03 86 78 46 99    06 82 97 52 34       58230 Montsauche les Settons     Contact
La chronique céleste du lundi 13 mars 2017

La chronique céleste du lundi 13 mars 2017

C’est avec une puissante conjonction planétaire « Mercure/Chiron/Soleil/Neptune » en Poissons, au carré de Saturne/Sagittaire, que nous entamons le cycle décroissant de cette lunaison, amorcée le 26 février dernier. Un moment tout à fait propice pour donner une coloration plus « profonde » à notre vie et de fermer les portes au monde artificiel et illusoire du « veau d’or ». (Mercure quitte aujourd’hui le signe des Poissons). Pour un grand nombre d’entre nous,  ces moments  ont été accompagnés, de peurs incompréhensibles, d’un sentiment de  tristesse envahissant, limite d’un état dépressif. Mais, grâce à  l’entrée de Mars en Taureau, nous serons stimulés à agir,  plus concrètement, grâce aux nouvelles motivations que nous souhaitons donner à notre vie quotidienne.

Cette phase pleine lune, est le tournant « clé », du cycle soli-lunaire. Au cours de ces prochains jours, nous allons bénéficier d’une lumière (conscience) maximum afin de tirer le meilleur profit de cette lunaison qui, jusqu’à présent nous a plutôt entraîné dans la noirceur de nos abîmes douloureuses, liées à nos histoires d’âme, que l’on croyait pourtant avoir classé depuis longtemps (trahison, mensonge, ignorance, sentiment de vide sidéral,  manipulation, non reconnaissance…) Relire à ce sujet, les « accords Toltèques », qui nous enseigne qu’il faut  « faire de son mieux, sans faire une affaire personnelle des suppositions qu’une parole non impeccable aurait occasionnée…

C’est principalement l’énergie exceptionnelle de « Chiron » qui nous interpelle ce matin, nous rappelant que c’est  acceptant notre blessure avec un amour inconditionnel,  qu’une transmutation alchimique se manifeste,  offrant, les changements tant attendus. Les énergies de « Chiron » me font penser à la 19ème lettre Hébraïque « Qof », qui reconnaît toujours la beauté cachée dans les circonstances les plus difficiles à accepter…soyez attentifs à ces vibrations, à partir de mercredi 15 mars dans la soirée jusqu’au samedi matin 18 mars.

Et Oui, c’est bien souvent, grâce à nos relations (affectives ou sociales) que nos vieilles blessures sont réactivées.  Soyons dans la gratitude et non dans l’accusation, ce qui ne ferait qu’augmenter la profondeur de notre blessure. Alors, oui, offrons à l’auteur de nos souffrances,  un amour inconditionnel à l’instar du Centaure « Chiron », qui offre son immortalité à Prométhée, la seule manière de cautériser nos blessures archaïques et d’attirer à nous,  la résilience!

L‘aspect de Pluton/Capricorne au double carré de Vénus/Uranus et de Jupiter, traduit bien tout ce travail complexe que nous devons réaliser, en passant de l’enfermement Saturnien, à la liberté Uranienne! Ce travail capital mais exigeant pourrait se manifeste aussi bien, au travers de nos cellules corporelles (somatisation: gorge, ovaires, utérus, peau, reins…),  qu’il pourrait affecter nos petites cellules grises….

C’est le 16 mars que le cycle entame sa phase « disséminante », une phase qui nous invite à partager ce qui a vraiment de la valeur et du sens,  sans pour autant, nous identifier à ce que l’on donne, car l’égo ne doit plus intervenir et diriger nos attitudes.  Vénus, quant à elle, continue sa période d’introspection de carême, ce qui va nous permettre de découvrir ou de retrouver, au cours de ces 40 jours, les  vraies valeurs qui façonnent notre identité.

Les 18/19 mars, soyez sur vos gardes afin de ne pas réagir excessivement à des énergies d’injustices qui ne feraient que réactiver vos vieilles cicatrices de désillusions, sur un fond de colère et de ressentiment. Ne rentrez pas dans cette spirale sans issue.

En attendant, d’accueillir le Portail de l’équinoxe de printemps, lundi prochain, ouvrez les portes de vos écluses  personnelles afin d’écouler vos eaux amniotiques, un processus qui présage la naissance d’une nouveau cycle avec l’énergie Bélier… Très belle semaine de guérison à tous.  Astrologiquement Vôtre   Béatrice

Béatrice Robin Brezina

Depuis plus de 30 ans, imprégnée de la philosophie jungienne, Béatrice a cherché dans les domaines de la psychologie, de l’astrologie, du tarot, de la généalogie… les liens subtils que l’Homme tisse avec l’Univers.

Cet article a 2 commentaires

  1. Avatar

    Merci pour toutes ces précisions précieuses qui expliquent ce que nous traversons!

Laisser un commentaire

Fermer le menu