03 86 78 46 99    06 82 97 52 34       Les crots de Fonteny 58230 Montsauche les Settons    Contact
Chronique céleste du lundi 30 mars 2020
Le printemps arrive avec toutes ses promesses, quoi qu'il arrive les germes sont bien là...

Chronique céleste du lundi 30 mars 2020

Au cours de cette période, où, il m’est difficile de trouver l’adjectif le plus approprié, pour décrire ce que vivent les habitants de cette planète, je souhaiterais par contre, vous partager les perceptions qui me sont apparues,  le jour de l’Annonciation, le 25 mars dernier. Une journée, dont la symbolique résonne profondément, en moi depuis très longtemps.
Avant de m’engager dans les démarches d’adoption, j’avais décidé de passer une semaine dans un monastère dans le but de ressentir la justesse et la cohérence de ce projet familial. J’avais trouvé à me caler, une semaine entre mes rendez-vous, sans pour autant faire attention aux dates.

Et comme par hasard, je me trouve devant la porte du monastère,  le 25 mars, où, dès le premier office, la visite de l’Archange Gabriel à Marie, me fut relatée, en long et en large!

L’Archange Gabriel

Quelle ne fut pas ma stupéfaction !

D »emblée, je recevais la réponse à mes interrogations. Le restant de semaine me fut très utile, afin d’intégrer l’acte de foi de Marie «  Je suis la Servante du Seigneur, que Tout m’advienne selon Ta Parole« .

25 plus tard, en ce jour de l’Annonciation, méditant sur le sens de cette symbolique, alors que le monde vit un bouleversement à 360°, les paroles de « Marie », me reviennent à la conscience.

Et si, au cours de cette période inédite, nous acceptions de nous laisser féconder spirituellement, par les évènements qui se passent actuellement?

En visitant l’exposition de Léonard de Vinci, en janvier dernier, j’avais été frappée par la beauté, la délicatesse et la profondeur des tableaux illustrant l’Annonciation dont je vous partage les photos.
Tout en méditant, sur le devenir de l’humanité, sur ces prochains 9 mois  (jusqu’à Noël), quelle pourrait être ma contribution pour accompagner votre âme au cours de cette grossesse?

Me vient alors l’idée, de vous partager, les histoires des déesses des différentes mythologies, qui meublent d’une manière si puissante, notre Inconscient Collectif.

La mythologie relate les histoires des dieux, des déesses, des héros, des entités surnaturelles dans leur relation avec l’être humain. Actuellement ce que nous vivons, est une interaction virale avec notre corps humain.

Les histoires mythiques décrivent des vérités importantes à l’aide de symboles, car le langage ordinaire ne peut les traduire.

Les mythes nous permettent de voyager à travers l’espace et le temps…la croix de l’incarnation, grâce à des histoires que se passent sur une autre dimension.

Ces déesses expriment différents archétypes, qui lors de ces retrouvailles, vont se réactiver en nous, nous offrant des clés bien spécifiques pour la poursuite de notre destinée.

Plus nous en prendrons conscience, plus nous nous donnerons les moyens de développer notre multidimensionnnalité.

Faire le lien avec les mythes, nous permet de saisir le sens de notre passage obligé entre Saturne et Uranus!

Au cours de toutes ces années, j’ai constaté combien le support des « mythes » accéléraient la croissance et l’évolution spirituelle.

Chaque récit va nous interpeller d’une manière bien spécifique en fonction de notre propre psyché.

Les mythes contiennent des codes et des modèles. Seule notre âme en saisit toute la subtilité!

Ce que je vous propose, grâce à ces récits, est de vous aider à transformer vos « déesses intérieures », élargir vos capacités.

Astrologiquement, toutes ces déesses ont donné leur nom à des astéroïdes.

Ces derniers forment un pont entre la planète personnelle que l’on nomme «  Mars » et la planète sociale que l’on nomme «  Jupiter »...

M’appuyer sur les diverses mythologies, pour accompagner cette « grossesse » jusqu’à sa « délivrance » à Noël!

Voilà, la forme que prendra ma contribution.

Participer d’une façon différente, pendant cette période de confinement, en faisant appel au limon que nous possédons tous, l’Inconscient Collectif.

Se saisir pleinement de ce que nous possédons, afin de nous munir, d’une plus large compréhension, afin que nos « peurs » ne gouvernent plus l’ensemble de nos extensions (de nos mémoires).

Vous aider à lâcher votre mental et laisser gouverner votre coeur, ce qui va automatiquement vous inciter à « inventer une nouvelle manière d’être »….

Tout en ayant conscience, que certaines histoires vous interpelleront plus que d’autres, mon souhait est de vous offrir,  d’autres réflexions, d’autres liens que des informations astrologiques complémentaires sur le virus, sur le « pourquoi ou le comment » du virus, sur les conséquences du virus, sur les bilans désastreux qui risquent de découler de ces confinements massifs et planétaires.

Les réseaux sociaux croulent actuellement, sous les vidéos et messages de ce genre!

  • S’il faut s’informer,
  • S’il faut accepter les règles de ce confinement,
  • S’il faut se tenir au courant,
  • Il faut aussi se nourrir de Lumière et de clés positives!

Une chose est certaine, nous allons tous faire le yoyo au cours des mois à venir, entre un comportement super motivé et battant et des journées, où l’on aura l’impression que tout s’écroule, souhaitant abandonner toutes nos références et toutes nos croyances. Comme vous le savez, la compréhension des schémas planétaires n’est utile que si nous saisissons au plus profond de nous, leurs messages.

Sinon, nous polluons un peu plus notre mental.

Les énergies célestes sont par contre de merveilleux outils d’évolution et d’ascension…

De quelle manière mon projet va -t-il s’élaborer,  je ne sais pas.

Je vais tout simplement, me laisser guider par les messages de l’Archange « Gabriel », par les aspects planétaires et par leurs éclairages.

A l’instar d’une fécondation de l’esprit, les idées vont se mettre en place et venir grossir la petite graine que j’ai eu la chance d’accueillir,  le 25 mars dernier.

Le nombre que manifeste cette journée du 25+3+2020= n’est autre que « 14 » que symbolise l’Ange « Tempérance »…..

Si, l’histoire s’amorce au moment d’une conception, le fait que cela se pose, en ce début du printemps, exprime ici toute la force qui l’accompagne.

Que symbolise une conception?

Un départ!

Par conséquence, la manière dont nous avons perçu notre « conception », va colorer toutes nos futures initiatives ou tous nos départs.

Avec le passage par « la Porte de l’Equinoxe du printemps », sous la haute autorité du gardien Mars, nous enclenchons un nouveau périple dans la grande Spirale Cosmique.

« Mémoires d’Ames, une saga des récits mythologiques » de Béatrice Robin Brezina

Depuis la nuit des temps, des récits ont nourri la vie de nos ancêtres, tout d’abord d’une manière orale, pour être ensuite, transcrites afin de préserver ces histoires qui ont traversé les millénaires, toujours d’actualité aujourd’hui.

La première déesse qui me semble de la plus haute importance, en cette période de « renouveau et de renaissance » est probablement, l’histoire de la déesse Cérès. Cette déesse incarne la mère nourricière, celle dont nous manquons terriblement aujourd’hui.

Chaque déesse va décrire une partie bien spécifique de notre féminin, qui correspond à des aspects de notre féminité inconnue, enfouie, inédite que nous exprimons bien souvent d’une manière très inconsciente dans notre parcours d’humain…

La déesse Cérès/Démeter

Qui est-elle?

L’archétype de la Grande Mère, la matrice dans laquelle tout se transforme.

Quelle est son histoire???

Au niveau généalogique, Cérès est de la même fratrie que les dieux Jupiter, Neptune et Pluton, dont les parents ne sont autres que le titan, le dieu Saturne et sa femme, Rhéa.

Cérès ou la déesse de la terre et de l’agriculture avait élu domicile sur terre et non sur le Mont Olympe, avec sa famille, les dieux. Cette déesse est représentée avec des épis de blé, des faux, des outils liés à l’agriculture.

Dans toute l’Antiquité, elle était vénérée et honorée car liée à la Vie même.

Cette déesse si maternelle, dut faire face à une situation dramatique : le rapt de sa fille « Proserpine », par le dieu des enfers Pluton.

Ce déchirement est comme une amputation d’une partie d’elle-même. Lorsque nous sommes fusionnelles dans nos relations, nous le vivons de cette manière. La fusion ne peut se vivre que de manière foetale.

Interrogez-vous sur vos liens affectifs?

Nos coupures affectives de l’enfance non résolues, nous portent à rechercher des relations fusions exclusives, et comme par hasard, nous attirons des séparations bien souvent violentes et ressenties comme injustes.
En cette période de confinement, nous pourrions ressentir ces manques (affectifs, matériels, spirituels…)

Prendre conscience de notre maturité ou immaturité pourrait vous aider à évoluer dans vos réactions émotionnelles.

La terrible souffrance de Cérès va lui servir de support pour se mettre en route et retrouver coûte que coûte, sa fille.

Nos déchirements sont un formidable trampoline pour nous dynamiser dans la recherche de l’origine de notre douleur.

C’est « Hélios » témoin de la scène qui lui offre son aide, des conseils, dans sa quête pour retrouver sa fille.

Mais, détruite par la souffrance, très en colère, elle abandonne sa fonction de protectrice de la terre. La vie agraire dépérit. Les récoltes se font de plus en plus rares. Les terres se meurent…

Fatiguée et déguisée en vieille femme, Cérès trouve refuge dans la ville d’Eleusis, où elle est invitée par le roi Célios et la reine Métanire.

Ces derniers confient à Cérès l’éducation de leur fils Démophon, dont elle s’acquitte admirablement bien. Elle retrouve sa fibre de mère, sur un autre plan, où l’amour inconditionnel prend toute son importance.

Pendant ce temps, la terre se trouve au bord de la famine et Zeus, le roi de l’Olympe entend des prières des humains afin qu’il trouve une solution à ce désastre planétaire!!!

Zeus demande à Pluton de rendre à Cérès, sa fille, mais ce dernier, plus que rusé, offre des graines de grenade à la jeune femme.

Ces graines ont comme propriété de sceller l’union avec celui qui les offre. Prenez le temps de méditer sur cette ruse, vous pourriez y déceler des comportements de manipulation, dans vos attitudes relationnelles.

Un compromis est mis en place: La déesse Cérès aura la possibilité de retrouver sa fille pendant 6 mois, ensuite elle retrouvera son époux Pluton, pour l’autre partie de l’année.

C’est grâce à son séjour à Eleusis, que l’histoire de Cérès prend une tournure plus collective.

C’est là, qu’elle va partager son savoir, sur les mystères de la Vie, la Connaissance et l’Application les Cycles des Saisons,  (toute la symbolique des cycles,) :

où « Rien ne se perd, mais tout se transforme »…

De quelle manière ce mythe peut-il nous interpeller?

Tout d’abord, sur nos besoins fondamentaux ( la terre et la protection).

Accepter que toute fusion découle sur une séparation nécessaire, afin que ce qui découle de la mère devienne une entité séparée qui va ensuite donner naissance à un nouveau cycle.

Oui, il nous est parfois très difficile de nous séparer de ce qui est trop fusionnel, car on croit de cette façon cautériser d’anciennes blessures .

Ce mythe fait résonance à notre attachement excessif, à la séparation et à l’isolement…

Actuellement, grâce au confinement, nous sommes obligés de lâcher nos dépendances, nos addictions, notre désir fusionnel de compensation.
La question à nous poser aujourd’hui serait :

par quoi est-ce que je compense ma séparation, mon isolement?

Par le fait de remplir son frigo ou par une frénésie de connexion sur les réseaux sociaux, ou encore par un besoin à tout prix de vouloir exister?

Dans ces moments de grands changements, où nous perdons l’ensemble de nos repères afin de converger vers la naissance d’un nouveau paradigme, de quelle manière avons-nous jusqu’à présent développé nos valeurs?

Avec Cérès, posons-nous la question sur la petite fille ou le petit garçon que nous sommes et observez vos fonctionnements.

Sommes-nous encore à la recherche d’une bonne mère ou d’un bon père ou suis-je devenu, complètement autonome?

Voilà, les premières réflexions sur ce parcours que je vous propose.

A ce jour, je ne sais pas la tournure que va prendre ces partages sur ces déesses, mais une chose est certaine, plus vous réveillerez en vous, les différentes parties de votre féminin, mieux vous accepterez les difficultés actuelles, car le féminin est symbolisé par l’eau et la terre, des éléments de réceptivité, de fécondation et de Vie.….

En ces derniers jours de mars, le couple soli-lunaire se pose dans la 2ème phase que l’on appelle « croissante » et passera dans la 3ème phase « premier quartier » le 1er avril!!

Alors, en ce lundi matin, nous abordons la semaine avec une Lune dans le signe d’air des Gémeaux trigone à la déesse Cérès dans le signe du Verseau !!

Une bonne application du mythe que nous venons de relater.

Au cours de ce confinement, c‘est l’indépendance, l’autonomie, la créativité qu’il faut développer.

Non la dépendance.

D’autre part, la déesse Vesta, celle qui protège nos foyers, se trouve en conjonction avec la déesse Hygea, qui n’est autre que la fille d’Asclépios, le médecin le plus célèbre de Grèce. Cette déesse (dont nous parlerons en temps utile) intervient sur la santé.

Donc, le fait que ces deux déesses se retrouvent en début de semaine, indique ici que le fait se retrouver dans notre habitation, dans notre « foyer intérieur » et de chercher une organisation adéquate, est de bon augure pour vous garder en bonne santé.

Le Soleil/Lunes noires Bélier, nous poussent à comprendre qu’il ne faut plus être dans le « faire » mais « être »pour exister. Vous pourriez observez, si ce que vous essayez de faire aujourd’hui pour exister est une compensation d’une blessure d’un « non être » au départ….Cette période de confinement exceptionnel fait ressortir le meilleur comme le pire!

Jupiter/Pallas Athéna/Pluton tous autour du 24ème degré Capricorne, au trigone de Vénus Taureau me semble constructif, surtout si l’on saisit les messages sous-jacents.

Depuis 2008, le dieu du monde souterrain nous demande de changer nos structures sociales en profondeur, ce que Jupiter est en train  d’amplifier, faisant remonter votre « or » , mettant le feu au poudre, ou encore vous mettant face à tout le plomb qui reste encore à transformer.

Ces sentiments de changements sont récupérés par la déesse Athéna qui nous incite, à poursuivre vaillamment les combats actuels.

Alors, sans se nourrir de tout ce que l’on trouve sur les réseaux sociaux, ressentons ce qui est juste pour notre humanité aujourd’hui.

A la mi-journée de mardi la Lune retrouve le signe matriciel du Cancer/noeud nord.

Notez bien les initiatives créatrices que vous prendrez, afin de préparer de nouvelles formes qui se révèleront au cour s de la fin du mois de juin.

N’oubliez pas que la Lune fera brièvement un carré à Chiron/Lunes noires Bélier, un très bon test pour observer l’évolution de vos réactivités émotionnelles en lien avec votre sentiment de ne pas « exister »  !!!!!

Mercredi 1er avril, la Lune se mettra au carré du Soleil, un aspect que l’on nomme « Premier quartier. »

C’est le jour où le dieu Mars rejoint le dieu du temps Saturne en Verseau, une conjonction qui se met dans l’orbe d’Uranus en Taureau. Nous en reparlerons la semaine prochaine lorsque l’aspect sera exact avec Mars d’une part, et en janvier 2021, lorsque l’aspect sera exact avec Saturne et Jupiter.

Grand changement d’énergie, non ce n’est pas un poisson d’avril!

Le signe du Verseau est un signe d’air, d’ouverture, de multidimensionnalité, alors, avec l’aide de la déesse Cérès, trouvez des solutions pour développer votre liberté intérieure, trouvez votre espace, délimitez votre territoire.

La lune recevra un trigone de Neptune Poissons, ce qui pourra vous apporter des perceptions plus subtiles.
Jeudi 2 avril, le lune retrouvera les oppositions mensuelles avec Jupiter/Pluton et Athéna en Capricorne.

Une journée intéressante où vous pourrez vérifier de quelle manière vous avez changé en un mois, de quelle façon, le confinement vous a permis de vous dépasser ou de vous enfoncer encore un peu plus. Ne vous jugez pas, lâcher ces principes et vivez la vie comme une magnifique expérience.

Votre pire ennemi est votre égo négatif qui ne souhaite pas que vous vous en sortiez. Il préfère que vous restiez dépendant de vos manques.

Le contre poison pour détruire l’égo négatif, est de devenir adulte et quitter nos souffrances d’enfants.

C’est en fin de journée de jeudi que la lune rentre en Lion au carré d’Uranus  Taureau et opposé à Mars/Saturne Verseau. Une journée tendue, électrique, réactive qui nécessitera de votre part de bien faire les liens entre vos réactions, la situation actuelle et vos schémas passés.

Vendredi 3 avril, Vénus change de signe et rentre dans le signe d’air des Gémeaux au trigone de Mars/Saturne en Verseau!!! Les réflexions de la veille porteront leurs bénéfices, car vous pourriez percevoir une communication plus fluide, car vous avez élevé votre conscience à d’autres niveaux. L’aide de la conjonction Mercure/Neptune Poissons est un merveilleux cadeau ce jour-là.

Profitez-en!! Surtout que la toile de fond de toute cette semaine est le stellium formé par Jupiter/Athéna/Pluton. Un aspect qui au début de la semaine se posait en trigone à Vénus Taureau et que cette déesse qui entrée en Gémeaux, propose de communiquer, de disperser à tous ces sentiments d’un autre niveau.

Les esprits de la nature sont bien présents…

Samedi soir 4 avril, la lune rentre en Vierge  au sextile du noeud nord Cancer mais au carré de Vénus Gémeaux. Un début de week-end où il vous faudra garder votre cap, votre verticalité afin de ne pas perdre votre « nord »….

Relisez le récit mythologique de la déesse Cérès, et ressentez au plus profond de vous, vous besoins viscéraux sans être manipulés par les graines de la grenade offerte par Pluton…

Dimanche, 5 avril sera le dimanche des Rameaux, une dimanche triomphant, avant d’enclencher une semaine essentielle, qui est cette semaine avec le dimanche de Pâques, une journée de renaissance!!!!

En ce dimanche, nous enclenchons, la 4ème phase du cycle soli-lunaire que l’on nomme  » Gibbeuse » et qui correspond vraiment à des possibilités de faire le point, d’oser accepter que des attitudes ne soient pas cohérentes, et de se donner les moyens pour y remédier… La fin du carême ( 40 jours) sera jeudi 9 avril…

Voila, encore une semaine intéressante.

Je reste à la disposition de ceux qui souhaitent partager.

Je me suis un peu coupée des réseaux sociaux, je préfère des correspondances plus personnelles et privées, par mail, texto ou téléphone.
Merci pour votre compréhension.

Avec ce début de votre travail d’introspection, accompagnées de toutes ces déesses, notez, écrivez vos perceptions, comme un journal intime, qui vous accompagnera au cours de cette « grossesse » dont nous fêterons tous la naissance à Noël…..

Très belle semaine, n’oubliez pas que la joie intérieure est le meilleur remède contre tout….

C »est donc dans la joie et le coeur, que je vous quitte aujourd’hui avec ces quelques photos du Morvan, cet endroit magnifique où j’ai choisi de venir habiter…
Gratitude et Amour,

Galactiquement Vôtre

 

Béatrice

 

 

 

 

 

 

 

Béatrice Robin Brezina

Depuis plus de 30 ans, imprégnée de la philosophie jungienne, Béatrice a cherché dans les domaines de la psychologie, de l’astrologie, du tarot, de la généalogie… les liens subtils que l’Homme tisse avec l’Univers.

Cet article a 19 commentaires

  1. Avatar

    Bravo pour votre prochain livre à paraitre… »Mémoires d’ames »….Passionnant, le moment est bien idéal pour notre introspection !

    1. Avatar

      Merci beaucoup pour tout votre travail, votre éclairage.😘😍🥰💖💝♥️

      1. Béatrice Robin Brezina

        Merci

      2. Béatrice Robin Brezina

        Avec plaisir Beatrice

  2. Avatar

    Merci Béatrice ! je reçois avec grand plaisir vos chroniques hebdomadaires : certes, je ne comprends pas grand chose à l’astrologie…mais je ressents l’essentiel ! je reste en lien très fort avec vous, du moins ce que vous exprimez, avec la nature (j’habite en Provence), avec la Vie que je remercie chaque jour !
    Pour un monde meilleur, merci.
    nicole v.

    1. Béatrice Robin Brezina

      Oui gratitude à la vie…

      1. Béatrice Robin Brezina

        Merci

  3. Avatar

    Merci Béatrice, quel beau commentaire !! Cela me donne des ailes

    1. Béatrice Robin Brezina

      Alors tu peux voler c’est bien mais attention pas trop haut comme Icare!!!

  4. Avatar

    Merci de nous partager votre savoir. Ce texte raisonne tellement en moi présentement. Tout arrive à point. Namasté! 🙏🙏🙏

    1. Béatrice Robin Brezina

      Merci heureuse pour vous Beatrice

  5. Avatar

    Merci Béatrice pour cet accompagnement à la renaissance. Toute ma gratitude.

    1. Béatrice Robin Brezina

      Nous avons besoin de toutes les sages femmes de la planètes….

  6. Avatar

    Merci pour ce bulletin que je trouve ingénieux. Bravo pour l’intuition qui vous est venu, j’aime la pensée d’une grossesse et l’accouchement à Noël. Pour moi, c’est un grand espoir…
    Je veux faire le travail pour mon évolution et aider mes proches… je vous envoie tout mon appréciation qui est plein de gratitude et d’Amour Cosmique …💗👍🌈🌈🌈🌈

    1. Béatrice Robin Brezina

      Quelle synchronicité Merci

    2. Béatrice Robin Brezina

      Oui donnons-nous rendez-vous à Noël…

  7. Avatar

    Merci pour ce splendide texte vous êtes une femme extraordinaire…merci. merci

    1. Béatrice Robin Brezina

      Merci pour le compliment

    2. Béatrice Robin Brezina

      merci

Laisser un commentaire

Fermer le menu