du Lion. Cette lune  Cancer est en opposition de Pluton toute la journée de ce lundi, elle fera un double carré à Uranus et Vénus, dans la première partie de la journée du 27 novembre. Une petite piqure de rappel en lien avec notre valorisation ou dévalorisation, le travail mis en relief au cours de cette 6ème phase « disséminente ».

L’autre nouvelle importante, Neptune devient direct après plus de 5 mois de rétrogradation. Neptune, qui est l’octave de Vénus, cette planète nous fait travailler sur les motivations profondes qui sous tendent nos valeurs, en nous faisant ressentir des perceptions plus subtiles, plus spirituelles, en nous faisant prendre de la hauteur face à l’ensemble de nos relations ( en nous faisant ressentir l’essence même des vibrations galactiques). Les prises de conscience de la rétrogradation de Neptune peuvent au cours des années, nous faire ressentir où se lovent nos peurs ancestrales. Alors, annuellement, nous pouvons nous rapprocher de l’intrus et y mettre de la Lumière. Au cours de ces périodes, ne tombons pas dans d’autres peurs, celles de ne jamais acquérir la perfection, elle n’existe pas. Nous pouvons nous en rapprocher grâce au cheminement quotidien, le seul qui nous rapproche de l’Essentiel, de notre mission d’âme…

C’est le 27 novembre en fin de matinée, au moment où la Lune rentre dans le signe du Lion,  le Soleil retrouve Mercure R à  5° Sagittaire, un cycle qui avait démarré le 21 septembre dernier à 27° Vierge ( à quel endroit de votre carte du ciel, ces degrés tombent-ils?)

Quelles ont été vos préoccupations autour du 5 novembre dernier? 

Mercure rétrograde n’est pas une catastrophe, bien au contraire!

De part son rapprochement vers la planète Terre, c’est le bon moment pour prendre conscience de certaines attitudes que nous aurions complètement zappées et dont les retombées peuvent être plus que compliquées. Mercure Rétrograde pointe du doigt ces comportements. N’oublions pas que le Soleil transite le signe du Sagittaire accompagné de Jupiter, ce qui donne une autre dimension à notre manière de penser, en amplifiant ce qui s’y trouve.

Ce qui faut surtout regarder, c’est l’aspect que Mars Poissons fait à la conjonction inférieure.  Un Mars en Poissons se dirigeant vers Neptune qui vient de reprendre sa course directe. Au cours de cette semaine, prenons conscience que les meilleures relations, les communications les plus bénéfiques se sont toujours celles que l’on réalise lorsque nous conjuguons notre mental Mercure avec notre intuition Neptune ( Mercure R est très intuitif aussi).

Alors, laissons-nous aller à nos perceptions, à nos ressentis, à nos inspirations.

Ce sera le 30 novembre que le cycle soli-lunaire rentrera dans la 7ème phase que l’on nomme « dernier quartier ». Un moment où nous ne pourrons plus tricher, ni fuir la réalité, mais affronter les défis éventuels afin de mettre tout en oeuvre pour terminer la mission mise en place le 7 novembre dernier, tout en préparant la prochaine nouvelle lune du 7 décembre,  donc en vidant et triant l’inutile.

La Lune en Vierge sera opposée à Mars et Neptune au double carré de l’amas Jupiter/Soleil/Mercure R Sagittaire. Ces aspects activent la croix mutable qui nous incite à nous adapter, à lâcher prise pour passer à autre chose.

Nous commencerons le stage sur le couple Soleil/Lune avec Barbara, avec les énergies de cette phase de réorientation, en prenant conscience de la nécessité de couper avec les entraves passées….

De plus, la Lune sera en Vierge au trigone de Pluton.

A nous, les transformations bien réelles...

Ensuite, au cours de la journée du samedi 1er décembre, la lune sera colorée par les énergies de la Balance (justesse, éthique, équilibre, relation..)

Cela rend ces journées encore plus intéressantes, car le message de la nouvelle lune se faisait autour du 16ème Scorpion ( couper avec nos illusions) au moment où Vénus était encore Rétrograde (en pleine reconstruction vers de nouvelles attitudes) . Alors le prochain week-end, sera d’autant plus puissant si nous arrivons à nous mettre au diapason des énergies cosmiques, tout en appliquant le travail demandé par Vénus!

Dimanche le 2 décembre, Vénus retrouve le signe du Scorpion ( petit rappel avec le 10 septembre dernier), la Lune débutera la journée avec un aspect de carré à Saturne et terminera la  journée au carré de Pluton Capricorne. La fin week-end se clôturera par l’aspect de la Lune Balance au carré de l’axe de noeuds Cancer/Capricorne.

Un week-end très riche en perspective, surtout avec le travail proposé. 

Je vous en dirai plus dimanche prochain.

 

Je vous quitte et vous laisse méditer sur ces phrases :

« Nous sommes, au sens profond du terme, des enfants du Cosmos » – Carl Sagan –

 » L’Univers donne naissance à la conscience et la conscience donne un sens à l’univers.

En donnant un sens à l’Univers l’observateur se donne en plus un sens à lui-même comme partie de cet Univers » –  M. Cazenave

En attendant le Solstice d’Hiver, vous pouvez encore vous inspirer du Passage du Portail de l’équinoxe d’automne….

Avec toute ma gratitude,

Astrologiquement Vôtre,

Béatrice

Leave a Comment