You are currently viewing Le 2/2/2022 –  Présentation et Lumière – Intuition et Raison !
Présentation officielle de Jésus - Eglise Jean Baptiste à Ottawa

Le 2/2/2022 – Présentation et Lumière – Intuition et Raison !

Le 2 février, une fête liée à la Lumière, à la Purification, à l’Initiation….

En ce jour de la « Chandeleur » les fréquences embryonnaires captées lors du passage par le « Portail des dieux » s’incarnent dans la matière pour illuminer notre quotidien.

L’énergie du feu est à l’honneur, ce feu de la Source dont la déesse Vesta/Hestia est la gardienne. Une pratique honorée depuis l’Antiquité.

Pourquoi ce jour là?

La réponse se trouve dans les mouvements planétaires qui orchestrent la spirale de vie. Depuis le passage de notre astre solaire par la Porte du Solstice d’Hiver, la lumière s’intensifie lentement pour atteindre le zénith lors du solstice d’Été.

Les bougies, les lumières que l’on dépose dans les maisons, témoignent de notre désir conscient ou inconscient de maintenir cette connexion avec ce Feu Initial (que protège si bien cette vestale Hestia/Vesta).

En retrouvant son mouvement direct Vénus a rejoint la déesse Vesta à 12° Capricorne au trigone d’Uranus Taureau. Un joli cadeau pour cette journée qui célèbre ce lien avec la Source, ce lieu de tous les possibles.

Une incitation pour prendre conscience que la beauté de la matière n’est que le support de la beauté de l’âme. La symbolique de cette journée participe à la modification de nos vibrations comme celles de nos géométries personnelles.

Cette fête de la Lumière se pose 40 jours après Noël. Le nombre 40 manifeste le carré. Une forme géométrique qui évoque la structure et le temps nécessaires pour acquérir un plan de conscience plus élevé ( le carré sert de base à la naissance au triangle). Un moment où nous pouvons ressentir la force de notre « entourage spirituel »  toujours fidèle, à oeuvrer à nos côtés.

Une quarantaine est un temps de préparation et de purification qui conduit à la construction de nos projets.

Le dieu Pan ou le Tout Primordial était honoré à ce moment début février.  Un dieu qui se pose en protecteur des bergers et leurs troupeaux.

Le qualificatif  de « Pan » en tant que protecteur, nous prévient que sur le chemin de la connaissance ( Lumière) il est normal de ressentir de la « panique ». Ce dieu nous rappelle que dans l’invisible la protection est toujours présente. La panique est une expression de notre personnalité et non celle de notre âme.

Gardons notre connexion à notre feu intérieur lorsque nous traversons des émotions.

La tradition nous relate que les pèlerins qui se rendaient à Rome pour les célébrations organisées autour du dieu Pan, se voyaient offrir des galettes en guide de réconfort. La forme de la galette représente la forme de l’Astre solaire, ce Feu central dans notre espace/temps : un réconfort spirituel de taille, que représentent les crêpes de la Chandeleur.

Les chrétiens on repris ce jour dédié au culte de la Lumière. En effet, ce jour des chandelles a été choisi pour honorer la présentation officiel de l’enfant Jésus au Temple.

Une  symbolique puissante pour illustrer cette notion,  de l’Esprit incarné dans la matière. Une reconnaissance officielle. Chaque année cette célébration redonne à la matière (au physique) ses lettres de noblesse!

Pour les Celtes, le 1er février (mi point de ce trimestre),  célèbre « Imbolc » une jolie tradition qui relate la nécessité de prier la déesse Brigit afin qu’elle intervienne dans la purification des terres avant de procéder aux semailles.

Ces fêtes s’accompagnent de rituels pour activer le lien entre le Ciel et la Terre. Un moment précis où l’on implore la protection des dieux, des déesses, de tous ceux qui ont la charge de protéger, de venir en aide et d’apporter leurs supports.

Et l’Origine des crêpes que l’on fait sauter, quel en est le sens?

Une tradition en lien avec les futures récoltes (le blé en tant que symbole de nourriture physique et spirituelle).  Le but était de faire sauter les crêpes dans une poêle que l’on tient dans une main alors que dans l’autre on serre bien fort une pièce d’or gage de prospérité pour l’année entière. On peut toujours essayer!

« Si point ne veut de blé charbonneux, mange des crêpes à la chandeleur »

Penchons-nous sur les configurations planétaires en ce 2/2/2022 à 22h22  à 15° Verseau

les vibrations en présence décrivent cette tradition ancestrale qui met en relief cette Lumière constante qui émane de la Source. Le nombre qui se manifeste est 2+2 + 2022 = « 10 » ou « Roue de Fortune » qui décrit ce mécanisme, cette rotation nécessaire au mouvement de la Vie et de l’évolution.

Acceptons de lâcher en intégrant les choses avec un autre point de vue. Comme tout est cycle, nous retrouverons ce que nous lâchons, nourrit du fruit de nos expériences.

Connectons-nous à ces vibrations de la « Roue de Fortune » pour accompagner le mouvement de cette mutation permanente, avant de passer à un autre plan de conscience.


Si on fait : 2 + 2 + 2022 à 22h22 = c’est le « 18 « qui se manifeste ou l’arcane de la  » Lune ». Une lame qui évoque la réconciliation avec le féminin, avec la matrice initiale. Cette lame suggère de soulever le voile des mystères qui entourent notre monde émotionnel et ses fonctionnemenst.

Le Soleil se trouve en étroite conjonction à Saturne en Verseau et Uranus en Taureau. Un aspect d’une très grande importance, car les vibrations qui émanent de ces planètes incitent à faire un retour sur Soi afin d’intégrer ce qui est nécessaire ou de lâcher ce qui n’est plus en adéquation avec notre Etre essentiel.

A la lueur de cette célébration de l’Esprit du Feu penchons nous sur le « défi » qu’exprime ces deux planètes.

Donnons-nous les moyens de changer nos références, de faire le vide en nous afin d’attirer des possibilités créatrices à la hauteur de notre âme. 

Le degré Sabian de ce jour est le 15ème Verseau:

 » Deux inséparables chantent joyeusement sur une palissade » un mantra de bénédiction lorsque l’âme s’accorde à incarner la conscience.

Que la Lumière de la Source soit présente en ce 2 février à 22h22 dans nos coeurs. Un moment pour nous connecter à cette Lumière que manifestent des chandelles allumées à cette occasion..

Avec toute ma gratitude,

 

 

.

Béatrice Robin Brezina

Depuis plus de 40 ans, imprégnée de la philosophie jungienne, Béatrice a cherché dans les domaines de la psychologie, de l’astrologie, du tarot, de la généalogie… les liens subtils que l’Homme tisse avec l’Univers.

Laisser un commentaire