Lundi

Chronique Céleste du lundi 11 décembre 2017

C’est de notre belle capitale, que je vous envoie cette « Chronique Céleste » après avoir passé, une semaine riche et dense, astrologiquement, comme humainement. Le travail en groupe sur cette thématique des planètes rétrogrades s’est clôturé, par une impression de sortir d’un labyrinthe et de ressentir une merveilleuse gratitude, pour toutes les clés que ce travail intérieur, a apporté à chacun de nous.

Chaque fois, que je passe quelques jours à Paris, je suis toujours subjuguée, par la beauté magique qui émane, de cette ville. Cette magie exceptionnelle, que l’on a pu capter samedi, lors de l’adieu à Johnny, de tous ces  milliers de fans, qui se sont rassemblés pour lui rendre une dernière fois hommage très émouvant et authentique.

C’est la « Tour Eiffel »,  qui a particulièrement attiré mon attention, en arrivant lundi dernier. Cette tour de fer, qui domine le  Champs de Mars, toujours aussi majestueuse,  à l’image d’un obélisque qui s’élève vers le ciel!

Une autre façon de se relier à l’Univers!

Elle fut construite par l’ingénieur, Gustave Eiffel, pour l’exposition Universelle qui se tenait à Paris, en 1889. Je me suis souvenue que Gustave Eiffel était un natif du Sagittaire du 15 décembre 1832 à Dijon.

Nous avions déjà évoqué, plusieurs fois l’importance de la conjonction Neptune/Uranus de 1821 à 3° du Capricorne, un cycle de 171 ans, qui avait  pas mal chamboulé,  les structures en place, surtout celles qui avaient été adoptées lors de la conjonction précédente de 1650 dans le signe du Sagittaire. Des destins exceptionnels ont vu le jour, que ce soit dans les domaines de la science, de l’art, de la spiritualité, de la politique, de l’économie, et même dans les balbutiements de l’émancipation des femmes.

Entre la conjonction de 1821 et celle de 1993, quels changements avons-nous constatés?
Beaucoup de choses, la mondialisation est passée par là, surtout à partir de l’influence d’une autre conjonction très importante, celle de Pluton/Uranus des années 65/66, dont nous avons accueilli les retombées au moment du premier carré croissant entre 2012 et 2016.

Oui, le monde a changé, mais la Tour Eiffel, éblouit, fascine, subjugue, toujours autant.

Penchons-nous, sur le thème de Gustave Eiffel, où l’ensemble des positions planétaires se situent dans l’hémisphère Nord/Ouest. Un thème qui exprime une grande sensibilité inconsciente, une combinaison entre une créativité novatrice et une personnalité très structurée. Avec un Soleil (hors limite) en Sagittaire en maison V trigone au milieu du ciel Bélier, Oui,  Gustave Eiffel a osé le faire…

Une Lune en Balance maison III, maître du noeud nord en Cancer en XII, est opposée à Pluton Bélier, au trigone d’Uranus Verseau , ce qui se traduit par toute une dynamique émotionnelle et artistique, novatrice, qui sort des sentiers battus et qui s’exprime comme une antenne entre le Ciel et la Terre.

Jupiter est en Poissons en VIII, Vénus/Neptune/Noeud Sud en Capricorne en VI, configurations planétaires qui lui ont permis d’exprimer et d’ériger concrètement, dans la durée,  sa très grande sensibilité. Mercure (hors limite) en Capricorne en quinconce de l’Ascendant Lion indique qu‘il a du ajuster à maintes reprises, ses ambitions parfois excessives, à la réalité de la vie.

Le but du Sagittaire est de répandre et de faire circuler l’information qui a émergé dans l’énergie Gémeaux.

Le Sagittaire est lié à la naissance de nouveaux projets, voire de nouvelles civilisations.  Le monde ne peut se redresser par la lutte, mais grâce à la pensée juste.

Dans l’énergie du Sagittaire nous avons la conviction de ce qui est juste. Mercure, le véhicule de la pensée, est en chute dans ce 9ème signe, le Messager des dieux, reste en retrait. Arrivé au Sagittaire, on peut prétendre évoluer vers l’unité.

Alors, cette tour, érigée par Eiffel, exprime à mon sens, l’unification matière/esprit, cette tour représente la flèche du Sagittaire, que l’archer pointe vers la Voie Lactée….

Depuis hier, nous ressentons les vibrations de la phase « dernier quartier » qui nous pousse chaque mois, à revoir la manière dont nous avons évolué au cours de cette mission mensuelle, qui s’est mise en place le 18 novembre dernier.

Avons-nous bien lâché le serpent des illusions, liées au travail de la 8ème maison, le Scorpion!

De quelle manière avons-nous travaillé sur notre « parole », sur notre manière de juger notre entourage?

Comment avons-nous intégrer le conseil d’Hercule, lors de sa mission et le passage de la 9ème étape «  Que la flamme qui luit au dessous de mental  révèle la bonne direction« ????

Alors, en ce lundi matin, la Lune en Balance, va nous aider à ressentir ce qui est juste et ce qui ne l’est pas.

Nous entamons la dernière semaine avant la nouvelle lune, de lundi prochain. Ce sera dans la journée du 12 décembre que la Lune sera en carré à Pluton, comme à chaque fois que la lune est en aspect à Pluton, il y a des transformations à opérer, en Balance, la Lune ( l’expression mentale de nos émotions) va être confrontée à des révisions relationnelles, et son lot de sentiments d’ injustices!

Avec l’amas planétaire en Sagittaire, la Lune en Balance nous rend encore plus sensible à toutes sortes de déstabilisations, à la plus petite plume qui pourrait réveiller, notre perception de la Justice.  Ce qui fera caisse de résonance avec l’aspect de carré de Chiron à Mercure R en Sagittaire,  qui fera remonter nos perceptions de souffrances viscérales, d’être rejeté, ou pire encore, d’être nié, pour ce que nous sommes.

Le mois dernier, nous avions perçu les énergies exceptionnelles du 11/11, à l’instar d’un passage puissant, à d’autres dimensions, nous pouvons nous attendre au cours de la journée du  12/12, d’une autre rencontre vibratoire, d’un autre portail à franchir, un passage qui sera renforcé par les émanations planétaires,  en lien avec le travail alchimique du  coeur de la rétrogradation de Mercure, ce dernier,  retrouvant  notre étoile et ses précieux messages…..

Mercredi 13 décembre, Mercure R retrouve la conscience solaire, par sa conjonction inférieure, qui sera accompagnée par les magnifiques aspects à Uranus R à la Lune et au Noeud Nord Lion, défiant Chiron dans le signe des Poissons.

Depuis, le départ de sa rétrogradation, Mercure doit découvrir quelque chose de nouveau, le trouver et se donner les moyens de l’exprimer.

Et c’est à l’intérieur de soi, que nous aurons à  trouver ces moyens,  car lorsqu’une planète est rétrograde, cette planète est moins perméable aux influences extérieures, étant complètement absorbée par une vérité plus vaste, qui est inhérente à son âme.

A ce moment essentiel de la boucle de rétrogradation, nous pouvons saisir le sens de la difficulté du départ, et se donner les moyens de trouver des solutions adéquates.

On pourrait évoquer cette citation que « de tout drame peut naître une créativité ». Alors, oui à partir de cette conjonction du 13 décembre, on peut se donner les moyens de transformer ce qui était défectueux ou incohérent.

Du départ du tracé de la boucle, le 22 novembre, au moment où, Mercure stationnaire (très puissant) est devenu rétrograde jusqu’au moment de la conjonction inférieure, Mercure est dans une remise en question, en gestation avant d’adopter une nouvelle manière de fonctionner.
Comme vous le savez les planètes sont des énergies vitales qui animent notre personnalité.

Chacune des 10 planètes donnent des renseignements sur « qui » sommes-nous, alors que les signes, vont indiquer de « quelle manière » nous fonctionnons dans un domaine particulier et les maisons vont indiquer « où » cela se passe.

Le 13 décembre, la lune Balance sera en opposition à Uranus R, mais au sextile de Saturne Sagittaire, ce qui va nous aider à lâcher des formatages émotionnels qui handicapent notre vie relationnelle.

La Lune va ensuite retrouver Mars qui est rentré le 1er décembre dans le Scorpion,  donnant le « punch » nécessaire pour se sentier aligné, sans se laisser faire, sans se laissez marcher sur les pieds…

Ensuite, la lune rejoindra Jupiter et fera un trigone à Neptune, ce qui rendra l’atmosphère plus cool et plus zen…

Le 14 décembre, nous entamons, la 8ème phase sur cycle soi-lunaire, que l’on nomme « phase balsamique » qui est vraiment la phase finale de  bilan du cycle, le moment, où il faut  larguer ce qui n’est plus nécessaire et mettre en place les bonnes résolutions en se basant sur l’expérience du mois qui se termine, afin d’entamer avec plus de force et de conviction intérieure le nouveau cycle, le dernier avant le début de l’année 2018.

Je vous retrouverai donc, lundi prochain pour vous partager les influences de la nouvelle lune du 18 décembre, cette nouvelle lune dont la moisson se fera en début de l’année prochaine. Je voudrais remercier tout le groupe avec lequel nous avons travaillé ce week-end, car leur dynamique, comme leur attention m’ont permis d’exprimer non seulement mon expérience de toutes ces années, mais aussi de faire les liens subtiles avec les sujets qui nous avons traites.

Avec Claire Duprez, nous vous donnerons dans le prochain bulletin, les dates pour notre stage sur Villeneuve d’Ascq.

De mon côté, je vous donnerai celles, de mes futures formations sur Paris.

Je vous remets les informations concernant le stage initiatique à Paros avec Barbara Halatas. Nous sommes sur le point de clôturer les inscriptions……..

Chiron, le Centaure et la Licorne, le désir essentiel

Bien affectueusement, et avec toute ma gratitude

Béatrice

 

 

 

Leave a Comment