Astrologie

Camille Claudel et Auguste Rodin ou l’apologie d’une relation sacrificielle

Comment passer d’une attitude sacrificielle à une relation « sacrée »? C’est ce que j’avais développé dans une conférence, liée à une série  » Comprendre son Destin ».

Pourquoi Camille Claudel a-t-elle eu un comportement destructeur et sacrificiel dans sa vie relationnelle et de quelle manière, aurait-elle pu passer du sacrifice au sacré ?

La notion « sacrifice » traduit un renoncement volontaire à quelque chose ou à quelqu’un, tandis que l’expérience du « sacré », est celle de la transmutation grâce au respect et à la vénération, ce que certains appellent une relation  » divine ».

Nous sommes tous le produit d’un passé, qu’il soit karmique ou  familial. Notre thème de naissance évolue à l’image d’une spirale. Ce mouvement incarne l’évolution de l’Univers, symbolisant l’accomplissement de l’élan vital.

L’analyse de cette spirale permet de saisir le sens de notre vraie nature et de prendre conscience de nos réelles possibilités.

C’est à ce prix seulement, que nous aurons l’occasion de transformer les empreintes des mémoires passées. Ceci, nous amène à réfléchir sur la notion de « choix » et de « libre arbitre ».

Pourquoi, certains êtres ont-ils un parcours plus harmonieux et cohérent que d’autres?

Nous le constatons à chaque fois que nous faisons l’étude d’une personnalité. L émergence d’une personne « hors du commun » est généralement due, à la combinaison d’un « Moi » structuré et d’une influence dominante des planètes lentes.

Penchons-nous sur le thème de Camille Claudel, née le 8 décembre 1864 à 5H00 dans l’Aisne.

Claudel Camille

 

Camille est née avec un Soleil/Jupiter dans le signe du Sagittaire, conjugué d’un Ascendant Scorpion et d’une Lune/Neptune Bélier en maison V.

C’est la signature d’une passionnée, dotée d’une personnalité forte, excessive et créatrice. D’autre part, Saturne en Balance maison XII est au carré de Vénus Capricorne en III et  Pluton, maître Ascendant, est conjoint au Noeud Nord en Taureau, dans les maisons VI et VII.

Ces différentes configurations planétaires sont l’expression d’un sentiment de manque « d’amour » qui, dans des circonstances bien spécifiques, comme la rencontre avec Auguste Rodin, va prendre un mode obsessionnel et empoisonner, voir détruire, son quotidien.

Pourquoi : parce qu’elle est identifiée à cette souffrance. Elle n’a pu la transcender!

Les aspects Neptune/Lune Bélier en maison V, au double carré de Mercure et d’Uranus R d’une part, et le Soleil opposé à Mars R, d’autre part, sont l’indication d’un « Moi » très blessé, un « Moi » qui n’a pas pu accepter « la résilience » et qui a poussé Camille à agir d’une manière destructrice et ceci jusqu’à perdre la raison.

Camille naît l’aînée d’une fratrie de trois enfants, où elle s’impose face à son frère Paul Claudel et sa soeur Louise. Son génie créateur s’exprime très tôt. Dès l’adolescence, elle façonne ses premières oeuvres. Elle part pour Paris à l’âge de 17 ans et intègre l’Académie Colarossi, où elle rencontre Auguste Rodin. Tout de suite, la passion va lier ces deux êtres d’exceptions. Une passion n’est pas forcément de l’Amour!

Auguste Rodin, né le 12 novembre 1840 à 12 h Paris

 

Rodin Auguste

Son Soleil est en Scorpion et en maison IX (conjoint à l’Ascendant de Camille) et son Ascendant Capricorne ( se superpose sur la Vénus de Camille), sa Lune Gémeaux ( sur l’Uranus R de Camille), Vénus/Saturne Sagittaire ( sur le Jupiter de Camille), Uranus Poissons (sur le Chiron de Camille), Pluton Bélier ( sur la lune de Camille) et Mars Vierge ( sur les lunes noires de Camille).

Toutes ces superpositions sont l’expression d’affinités puissantes que ce couple a ressenties, dès les premiers instants.

Au cours de la conférence, j’analyserai, d’une manière plus détaillée, tous ces aspects de superposition et j’analyserai « pourquoi » leurs influences réciproques » n’ont pas toujours été positives. Elles ont néanmoins permis et mis en place, une relation « dominant/dominé » ou  » martyr/bourreau ».

Dans nos relations affectives, nous attirons bien souvent des partenaires qui vont faire rejouer « nos marquages passés ». Cette réflexion est intéressante, dans la mesure, où, grâce à cet « autre » nous avons la possibilité de dépasser nos traumatismes.

Mais, ce qui est primordial, c’est évidemment la puissance de l’Amour, sinon Rien n’est Possible!

La passion est liée à notre égo, alors que l’Amour, nous permet de mettre du « sacré » dans notre relation.

« Le sacré est ce qui donne la vie et ce qui la ravit » nous dit Roger Caillois.

Revenons, à la personnalité de Camille, c’est une passionnée avec un potentiel hors du commun, car elle est dotée d’une réalisation puissante (hors limite), d’une grande sensibilité et d’une intuition créatrice. Avec Mercure et Vénus Capricorne, on aurait pu la croire solide et réfléchie. C’est la raison pour laquelle, il faut toujours évaluer la force du « Moi ».

Quelles sont ses blessures?

Un sentiment de « mal aimée », un besoin excessif et compulsif de sécurité affective, une sorte d’interdit de la réussite sociale, un féminin blessé, voir nié et  une peur viscérale d’être engloutie et enfermée.

Quels sont ses atouts?

De magnifiques énergies de feu et de passion, grâce aux signes du Sagittaire et du Bélier, une grande capacité au travail, un génie créateur conjugué à une fabuleuse intuition et imagination et un potentiel avant-gardiste.

De son côté Auguste Rodin est un être déterminé et un homme de pouvoir, qui a besoin de marquer son territoire  en compensation ( lui aussi) d’un syndrome d’abandon. C’est un passionné qui va se servir de son entourage pour exister, à l’image du Roi Lion!

Il va de cette manière, dominer Camille, il va l’utiliser, tout en lui permettant d’exprimer (de faire ressortir) sa créativité. Comme Rodin, est lui-même en manque affectif, et en recherche de reconnaissance, il ne va pas pouvoir combler les vides et les recherches de sécurité dont Camille a tant besoin.

Tous les deux sont restés prisonniers de leurs schémas personnels. Nous en déduisons donc, que seule « la conscience » permet de prendre du recul vis-à-vis de la situation présente, en permettant de faire  le lien entre l’origine de nos comportements et le vécu actuel.

Mais, cette conscience nécessaire à la transmutation de nos souffrances ne peut émerger que si le « Moi » de la personne, n‘est pas resté prisonnier de ses ombres passées ( Inconscient), sinon les pulsions compensatrices viennent prendre la direction de notre vie.

Camille aurait pu s’appuyer sur Pluton/noeud Sud, en transformant sa peur de manquer par un travail intérieur, mais, c’est l’influx négatif de cette configuration, qui a pris le dessus, la faisant revivre en permanence( et d’une manière compulsive) le manque de l’origine.

Se sentant rejetée, elle a préféré fuir, au lieu de s’appuyer sur Neptune et passer de l’amour « conditionnel » à l’amour « inconditionnel ». Ici, aussi le sentiment négatif de cette configuration, a pris le dessus. La coupure avec Rodin ( qui n’a jamais pu se séparer de Rose, sa maîtresse) ainsi que le rejet de sa propre famille ( surtout sa mère et son frère Paul), tous ces scénarios, l’ont rendue encore plus dépendante et désespérée.

C’est à cette époque, qu’elle réalise « l’Age mûr », cet œuvre célèbre qui exprime sa rupture avec Rodin.

Blessée et humiliée par l’attitude de Rodin, elle adopte des attitudes « amour/haine » et qu’elle tombe dans le masochisme.

Elle aurait aussi pu s’appuyer sur son Uranus R, en comprenant que la liberté est d’abord intérieure, mais la forte dissonance de cette planète dans son thème natal, l’a plutôt poussée dans ses retranchements en devenant une rebelle hystérique!

Peut-être n’a-t-elle pas entendu le message de « Chiron » Poissons en IV?

Que dit ce message?  Que dans tout abandon, il y a toujours adoption.

C’est part l’acceptation des pertes que l’on va petit à petit s’adapter à de nouvelles circonstances. D’autre part,  grâce à l’effet de résilience, la vie peut s’avérer un puit de richesse.

Nul n’échappe à son destin. Mais, c’est grâce à la confrontation avec notre problématique personnelle que la chaîne du passée se brise.

« Nous ne pouvons changer un chose, que lorsque nous l’avons acceptée », nous dit Jung.

Au cours de la conférence, nous analyserons le thème composite de Camille Claudel et d’Auguste Rodin et nous essayerons de voir pourquoi, il est si important d’explorer en profondeur ses désirs et ses émotions, afin de pouvoir accéder à la Liberté et au Bonheur. En attendant, je vous laisse méditer sur le thème composite!

Auguste Rodin et Camille claudel

Leave a Comment