03 86 78 46 99    06 82 97 52 34       58230 Montsauche les Settons     Contact
Chronique céleste du lundi 14 août 2017

Chronique céleste du lundi 14 août 2017

La première expérience de tout être vivant, est celle du corps de sa mère, qui représente un sentiment de sécurité, de chaleur, de tendresse, et de nourriture. La participation mystique entre les deux, correspond au bonheur parfait. Le symbolisme de la Terre Mère et de l’Univers, se transpose, dans notre vie d’adulte. Quand notre lien à l’Univers, nous semble complet et naturel, à l’instar du lien qui rattache la mère et l’enfant, nous sommes en harmonie avec cet Univers.

Les cathédrales n’incarnent-t-elle, pas des « mères » nous permettant de retrouver ce lien avec l’Univers, car les énergies que l’on y trouve, nourrissent notre âme et favorisent la croissance de son évolution. La Mère, la Femme, Gaïa la Terre, sont d’une importance capitale, dans le processus de  survie de l’espère humaine. En ce début du 21ème siècle,  nous sentons bien qu’il est essentiel de retrouver le lien avec nos origines, il est donc, urgent de prendre conscience de ce que représente le monde « féminin ». Notre Vie, comme son évolution,  en dépendent.

La femme est depuis toujours  l’initiatrice de l’homme, de part sa proximité avec le monde de la nature et de ses secrets  L’homme vient chercher, auprès d’elle, la « Connaissance ». Dans la mythologie, le serpent, comme la Lune sont des symboles de conscience lunaire conduisant à la Co – Naissance solaire. La femme, dans bien, des rites religieux, incarne,  le rôle de messagère de l’Autre monde, de passeuse!

L’origine de la fête de l’Assomption, née à Jérusalem, tient probablement de la consécration à cette date, par l’évêque Juvénal (422/458) d’une église dédiée à Marie. Quoi qu’il en soit, la fête fut étendue à tout l’empire par l’empereur Maurice (582/602) sous le mon de « Dormition » de la Vierge Marie.  La légende raconte, qu’un Ange annonça à Marie, sa mort, qu’elle vécut comme un endormissement. Une mort discrète, à l’image du parcours de sa Vie.

 » Dormition » pour l’église d’Orient,  » Assomption » pour l’église Romaine, une différence marquée par la vision de l’église de Rome, pour sa foi en l’Immaculée Conception de Marie.

En Orient, cette fête revêt une certaine importance, car l’année liturgique s’ouvre le 8 septembre, fête de la naissance de Marie, et s’achève le 15 août, le jour de son retour à Dieu!

Marie, représente pour les chrétiens, la mère divine, la compassion, la sublimation la plus parfaite de l’instinct, comme l’harmonie du plus profond Amour. Les apparitions de « Marie » à Lourdes, à Fatima, à Banneux, à Paris, comme partout dans le monde, marquent d’une manière très profonde,  le coeur des hommes.

La légende mexicaine de la Vierge de Guadalupe, raconte qu’en 1531, la Vierge apparut 4 fois à un indigène aztèque, Juan Diego, sur la colline de Tepeyac, près de Mexico. La Vierge Marie lui demanda de persuader l’évêque de construire un temple à cet endroit.  Celui-ci, imposa une preuve pour justifier, cette construction. Lors de l’apparition suivante, la Vierge demanda à Juan Diego, de cueillir des fleurs sur la colline et de les garder dans son manteau. Juan Diego cueillit des roses, qui normalement ne poussent pas dans ce climat aride.

Une fois revenu dans le village, il déplia son manteau, et à la surprise de tous, l’image de la Vierge revêtu d’un manteau couvert d’or, apparut imprimée. Depuis, 1737, la Vierge de Guadalupe est la patronne de la vielle de Mexico. En 2000, Jean-Paul II, la nomme, reine du Mexique, Impératrice des Amériques et patronne de l’Amérique latine.

On associe souvent l’Assomption de Marie avec l’Ascension du Christ, dans les deux cas, une montée mystérieuse au Ciel. « Assomption » vient du latin  » assumere »-( assumer, enlever), alors que « Ascension » vient de  « ascendere » (monter, s’élever). Marie ne s’élève pas tout seule, c’est le Ciel qui l’enlève.

De ce fait, la célébration du  « 15 août » représente l’espérance pour tous les hommes, d’être  un jour enlevé par les cieux.  En priant Marie, nous renforçons l’espoir, de nous retrouver, un jour, tous réunis dans la plénitude céleste.

Depuis la nuit de temps, les grandes déesses mères ont toujours symbolisé la « fertilité », Gaïa, Héra, Isis, Ishtar, Astarté, Kali, et Marie. Faisons en sorte, que ces symboles continuent à incarner, ce rôle de protection, d’amour et surtout de Vie sur notre terre, que l’on nomme « Gaïa« ….

Lundi matin,  les aspects du Soleil Lion partile à Saturne R Sagittaire, comme de la lune Taureau trigone Pluton Capricorne, nous offrent un sentiment de solidité , de force et d’assurance intérieure, ce qui va nous permettre d’entamer cette semaine, conscient de nos limites, comme de la  réalité de la situation dans laquelle nous sommes actuellement. Des réflexions, tout à fait, à propos, pour pallier aux énergies de feu Lion,  colorées par la présence de Mars, qui pourraient nous conduire, à rencontrer ou à vivre, des situations excessives.

Surtout que Mercure, devenu rétrograde,  est encore dans l’orbe de l’opposition à Neptune ( la conjonction eu lieu début mars dernier),  un aspect qui, dans ce contexte de feu, nous recommande de la prudence, pour ces prochaines semaines, il serait bon de réfléchir un peu plus que d’habitude, sur les décisions que nous serions amener à prendre.    « Tout vient à point, à qui sait attendre » nous dit,  Clément Marot…..

D’autre part, nous terminons l’expérience mensuelle du travail demandé par la phase « disséminente », le partage de nos valeurs ou  de nos compétences, en vue de nous préparer,  à accueillir la  7ème  » phase Dernier Quartier« , un moment clé du cycle  soli-lunaire. Cette phase nous oblige à « réorienter » nos fonctionnements, comme, certaines de attitudes amorcées, lors du démarrage, du cycle qui eut lieu le 23 juillet dernier.

Dans notre travail  mensuel, il ne faut jamais oublier les circonstances qui s’offrent à nous, tout au long du cycle. Tout, absolument tout,  a son importance, surtout, lorsque des éclipses s’immiscent, au moment des pleines lunes ou des nouvelles lunes. Ce qui fut le cas, lundi dernier, où nous avons pu observer, une éclipse de Lune, liée au Noeud Sud en Verseau. Les pleines lunes font ressortir notre manière de nous relationner, en fonction de l’axe  zodiacal dans lesquelles, elles se posent.

Quelle leçon, pouvez-vous tirer, de l’influence de cette éclipse de pleine lune?

La lune transitait Uranus Rétrograde, hier, dimanche, en même temps que Mercure enclenche sa rétrogradation, ces configurations  amènent pas mal d’électricité dans l’air, des tensions intérieures, comme extérieures, dans le but de nous défaire des bandelettes passées. Avec, ces moments d’éclipses, dans les énergies du Lion, nous pouvons parler d’un  passage essentiel vers d’autres dimensions. Laissons-nous ascensionner!

Toutes ces vibrations planétaires ne sont pas faciles à vivre et comme, je vous l’écrivais précédemment, les vibrations de la terre, comme l’influence des vents solaires, occasionnent des souffrances physiques ( maux de tête, tensions dans tout le corps, bourdonnements dans les oreilles, insomnies, irritations…) Cet été, où dans le nord, la pluie humidifie les esprits, et dans le sud, la chaleur fait grimper le mercure, nous oblige à faire des efforts pour garder notre équilibre,  là où nous sommes, afin de transformer les turbulences,  en quiétudes intérieures.

Demain, le 15 août, grâce aux énergies de la 7ème phase, nous ressentirons plus que jamais, le besoin de rompre avec ce qui n’est plus juste pour nous. Oui, le ou la « rebelle » ne veut plus être « dompté(e) par qui que ce soit…

Le 16 août, Vénus se trouvera à l’opposition de Pluton ( conjonction en novembre 2016)  La lune en Gémeaux sera au double carré de Mercure R et de Neptune, annonce une journée pas très facile, où nous devrons agir, avec doigté et compromission, sans pour cela abdiquer trop rapidement, devant les rigidités que nous pourrions rencontrer.  Depuis l’automne, et à la suite du travail de rétrogradation dans le monde souterrain d’Hadès, notre Vénus, a émergé d’une manière très différente,  au moment du week-end de Pâques. Avec cette mi-août, nous récoltons les fruits de ces métamorphoses. Des déceptions ou des trahisons pourraient nous surprendre, perturbant l’atmosphère, par le truchement de personnes que nous côtoyons, dans la sphère sociale, comme dans le cercle familial.

Le 17 août, Mars sera au quinconce de Pluton, ( réajuster notre manière léonine d’agir en conformité aux limites auxquelles nous devons actuellement nous soustraire), la Lune Gémeaux à l’opposition de Saturne  R Sagittaire ( moment idéal pour maturer notre manière de  communiquer, en évinçant notre susceptibilité) et des lunes noire ( savoir gérer les remontées  émotionnelles, liées aux injustices ou à des croyances dépassées), enfin,  le Soleil retrouve le noeud Nord Lion ( moment très important de l’année – que nous retrouverons fin juillet 2018), cette journée pourrait être marquée par une nouvelle manière de manifester notre identité, nous mettant plus, en avant, avec le besoin de rayonner, d’aimer et de  manifester notre joie.

Les 18/19 août , c’est avec les configurations de la lune/Vénus en Cancer opposé à Pluton  Capricorne, au double carré de Jupiter Balance et d’Uranus Bélier- que nous rentrons dans la 8ème phase que l’on nomme « Balsamique », qui est la phase de liquidation et  d’épuration nécessaires avant la formation de la nouvelle lune suivante.  Je vous invite à être très attentif, à ces deux journées, car, malgré nous, nous pourrions être  confrontés à beaucoup de turbulences, d’émotions de toutes sortes, amplifiées,  par nos propres mémoires personnelles.

D’autant plus que, cette année, se manifestent deux nouvelles lunes dans les énergies Lion, l’une dans le premier décan,( lié au Soleil),  l’autre dans le 3ème décan (lié à Mars). Nous en reparlerons la semaine prochaine.

Le 20 août, la lune revient dans le signe du Lion,  pour parachever son travail, avant de retrouver l’astre solaire et entamer une nouvelle révolution solaire. Le Soleil Lion sera au trigone d’Uranus, offrant, ce jour-là,  une lumière colorée de conscience et d’ouverture. Alors, accueillons ces vibrations libératrices, et mettons nous au diapason, de la nouvelle lune du 21, qui sera d’une très grande intensité, si on en croit « l’historique des éclipses » des Nouvelles Lunes, en date du 21 août, au cours de l’histoire!

Je vous remercie pour votre attention, et avec, ce mois du Lion qui bat son plein, tournons-nous vers les énergies d’amour de Marie, qui a toujours Su et Pu, intercéder en notre faveur, sans jugement, sans condition, avec la compréhension d’une mère aimante.  L’Assomption incarnerait-elle, la fête de l’Espérance pour chacun de nous?  Que devrions-nous  « enlever  » de nos comportements, afin de nous débarrasser des schémas passés et permettre aux Cieux, de nous « enlever « …

Depuis ces dernières décennies, des énergies cosmiques, permettent l’élévation de notre conscience, et de nos vibrations, alors, méditons sur la signification de l’Assomption : » assumere » qui se traduit par –assumer- ce que nous sommes, –assumer-, ce que nous vivons, afin de pouvoir accueillir différemment les messages de l’Univers!

Les apparitions de la Vierge Marie, qui se produisent, un peu partout dans le monde,  sont peut-être des  « Annonciation ou Visitation », nécessaires durant ces périodes de grands changements, que nous sommes en train d’expérimenter,  où certains humains, vivent encore dans l’obscurité?

A réfléchir….

Avec toute ma gratitude et toute mon affection

Béatrice

Béatrice Robin Brezina

Depuis plus de 30 ans, imprégnée de la philosophie jungienne, Béatrice a cherché dans les domaines de la psychologie, de l’astrologie, du tarot, de la généalogie… les liens subtils que l’Homme tisse avec l’Univers.

Laisser un commentaire

Fermer le menu