03 86 78 46 99    06 82 97 52 34       Les crots de Fonteny 58230 Montsauche les Settons    Contact
PORTAIL DU SOLSTICE D’ÉTÉ  du 21 JUIN 2019

PORTAIL DU SOLSTICE D’ÉTÉ du 21 JUIN 2019

En ce 21 juin, nous franchissons une Porte très importante, la Porte des Hommes, que l’on nomme aussi  » Solstice d’été », qui correspond au moment où notre étoile est le plus éloignée de l’équateur. Le passage sur le tropique du Cancer définit le début de l’été boréal grâce au changement de sens du mouvement solaire.

Nous sommes exactement à l’opposition du Solstice d’Hiver, où le gardien « Chronos » nous ouvrait le passage par la Porte des dieux, que l’on nomme le solstice d’hiver.

Les passages de ces portails sont dotés de puissants vortex dont nous pouvons facilement ressentir les énergies afin de nous en imprégner. Avec l’entrée du Soleil dans le 4ème signe de la roue zodiacale que l’on nomme Cancer, nous pouvons percevoir, d’une manière subtile, cette force solaire qui nous entraîne dans sa lente descente vers le solstice d’hiver, chemin au cours duquel nous allons rencontrer certaines de nos parties cachées, de nos extensions, de nos mémoires.

Le signe du Cancer symbolise « l’eau originelle » celle qui se pose en fondement de la croix cardinale, dont la Lune a la maîtrise et Jupiter, l’exaltation. Le signe du Cancer est en lien avec le matriarcat, le passé, l’origine des choses, la déesse mère, que l’on retrouve dans l’ensemble des mythologies, l‘univers est né d’elle, de cette Source originelle. La « Lune » est la gardienne de la Porte des Hommes…

Dans l’inconscient collectif, la déesse mère représente la matrice cosmique. Elle est symbole de vie, de procréation, de gestation, d’éducation et de croissance.

Depuis la plus haute antiquité, la déesse-mère personnifie le féminin, la fécondité, la fertilité, la terre, elle est considérée comme Gaïa, la mère nourricière. Le pouvoir de cette déesse est de créer la vie, un pouvoir qui s’étend bien au-delà de la mort, jouant un rôle essentiel dans les mystères de l’après vie, apportant à l’être humain l’espoir et la foi en une survie éternelle.

Ce culte, déjà répandu à la préhistoire, témoigne (sur des sites très différents) de nombreuses statuettes et illustrations rupestres datant du paléolithiques. Nul doute quant à la signification symboliques de toutes ces représentations de femmes enceintes stylisées, aux caractéristiques sexuelles accentuées!

Si, on retrace brièvement l’histoire de l’humanité,  cette déesse mère a non seulement, une place de choix dans l’art et les rites gaulois, mais, elle incarne la célèbre déesse égyptienne Isis, source de toute fécondité, celle qui détient  les secrets de la vie, de la mort et de la résurrection.

Dans le bassin méditerranée, elle fut vénérée comme la Mère Universelle Suprême!

Dans la mythologie grecque, elle est « Gaïa », la mère primordiale, d’où naquirent la race des dieux, mais, elle est  aussi Déméter, la déesse nourricière, celle qui produit les moissons, qui règle les cycles de mort et de renaissance.
Elle devient Magma Mater, Cybèle, originaire de Phrygien, que les romains adoptèrent, comme mère des dieux, créatrice de l’humanité, des animaux et de la végétation.  La liste des déesses en longue, de la Chine aux Amériques, elle a sa « place » partout dans le monde, et ceci tout au long des époques qui ont jalonné la lente évolution de la race humaine. Elle incarne la Source primordiale de toute Vie!

On la nomme Ishtar, chez les Assyriens, Astarté chez les Phéniciens, Kali chez les Hindous.

Quel dommage, que ce magnifique symbole primordial, ait été mis à l’écart et bafoué par tant de religions dogmatiques.
Alors, émettons le souhait qu’en cette année,
où nous affrontons l’aspect de carré décroissant entre Neptune Poissons (qui devient rétrograde en ce jour de solstice!) à Jupiter R Sagittaire, nous honorions à nouveau ce « féminin essentiel », en laissant tomber toutes les croyances erronées.

Lors des rétrogradations planétaires, il nous est donné de ressentir la différence entre le vécu personnel de la planète et son « archétype ».  C’est la raison pour laquelle on peut vraiment parler, d’une période de réajustement.

Alors prenons, le temps d’y prêter son attention. 

Si, c‘est principalement sur le plan collectif que les vibrations de Neptune agissent, nous avons aussi une mission personnelle à accomplir. Au cours des 5 mois de rétrogradation, vérifions de quelle manière nous percevons notre reconnaissance, cela nous donnera l’occasion de laisser tomber des vieux masques devenus inutiles, afin d’oser rayonner avec nos propres vibrations, notre propre lumière.

Prenez conscience de vos appartenances philosophiques, ne sont-elles pas trop dogmatiques?  Y-t-il identification à l’une d’elles?

Ces différentes analyses et prises de conscience, vous conduiront à vivre vos intuitions, vos perceptions créatrices et  spirituelles, d’une manière plus authentique: la voie royale pour retrouver vos origines!

Ce passage par la Porte des Hommes, qui est l’apogée de la course solaire, honorée depuis l’Antiquité, nous offre la possibilité de réaliser que Neptune est comme une flamme intérieure qui grandit ou qui s’amenuise en fonction des évènements que nous allons traverser.

Nous rentrons dans la 6ème phase du cycle soli-lunaire, «  Disséminente » celle qui met en relief notre capacité de donner.… on ne peut donner que ce que l’on a acquis!

Alors, de quelle manière avez-vous lâché des comportements récurrents qui seraient en lien avec votre manière de parler, de communiquer, de choisir, dans la période entre les 6 et 10 juin dernier?

Au prorata de ce que vous avez développé et acquis, en conscience, au cours de cette période,  vous serez plus à même d’offrir votre coopération ou encore de partager avec les autres, ce que vous auriez acquis.  Surtout que Vénus dans le signe des Gémeaux s’oppose à Jupiter R Sagittaire, au double carré de Neptune R Poissons. 

D’excellents travaux pratiques en perspective, afin de ne plus rester dans l’illusion, qui ne servirait qu’à augmenter le fossé entre réalité et irréalité!

S,i l’année dernière, au moment du solstice d’été, la Lune transitait le signe de la Balance, en ce 21 juin 2019, la Lune transite le signe du porteur d’eau que l’on nomme Verseau au trigone de Vénus Gémeaux et au sextile de Jupiter R Sagittaire.
Cette lune qui par ailleurs, est maître du signe du Cancer, où se pose le noeud nord encadré d’une part, par la conjonction Mars/Mercure et de l’autre part, par le Soleil entrant pour un mois dans ce signe. Une figure astrologique très élévatrice!

Cela me fait penser à toutes les apparitions de « Marie » au cours des siècles.

Elle ne descend pas pour prononcer des oracles , mais pour incarner une messagère de la Source!

(lire les « Epiphanies de Marie » de Raoul Auclair, où il parle de l’importance du rôle de Marie et de toutes ces apparitions)

L’autre grand cadeau en lien avec ce portail est l’aspect que forme la déesse Vesta avec Uranus Taureau, le jour où le Soleil rentre dans le signe de la Mère, insistant sur la « connaissance sacrée » de ce qui nous entoure. Cela nous fera travailler notre « égo négatif » qui met souvent des bâtons dans les roues, nous rendant l’accès à cette connaissance sacrée, plus difficile. Au cours de ces prochains mois, efforçons-nous d’intégrer une dimension sacrée à toutes nos découvertes.

Vesta nous invite à investiguer la partie secrète de notre âme.

La combinaison d’Uranus/Vesta dans le signe de Vénus, où la lune se trouve en exaltation, conjugués aux aspects de Jupiter R Sagittaire et Neptune R Poissons, nous poussent  à quitter les constructions rigides et sclérosantes afin de tendre vers l’alignement nécessaire à ce passage planétaire, où les intensités énergétiques ne font que s’amplifier et que l’accélération du temps, ne nous laisse plus le choix.

Au moment de chaque changement de saison, prenons conscience des changements de vibrations, ce qui n’est pas toujours facile à gérer, car nous avons tous une structure astrologique et énergétique personnelle, qui nous fait réagir d’une manière bien spécifique à ces énergies cosmiques.

Les Anciens honoraient ces passages, ces passages de vortex, alors, en ce jour du Solstice, pensez à accueillir, à vous relier en recherchant le sens des ces passages.

Tous les gestes, toutes les mises en scène sont chargés de sens et porteurs de recueillement et de transformation. Oui, les rituels favorisent nos transformations alchimiques !

Toutes ces connexions en conscience favorisent notre multidimensionnalité et nos retrouvailles avec la Source.

Bon passage,

Avec toute mon affection et toute ma gratitude,

Galactiquement et Astrologiquement Vôtre,

Béatrice

 

 

 

 

Aperçu (ouvre un nouvel onglet)

Béatrice Robin Brezina

Depuis plus de 30 ans, imprégnée de la philosophie jungienne, Béatrice a cherché dans les domaines de la psychologie, de l’astrologie, du tarot, de la généalogie… les liens subtils que l’Homme tisse avec l’Univers.

Laisser un commentaire

Fermer le menu