Chronique Céleste du lundi 31 août 2020
Une moisson dense et colorée accompagne la pleine lune du 2 septembre dans l'axe Poissons/Vierge - Merci Claire pour ta participation créatrice qui exprime avec réalisme cette récolte de fin d'été...

Chronique Céleste du lundi 31 août 2020

Dans la sensibilité collective, tous les siècles ne couvrent pas le même nombre d’années. Certains siècles ont été perçus plus courts, d’autres plus longs. En changeant de siècle surtout lorsqu’il se conjugue avec le passage vers un autre millénaire, comme en 2000, tous pensait classer une fois pour toute, le dossier d’Histoire  20ème siècle, où tant de guerres meurtrières eurent lieu, pour passer enfin, à autre chose.  Un nouveau siècle, où comme l’exprimait si bien, André Malraux, « un siècle qui sera spirituel ou ne sera pas » !

Différents analystes se posèrent la question:  » quels seraient les faits majeurs qui pourraient se produire pour clore ce siècle et ouvrir la porte à un nouveau paradigme? ». 

A l’affiche de cette fin du 20ème siècle, eurent lieu la chute du mur de Berlin avec le démantèlement de l’empire Soviétique et leurs conséquences, en Europe, comme dans le monde, conjuguées à la montée des attentats meurtriers perpétués un peu partout dans le monde, au nom d’une idéologie qui à l’aube de cette nouvelle ère, paraît complètement obsolète!

Certaines personnes émettaient l’idée que le début de ce nouveau siècle pourrait être marqué par une guerre nucléaire, ou par la découverte de vies extra-terrestres ou encore par le déploiement sans limite, de l’intelligence artificielle?

Que vivons-nous, en cette année 2020 qui pourrait annoncer la fin d’un système lié au siècle dernier tout en mettant en place, le début du nouveau???

Les transformations alchimiques à l’instar des Salamandres, ces Esprits du feu….

Cette année sonne probablement la fin du 20ème et l’omniprésence, la dominance du pouvoir patriarcal.

Il se pourrait que la pandémie qui sévit actuellement, paralysant la planète entière avec des conséquences catastrophiques pour un grand nombre de citoyens pourraient aussi sur un autre plan de conscience, être accueillie comme une chance exceptionnelle pour changer fondamentalement nos références, notre mode de vie, être la porte d’entrée d’une nouvelle ère!

Facile à dire, mais lorsque l’on est dans l’oeil du cyclone, on n’a pas l’esprit détendu, ni la liberté de choisir ou de voir les différentes alternatives. Grâce aux déséquilibres que nous traversons, nous dynamisons notre processus de transformation.

C’est la raison pour laquelle, tout le cheminement que nous avons entrepris au cours de ces dernières années, est une aide précieuse, pour rester et garder notre verticalité.

N’est-ce pas cela « vivre l’initiation »?

Continuer notre route qu’elles que soient les difficultés, en osant nous confronter en conscience avec les obstacles présents.

Les communications qui fusent de partout, démontrent à quel point le monde est sur le point de changer.

Oui, de nombreux humains souhaitent prendre une autre direction.

L’année 2020, une année pas comme les autres…

L’intensité des configurations et les vagues énergétiques très puissantes qui sévissent depuis le début de l’année manifestent un réel tournant dans notre évolution, qu’elle soit personnelle, sociale ou spirituelle.

De nombreux voiles sont en train de se déchirer faisant apparaître d’autres possibilités, plus adaptées aux nouvelles énergies qui sont en train de naître.

Une conscience inédite est en train de naître, c’est la raison pour laquelle, plus nous précisons nos intentions, mieux les réajustements se mettront en place. C’est un peu comme si ces expériences actuelles difficiles et contrariantes, nous offraient à travers cette 3D  (temporelle) de nous permettre d’acquérir notre multidimensionnalité.

Rien absolument rien n’est anodin, toue est à sa place

Grâce aux aspects planétaires liés à Neptune en Poissons surtout lorsque cet ambassadeur galactique se posait:

  • en aspect de carré à Vénus Rétrograde, en mai et juillet (réflexions en lien avec nos relations-l’affectif-les valeurs)
  • en conjonction au conquérant Mars en juin (se nourrir d’intuition dans nos actions)
  • opposition au messager des dieux, début avril, fin mai et fin août (introduire l’intuition à la réalité quotidienne)
  • le coeur de sa rétrogradation, le 12 septembre qui sera le moment clé de cette boucle liée à Neptune

Pourquoi?

Neptune est cette énergie qui incite à dissoudre les leurres, écarter les projections qui nous conduisent automatiquement à des désillusions.

Neptune, pointe aussi du doigt les situations dans lesquelles nous nous mettons trop souvent dans des situations de « soumissions » au lieu de prendre la décision de les affronter et dépasser les obstacles éventuels.

C’est la raison pour laquelle, nous devons abolir de Etre soumis se traduit par « ranger sous »  et nous tourner vers Accepter, qui se traduit pas  « consentir à prendre ou à recevoir ». Qu’allez-vous choisir?

Neptune, l’octave supérieure de Vénus, nous aide à monter nos vibrations d’Amour, afin de lâcher prise à nos possessivités, à nos peurs de manquer et d’exister..

Un autre point très important de cette année, est le cycle de Mars, cet archétype du conquérant qui se prépare à rétrograder, comme tous les deux ans, dans un signe où il prend toute sa puissance, le signe du Bélier d’autant plus que ce guerrier retrouve la déesse Eris, cette déesse de la Discorde.

Le masculin et féminin d’une même énergie et d’une même bataille, main dans la main …

Cela promet…

Comme cette conjonction se pose dans un signe de feu, qui met en relief nos énergies de passion mais aussi d’impulsivité, d’égoïsme, nous pourrions méditer tout en développant les énergies d’amour, de patience et de sensibilité…

Ce couple Mars/Eris en Bélier se pose en carré croissant à l’amas Capricorne, le signe de terre par excellence!

Avec un carré, des forces aux objectifs très différents doivent trouver un compromis car tous les deux sentent de grosses interférences dans leurs expressions personnelles…

C’est sur ce sujet brûlant et important que nous allons avec Barbara oeuvrer au cours de notre session sur Mars rétrograde, dans la série « Langage Vibratoire inter-planétaires » le 7 septembre prochain juste avant que Mars devenu stationnaire se met en mode « pose » jusqu’au 15 novembre prochain.

Mars, notre épée, Mars notre manière d’agir et de nous sentir exister….Précisons nos intentions!

S’il est important de saisir le sens symbolique, mythologique et psychologique d’une planète, par « l’inspiration créatrice », nous expérimentons d’autres facettes de ces « dieux du ciel » qui agissent comme des balises afin de nous éclairer sur notre chemin terrestre de la 3ème dimension…

Cela vous parle en ce moment?

Le fait que ce carré se fasse avec les énergies du Capricorne, il nous est demandé de devenir plus responsable, d’acquérir plus de discipline afin de pouvoir canaliser tout ce Feu….

Lorsque nous sommes forcés d’accepter l’inacceptable se développe en parallèle une certaine humilité, qui se met en place lorsque l’on accepte les règles ou l’autorité en place ( juste ou pas jute)

Ce que nous ressentons n’est pas forcément la vérité, mais ce que nous projetons de cette réalité

Cette combinaison peut mettre en relief les orgueils des uns et des autres, développer un esprit trop provocateur.

Il me semble que de vivre le moment présent est le message de cette année 2020!!!

De toute façon on ne peut rien faire d’autre!

Notre étoile poursuit la route à travers les 12 principes fondamentaux que sont les 12 signes de la roue zodiacale.

Depuis Le 22 août, le soleil transite le signe de la Vierge.

En cette période de l’année, nous arrivons à la maturité tant du monde végétal et animal, que du développement psychique qui s’est installé depuis l’équinoxe du Printemps.

Le signe de la Vierge évoque la déesse Cérès et son épis de blé, celle enseigna les mystères d’Eleusis aux hommes:

 » l‘épi contient le grain qui doit mourir, pour nourrir ou pour germer. »

Même si le signe de la Vierge est en lien avec l’élément terre, la figure de la Vierge est associée à l’élément eau qui représente la Vie et son processus de gestation.

Je rappelle l’importance énergétique des sites comme Paris, (la barque d’Isis) Chartres, Rocamadour….

L’abondance que représente l’épi de blé est à l’image de l’abondance spirituelle (Eau + Terre)

 

Pleine lune du 2 septembre 2020 dans l’axe Poissons/Vierge…11ème degré ….liée aux énergies féminines, Lune/Neptune Poissons et Vénus Cancer!

Cette pleine lune vient en complémentarité de celle du 9 mars dernier, où c’est l’astre solaire se trouvait en conjonction avec le dieu Neptune.

Les deux luminaires formaient également des aspects de sextile et de trigone aux planètes en Capricorne.

La différence réside dans le fait que Mercure était rétrograde en Verseau (réflexion planétaire de ce qui est en train de se tramer), que Mars coincé dans le Capricorne (l’épée ne peut sortir du fourreau)  au carré de la déesse Eris et qu‘Uranus était conjoint à Vénus ( invitation à changer ses références valeurs).

Alors, qu’actuellement Mercure Vierge fait un trigone à l’amas Capricorne, le Soleil un trigone à Uranus Taureau ( invitation à réfléchir calmement en mettant les choses à plat) ce qui s’oppose à l’amas Mars/Eris/lunes noires  au carré des planètes autoritaires qui transitent le Capricorne ( révoltes, non acceptation des lois ou règles…)

Vénus Cancer se trouve à l’opposition de l’amas Capricorne, étant forcée de se confronter et d’affronter la complexité Capricorne en s’appuyant sur ses origines Cancer…sans tomber dans les sentiments de manque, d’insatisfaction, d’angoisse, de rapport de force où l’énergie de soumission rôde comme un fantôme qu’il faut vraiment écarter à tout prix.

Le 9 mars correspondait au début du confinement et avec le 2 septembre nous vivons les conséquences de cette pandémie, avec des langues qui se délient, des réactions face à ce qui se passe provoquant des prises de position très différentes (divergentes).

Le nombre qui se manifeste : 2+9+2020 = 15 ou l’arcane du « Diable! »!!!

De quels enchaînements devons-nous nous défaire?

Cet arcane du «  Diable »  qui suit « Tempérance « ( la connexion à l’invisible) mais précède celle de « Maison Dieu » nous invitant de la sorte, à nous appuyer sur une élévation spirituelle, afin de prendre conscience de quelle manière nous somme encore lié à nos peurs, à des comportements de révoltes, qui nous empêchent de poursuivre notre route, afin de nous mettre en réceptivité pour accueillir des nouvelles programmations…

Surtout que le noeud Sud est toujours en conjonction avec le centre galactique, nous donnant l’occasion de télécharger des perceptions venant d’autres plans de conscience.

Cette connexion peut nous faire travailler sur nos croyances obsolètes qui n’ont plus lieu d’être. Le centre galactique transmet le rayonnement de la Source. A d’accepter de nous aimanter à cette Source…

Ces données d’un autre plan pourraient nous aider à mettre en pratique l’aspect Pluton carré Mars qui nous incite à changer notre manière d’exprimer notre identité.

Le cycle Pluton/Mars a débuté le 22 mars 2020, la planète de la transformation nous invite à placer nos désirs personnels sur un autre plan de conscience.

Pendant près de 5 mois Mars Bélier fera un carré à Pluton Capricorne ( crise en action).

Nous aurons à nous battre contre des parties, des extensions de nous-même afin d’affiner nos réactions émotionnelles.

L’opposition Mars à Pluton aura lieu début juin 2021 (moisson de ce qui a été fait)

Au moment du carré décroissant le 22 octobre 2021, que devrons-nous réorienter de nos états d’esprit du départ afin de permettre au nouveau cycle aura lieu début mars 2022 à 27° capricorne de se vivre autrement…

A partir d’octobre, nous changeons d’énergie, dans nos sessions avec Barbara en vous invitant à prendre connaissance et conscience des vibrations planétaires et de leur langage, après la période de rétrogradation, afin d’en récolter les bénéfices personnels et collectifs pour rentrer en résonance avec des parties de nous-mêmes qui sont désagréables, mais que nous pouvons transformer en changeant nos attentes, comme nos intentions…

  • le lundi 19 octobre 2020 de la puissance transformatrice de Pluton redevenu direct, surtout en ces années majeures de grands changements
  • le lundi 16 novembre 2020 de l’influence de ce cycle Jupiter/Saturne qui enclenche un nouveau cycle de 20 ans dans le signe du Verseau
  • le lundi 14 décembre 2020, de la force de l’éclipse solaire totale dans le signe du Sagittaire, une invitation à monter nos vibrations, grâce à certains renoncements!

Tous les renseignements vous seront donnés dans le courant du mois de septembre, comme le sujet de notre stage de fin novembre, toujours par vidéo conférence.

Nous projetons également, un stage sur Paros en mai prochain!

 

Episode 23: la déesse Durgâ

Cette semaine, nous enclenchons le 6ème mois de grossesse, une période d’activation solaire pour le foetus.

En cette rentrée de septembre, nous ressentons les puissantes énergies de feu du dieu Mars qui a retrouvé son pôle feminin, la déesse Eris. Ce couple transite actuellement le signe du Bélier se nourrissant des forces vitales de ce premier signe de la roue zodiacale.

Ce signe qui ouvre la Porte de l’année astrologique au moment de l’équinoxe du printemps.

Nous savons tous que la manière dont nous exprimons notre identité découle de nos mémoires passées (vie intra-utérine, enfance…)

La période de rétrogradation de Mars qui est actualisée tous les deux ans,  est une réelle aubaine pour rectifier des blessures liées à l’expression de nos actions.

En synchronicité avec cette période conflictuelle, j’ai pensé  que la déesse indienne Durgâ, cette déesse guerrière, l’inaccessible épouse de Shiva, pourrait exprimer les énergies actuelles.

Pour écouter le podcast de la déesse Durgâ, il suffit de cliquer sur le lien :     Episode 23 : la déesse Durgâ

La déesse Durgâ incarne la conscience transcendante dans toute la Connaissance.

Elle est le Vide dans tous les Vides. Elle, au-delà de ce qu’il n’est point d’au-delà, est appelée l’Inaccessible!

La déesse Durgâ est une des formes sous laquelle Shakti, la déesse mère est apparue lors de l’appel des dieux pour combattre le buffle démon, Mahisha…

La mythologie indienne relate qu’au cours d’une période très sombre, un démon indestructible parcourait la terre.

Seule une figure féminine regroupant les trois forces divines de Brahmâ, de Vishnu et de Shiva, pourrait en venir à bout. Il serait intéressant si nous prenions vraiment conscience de cet aspect trinitaire du féminin est nous donnant les moyens de le développer en nous!

Ce fut Durgâ, la Mère à qui fut assigné ce travail, mais ne pouvant y venir toute seule, de cette tâche démoniaque, elle  appela l’aide de la déesse Kâli pour anéantir tous les démons, boire leur sang, dans le but de sauver la terre.

Car si la moindre goutte tombait sur le sol, les démons pourraient se multiplier à l’infini.

Nous reviendrons sur l’importance de cette déesse dans quelques semaines, car la déesse Kâlî est une incrnation de Mère Durgâ et de mère Pârvatî.

Réunies toutes les trois, elles incarnent la Force Féminine « Shakti » de Shiva.

Ces  trois énergies apparaissent à des stades différents de notre évolution, de notre parcours personnel.

A nous de ressentir, de quelles énergies nous avons besoin pour nous encourager, pour nous servir de point de repère, ou encore en tant que support de méditation.

Les textes anciens relatent qu’un jour vint le temps où les forces du mal étaient si puissantes sur la terre que Mère Durgâ dût partir au combat contre l’armée de Mahisha. Elle est souvent représentée chevauchant un tigre ou un lion, mettant en relief son pouvoir illimité.

Il est écrit que la seule vue de la déesse inspirait la peur!

Le combat entre la déesse et Mahisha fut titanesque, car le démon attaqua en premier le lion de la déesse, la déesse essaya de se défendre avec son lasso mais, il changea d’apparence pour lui échapper.

Tenaillée par la force du combat, la déesse essaya de le frapper avec son trident, mais à nouveau il s’échappa sous la forme d’un éléphant.

A chaque fois Mahisha s’échappe, même lorsqu’il se transforma en rochers. Mais, à ce moment précis,, la déesse repoussa les projectiles et parvint à immobiliser le démon sous son pieds.

C’est alors qu’elle le transperça avec son trident. Malgré son repentir, Durgâ la rouge, le décapita.

Ne sommes-nous pas témoins de situations similaires aujourd’hui?

Dans la mythologie, les montres ou les dragons représentent nos résistances psychiques.

Ces montres gardent les portes donnant accès à nos zones d’ombres.

En fonction des circonstances que nous rencontrons ou du stade que nous traversons, les énergies de la déesse nous élèvent ou nous abaissent. La déesse peut être perçue nous encourageant ou nous humiliant!!

Prenons conscience que les forces invoquées vont se traduire sous la forme exacte de nos désirs.

Quels sont nos vrais désirs?

C’est la raison pour laquelle, ne tombons pas dans les filets de nos peurs, de nos doutes, de nos révoltes, de nos colères, car nous  pourrions sans nous en rendre compte s’identifier à ces conflits, qui se manifesteront encore plus dans notre réalité.

Les turbulences de cette année devraient nous aider à acquérir une conscience plus élevée.

Notre pire ennemi est le mental, l’opposition du féminin sacré!

Nous savons bien que tous nos conflits ou tensions non résolues nous reviennent sous la forme de destin ( Jung) .

Donc retroussons nos manches et mettons en place les ajustements afin de nous propulser vers de nouvelles approches

En fonction de nos projections, nous nous sentirons rassurés et gratifiés  OU nous percevrons des doutes, des peurs et des abandons.

Grâce à ces circonstances, nous accomplissons notre initiation.

Letschert exprime des réflexions essentielles que je partage avec vous ….

« De la traversée du désert, naît la soif,
De l’obscurité, nait la quête de la Lumière.
L’errance,  c’est avant le labyrinthe.
Quand on entre dans le labyrinthe l’initiation a déjà commencé.
Le cheminement va dépendre de nous , il suffit simplement de trouver le courage d’avancer pour découvrir la Lumière qui se love au centre de l’incarnation ».

C’est à ce moment précis que nous commençons à prendre conscience de notre masculin et féminin intérieur. »

Les déesses sont souvent représentées sous la forme de dessins géométriques appelés « mandala », qui sont des géométries sacrées.

Les illustrations de la déesse Durgâ la représente parfois avec 2 bras comme 18 bras.

La forme la plus populaire est celle de la déesse montant un lion armée d’un trident, d’une épée, d’un bouclier, d’une lance, d’un arc et des flèches, le casse-tête, l’éclair, le disque et le coquillage.

Certains de ces attributs, comme de ces caractéristiques me rappellent une autre déesse à la tête de lion que l’on appelle Shekmet...

Nous allons nous quitter sur le mantra de Durgâ :

OM AIM HRÎM KLÎM CHAMUNDAYAI VICCHE

Ce mantra des 9 formes de la déesse Durgâ est particulièrement puissant pour chasser les ennemis et mettre fin aux influences négatives( bien à propos en cette période).

Si on regarde un « mala » ce chapelet indien composé de 108 perles que l’on utilise lors de la récitation des mantras.

Ce nombre a une symbolique particulière dans les pratiques spirituelles orientales.

Il est dit que 108 lignes convergent pour former le centre cardiaque.

En astrologie Védique, on parle des 12 constellations et de 9 segments d’arc = 108!

L’Atman passe par 108 étapes.

Le diamètre du soleil est 108 fois le diamètre de la Terre.

La distance entre le Soleil et la terre est 108 fois le diamètre du Soleil…

L’addition du nombre 108 = 9 ou le temps d’une grossesse, le temps de nourrir notre « féminin sacré »!!!!

 

Nous nous retrouverons la semaine prochaine,

Bonne rentrée,

Galactiquement et astrologiquement Vôtre,

Avec toute mon affection,

 

Béatrice

 

Béatrice Robin Brezina

Depuis plus de 30 ans, imprégnée de la philosophie jungienne, Béatrice a cherché dans les domaines de la psychologie, de l’astrologie, du tarot, de la généalogie… les liens subtils que l’Homme tisse avec l’Univers.

Cet article a 4 commentaires

  1. Avatar
    Dimmi

    Bonjour Madame,
    Comme toujours, c’est une merveille de vous lire et extrement instructif.
    Merci infiniement
    Hafida

  2. Avatar
    Cathy Barbézieux

    Merci de nous permettre de retrouver un peu de la video mise en ligne par Praveen Mohan
    au sujet du nombre sacré 1O8 (Le secret de la vie) que facebook a retiré de façon très
    arbitraire. Quelle merveilleuse lecture ! Etes-vous en résonnance avec ses découvertes ?

    Votre dévouée lectrice.

  3. Avatar
    Higelin Alma

    Merci infiniment pour cette nouvelle chronique.
    Elle me laisse inspirée et revigorée même !
    Très bonne semaine à toi.

  4. Avatar
    Navarre

    Merci merci Béatrice, passionnant, et…révélateur !!! Je vous suis avec un grand intérêt. Beatrice N

Laisser un commentaire