Chronique Céleste du lundi 26 octobre 2020
Une pleine lune aux valeurs novatrices et explosives. Merci Claire Duprez pour cette peinture imagée et si explicite de notre actualité . La beauté peut naître de partout!

Chronique Céleste du lundi 26 octobre 2020

Au cours de l’année 2020, nous accueillerons 13 pleines lunes, nous aurons donc 13 récoltes, dont 2 dans l‘axe Cancer/Capricorne. La 1ère s’est posée au début janvier et la 2ème se manifestera à la fin du mois de décembre.

L’axe Cancer/Capricorne est celui qui nous renseigne sur nos origines, ces bases à partir desquelles nous évoluons tout au long de notre vie.

L’exploration de notre matrice astrale, comme son évolution se réalise, grâce à l’art d’Uranie!

L’emplacement de ces deux signes, dans notre carte du ciel, nous incite à grandir, à maturer, à quitter la petite fille ou le petit garçon que nous sommes, afin d’endosser notre rôle d’adulte, afin de ne pas ressembler à une Tour de Pise!

Un axe qui peut se définir par:  « alignement et rectitude intérieure », des états qui guident nos Forces intérieures afin de les mettre au service de la Création et non de l’Égo ou de notre personnalité.

Cette force va alors servir de support à la puissance des énergies spirituelles. Le but de cette transmutation de nos énergies est qu’elles deviennent « Lumières » .

Comme il n’y a pas de hasard, nous vivons cette année, une synchronicité intéressante, aimantant les « justes » circonstances ou évènements, afin de donner naissance à ce que nous sommes réellement.

Une symbolique intéressante que cet arbre qui pousse dans ce rocher posé sur l’eau…

Astrologiquement, nous avons eu pas mal d’indices pour accéder à cet accouchement:

  • la fin du cycle des noeuds lunaire en Cancer/Capricorne qui ont changé de signes à la fin du printemps dernier. 
  • L’amas planétaire composée de Jupiter/Saturne/Pluton en Capricorne, ces planètes qui chacune exprime ses  spécificités sociales, dans un signe d’autorité, de règles, de répressions ou d’essentiel!
  • Le rôle de Pluton qui est de nous entraîner de plus en profondément dans la densité afin non seulement d’en faire l’expérience, mais de nous permettre de spiritualiser cette matière.
  • Lorsque Pluton a été redécouvert au début des années 30, (alors que cette planète transitait le signe du Cancer), nous devions devenir conscient de son rôle essentiel dans l’évolution planétaire.

Depuis 2019, Pluton est en opposition avec sa position de 1930 (lors de sa découverte).

Il est toujours intéressant d’observer et de tenir compte de la toile de fond qui entoure la découverte des planètes.

L’entrée de Pluton se fit au cours de cette période plus que chaotique d’entre les deux guerres, au moment de la grande dépression!

Que vit-on aujourd’hui?

De quelle manière avons-nous évolué depuis le passage de Pluton dans le signe du Cancer?

Comment avons -nous traversé, perçu et vécu  ( nous et l’humanité) toute la période du transit de Pluton en Balance (1971 à 1983) ?

Pluton vient de « Ploutos » qui veut dire « Le riche« .
Q
uels sont les vrais trésors que nous avons découverts ou que la Vie nous force à regarder en face avec cette période de 2020 où le maître Pluton s’est associé à d’autres dieux puissants ( Jupiter et Saturne) pour nous faire comprendre ces messages de l’Essentiel!

Le moment me semble venu pour nous poser les bonnes questions afin de ne plus, confondre l’or matériel de la société de consommation et l’or de l’Esprit.

« Pluton » intervient dans le processus alchimique et nous pousse dans nos retranchements.

Oui, Pluton, ou l’art de renaître à soi-même est le maître incontesté pour nous libérer de la matrice des « illusions ».

« Le monde des illusions »  était bien le message de Pluton dans les années 30. Les évènements historiques relatent malheureusement conséquences de toutes ces illusions que certains dictateurs ont utilisé pour manipuler les égos de millions de personne!

Intégrer Pluton, c’est réellement accepter de descendre dans la densité afin d’incarner l’esprit et garder sa verticalité divine, sans se laisser happer par le monde de la matière…

Le maître Pluton nous aide à trouver notre « antimoine » cette pierre que les alchimistes recherchaient sur les plages de Galice. Ces chercheurs entamaient leur périple sur la grand place de Bruxelles.

En effet, c’était à partir de la dalle représentant une étoile située dans la cour de l’Hôtel de Ville de Bruxelles qu’ils enclenchaient le « chemin des étoiles » que l’on nomme Compostelle, un chemin guidé par l’étoile Sirius!

En arrivant sur les plages de Galice, ces initiés cherchaient cette pierre  » Antimoine » qui contient les mémoires originelles de notre civilisation.

Marcher à partir de l’Est (notre naissance) jusqu’à Fistera à l’Ouest ( fin d’un parcours) afin de revenir nourrit de ces expériences et retrouver Paris (Est).

Prenons conscience que cet ancien chemin néolithique, nous faisait faire un travail intérieur très intéressant, pour retrouver (peu importe où nous habitons) l‘ile de Paris, l’ile de la déesse Isis!!

Un chemin où l’or de l’esprit se transforme en or du coeur.

Ce qui est important, ce n’est pas le fait de réaliser physiquement cet exploit, mais d’intégrer toutes les expériences rencontrées au cours de ce chemin. Un périple qui nous fait évoluer, nous fait grandir (comme le chemin de la vie quotidienne).

Arrivé à l’extrême Ouest, à Fisterra, un autre chemin nous attend, celui de plonger dans nos eaux intérieures…

Oui, l’or alchimique n’est autre que la Conscience qui a grandi tout au long de ce périple.

A l’instar de la Lune,  les déesses liées à la Lune, sont de grandes « Tisseuses », elles tissent les fils tout au long de notre vie.

C’est grâce à ses talents de tisseuse que le dieu Soleil se mit à admirer la déesse Mayas Ixchel.

Prenons conscience que tous ces fils participent à  la confection de la tapisserie du Grand Oeuvre.

C’est le chemin de l’Hermite qui poursuit inlassablement son périple, à la lueur de sa propre conscience, s’appuyant sur sa force intérieure.

Nous ne pouvons répandre et donner que ce que nous avons personnellement vécu et intégré.

Méditons sur tous les chemins que la Vie nous a offerts de parcourir.

En ces années de passage, qui s’accompagnent ces bouleversements actuels, continuons à répandre notre Lumière intérieure.

C’est vraiment par l’éveil de nos consciences que l’Humanité sortira grandit et vainqueur de ces turbulences actuelles.

Les aspects planétaires de cette année, surtout de Mars en Bélier au carré de l »amas planétaire en Capricorne, nous confrontent à nos combats intérieurs, à nos guerres émotionnelles dont il faudra petit à petit saisir toutes les subtilités,toutes les origines afin de fumer le calumet de la Paix.

Pluton est le grand maître de l’Oeuvre au Noir, celui qui nous met face à nos déchets afin de les transmuter.

Au cours de ces semaines nous serons portés énergétiquement par notre étoile qui transite le signe alchimique du Scorpion.

C’est le résultat du travail dans les mondes d’en-bas, qui va nous permettre de vivre ce que l’on appelle l’Ascension!

Oui, l’Ascension découle directement de nos voyages intérieurs et extérieurs!

Le voyage du Héros (à l’instar d’Hercule) est un voyage alchimique, où à chaque mission (chaque signe), Hercule dissout les cristallisations des illusions en lien avec les caractéristiques du signe qu’il affronte, afin de s’ouvrir en toute humilité, à d’autres dimensions!

C’est ce que nous propose le couple soli-lunaire chaque mois.

Ce périple mensuel nous permet de saisir l’importance des différentes polarités, qu’il nous faut « unir » comme le font chaque mois, le Soleil et la Lune.

Prenons conscience de la beauté de l’enseignement essentiel de ces cycles de lunaison, qui se répètent inlassablement, nous permettant à chaque fois de saisir d’autres facettes de ces  12 signes que ce couple traverse chaque année.

A chaque signe, nous avons l’occasion de mourir à la personnalité de ses caractéristiques pour laisser apparaître notre âme cristalline!

Notre étoile parcourt actuellement le 8ème signe que l’on nomme Scorpion.

« Un signe d’une importance exceptionnelle dans la vie de l’homme en évolution. Certains signes sont en étroit rapport avec le flux et le reflux de configurations majeures, dont le signe du Scorpion qui est principalement relié à Sirius de la grande constellation du Grand Chien, alors que le Verseau serait lié à Alcyone, l’une des 7  Pléïades » nous écrit Alice Bailey dans astrologie ésotérique. Elle insiste aussi sur l’importance de Pluton et de Vulcain qui en sont les gardiens …

Le Scorpion succède au signe vénusien d’air de la Balance, ce 8ème signe dont les caractéristiques sont l’eau et l’intensité « fixe », puisque le rôle du Scorpion est d’installer les choses.

Si, nous débutons en ce lundi matin encore avec les énergies de la 3ème phase, c’est mardi que le couple soli lunaire rentre dans la 4ème phase, qui est à mon avis, une phase essentielle, dans la mesure où elle nous incite à vérifier à l’instar d’un maître d’Oeuvre, tout ce qui a été mis en place depuis le jour de la nouvelle lune, le 16 octobre dernier.

Au prorata de notre regard et de notre efficacité au cours de ces prochains jours, notre moisson le 31 octobre sera abondante ou pas.

De quelle manière pourrions-nous mettre à profit ces prochains jours?

La lune transite les Poissons lundi et mardi nous permet de ressentir des émotions profondes (celles où je me sens soumis mais aussi celles qui m’ouvrent à d’autres perceptions, à plus d’acceptation).
Mercredi au moment où la lune rentre dans le feu du Bélier, nous pourrons capter des changements vibratoires intéressants dans la mesure où :

  • Mercure Rétrograde retrouve le signe de la Balance ( pour terminer un travail d’équilibre relationnel) et
  • Vénus sera heureuse de se poser dans une de ses maisons (jusqu’au 21 novembre).

Avec la lune en Bélier, pensez à ne pas réagir aux anciens schémas mais à en saisir le « pourquoi » de ces réactions émotionnelles.

Surtout que notre dieu Mars se trouve encadré d’un côté par sa compère la déesse Eris (qui va pousser à ne plus admettre les injustices) et d’un autre côté la lune noire vraie, qui donne l’impression que toute action, toute réaction est totalement inerte, voire impossible!

L’arrivée de Vénus en Balance ne se fait à l’opposition de Chiron qu’au début novembre.

La lune (émotion de l’enfance…) en Bélier peut faire réagir notre petit enfant intérieur.

Ressentez aussi que vous n’êtes plus cet enfant mais un ou une adulte, vous avez d’autres façons de réagir, d’autres clés.

Retenez votre souffle (vos réactions ) au cours de la journée du jeudi 30 octobre, car la lune en Bélier sera au carré de l’amas en capricorne tout en transitant Mars/Eris Bélier. Une journée tendue, explosive et difficile dans bien des domaines.

C’est là où il faudra bien rester sur les énergies de la 4ème phase soli-lunaire afin de garder le contrôle de la situation.

N’oubliez pas que les ordres de mission de cette lunaison, sont en lien avec le 24ème degré de la Balance, dans le 3ème décan en lien avec une optique spirituelle d’un côté mais sous les vibrations d’Uranus, dont le rôle est de briser les anciennes chaînes et nous ouvrir vers d’autres aspects de la vie.

Pleine lune du 31 octobre 2020 à 14h50 TU – Une pleine lune dans le 1er décan dans cet axe Taureau/Scorpion, orchestrée par l’ambassadeur galactique que l’on nomme Uranus!!!

En effet, la Lune en Taureau est encadrée par Uranus et par les lunes noires dans le 1er décan du signe du Taureau, un signe colorée par les vibrations de Vénus opposée au Soleil Scorpion dont le 1er décan en lien avec les vibrations de Pluton.

Oui, nous pouvons parler ici de révolution intérieure.

Qu’avons-nous vécu lors de la pleine lune Scorpion/Taureau le 7 mai 2020, alors que l’opposition Soleil/Lune était au double carré d’Uranus à 21° Verseau?

L’évolution spirituelle est une évolution intérieure, grâce au cheminement que l’on accompli tous les jours.

C’est ce que j’ai vécu en 2016, à la fin du chemin de Compostelle, arrivée à Fistera, au km 0, j’ai ressenti au plus profond de moi, que le vrai chemin intérieur allait commencer à se mettre en place.

Oui j’ai pensé à tous ceux avant mois qui avait taillé leur pierre tout au long du chemin et qui allaient maintenant la ramener à Paris (où chez eux) pour la transformer en or!

Avec une lune/Uranus Taureau, il faut changer nos habitudes, notre référentiel, dans la continuité de ce que l’on est, de ce que l’on souhaite, sans pour autant, rester obstiné à vouloir à tout prix rester dans les anciens schémas.

Uranus nous pousse à quitter nos zones de confort, là où nous ne pouvons nous appuyer sur le connu mais accueillir l’inconnu.

Oui, Uranus nous offre des expériences pour traverser nos peurs, changer la matrice passée.

Si la Lune/Uranus plus Mars/Eris Bélier expriment des situations explosives, réactives (tremblement de terre, éruptions volcaniques, turbulences cosmiques….ces mêmes configurations peuvent permettre la mise en lumière de Vérités, de complots, de situations cachées, mettre en relief toutes nos contradictions, nous forçant à réagir vite d’une manière radicale.

Ce qui est passé,  est passé!

Il ne faudra pas minimiser l’influence des lunes noires en Taureau, qui colorent fortement les énergies donc les conséquences de cette pleine lune du coeur de l’automne.

L’ensemble des configurations nous obligent à changer notre regard sur le monde des valeurs, matérielles comme spirituelles.

Il ne faut pas être devin, pour ressentir que les manques à gagner de nombreuses personnes découlant des directives mondiales en lien avec le covid, vont aboutir sur une catastrophe économique et monétaire.

Que cela soit en Afrique du Sud, aux US, au Canada, en Asie, en Amérique du Sud et en Europe, nous sommes tous contraints à vivre replier sur nous-mêmes.

Le retour aux valeurs essentielles c’est très bien, mais j’appréhende les bouleversements matériels, ce qui sera le cas dans de multiples professions.

C’est à ce moment là que nous devrons être solidaires entre nous.

L’amas en Capricorne nous offre l’endurance et la constance dans notre cheminement.

La carte du ciel de la pleine lune pour ce 31 octobre 2020 en France indique un Ascendant Poissons/Neptune au carré de l’axe des noeuds Gémeaux/Sagittaire.

Le Sagittaire nous pose la question de notre lien avec notre idéal, nos croyances, notre éducation mais aussi notre confiance.

Les Poissons expriment plus notre connexion spirituelle, celle qui implique la Foi.

Le fait que ces aspects soient en aspect de carré, nous demande de réfléchir sur notre confiance mais aussi notre foi.

D’autant plus, que Pluton retrouve toute l’année Jupiter dans le signe du Capricorne nous proposant de nous défaire de tous les mensonges, les leurres qui empoisonnent nos fonctionnements spirituels.

Il serait intéressant de revenir en arrière, lors de la dernière conjonction de ces planètes Jupiter/Pluton à 280 Sagittaire (près du centre galactique) en décembre 2007?

Dernier point, qui me semble intéressant pour mieux saisir l’impact de cette pleine lune est que le nombre qui se manifeste lorsque nous additionnons le 31+10+2020 = 9 ou l’Hermite en Tarot.

Ce maître des « consciences » est celui qui ouvre le chemin vers d’autres mondes.

Il rassemble en lui le pouvoir temporel qu’incarne le 4 l’Empereur et le pouvoir intemporel de celui qui incarne le  5 le Pape.

La mission de l’Hermite n’est  pas de fixer les croyances sous formes de dogmes, comme le Pape.

L’Hermite s’adresse à ceux qui osent s’enfoncer profondément dans une démarche personnelle, où la solitude ne fait pas peur…

Méditer sur cette lame de Tarot, pourrait nous procurer des forces ou encore des perceptions puissantes pour traverser ces prochaines semaines, afin de faire triompher la Lumière de notre âme et non l’égo de notre personnalité.

Ce qui est merveilleux c’est que grâce à la magie de notre « Mandala céleste », nous découvrons petit à petit, ce que nous sommes véritablement tout au fond de nous.

Quelle merveille!

C’est au moment des messages de l’ange Gabriel le jour de  l’Annonciation que nous avions enclenché ce chemin de 9 mois vers notre féminin sacré. Une grossesse qui arrivera à terme en décembre prochain, lorsque les 36 déesses se seront retrouvées.

Cette gestation s’est mise en place au moment du passage de notre étoile par la Porte du Printemps.

A la fin du 3ème mois, nous avons ressenti les énergies puissantes en passant par la Porte du Solstice d’été, lorsque notre étoile était au zénith.
Nous avons encore en mémoire les vibrations de notre passage par la Porte d’automne, où notre étoile cette fois-ci nous incitait à le suivre dans le monde d’en-bas afin de prendre conscience des ombres qui y séjournent.

Nous arriverons à terme, juste avant le passage de la renaissance, au moment où notre soleil remonte vers la Lumière, lors du passage par la Porte du solstice d’hiver...
En cette fin du mois d’octobre, notre étoile dans le signe du Scorpion évoque la métamorphose, la transformation, la mort et la renaissance. En effet, le 31 octobre prochain, nous accueillerons une intense pleine lune ( car plus proche de la terre) La lune sera en étroite conjonction avec Uranus, cet ambassadeur galactique opposé au Soleil dans le signe du Scorpion.

Je vous propose de découvrir l’histoire de la 31ème déesse des récits mythologique dans « Mémoires d’âmes » car ces configurations portent mon attention vers le panthéon Egyptien,  et spécialement vers la déesse Hathor.
Cette déesse
qui est coiffée des cornes du taureau enserrant le disque solaire.

La déesse Hathor est la fille et l’oeil de Rê, le dieu Soleil à son zénith. Une déesse très complexe, aux multiples visages.

Hathor la déesse nourricière, celle que l’on invoquait pour rendre les terres et les femmes fertiles. Oui, cette déesse était présente pour développer ou inviter au renouveau, à l’amour et aux amants…

Elle incarne la déesse des plaisirs, de la joie, des fêtes et les ivresses physiques

Selon des sources plus anciennes, Hathor était déjà présente au côté d’Atoum, ce démiurge représentant le soleil couchant.

Hathor ou cette fille de l’Un, est une déesse majeure de l’histoire égyptienne.

Elle réunit en elle le Soleil et la Lune.

On dit qu’elle fut mère d’Horus, avant qu’Isis ne la représente.

Son sanctuaire principal était à Dendérah, où se situe son culte  d’origine.

Dans ce temple cette déesse était particulièrement honorée comme déesse de la fertilité, des femmes et de l’accouchement.
À Thèbes, la déesse Hathor était considérée comme la « déesse des morts » sous le titre de la « Dame de l’Ouest », associée alors au dieu du soleil Rê , avançant journellement dans sa course solaire.

Dans la mythologie grecque, c’est la déesse Aphrodite qui personnifiait Hathor.

Podcast de la déesse Hathor : Episode 31 : la déesse Hathor

Merci et Gratitude pour tous ces partages,

Je vous retrouverai lundi prochain, pour d’autres récits et d’autres partages..
Très belle semaine,

Béatrice

 

Dans la poursuite de nos sessions mensuelles, nous vous proposons un stage sur le « Déploiement du féminin divin » que manifeste si bien les déesses!

Nous nous tenons à votre disposition pour de plus amples renseignements.

Les places étant limitées, n’attendez pas le dernier moment pour vous inscrire….

 

 

Béatrice Robin Brezina

Depuis plus de 40 ans, imprégnée de la philosophie jungienne, Béatrice a cherché dans les domaines de la psychologie, de l’astrologie, du tarot, de la généalogie… les liens subtils que l’Homme tisse avec l’Univers.

Cet article a 2 commentaires

  1. Avatar
    Rubio Marie France

    Quelle belle chronique en ces temps que nous vivons, beaucoup d’apaisement malgré ….

    Merci de tous ces éclaircissements!!!!!! Merci

  2. Avatar
    Géraldine

    Merci pour tous ces mots et aussi cette photo de l’arbre qui pousse dans le rocher sur l’eau est d’une délicatesse enivrante, un déploiement de miracle une fois de plus!

Laisser un commentaire