Chronique céleste du lundi 28 septembre 2020
"Là où naissent les étoiles" Merci Jeanne G pour cette révélation de notre féminin...Un féminin tout droit du firmament étoile///

Chronique céleste du lundi 28 septembre 2020

Depuis l’équinoxe, nous parlons d’harmonie, de justice, de beauté malgré les tensions soulevées par les actualités. Ce mois de la Balance évoque le juste équilibre, aussi bien à l’extérieur qu’à ‘intérieur. Nous arrivons à un moment crucial du cycle soli-lunaire que l’on nomme pleine lune, qui correspond chaque mois à l’apothéose du cheminement entrepris depuis la nouvelle lune.

Une pleine lune évoque tout de suite, la mise en lumière de ce qui est normalement dans l’ombre. En ce 1er octobre, c’est la lune en Bélier qui est mise en relief.  Depuis le 17 septembre, un parcours bien spécifique nous a été proposé, se conformant à un protocole en adéquation avec la fonction du signe du départ.

Les moments de récoltes mettent en lumière ce dont nous n’avons pas encore pu prendre conscience, ce qui ne va pas sans surprendre.

Ne nous laissons pas piéger par notre susceptibilité, ce véhicule que notre égo négatif affecte particulièrement. Prenons le temps, comme pour les planètes rétrogrades de nous mettre sur « pause » et d’accueillir ce qui s’est élaboré au cours des deux semaines qui viennent de s’écouler.

L’axe Bélier/Balance est l’axe des relations, un axe qui offre la possibilité de peser le pour et le contre entre notre « je » et notre « nous »…

Deux papillons se posent une un même axe….Quelle transformation depuis la chenille..

Où se pose cet axe dans notre carte du ciel, car c’est dans ces deux maisons, que nous aurons à focaliser notre attention.

Lors du 8 avril dernier, nous l’avions déjà entrevu mais sous un angle différent, car la lune était en Balance et le Soleil en Bélier.

C’est intéressant de regarder une même chose à partir de pôles différents, comme dans la lame du « Pendu »!

La manière de vivre cet axe relationnel découle directement de la solidité ou fragilité de l’axe vertical qui incarne la coloration de nos origines, conjuguée à l’évolution de notre vie, à partir de notre naissance.

Ces deux axes évoquent la puissance de la croix cardinale, une croix qui pousse à avancer, à passer à autre chose.

En ce lundi matin, nous allons entamer la 4ème phase, celle qui nous demande chaque mois de vérifier le bon fonctionnement des projets mis en place au moment de la nouvelle lune.

Cette nouvelle lune se plaçait dans le signe de terre de la Vierge au trigone partile de Saturne Capricorne, qui nous assurait une construction solide dans le long temps. Ce qui est réconfortant en cette période chaotique. Ces configurations augurent la lumière au bout du tunnel.

C’est grâce à cet aspect que nous trouvons la force de continuer notre route, malgré toutes les informations contradictoires qui fusent de partout.

Une route où nous avons l’impression de devoir conjuguer d’une part avec l’ancien régime déclinant mais encore très puissant ( amas en Capricorne)  et un besoin viscéral de vivre dans plus de cohérence, plus de lumière, plus de réalité et surtout moins de mensonges et de manipulations ( la nouvelle Lune se posait à l’opposition de Neptune R Poissons).

Lorsque nous traversons des turbulences, qu’elles soient collectives ou individuelles, les défis qu’ils engendrent servent de motivations, de carburant dans la poursuite de notre évolution.

C’est ce qui se passe au cours de cette année 2020.

Vous avez ceux qui prennent le « taureau par les cornes » et les autres qui baissent les bras, se sentant victimes de ce qui se passe ou de ce qui se trame, se soumettant aux injonctions de ceux qui nous dirigent, les croyant bénéfiques.

Et si nous prenions conscience que nous sommes une étoile du firmament, comme Jeanne G l’exprime avec tant de grâce et de beauté dans ses illustrations!

L’équilibre intérieur dépend de notre verticalité, cette axe qui prend racine à nos pieds et qui se prolonge dans le ciel.

Une chose est sûre, si nous avons des parents terrestres, nous avons aussi des parents stellaires.

Nous sommes tous les poussières d’étoiles, nous sommes tous des semences d’étoiles.

Saturne a ralenti sa course, il sortira de sa période de « pause «  le jour de la saint Michel », celui qui terrasse les dragons. Cette synchronicité n’est pas anodine au niveau de notre travail intérieur!

Nous parlerons du rôle de Saturne dans notre session de novembre avec Barbara, car dans le futur cycle que Saturne amorcera avec Jupiter en décembre prochain, c’est ce dieu du temps qui restera le chef d’orchestre, tout au long des 20 ans à venir.

Saturne et Jupiter avaient tous les deux enclenché leur rétrogradation au moment où Vénus amorçait la sienne, renforçant l’intériorité, dans les énergies du Capricorne et des Gémeaux.

Alors, en ce mois de la Balance, les déesses de la Justice ne chôment pas. Le monde a, plus que jamais, besoin de retrouver la Justice des sphères.

Au cours de l’ère du Verseau, la quête de cette ère va devoir s’alimenter d’idéal, d’ouverture mais surtout de Justice, non pas celles des hommes, mais celles des dieux.

La déesse Vénus transite toute la semaine le signe du Lion.

Une Vénus qui dans sa recherche du beau, du noble et du respect de l’éthique devra le réaliser en s’accommodant avec les circonstances actuelles (quinconce à Saturne/Pluton en Capricorne).

La Vie et les récits mythiques nous rappellent qu’une plume peut déstabiliser une balance! Surtout que cette Vénus Lion est au trigone de Mars Bélier

Dans « Mémoires d’Ames » j’ai choisi de partager dans les récits des déesses, deux d’entre elles, « Thémis » la grecque et « Maât » l’égyptienne.

La reconnexion à leurs énergies, aux rôles qu’elles incarnent peuvent offrir des clés au cours de cette période de transition entre ces deux mondes, les Poissons et le Verseau.

Nous clôturons ce mois de septembre, avec des vibrations différentes que lors de la fin août.

En effet, le couple Jupiter et Saturne est redevenu direct. Ils se retrouveront à la fin du mois de décembre à 0° Verseau,  pour enclencher de nouvelles expériences plus en lien avec le nouveau paradigme.

L’analyse de ce couple Saturne/Jupiter sera le support de notre session du 16 novembre prochain, avec Barbara, où nous partagerons les caractéristiques et leurs retombées de ces deux planètes sociales, qui sont bien présentes dans cette 3ème dimension. Avec les énergies du Verseau, d’autres ouvertures s’offriront à nous.

Cette semaine s’ouvre sur une opposition Vénus Lion à Lune Verseau au trigone du noeud nord Sagittaire, ce qui présage un besoin d’accorder nos violons à l’idéal du moment, ce qui nous forcera à nous extirper des schémas émotionnels de base en focalisant notre attention sur une vision plus vaste.

Le 29 septembre, Saturne retrouve le rythme naturel de son cycle au carré partile à Mars/lune noire/ Eris Bélier. Redoublons de prudence quant à nos réactions. Lorsqu’une planète change de direction, les caractéristiques du signe sont décuplées (en fonction de nos perceptions individuelles).

Si nous décidons de nous exprimer, faisons le avec secondarité et pas en réaction à un trop plein d’émotions ou de colères.

La Pleine lune le 1er octobre 2020 à 21h06 TU à 10° de l’axe Balance/Bélier !

Une récolte en lien avec nos blessures « identitaires »…2ème décan, lié à la sphère mental et sous la bannière d’Uranus!

C’est dans une ambiance novatrice aux couleurs de liberté, que nous accueillerons cette récolte alors que Mars et Vénus forment un trigone croissant de créativité et de conscience!

A quel endroit de votre thème ces planètes se posent-elles?

Lors de la pleine lune 8 avril de quelle manière avez-vous accueilli cette moisson? 

Tout le travail en amont, pousse à regarder autrement des vérités similaires afin de préserver notre stabilité intérieure.

Le nombre qui se manifeste en ce jour de pleine lune 1 + 10 + 2020 = 15  ou 6 !

L’arcane du « Diable » ou celle de « l’Amoureux » en Tarologie.

Le Diable nous met face à nos ombres, il va jouer le miroir de nos relations pour cette pleine lune, pas forcément d’une manière négative mais dans le but de nous hisser vers une dimension plus universelle.

L’Amoureux quant à lui va nous questionner sur les choix que cette pleine lune met en relief afin de nous guider vers l’évolution.

Le « 6 » évoque le sceau de Salomon, triangle pointe haut qui s’emboîte dans un triangle pointe en bas.

Dans les grandes lignes de cette pleine lune met en lumière les vibrations de Mars et des planètes qui l’encadrent en Bélier qui sont en aspect de tensions avec les planètes du Capricorne. Une géométrie qui s’est construite au cours de l’été et qui s’intensifie fortement.

Nous le ressentons dans notre corps et dans notre âme. Comme les influences de cette rétrogradation de Mars, intensifie à l’extrême le signe du Bélier, ne tombons pas dans la trame qui sous tend cet aspect, c’est-à-dire :

« je n’existe pas, je suis nul, je n’y arriverai pas, la vie me met en permanence des barrières…de ne pas exister… » 

Car c’est cela qui pourrait nous faire le plus souffrir!

Les énergies de transformation proviennent de la déesse Hauméa en Balance, celle qui depuis la nuit des temps apaise, transforme et offre une renaissance de ce qui semble détruit en apparence.

Cette déesse s’exprime au travers de nos méditations, de thérapies corporelles, de nos liens avec la nature, au prorata d’un énorme lâcher prise de notre égo négatif.

Jupiter est au sextile de Neptune R Poissons, un autre apport de décontraction, d’ouverture qui pourrait être perçu comme un onguent bénéfique.

Message dans le ciel. Merci Michèle

Mercure Epiméthée à 5° Scorpion passe une première fois sur le degré de la conjonction inférieure qui aura lieu le 25 octobre prochain, nous en reparlerons.

Mercure devenant rétrograde à la mi-octobre. Ce sera la 3ème fois de l’année, à chaque fois dans l’élément eau (Poissons/Cancer/Scorpion).

En cette fin d’année, nous serons témoin de la transformation opérée dans le domaine de l’expression là où ces signes et planètes tombent dans notre carte du ciel.

Au cours de la soirée du 2 et toute la journée du 3 octobre, la lune en Bélier retrouvera les planètes en Bélier ( Mars/lunes noires/Eris) au carré du Capricorne rendant l’atmosphère explosive et étouffante.

Nous terminerons la semaine avec la lune en Taureau/Uranus opposée à Mercure Scorpion !

Ce qui présage un fin de semaine aux idées révolutionnaires qui auront des effets transformateurs sur notre manière de discerner, de choisir et de nous exprimer.

 

 

Episode 27: la déesse Thémis

Nous allons découvrir la 27ème déesse dans le grand livre de « Mémoires d’Ames ».

Comme à chaque découverte, une partie de notre puzzle intérieur se réveille, car en invoquant ces extensions, elles sortent de l’hibernation, elles acceptent  de reprendre leur juste place.

Pour écoute le récit de mon Podcast, cliquez sur ce lien :  Episode 27 : la déesse Thémis

 

 

Nous arrivons cette semaine à la pleine lune de ce mois en lien avec la « Balance », ce signe qui incarne la « justice ».

Mon choix s’est orienté sur une déesse que nous connaissons bien, cette 2ème épouse du roi de l’Olympe, dont le nom est la déesse Thémis.

Le Soleil au moment de la pleine lune du 1er octobre éclaire de tous ses feux, la lune dans le signe du Bélier. Un bon moment pour vérifier de quelle manière nous sommes en harmonie dans nos relations, ni trop ni trop peu..

Il est possible de rattacher symboliquement la justice à plusieurs filiations divines, selon les cultures auxquelles on se réfère.

En Occident, Thémis, déesse appartenant à la mythologie grecque, est généralement présentée comme celle de la Justice, de l’Ordre, de la Loi, des rites et des oracles.

Thémis  occupe une place importante au sein de la famille des dieux grecs, puisqu’elle est la fille de Gaïa (la Terre) et d’Ouranos (le ciel). 

Le couple Ouranos et de Gaïa représente la première génération divine donnant naissance aux Titans.

Cette fille issue du ciel et de la terre fut longtemps la conseillère et la 2ème épouse de Zeus.

Elle est la soeur de Chronos et la tante de Jupiter/Zeus!

La déesse Thémis

Cela explique peut être la dualité du signe de la Balance, entre un père lié à la structure et à la préservation de la créativité et un neveu, qui lui de son côté, fait éclater toutes les structures en écartant son père,  et en prenant le pouvoir absolu, que Prométhée ( le fils de Thémis, à qui elle transmit une partie de sa sagesse) conteste d’ailleurs, au point de dérober le feu des dieux sans leur permission!

Le maître du temps Saturne est exalté dans le 7ème signe de la Balance, alors que Jupiter, cette planète du feu et de l’expansion peut en s’appropriant les vertus de Vénus, arriver à ses fins par séductions, ou opportunismes…

Mais, les antécédents de notre déesse Thémis sont d’une autre nature. Sa clairvoyance lui vaut d’ailleurs de diriger l’oracle de Delphes pendant une certaine période.

Thémis symbolise une justice fondée sur la connaissance et la sagesse.

C’est elle qui enseigne les arts divinatoires à Apollon  Elle fut heureusement tenue à l’écart des turbulences que Chronos et Rhéa vécurent, lors de la prise de pouvoir de Zeus/Jupiter sur son père Chronos/Saturne.

La déesse Thémis est présentée comme faisant preuve d’une grande prudence car elle avait connaissance de « secrets d’états »

Assise au côté de son époux, elle présidait  aux délibérations des dieux et grâce à ses atouts, grâce à ses qualités de prudence, grâce à sa diplomatie et surtout à son sens de la  justice, elle aidait Zeus dans l’élaboration des différents verdicts.

Elle eut une première fois trois filles dont les noms sont : la Paix, l’Equité et la Loi.

Ensuite, elle eut trois autres que l’on nomme Les Heures: Eunomie, Dicée et Irène qui avaient la charge d’ouvrir les portes au soleil à chaque retour de saisons comme à chaque aurore.

Très souvent , les Heures sont représentées aux côtés de Thémis.

Elles sont illustrées soutenant des cadrans des horloges ou d’autres symboles traduisant la fuite rapide du temps qui passe..

Les trois dernière fille de Thémis portent le nom de Parques, celles qui veillent sur le sort des mortels, dont nous prendrons le temps de parler dans un autre récit.

Parmi ces divinités de la justice, il faut également citer les Érinyes, symbole de vengeance, qui avaient été chargées de poursuivre Oreste après qu’il eut tué sa mère pour venger le meurtre de son père.

À la suite d’un procès organisé par  la déesse Athéna, Oreste est acquitté.

Pour calmer la colère des Érinyes, Athéna leur proposa de devenir les gardiennes de la cité : elles acceptent ce marché, renoncent à la loi du Talion et prennent le nom d’Euménides, ce qui signifie « bienveillantes ».

Dans la mythologie comme dans la réalité, les ombres peuvent se changer en lumière tout dépend l’intention qui sous tend ces changements.

Un bon espoir pour cette période de déséquilibre et de tant d’injustice..

Ce mythe rappelle que la justice est toujours une conquête de la civilisation sur la violence, de l’apaisement sur la vengeance sans fin, de la stabilité sur le chaos.

Comme à chaque récit, de quelle manière, nous percevons ces histoires, de quelle manière, ces vécus nous infusent et nous aident à acquérir plus de Lumière, à nous acheminer vers notre multidimensionnalité…

Je vous retrouverai avec plaisir la semaine prochaine pour découvrir une autre déesse qui incarne la Justice, une déesse qui figure sur un autre Panthéon!

Merci.

C’est le 19 octobre qu’avec Barbara,  nous vous présenterons la session en lien avec les vibrations de Pluton, cet ambassadeur galactique qui est de la plus haute importance dans notre périple involutif comme évolutif.

Nous restons toutes les deux à votre disposition pour de plus amples renseignements, pour cette soirée où nous plongerons dans les souterrains de ce « guérisseur d’âme »..

Les inscriptions étant limitées, n’attendez pas le dernier moment, surtout que chaque participant reçoit en amont un mp3 avec une lecture personnalisée de Pluton.

Merci pour votre compréhension…

Le montant de 72€ inclut : 
– l’envoi d’un e-mail de connexion pour accéder à la session 
– un audio personnalisé pour votre thème en lien avec les planètes concernées 
– une méditation ou voyage guidé animé par Barbara
– un document de synthèse reprenant les grands axes évoqués en séance ( au plan collectif) 
– un replay valable 8 jours. Que vous soyez présents en live ou non 
– une assistance technique avant la session. 

Lors de votre inscription nous vous demanderons les éléments suivants nécessaires au bon déroulement de la session 

1/ date et lieu de naissance afin de pouvoir vous communiquer l’impact de la / des planètes concernées dans votre thème. 
Béatrice réalisera un audio qui vous sera transmis avant la session ( cela peut être quelques heures juste avant donc pas de panique si vous n’avez rien 2 jours avant c’est normal ) 
2/ nous aurons également besoin de votre numéro de téléphone 📞 afin de nous assurer si vous maîtrisez l’outil Zoom, utilisé lors de ces sessions. Séverine prendra contact avec vous afin d’étudier votre besoin et le cas échéant d’organiser un RDV test dans les semaines qui précèdent la session. 
En effet le jour J nous ne pourrons pas vous accompagner avec la technique. 
3/ pour obtenir l’audio et le lien de connexion vous devez impérativement avoir réglé la session avant.  Dans le cas de décalage de trésorerie, n’hésitez pas à nous en informer. 

Béatrice Robin Brezina

Depuis plus de 40 ans, imprégnée de la philosophie jungienne, Béatrice a cherché dans les domaines de la psychologie, de l’astrologie, du tarot, de la généalogie… les liens subtils que l’Homme tisse avec l’Univers.

Cet article a 1 commentaire

  1. Avatar
    Guibé

    Merci Béatrice pour votre lettre que j’ai plaisir à lire..Un vrai nectar !
    A vous aussi, bonne semaine et bien coeurdialement.
    Marie-Noëlle Guibé

Laisser un commentaire