You are currently viewing Chronique Céleste du lundi 25 avril 2022
Mercure retrouve Pluton dans le signe du Verseau et Uranus Taureau. Une invitation à changer notre référentiel encore trop coloré par l'ancien système. Merci Claire pour cette illustration qui exprime si bien ce que nous vivons

Chronique Céleste du lundi 25 avril 2022

Avec Neptune, la destinée collective rejoint la destinée individuelle. Chaque être humain se construit en référence aux éducations reçues, aux philosophies présentes, sans oublier les croyances qui participent aux fondements des appartenances claniques (lune) que la place ou positions occupées dans la société (Jupiter/Saturne). 

L’influence de la conjonction Jupiter/Neptune Poissons est bien présente actuellement. En fonction des attentes personnelles et inconscientes ces influences seront vécues, accueillies et utilisées sur des plans différents.  Si Jupiter colore nos appartenances sociales, religieuses, Neptune cherche à ouvrir ces sentiments à des dimensions plus vastes, plus inclusives. Une proposition céleste pleine de richesse et de promesse.

Ces deux planètes participent aussi aux pièges de l’illusion spirituelle qui donne l’impression d’incarner des « privilégiés » que rien ne peut atteindre, ce qui aboutit sur des désillusions, des constats d’avoir été leurré car les pistes proposées étaient fausses et mensongères !

Gardons en mémoire, que lorsque les énergies d’éveils émergent, l’égo négatif redouble d’attention afin de garder son rôle de contrôleur en s’infiltrant dans les moindres failles de notre psyché.

L’égo négatif se délecte avec Neptune, nous piégeant sans nous en rendre compte. C’est la raison pour laquelle, les transits de Neptune s’accompagnent de « crises majeures » car ces configurations nous mettent face aux défis  de nos propres « Ombre/Lumière « .

Il faut en permanence nous munir de discernement et d’expériences pratiques afin de ne pas dévier de la trajectoire de notre destinée.

« Le visible se connaît à partir de l’invisible et l’invisible à partir des symboles que sont les choses visibles » de Jean de saint Denis.

Posons-nous les bonnes questions sur la signification symbolique des faits ou des circonstances qui nous entourent. Car ce qui remonte à la surface en cette période sont des attitudes, des émotions, des blessures, des conflits non résolus qui nous donnent les occasions de les affronter autrement, donc de trouver à les cautériser.

C’est en nous connectant aux vibrations d’amour et d’acceptation ( Neptune) que nous pourrons dissoudre les cristallisations mises en place à un moment donné,  pour nous permettre de survivre.

Pluton, ce maître alchimique qui transite le signe du Capricorne nous offre la possibilité de transformer nos propres carapaces. Toute cette semaine Pluton sera stationnaire (donc très puissant) avant d’entamer sa rétrogradation en fin de semaine.

Quelles sont les tensions et les déséquilibres émotionnels qui sont remontées depuis la pleine du lune du 17 avril dans l’axe Balance/Bélier au carré de Pluton?

Comme Pluton est rentré en 2008 en Capricorne, il serait intéressant de revisiter la période entre 2008 et 2013, car les vibrations de « Passage » exprimées par Pluton étaient dynamisées par les énergies libératrices provoquées par Uranus Bélier (2011) et l’accueil de l’Amour inconditionnel grâce à l’entrée de Neptune en Poissons (2012).

En ce dimanche 24 avril, nos amis orthodoxes célèbrent le « Renouveau et la Résurrection », une fête importante dans l’Antiquité, où il était d’usage d’honorer la déesse de la « fertilité » qui se nommait Ishtar, Astarté et surtout Eostre.

Le nom anglais  » Easter » dérive de cette déesse Eostre!

La célébration religieuse de la « Pâque » prend ses racines dans la fête juive  » Pessah » qui chaque année honore, la sortie d’Égypte, grâce à Moïse qui conduisit son peuple hors des limites de cette matrice dans laquelle son peuple était enfermé.

La symbolique de cette fête permet à la conscience de libérer ce qui est prisonnier. Toutes nos possibilités créatrices qui sont la base de l’expression de nos valeurs.

La fête de Pâques Christique place cette libération sur un autre plan, en clouant sur la croix l’ancien pour permettre au nouveau de naître sur un autre plan de conscience, de rendre fertile ce qui ne l’était pas.

Pourquoi les « Pâques » chrétiennes et orthodoxes se célèbrent (souvent) à des dates différentes?

Une question de calendrier!

Le calendrier en vigueur était le calendrier Julien. En Décembre 1582, le pape Grégoire change de calendrier (calculs) passant du Julien au calendrier Grégorien.

L’église orthodoxe quant à elle, est restée fidèle au calendrier Julien pour le choix des célébrations religieuses.

En cette période de grands changements, de turbulences, accueillons les célébrations pascales (juives, catholiques et orthodoxes) , dont la symbolique est la « transcendance »!

Dans son livre « Égypte intérieure » Annick de Souzenelle nous offre une magnifique traduction de cette symbolique, où elle parle de « retournement » ce que nous vivons depuis quelques années d’une manière de plus en plus intense.

L’ « esclavage intérieur qui révèle la situation extérieure ».

Les difficultés que nous traversons en ce début du 21ème siècle poussent à prendre conscience de notre « côté féminin » qui est endormi ou atrophié. L’ère du Verseau ne pourra s’installer sans cet ajustement primordial.

L’entrée d’Uranus en Taureau nous invite à développer ce côté féminin ( créativité, la réceptivité, la matrice, le respect de Gaïa…).

Cet été, il y aura une conjonction exceptionnelle ( fin juillet/début août 22) où Uranus/Noeud Nord/Mars au 18ème Taureau conjugueront leurs forces. Une configuration que nous pouvons déjà préparer afin de l’accueillir à la hauteur de son message.

Notons au passage, que cet amas planétaire se posera au carré de Saturne R Verseau...ce qui nous poussera à faire des choix.

Les vibrations de cette semaine s’enclenchent d’une manière électrique, car elle sont stimulées par les énergies qui émanent de la 7ème phase soli-lunaires, celles qui poussent à réorienter nos positions, à modifier notre état d’esprit du 1er avril.

En ce lundi matin

 

L’amas planétaire Junon/Mars/Vénus/Neptune/Jupiter Poissons est d’une grande beauté. Ces énergies offrent un contraste entre la Vérité et les Mensonges.

La présence de la déesse Junon va nous interpeller sur notre notion de fidélité.

« A qui ou à quoi » sommes-nous fidèles?

Aux injonctions de notre éducation, aux angoisses provoquées par nos peurs, aux exigences de notre personnalité ou à celles de notre Âme!!!

Quelque soit la situation dans laquelle nous évoluons, des dissolutions importantes auront lieu.

En fonction de notre cohérence intérieure, nous vivrons le couple Saturne/Lune Verseau au carré de l‘axe du dragon, de manière très différente.

Cet axe de vie porte en son sein, une connaissance millénaire.

Cette configuration est intéressante dans la mesure, où le couple Saturne/Lune va nous guider vers une maturité émotionnelle OU nous plonger dans une frustration et une énorme désillusion (qui réactive les émotions de notre enfance).

Nous avons besoin de grandir pour vivre et accueillir la communauté Verseau.

Le mythe de l’axe des dragons est assimilé à fabuleux potentiel d’énergies primordiales ( créatrices et destructrices) célestes et terrestres que chacun porte en soi.

Prenons conscience ce matin, de cette force incroyable, de toutes ces énergies terrestres et célestes dépassant notre imagination qui ne demandent qu’à s’exprimer.

La symbolique liée aux dragons est alchimique.

Le travail lié aux dragons est une quête mystique.

C’est la raison pour laquelle, les planètes, les signes et les maisons de notre thème où se pose l’axe nous guide à découvrir la Lumière, la Vérité, l’Amour, la Pureté et le Bonheur, elle correspond à la quête éternelle de l’être humain.

Lune/Saturne Verseau offre un trigone aux lunes noires Gémeaux, mettant en relief nos choix ( Gémeaux) afin de permettre à la « Licorne » Cancer (origine et famille) de nous hisser à des désirs plus nobles, plus élevés.

Vénus rejoint le couple Neptune/Jupiter Poissons au sextile de Mercure/Noeud Nord Taureau et Pluton Capricorne. Le sens de ces aspects offre des pistes pour les mois à venir.

Le fait de garder sa conscience au niveau de son centre cardiaque contribue à développer les valeurs nécessaires pour accomplir notre destinée, tout en attirant notre attention sur l’alignement à garder avec notre pouvoir intérieur (autonomie et non le pouvoir des autorités extérieures).

La déesse Athéna/Éris sont au carré de Pluton Capricorne ( pouvoir patriarcal qui est comme une sangsue qui prend toute notre énergie, nous vide de notre sang).

C’est la raison pour laquelle, n’oublions pas de capter les puissantes vibrations de la déesse Hauméa en Balance qui renforcent ce que nous sommes, qui modifient nos aprioris et la justesse de nos perceptions.

Mars Poissons au sextile du Soleil se rapproche de l’aspect exact (4 mai), c’est un aspect dynamique qui porte à prendre des décisions.

La 2ème mission d’Hercule, celle qui est liée au signe du Taureau colore ce que l’humanité traverse actuellement.

L’attachement à nos valeurs.

Que sommes-nous capables de réaliser pour assouvir notre identification à nos besoins de « posséder ».

Il est demandé à Hercule de « Capturer les Taureau de Crète« . Minos est roi de Crète, il doit son trône au dieu de la mer Poséidon. Ce dernier lui demande de consacrer un Taureau Blanc en remerciement.

Mais, le roi émerveillé par la beauté et la force du Taureau ne veut pas se soustraire aux souhaits de Neptune, il triche en offrant un autre taureau ( peur de lâcher le pouvoir).

La femme de Minos, Pasiphaé est folle amoureuse de ce Taureau qu’elle désire sexuellement.

Ce sera grâce à l’ingéniosité de  Dédale qu’elle pourra assouvir ses fantasmes qui donneront naissance au fameux « Minotaure » qui sera tué par Thésée qui recevra d’Ariane le

fameux fil pour ne pas se perdre dans le labyrinthe.

Nous outrepassons bien souvent les limites des lois, pour assouvir notre besoin de posséder  « à n’importe quel prix » ce qui nourrit toujours une faille antérieure.

Uranus transite le Taureau depuis 2018 nous invitant à dépasser notre peur de manquer en nous incitant à développer notre potentiel créateur.

Saturne transite le Verseau depuis fin 2020 nous interroge sur nos limites intérieures qui nous empêchent de devenir adulte.

Notre besoin excessif de sécurité et de peur de manque dépend de la force de notre identité Bélier.

Si notre identité a été bridée, niée, rejetée voir détruite, nous allons souvent compenser par le besoin de posséder, afin de prouver que l’on existe bien.

L’Amour peut être présent sans forcément de domination et de rapport de force.

Juste l’Amour d’une mère pour son petit!

La nature est simple et cohérente…

 

Mardi 26 avril

Mercure se trouve sur le 26°06 Taureau, ce même degré qu’il retrouvera à la fin de sa rétrogradation lorsqu’il redeviendra direct le 4 juin prochain. 

Notez les évènements présents ce mardi, tout en regardant dans quel maison de votre carte du ciel, ce degré se pose.

Au cours de ces prochaines 6 semaines, observez vos réactions ( à quoi cela résonne en vous).

Cette période va vous indiquer les éléments que la vie vous demandera d’abandonner!

A noter, la lune en Poissons rejoint Mars, ce qui va provoquer des colères émotionnelles (en lien avec d’anciennes mémoires)

Mercredi 27 avril

La lune continue son périple en Poissons. Elle est colorée par les vibrations de Vénus/Neptune/Jupiter.

Elle peut se laisser imprégner par ces vibrations hors normes, comme elle peut se sentir soumise, anéantie ce qui fera alors ressortir nos ombres de victimes…

Ces configurations au carré des lunes noires Gémeaux vont nous questionner sur les choix de vie auxquels nous obéissons depuis tellement longtemps. Il est peut être temps de changer de regard et de perception.

Jeudi 28 avril

La lune change d’élément, en rentrant dans le Bélier où très vite elle retrouve le centaure Chiron ( le rejeté, le blessé, le nié..)

Une journée pour réfléchir à nos réactions, sur les motifs profonds qui sous tendent nos actions…

Il y a peut être des attitudes à changer en nous connectant sur des plans plus subtils, plus altruistes, moins sectaires.

Nous rentrons petit à petit les prémices de l’ère du Verseau, celle de la coopération, du nivelage entre riche et pauvre, d’une plus grande collaboration en masculin et féminin.

Vendredi 29 avril

Pluton devient rétrograde à 28°36 Capricorne au moment où la lune Bélier/Éris. Cette dernière journée sera encore colorée par les influences de la nouvelle lune du 1er avril dernier ce qui devrait attirer notre attention.

Essayons de garder notre objectivité et du recul.

Une planète qui devient rétrograde se rapproche de la terre, donc nous incite à en tenir compte.

Le fait que ce mouvement vers l’intérieur est accompagné par une lune Bélier/Éris nous demande de ne pas obéir à Zeus et aux dieux de l’Olympe qui ne respectent pas les lois ontologiques…

Mercure en dans les Gémeaux, un signe où il se sent à son aise.

Cette indication céleste nous propose de nous laisser guider par le Messager des dieux et non nos dualités intérieures.

Le mythe de Pâques (de la résurrection) et la prise de conscience de notre féminin nié, vont nous offrir les moyens de développer des attitudes plus ajustées afin de renaître aux perceptions qui

participeront au passage de la 3ème à la 5ème dimension..

 

Samedi 30 avril, une nouvelle lune qui ouvre la saison des éclipses:

Nouvelle lune à 11° Taureau colorée par Uranus! – Éclipse partielle au noeud Nord –   Une journée « 13  » – Les vibrations de l’Arcane sans Nom « et l’influence de  » Mem »ou la 13ème lettre Hébraïque.

  • Une croisée des chemins qui sollicitera de notre part des choix importants
  • Lâcher l’Ancien « Saturne » pour accueillir les nouvelles valeurs « Uranus »
  • Reprendre notre souveraineté intérieure »…

Je reviendrai vers vous avec le Podcast mensuel de cette nouvelle lune qui participe au rythme du zodiaque qu’incarne les  cycles Soli-lunaire…

En lien avec les célébrations des fêtes de Pâques, qu’elles soient Juives, Catholiques ou Orthodoxes, nous vivons un « retournement » pour naître à notre qualité d’être humain.

Cette naissance pourra se réaliser qu’en développant notre féminin intérieur ( notre côté endormi).

Ce que nous rencontrons au cours de toutes ces années participent à cette résurrection afin de retrouver notre souveraineté dans notre Temple intérieur.

Un travail que nous vous proposons à Paros au début du mois de juin 2022…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Béatrice Robin Brezina

Depuis plus de 40 ans, imprégnée de la philosophie jungienne, Béatrice a cherché dans les domaines de la psychologie, de l’astrologie, du tarot, de la généalogie… les liens subtils que l’Homme tisse avec l’Univers.

Laisser un commentaire